Quand on posait un lapin, c'est que l'on refusait de payer

Proposé par
le

De nos jours, l'expression "Poser un lapin" signifie que l'on ne s'est pas rendu à un rendez-vous. Mais ce sens moderne est bien différent du sens originel : au XIXe siècle, on utilisait l'expression pour traduire le fait de ne pas vouloir payer. On pouvait ainsi voyager en lapin, et poser un lapin à une jeune fille désignait le fait de ne pas vouloir payer une prostituée.


Commentaires préférés (3)

Je ne comprends pas en quoi cette utilisation explique mieux l'expression que le sens actuel ?
Elle était peut être utilisée pour une autre motif, mais ce n'est pas plus clair. Quel lien y a-t-il en le lapin et le fait de payer ?
Le sens évoqué ici n'est très probablement pas le sens "originel"...

Serait-il possible de savoir d'où vient réellement cette expression ?


Edit : après un tour sur le Wiktionnaire, j'ai trouvé l'étymologie véritable.
Lapin=symbole de fécondité puis de richesse dans l'Antiquité
= Lien avec la prostitution (Argent et amour),
et donc "poser un lapin"="ne pas rétribuer financièrement les faveurs d'une fille"
= abandonner un Rendez-vous.

Posté le

website

(96)

Répondre

[quote=Abdelhandsome]Si, c'est bien cela, mais Norton a surement voulu faire un jeu de mot cohérent avec l'univers des lapins.[/quote]Les choses étant ce " caleçon " ... vous avez raison . Il y a une remarque à faire sur ceux qui lisent un calembour ( jeu d'esprit et lapsus volontaire ) c'est que le premier qui le devine le trouve toujours excellent , et les autres plus ou moins mauvais , à raison du temps qu'ils ont mis à le deviner car dans le monde moral , c'est l'amour propre qui abhorre le vide .

Trêve de plaisanterie ne pouvait que devenir " trèfle " dans la tête d'un lapin et dans un champ de luzerne . Le but est de faire une plaisanterie de rêve .

D'autres calembours arrivent au bout de mes doigts : Il ne faut pas courir de " lèvres " à la fois ; Lâcher la proie pour " Londres " ; L' erreur est du " Maine " ; Un peu d' " Eire " , ça fait " Dublin " ; Sois " Belge " et tais-toi ; Si vous ne voulez pas que je meure ne me parlez pas de " cyprès " ; Elle est très belle vue de " dot " ; Elle est aussi belle de " fesses " que de face .

Le roi du calembour était le marquis de Bièvre ( 1747 - 1789 ) mousquetaire et auteur des "Amours de l'ange Lure "! Il osait tout :" je vais me retirer dans ma tente ou ma niéce "....

Le calembour , certains auteurs l'ont dénigré , Molière le disait " ramassé parmi les boues des Halles " , pour Voltaire c'était " l'éteignoir de l'esprit " . D'autres l'ont adoré Alphonse Allais , Frédéric Dard , Raymond Devos , Jacques Prévert , Boby Lapointe , Jean-Loup Chiflet ... Et bien d'autres .

J'arrête , fermez " l'aorte " SVP comme dirait le cardiologue !...

Source : Dictionnaire Inattendu de La Langue Française .

Posté le

iphone

(40)

Répondre

heu... c'est moi ou il y a 30 coms qui ont disparus....?

Posté le

android

(17)

Répondre


Tous les commentaires (29)

" Trèfle de plaisanterie , comme dirait un lapin dans un carré de luzerne " ne pas aller à un rendez- vous ou ne pas payer une prostituée ça regarde les hommes , moi lapin ce que " je voudrais savoir puisqu' une patte de lapin porte bonheur , c'est ce qui a bien pu arriver au lapin ?". ( Fernand Raynaud - Chiflet )

Posté le

iphone

(5)

Répondre

C'est assez proche ... Finalement, entre le XIXe siècle et aujourd'hui, il n'y a qu'un pas !

