D'étranges particularités chez les poissons plats

Proposée par
bananastien
le
dans

À l'âge adulte, des poissons tels que la sole ou le turbot sont des poissons plats, se camouflant sur les fonds marins et possédant les deux yeux du même côté. En réalité, ils ne sont pas plats, mais se mettent un côté vers le haut. D'ailleurs, à leur naissance, ils ont un oeil de chaque côté, puis durant leur développement, un des yeux va migrer vers le côté orienté vers le ciel en passant par le dos.


Commentaires préférés (3)

t'as intérêt a choisir le bon côté pendant ta croissance sinon t'es condamné a te tourner du mauvais côté toute la vie.

J'ai le même problème, mes yeux sont du même côté... Je me sens si sole :'(

Je me suis toujours émerveillée de ce que la nature nous donne à voir . Le turbot est une de ces merveilles . Sa transformation de l'état larvaire à l'état adulte relève de l'incroyable .

Le bébé turbot est un joli petit poisson argenté et élancé , semblable à une jeune sardine . L'alevin grandit et un processus extraordinaire de transformation est déclenché . Le corps s'aplatit , s'amincit , devient ovale , puis forme un losange aux angles arrondis . Sa tête se plisse , ses nageoires s'allongent , son œil droit commence à se déplacer entraînant la chair et les os qui l'entourent . Sa tête continue à s'écraser , à se plisser davantage , tandis que les nageoires recouvrent presque totalement les lignes axiales et s'attachent à la hauteur des ouïes .L'alevin , grace à un appétit hors du commun , grossit et grandit tout en nageant dans le sens vertical . L'œil droit progresse toujours et arrive à la crête axiale supérieure . La tête est défigurée , tordue , la peau tendue à se rompre sur l'arête dorsale . L'œil droit , un moment en relief sur cette arête , bascule sur l'autre flanc pour rejoindre l'œil gauche qui lui n'a pas bougé . Toute la partie droite de la tête qui a suivi le mouvement de l'œil est déformée , cassée . Le petit turbot qui a désormais un flanc aveugle ne nage plus dans le sens vertical et se laisse glisser sur le fond . Il ne cesse de grossir , de s'allonger , de s'élargir : la transformation du squelette de la tête s'achève . Il s'habitue à vivre sur son côté nadiral qui se dépigmente et devient blanchâtre. Le côté zénithal comportant les deux yeux s'enrichit de cellules jeunes possédant des facultés chromatiques qui lui permettront d'imiter la couleur , les nuances et les irrégularités du fond , faisant de lui le magicien de la mer. Ces faces , blanche et colorée , que nous appelons dos et ventre ne sont ni le dessus ni le dessous du turbot mais les côtés .

Cette métamorphose unique dans le monde animal est identique chez les autres poissons plats avec de mystérieuses impulsions qui font par exemple que le turbot vit sur le côté droit ses yeux se trouvant sur le côté gauche alors que la sole vit sur le côté gauche et a ses yeux sur le coté droit !...


Tous les commentaires (49)

t'as intérêt a choisir le bon côté pendant ta croissance sinon t'es condamné a te tourner du mauvais côté toute la vie.

J'ai le même problème, mes yeux sont du même côté... Je me sens si sole :'(

Commentaire masqué car trop de votes négatifs (-38). Cliquez pour le voir malgré tout.

autant mettre le turbo!

C'est quand même assez curieux qu'un œil et toutes ses terminaisons nerveuses permettant la vision, puisse migré sans aucun soucis ...

Maintenant je comprends mieux pourquoi ils n'ont pas d'oreilles. Sinon se ne serait pas très pratique pour les lunettes B-)

"En réalité ils ne sont pas plats mais se mettent un côté ver le haut" j'ai pris lgt a visualiser...

a écrit : "En réalité ils ne sont pas plats mais se mettent un côté ver le haut" j'ai pris lgt a visualiser... Perso j'ai tjrs pas compris cette phrase mais bon. Je relirai demain... Ça veut dire quoi, qu'il se tourne d'un quart ?

a écrit : Perso j'ai tjrs pas compris cette phrase mais bon. Je relirai demain... Ça veut dire quoi, qu'il se tourne d'un quart ? Idem, j'ai pas compris.. C'est le "vers le haut" qui me gêne. J'arrive pas à visualiser

a écrit : Idem, j'ai pas compris.. C'est le "vers le haut" qui me gêne. J'arrive pas à visualiser c'est comme toi quand tu t'allonges sur le côté tu as un bras vers le ciel et un vers la terre. le côté dont le bras vas vers le ciel est donc "vers le haut"

a écrit : Idem, j'ai pas compris.. C'est le "vers le haut" qui me gêne. J'arrive pas à visualiser Imagine que tu t'allonge sur le coté droit : ton oeil gauche est en haut (vers le haut) et ton oeil droit en bas (vers le sol). Pour les poissons, c'est la meme mais eux, l'oeil du coté du sol se déplace pour être du meme coté que l'autre.

