Beethoven composait assis par terre

Proposé par
le

Ludwig van Beethoven avait trouvé une technique originale lorsqu'il composait des morceaux pour compenser sa surdité : il composait assis par terre devant un piano sans pied. Cela lui permettait de mieux ressentir les vibrations de sa musique.


Commentaires préférés (3)

En temps que pianiste , je pense que Beethoven , bien que de plus en plus sourd , continue à entendre sa propre musique mentalement et s'engage dans un combat acharné pour donner un sens à sa vie . C'est alors qu'il touche au tréfonds de lui même et compose ses œuvres les plus profondes , notamment ses dernières sonates , expression la plus achevée de son art . Dans une surdité totale le pianiste qu'était Beethoven composa des œuvres aussi inaccessibles au musicien sans virtuosité qu'au virtuose sans musicalité , s'agissant de la " Hammerklavier " en particulier , le virtuose sans musicalité n'a tout simplement aucune chance , tandis qu'il faudra écouter avec indulgence et beaucoup de patience le pianiste sans virtuosité . La " Hammerklavier " est moins l' Everest que l'Etna des sonates . Plus que tout ce que Beethoven composa au cours de sa carrière , il s'agit ici d'une tentative consciente d'écrire une grande œuvre sans conpromis . C'est la plus redoutable et la plus obstinément concentrée de toutes ses œuvres , et pourtant elle reflète aussi une lucidité et une clairvoyance extraordinaire , composée dans une surdité absolue .

Posté le

iphone

(176)

Répondre


Tous les commentaires (67)


inventif le génie de la musique. Petite question comment est t'il devenu sourd ?

Posté le

android

(6)

Répondre

Beethoven était un des meilleurs compositeurs, il a rénové le style de l'époque.



Sa symphonie la plus connue est surement la 5ème.

Posté le

website

(1)

Répondre

a écrit : Beethoven était un des meilleurs compositeurs, il a rénové le style de l'époque.



Sa symphonie la plus connue est surement la 5ème.
Grâce au nombreux film comme le jour le plus long ou on entend souvent quelques notes de cette symphonie

Posté le

android

(0)

Répondre

Ma préférée reste la 9ème grâce à Orange Mécaniqe

Posté le

iphone

(19)

Répondre

a écrit :
inventif le génie de la musique. Petite question comment est t'il devenu sourd ?
"Il commence en effet depuis 1796 à prendre conscience d’une surdité qui devait irrémédiablement progresser jusqu’à devenir totale avant 1820" - Wikipedia.
ça arrive, malheureusement, même aux plus grands :(

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit :
inventif le génie de la musique. Petite question comment est t'il devenu sourd ?
Ce serait dû à une ou des lésion(s) de son(ses) oreille(s), mais bon les thèses sur sa surdité sont diverses

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Grâce au nombreux film comme le jour le plus long ou on entend souvent quelques notes de cette symphonie III alors parceque c'est une pièce maître que les connaisseurs savent apprécier pource quelle est?? Non mais certains, je vous jure...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

c'est impressionnant de pouvoir composer de la musique vouée à être écoutée juste en ressentant les vibrations qu'elle produit...

Posté le

android

(7)

Répondre

[quote=iCedric]Si sa trouve c'est du marketing il y t'est sourd lol[/quote]Et toi ta technique c'est écrire en onomatopée

Posté le

iphone

(29)

Répondre

a écrit : [quote=iCedric]Si sa trouve c'est du marketing il y t'est sourd lol[/quote]Et toi ta technique c'est écrire en onomatopée J'ai même pas compris sa phrase ...

Posté le

iphone

(35)

Répondre

En temps que pianiste , je pense que Beethoven , bien que de plus en plus sourd , continue à entendre sa propre musique mentalement et s'engage dans un combat acharné pour donner un sens à sa vie . C'est alors qu'il touche au tréfonds de lui même et compose ses œuvres les plus profondes , notamment ses dernières sonates , expression la plus achevée de son art . Dans une surdité totale le pianiste qu'était Beethoven composa des œuvres aussi inaccessibles au musicien sans virtuosité qu'au virtuose sans musicalité , s'agissant de la " Hammerklavier " en particulier , le virtuose sans musicalité n'a tout simplement aucune chance , tandis qu'il faudra écouter avec indulgence et beaucoup de patience le pianiste sans virtuosité . La " Hammerklavier " est moins l' Everest que l'Etna des sonates . Plus que tout ce que Beethoven composa au cours de sa carrière , il s'agit ici d'une tentative consciente d'écrire une grande œuvre sans conpromis . C'est la plus redoutable et la plus obstinément concentrée de toutes ses œuvres , et pourtant elle reflète aussi une lucidité et une clairvoyance extraordinaire , composée dans une surdité absolue .

Posté le

iphone

(176)

Répondre

Rien n'est noté dans la source à propos de son type de surdité. Néanmoins d'après l'histoire le plus probable est qu'il ait eu une surdité de transmission, c'est à dire que son oreille moyenne ne fonctionnait plus, mais que son oreille interne fonctionnait encore et qu'il utilisait ce qu'on appelle la conduction osseuse (qui passe par les vibrations répercutées dans les objets puis dans les os quand on touche ces objets) pour percevoir les sons qu'il n'entendait plus par voie aérienne

Posté le

iphone

(6)

Répondre

a écrit : En temps que pianiste , je pense que Beethoven , bien que de plus en plus sourd , continue à entendre sa propre musique mentalement et s'engage dans un combat acharné pour donner un sens à sa vie . C'est alors qu'il touche au tréfonds de lui même et compose ses œuvres les plus profondes , notamment ses dernières sonates , expression la plus achevée de son art . Dans une surdité totale le pianiste qu'était Beethoven composa des œuvres aussi inaccessibles au musicien sans virtuosité qu'au virtuose sans musicalité , s'agissant de la " Hammerklavier " en particulier , le virtuose sans musicalité n'a tout simplement aucune chance , tandis qu'il faudra écouter avec indulgence et beaucoup de patience le pianiste sans virtuosité . La " Hammerklavier " est moins l' Everest que l'Etna des sonates . Plus que tout ce que Beethoven composa au cours de sa carrière , il s'agit ici d'une tentative consciente d'écrire une grande œuvre sans conpromis . C'est la plus redoutable et la plus obstinément concentrée de toutes ses œuvres , et pourtant elle reflète aussi une lucidité et une clairvoyance extraordinaire , composée dans une surdité absolue . Afficher tout merci de cette explication, tu n'a convaincu, e vais de suite écouter ça.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : III alors parceque c'est une pièce maître que les connaisseurs savent apprécier pource quelle est?? Non mais certains, je vous jure... Je suis d'accord mais de nombreuses personnes pour ne pas dire la quasi totalité n'écoute pas Beethoven comme sa, il faut un film ou une pub pour le faire découvrir ay grand public

Posté le

android

(1)

Répondre