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Je ne comprends pas en quoi cette utilisation explique mieux l'expression que le sens actuel ?
Elle était peut être utilisée pour une autre motif, mais ce n'est pas plus clair. Quel lien y a-t-il en le lapin et le fait de payer ?
Le sens évoqué ici n'est très probablement pas le sens "originel"...

Serait-il possible de savoir d'où vient réellement cette expression ?


Edit : après un tour sur le Wiktionnaire, j'ai trouvé l'étymologie véritable.
Lapin=symbole de fécondité puis de richesse dans l'Antiquité
= Lien avec la prostitution (Argent et amour),
et donc "poser un lapin"="ne pas rétribuer financièrement les faveurs d'une fille"
= abandonner un Rendez-vous.

Posté le

website

(96)

Répondre

[quote=Abdelhandsome]Si, c'est bien cela, mais Norton a surement voulu faire un jeu de mot cohérent avec l'univers des lapins.[/quote]Les choses étant ce " caleçon " ... vous avez raison . Il y a une remarque à faire sur ceux qui lisent un calembour ( jeu d'esprit et lapsus volontaire ) c'est que le premier qui le devine le trouve toujours excellent , et les autres plus ou moins mauvais , à raison du temps qu'ils ont mis à le deviner car dans le monde moral , c'est l'amour propre qui abhorre le vide .

Trêve de plaisanterie ne pouvait que devenir " trèfle " dans la tête d'un lapin et dans un champ de luzerne . Le but est de faire une plaisanterie de rêve .

D'autres calembours arrivent au bout de mes doigts : Il ne faut pas courir de " lèvres " à la fois ; Lâcher la proie pour " Londres " ; L' erreur est du " Maine " ; Un peu d' " Eire " , ça fait " Dublin " ; Sois " Belge " et tais-toi ; Si vous ne voulez pas que je meure ne me parlez pas de " cyprès " ; Elle est très belle vue de " dot " ; Elle est aussi belle de " fesses " que de face .

Le roi du calembour était le marquis de Bièvre ( 1747 - 1789 ) mousquetaire et auteur des "Amours de l'ange Lure "! Il osait tout :" je vais me retirer dans ma tente ou ma niéce "....

Le calembour , certains auteurs l'ont dénigré , Molière le disait " ramassé parmi les boues des Halles " , pour Voltaire c'était " l'éteignoir de l'esprit " . D'autres l'ont adoré Alphonse Allais , Frédéric Dard , Raymond Devos , Jacques Prévert , Boby Lapointe , Jean-Loup Chiflet ... Et bien d'autres .

J'arrête , fermez " l'aorte " SVP comme dirait le cardiologue !...

Source : Dictionnaire Inattendu de La Langue Française .

Posté le

iphone

(40)

Répondre

[quote=norton]Ne vous battez pas ! Les phrases et les astuces qui permettent de mémoriser par le sens ce qui n'en a pas nécessairent : Mais où est donc Ornicar ( liste des conjonctions de coordination ) , mon chou , viens sur mes genoux avec tes joujoux et tes bijoux lancer des cailloux sur les hiboux pleins de poux ( liste des noms terminés en "ou" qui prennent un x au pluriel ) , s 'appellent moyens mnémotechniques du grec " mnemeim " se souvenir .[/quote]Ça me fait penser à la phrase pour retenir l'ordre des planètes; la première lettre sert de référence: Mon Vieux Tu M'as Jeté Sur Une Nouvelle Planète (bien que Pluton ne soit plus...)

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas en quoi cette utilisation explique mieux l'expression que le sens actuel ?
Elle était peut être utilisée pour une autre motif, mais ce n'est pas plus clair. Quel lien y a-t-il en le lapin et le fait de payer ?
Le sens évoqué ici n'est très probablement pas le sens "or
iginel"...

Serait-il possible de savoir d'où vient réellement cette expression ?


