Les singes en liberté ne mangent pas de bananes

Proposé par
le

Dans l'imaginaire collectif (construit par le cinéma et les zoos), les gorilles et les chimpanzés mangent des bananes. Mais dans leur habitat naturel, ils n'en mangent que très rarement, soit parce que les bananiers ne poussent pas dans la jungle, soit parce que les bananes sauvages sont bien moins nourrissantes que celles cultivées par l'Homme. Les primates dans la nature mangent principalement des fruits, feuilles, tiges et insectes (termites et fourmis).


Commentaires préférés (3)

Sinon dans l'imaginaire collectif il y a King Kong qui mange des voitures..

Posté le

android

(388)

Répondre

Ben oui c'est tellement plus nutritif nos bananes pleines de pesticides... :-S

Posté le

android

(164)

Répondre

Il existe environ 424 espèces de primates.Ils représentent jusqu'à 40% des animaux frugivores des forêts tropicales. Beaucoup d'entre eux se sont cependant spécialisés dans une autre nourriture . Les lémuriens mangent des feuilles , les ouistitis pèlent l'écorce des arbres pour déguster la gomme qui la tapisse et le aye-aye au majeur allongé extirpe les insectes des arbres à la manière d'un pic-vert. Les chimpanzés mangeraient presque n'importe quoi mais sont particulièrement friands d'un étrange petit singe arboricole , le singe colobe , auquel ils livrent une véritable chasse.


Tous les commentaires (51)

Sinon dans l'imaginaire collectif il y a King Kong qui mange des voitures..

Posté le

android

(388)

Répondre

Des bananes sauvages moins nourissantes que celles cultivées par l'homme ? J'ai du mal à y croire je comprends pas

Posté le

windowsphone

(10)

Répondre

Ben oui c'est tellement plus nutritif nos bananes pleines de pesticides... :-S

Posté le

android

(164)

Répondre

Et puis King Kong avec des bananes, faudrait qu'il en mange un sacré paquet ! ;p

Posté le

android

(2)

Répondre

Il existe environ 424 espèces de primates.Ils représentent jusqu'à 40% des animaux frugivores des forêts tropicales. Beaucoup d'entre eux se sont cependant spécialisés dans une autre nourriture . Les lémuriens mangent des feuilles , les ouistitis pèlent l'écorce des arbres pour déguster la gomme qui la tapisse et le aye-aye au majeur allongé extirpe les insectes des arbres à la manière d'un pic-vert. Les chimpanzés mangeraient presque n'importe quoi mais sont particulièrement friands d'un étrange petit singe arboricole , le singe colobe , auquel ils livrent une véritable chasse.

a écrit : Des bananes sauvages moins nourissantes que celles cultivées par l'homme ? J'ai du mal à y croire je comprends pas En fait, les variétés de bananes sont séléctionnés depuis des décénnies afin d'obtenir les bananes les plus nutritives et correspondant aux critères économiques actuels. Du coup, elles sont très souvent plus nutritives, pour nous, que ceux qui sont présentes à l'état naturel.
Sans oublier que dans la Nature, des variétés de bananes molles sont plus rares que les rigides. De ce fait moins plaisantes.
De vieux souvenirs de reportages...

P.S: Le procédé de séléction touche TOUS les produits.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : Des bananes sauvages moins nourissantes que celles cultivées par l'homme ? J'ai du mal à y croire je comprends pas Non c'est même logique. L'homme peut répondre pleinement aux besoins du bananier pour que celui ci se developpe de manière optimale ce qui est au contraire bien plus rare pour la nature.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Des bananes sauvages moins nourissantes que celles cultivées par l'homme ? J'ai du mal à y croire je comprends pas C'est comme ca pour tout les produits : le blé, a la base, est moins bon, et moins productif par exemple. Depuis des siècles les hommes sélectionnes et croisent les races pour obtenir la meilleur.

Posté le

android

(11)

Répondre

Ce qu'il faut comprendre avec cette histoire de banane sauvage, c'est qu'une découverte lorsque rapporter dans la culture gastronomique dispose de défaut que l'homme a corriger grâce a telle ou telle ingéniosité (croisement, engrais, travail organique et agronomique)
A titre d'exemple, l'épis de maïs sauvage ne produisez qu'une petite dizaine de graine. Maintenant, sans aucun calcul, ont peu dire quelle en produit 20 fois plus

Petite note écologique : Et tout ça sans OGM ni dépôt de brevet sur du vivant !

a écrit : Des bananes sauvages moins nourissantes que celles cultivées par l'homme ? J'ai du mal à y croire je comprends pas C'est pourtant simple : les bananes sauvages sont plus petites, moins riches en sucres, bref moins caloriques et donc moins nourrissantes. Les bananes domestiquées (que nous cultivons, donc) sont sélectionnées depuis un bail pour ne garder que les variétés les plus intéressantes. Et comme les sauvages sont moins sucrées, elles sont aussi moins bonnes, d'ailleurs. "Nos" bananes sont des hybrides stériles, en général triploïdes d'ailleurs.