D'ailleurs, c'est pour une raison quelconque que l'oeil se déplace ou s est juste parce qu'il sert a rien de l'autre coté?!

Je me suis toujours émerveillée de ce que la nature nous donne à voir . Le turbot est une de ces merveilles . Sa transformation de l'état larvaire à l'état adulte relève de l'incroyable .

Le bébé turbot est un joli petit poisson argenté et élancé , semblable à une jeune sardine . L'alevin grandit et un processus extraordinaire de transformation est déclenché . Le corps s'aplatit , s'amincit , devient ovale , puis forme un losange aux angles arrondis . Sa tête se plisse , ses nageoires s'allongent , son œil droit commence à se déplacer entraînant la chair et les os qui l'entourent . Sa tête continue à s'écraser , à se plisser davantage , tandis que les nageoires recouvrent presque totalement les lignes axiales et s'attachent à la hauteur des ouïes .L'alevin , grace à un appétit hors du commun , grossit et grandit tout en nageant dans le sens vertical . L'œil droit progresse toujours et arrive à la crête axiale supérieure . La tête est défigurée , tordue , la peau tendue à se rompre sur l'arête dorsale . L'œil droit , un moment en relief sur cette arête , bascule sur l'autre flanc pour rejoindre l'œil gauche qui lui n'a pas bougé . Toute la partie droite de la tête qui a suivi le mouvement de l'œil est déformée , cassée . Le petit turbot qui a désormais un flanc aveugle ne nage plus dans le sens vertical et se laisse glisser sur le fond . Il ne cesse de grossir , de s'allonger , de s'élargir : la transformation du squelette de la tête s'achève . Il s'habitue à vivre sur son côté nadiral qui se dépigmente et devient blanchâtre. Le côté zénithal comportant les deux yeux s'enrichit de cellules jeunes possédant des facultés chromatiques qui lui permettront d'imiter la couleur , les nuances et les irrégularités du fond , faisant de lui le magicien de la mer. Ces faces , blanche et colorée , que nous appelons dos et ventre ne sont ni le dessus ni le dessous du turbot mais les côtés .

Cette métamorphose unique dans le monde animal est identique chez les autres poissons plats avec de mystérieuses impulsions qui font par exemple que le turbot vit sur le côté droit ses yeux se trouvant sur le côté gauche alors que la sole vit sur le côté gauche et a ses yeux sur le coté droit !...

J'en ai connu d'autres qui étaient mignons à la naissance et qui, une fois arrivés à l'âge adulte, sont devenus de vrais mochetés ...

Bon j'ai bien compris l'annecdote mais meme si il sont en fait sur le côté au final...ils sont quand même plats....

Ils mutent pour survivre sans doute, le procéssus à du prendre des milliers d'années. Est ce qu'il y a eu des mutations "accidentelles" qui ont fait que se sont ces spécimens qui ont plus survécus que d'autre et donc par reproduction a transformer la race ou bien la race c'est adapté sans sélection naturel ? Dans le premier cas, le poisson serait plat dés sa naissance ... Mais la c'est au court de sa vie c'est curieux.

a écrit : Je me suis toujours émerveillée de ce que la nature nous donne à voir . Le turbot est une de ces merveilles . Sa transformation de l'état larvaire à l'état adulte relève de l'incroyable .