Edit : après un tour sur le Wiktionnaire, j'ai trouvé l'étymologie véritable.
Lapin=symbole de fécondité puis de richesse dans l'Antiquité
= Lien avec la prostitution (Argent et amour),
et donc "poser un lapin"="ne pas rétribuer financièrement les faveurs d'une fille"
= abandonner un Rendez-vous.
Afficher tout
On peut ajouter à l'anecdote qu'autrefois on parlait de " poseur de lapin " en référence aux lapins disposés dans des tourniquets lors des foires , dans ce jeu, le lapin paraissait facile à gagner mais jamais on ne l'attrapait .

On peut également penser que le sens que l'on donne actuellement ait été influencé par une des significations de " lapin " au début du XVII ème siècle . En effet , à cette période , " lapin " s 'employait pour parler d'une histoire complètement inventée , source de moquerie qui était souvent qualifiée par la forme suivante :" Celle-là est de garenne " , faisant allusion au lapin de garenne plus gros et plus difficile à attraper que le lapin commun , forme qui nous est confirmée par le "Dictionnaire de l'Académie française de 1694 où l'on trouve à garenne : " ...on dit proverbialement et bassement d'un conte ou d'un trait d'esprit dont on le raille , celui-là est de garenne ." On peut imaginer que ce lapin-là ait glissé des contes douteux à la plaisanterie douteuse comme celle de donner un faux rendez-vous .
Source : Le Dictionnaire des Expressions .

Posté le

iphone

(5)

Répondre

Un jour je vais poser un lapin à une fille et lui montrer plus tard cette anecdote. Vous pensez qu'elle va le prendre comment ? :D

Posté le

android

(0)

Répondre

heu... c'est moi ou il y a 30 coms qui ont disparus....?

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : [quote=Abdelhandsome]Si, c'est bien cela, mais Norton a surement voulu faire un jeu de mot cohérent avec l'univers des lapins.[/quote]Les choses étant ce " caleçon " ... vous avez raison . Il y a une remarque à faire sur ceux qui lisent un calembour ( jeu d'esprit et lapsus volontaire ) c'est que le premier qui le devine le trouve toujours excellent , et les autres plus ou moins mauvais , à raison du temps qu'ils ont mis à le deviner car dans le monde moral , c'est l'amour propre qui abhorre le vide .

Trêve de plaisanterie ne pouvait que devenir " trèfle " dans la tête d'un lapin et dans un champ de luzerne . Le but est de faire une plaisanterie de rêve .

D'autres calembours arrivent au bout de mes doigts : Il ne faut pas courir de " lèvres " à la fois ; Lâcher la proie pour " Londres " ; L' erreur est du " Maine " ; Un peu d' " Eire " , ça fait " Dublin " ; Sois " Belge " et tais-toi ; Si vous ne voulez pas que je meure ne me parlez pas de " cyprès " ; Elle est très belle vue de " dot " ; Elle est aussi belle de " fesses " que de face .

Le roi du calembour était le marquis de Bièvre ( 1747 - 1789 ) mousquetaire et auteur des "Amours de l'ange Lure "! Il osait tout :" je vais me retirer dans ma tente ou ma niéce "....

Le calembour , certains auteurs l'ont dénigré , Molière le disait " ramassé parmi les boues des Halles " , pour Voltaire c'était " l'éteignoir de l'esprit " . D'autres l'ont adoré Alphonse Allais , Frédéric Dard , Raymond Devos , Jacques Prévert , Boby Lapointe , Jean-Loup Chiflet ... Et bien d'autres .

J'arrête , fermez " l'aorte " SVP comme dirait le cardiologue !...

Source : Dictionnaire Inattendu de La Langue Française .
Afficher tout
les deux minutes du peuple tu connais moins philosophique mais terriblement efficace

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : heu... c'est moi ou il y a 30 coms qui ont disparus....? Oui car c'était hors sujet, et l'auteur de la citation originale a supprimé son commentaire, ce qui faisait que les discussions étaient sans queue ni tête.

Posté le

website

(3)

Répondre

a écrit : les deux minutes du peuple tu connais moins philosophique mais terriblement efficace Qui ne connaît François Pérusse et ses capsules ?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Un jour je vais poser un lapin à une fille et lui montrer plus tard cette anecdote. Vous pensez qu'elle va le prendre comment ? :D La bonne question à poser c'est : son pied tu vas le prendre où ?