C'est la même chose avec presque toutes les cultures de l'Homme : on cultive les espèces les plus productives, souvent largement supérieures à leurs homologues sauvages. Et les espèces hybrides stériles ont en général un rendement encore supérieur, car l'énergie consacrée normalement à la reproduction est détournée vers la croissance, augmentant mécaniquement le rendement.

Et dans le cas des céréales, c'est des ratios monstrueux de productivité entre les variétés sauvages et les variétés domestiquées...

A noter que je ne parle ABSOLUMENT PAS D'OGM : la sélection en question est une sélection sans l'aide de manipulations génétiques, c'est juste le fait que quelques milliers de générations d'agriculteurs successifs n'ont gardé QUE les plants les plus productifs, les ont hybridés, et ces nouveaux plants ont transmis ça tout à fait normalement à leur descendance. C'est exactement la même chose pour le bétail, d'ailleurs, c'est de la domestication et non pas des manipulations génétiques.

Oui enfin là on part dans le cliché en intégrant les zoos dans cette "propagande" de la banane.
Pour y travailler, je peux assurer que l'on donne rarement des bananes au singes dans la mesure où c'est extrêmement calorique. Ils en ont juste de temps en temps.

a écrit : Oui enfin là on part dans le cliché en intégrant les zoos dans cette "propagande" de la banane.
Pour y travailler, je peux assurer que l'on donne rarement des bananes au singes dans la mesure où c'est extrêmement calorique. Ils en ont juste de temps en temps.
je pense qu'il ne fait pas référence à tous les zoo. encore moins aux zoo français.

au usa. il était pas rare de voir des gorilles oi autre singe avec des bananes dans les zoos justement

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ce qu'il faut comprendre avec cette histoire de banane sauvage, c'est qu'une découverte lorsque rapporter dans la culture gastronomique dispose de défaut que l'homme a corriger grâce a telle ou telle ingéniosité (croisement, engrais, travail organique et agronomique)
A titre d'exemple, l
'épis de maïs sauvage ne produisez qu'une petite dizaine de graine. Maintenant, sans aucun calcul, ont peu dire quelle en produit 20 fois plus

Petite note écologique : Et tout ça sans OGM ni dépôt de brevet sur du vivant !
Afficher tout
Petite note écologique aussi : les espèces qui sont les plus productifs sont gardées par l'homme et remplace les différentes autres espèces ce qui fait que l'on cultive en masse une espèce au détriment des autres donc niveau biodiversité c'est pas trop ça.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Petite note écologique aussi : les espèces qui sont les plus productifs sont gardées par l'homme et remplace les différentes autres espèces ce qui fait que l'on cultive en masse une espèce au détriment des autres donc niveau biodiversité c'est pas trop ça. C'est totalement vrai, la vache tacheté est un des nombreux exemplaires car ne proposant pas de caractéristique remarquable que ce soit pour son lait, sa viande ou sa peau.
Il y a appauvrissement a cause de la sélection mais telle est le but de la sélection non ? Qu'elle soit voulu et engendrer par l'homme ou alors subit par la nature de chaque espèce entre elle (sélection naturel)

Au yeux de l'être humain et de sa consommation c'est bien. Au yeux de la diversité intra spécifique c'est mal.
Après tout la nature est la loi du plus fort. Chaque jour elle même sélectionne pour créer et détruire des espèces.

On peut souligner quelque exploitant revenant a des espèces oubliées et je l'encourage très vivement ! Dans cette problématique il ne faut pas confondre sélection méliorative avec monopole spécifique

a écrit : Ben oui c'est tellement plus nutritif nos bananes pleines de pesticides... :-S Encore quelqu'un qui parle sans savoir ! Les bananes "naturelles" sont immangeable car pleine de graine. Seules les bananes triploïdes cultivées par l'homme sont commestibles. À bon entendeur...

Norton t'as oublier de dire le nombre d'espèce de banane qu'il peut exister aussi. Enfin si t'as l'info sous la main...

VDD> je pense qu'il y a justement une anecdote sur les bananes aussi. Ou il est dit que les petits point noirs qu'on voies à l'intérieur sont en fait les ovules de banane. J'espère que je dis pas de bêtise . On est en fait en plein feed-back jmcmb histoire de voir si je retiens effectivement les anecdotes. Ps: Norton pour ma part je préférais ton avatar piano. Et t'as pas dit combien d'espèce de bananes ils pouvaient exister. Enfin si t'as l'info sous la main

Ce que je retiens c'est que notre imaginaire (la plus part du temps) est forgé par les film etc...Ca fait un peu flipper... on nous ferai croire n'importe quoi au final

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ben oui c'est tellement plus nutritif nos bananes pleines de pesticides... :-S C'est énervant à la longue. Les pesticides n'ont rien a voir avec l'apport nutritif. Je comprend qu'on puisse avoir peur de leurs effets néfaste sur la santé mais c'est indéniable que les pesticides augmente le rendement et les engrais accélère la croissance. le produit final est le même avec et sans

Posté le

android

(3)

Répondre