Le bébé turbot est un joli petit poisson argenté et élancé , semblable à une jeune sardine . L'alev
in grandit et un processus extraordinaire de transformation est déclenché . Le corps s'aplatit , s'amincit , devient ovale , puis forme un losange aux angles arrondis . Sa tête se plisse , ses nageoires s'allongent , son œil droit commence à se déplacer entraînant la chair et les os qui l'entourent . Sa tête continue à s'écraser , à se plisser davantage , tandis que les nageoires recouvrent presque totalement les lignes axiales et s'attachent à la hauteur des ouïes .L'alevin , grace à un appétit hors du commun , grossit et grandit tout en nageant dans le sens vertical . L'œil droit progresse toujours et arrive à la crête axiale supérieure . La tête est défigurée , tordue , la peau tendue à se rompre sur l'arête dorsale . L'œil droit , un moment en relief sur cette arête , bascule sur l'autre flanc pour rejoindre l'œil gauche qui lui n'a pas bougé . Toute la partie droite de la tête qui a suivi le mouvement de l'œil est déformée , cassée . Le petit turbot qui a désormais un flanc aveugle ne nage plus dans le sens vertical et se laisse glisser sur le fond . Il ne cesse de grossir , de s'allonger , de s'élargir : la transformation du squelette de la tête s'achève . Il s'habitue à vivre sur son côté nadiral qui se dépigmente et devient blanchâtre. Le côté zénithal comportant les deux yeux s'enrichit de cellules jeunes possédant des facultés chromatiques qui lui permettront d'imiter la couleur , les nuances et les irrégularités du fond , faisant de lui le magicien de la mer. Ces faces , blanche et colorée , que nous appelons dos et ventre ne sont ni le dessus ni le dessous du turbot mais les côtés .

Cette métamorphose unique dans le monde animal est identique chez les autres poissons plats avec de mystérieuses impulsions qui font par exemple que le turbot vit sur le côté droit ses yeux se trouvant sur le côté gauche alors que la sole vit sur le côté gauche et a ses yeux sur le coté droit !...
Afficher tout
Merci , on y comprend déjà un peu mieux avec ton commentaire .

a écrit : Je me suis toujours émerveillée de ce que la nature nous donne à voir . Le turbot est une de ces merveilles . Sa transformation de l'état larvaire à l'état adulte relève de l'incroyable .

Le bébé turbot est un joli petit poisson argenté et élancé , semblable à une jeune sardine . L'alev
in grandit et un processus extraordinaire de transformation est déclenché . Le corps s'aplatit , s'amincit , devient ovale , puis forme un losange aux angles arrondis . Sa tête se plisse , ses nageoires s'allongent , son œil droit commence à se déplacer entraînant la chair et les os qui l'entourent . Sa tête continue à s'écraser , à se plisser davantage , tandis que les nageoires recouvrent presque totalement les lignes axiales et s'attachent à la hauteur des ouïes .L'alevin , grace à un appétit hors du commun , grossit et grandit tout en nageant dans le sens vertical . L'œil droit progresse toujours et arrive à la crête axiale supérieure . La tête est défigurée , tordue , la peau tendue à se rompre sur l'arête dorsale . L'œil droit , un moment en relief sur cette arête , bascule sur l'autre flanc pour rejoindre l'œil gauche qui lui n'a pas bougé . Toute la partie droite de la tête qui a suivi le mouvement de l'œil est déformée , cassée . Le petit turbot qui a désormais un flanc aveugle ne nage plus dans le sens vertical et se laisse glisser sur le fond . Il ne cesse de grossir , de s'allonger , de s'élargir : la transformation du squelette de la tête s'achève . Il s'habitue à vivre sur son côté nadiral qui se dépigmente et devient blanchâtre. Le côté zénithal comportant les deux yeux s'enrichit de cellules jeunes possédant des facultés chromatiques qui lui permettront d'imiter la couleur , les nuances et les irrégularités du fond , faisant de lui le magicien de la mer. Ces faces , blanche et colorée , que nous appelons dos et ventre ne sont ni le dessus ni le dessous du turbot mais les côtés .

Cette métamorphose unique dans le monde animal est identique chez les autres poissons plats avec de mystérieuses impulsions qui font par exemple que le turbot vit sur le côté droit ses yeux se trouvant sur le côté gauche alors que la sole vit sur le côté gauche et a ses yeux sur le coté droit !...
Afficher tout
Merci pour toutes ces informations c est beaucoup plus clair pour moi maintenant :-)

a écrit : autant mettre le turbo! Tu crois pas si bien dire car pratiquant la pêche sous marine il m'est arrivé de me retrouvé au dessus (surface) d'une sole et de la voir partir à une vitesse folle, je voulais prendre le temps de l'observer car elle faisait bien 2kg mais j'ai été surpris par tant d'accéleration. En Bretagne on l'appelle aussi "carrelet".