Posté le

website

(3)

Répondre

Heureusement qu'on n'emploi plus ce terme uniquement pour les prosti... ah si ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Heureusement qu'on n'emploi plus ce terme uniquement pour les prosti... ah si ? Du coup je comprends pourquoi mon ex disait ça sans arrêt ... x)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Qui ne connaît François Pérusse et ses capsules ? norton, là, tu m'en bouches un coin ! chapeau bas :)

Posté le

android

(1)

Répondre

Vu les mœurs assez légère des femmes aujourd'hui, l'expression serait la même qu'autrefois finalement ;)
Jmcmb en tout cas

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Peut être y a-t-il un lieu étroit avec l'équivalent (de l'expression) anglais : "taxi home"... (Cela viendrait alors de "Ne pas payer le taxi" ?)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : [quote=norton]Ne vous battez pas ! Les phrases et les astuces qui permettent de mémoriser par le sens ce qui n'en a pas nécessairent : Mais où est donc Ornicar ( liste des conjonctions de coordination ) , mon chou , viens sur mes genoux avec tes joujoux et tes bijoux lancer des cailloux sur les hiboux pleins de poux ( liste des noms terminés en "ou" qui prennent un x au pluriel ) , s 'appellent moyens mnémotechniques du grec " mnemeim " se souvenir .[/quote]Ça me fait penser à la phrase pour retenir l'ordre des planètes; la première lettre sert de référence: Mon Vieux Tu M'as Jeté Sur Une Nouvelle Planète (bien que Pluton ne soit plus...) Afficher tout Merci pour l'astuce, je ne la connaissais pas. Jmcmb !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : [quote=Abdelhandsome]Si, c'est bien cela, mais Norton a surement voulu faire un jeu de mot cohérent avec l'univers des lapins.[/quote]Les choses étant ce " caleçon " ... vous avez raison . Il y a une remarque à faire sur ceux qui lisent un calembour ( jeu d'esprit et lapsus volontaire ) c'est que le premier qui le devine le trouve toujours excellent , et les autres plus ou moins mauvais , à raison du temps qu'ils ont mis à le deviner car dans le monde moral , c'est l'amour propre qui abhorre le vide .

Trêve de plaisanterie ne pouvait que devenir " trèfle " dans la tête d'un lapin et dans un champ de luzerne . Le but est de faire une plaisanterie de rêve .

D'autres calembours arrivent au bout de mes doigts : Il ne faut pas courir de " lèvres " à la fois ; Lâcher la proie pour " Londres " ; L' erreur est du " Maine " ; Un peu d' " Eire " , ça fait " Dublin " ; Sois " Belge " et tais-toi ; Si vous ne voulez pas que je meure ne me parlez pas de " cyprès " ; Elle est très belle vue de " dot " ; Elle est aussi belle de " fesses " que de face .

Le roi du calembour était le marquis de Bièvre ( 1747 - 1789 ) mousquetaire et auteur des "Amours de l'ange Lure "! Il osait tout :" je vais me retirer dans ma tente ou ma niéce "....

Le calembour , certains auteurs l'ont dénigré , Molière le disait " ramassé parmi les boues des Halles " , pour Voltaire c'était " l'éteignoir de l'esprit " . D'autres l'ont adoré Alphonse Allais , Frédéric Dard , Raymond Devos , Jacques Prévert , Boby Lapointe , Jean-Loup Chiflet ... Et bien d'autres .

J'arrête , fermez " l'aorte " SVP comme dirait le cardiologue !...

Source : Dictionnaire Inattendu de La Langue Française .
Afficher tout
je doit être le seul à ne rien comprendre

Posté le

website

(1)

Répondre

un professeur dans mon enfance nous avez dis si je me souviens bien que jadis au moyen âge on poser un lapin réel devant son commerce pour indiquer l absence .. nous aurai t on menti ???

Posté le

android

(0)

Répondre