Musique diégétique et extradiégétique des films

Proposé par
le

Il existe au cinéma deux façons d'inclure la musique dans les films. La première est ce que l'on appelle les musiques extradiégétiques : ce sont celles que seul le spectateur entend. Les musiques diégétiques sont quant à elles les musiques incluses dans les scènes, par conséquent les personnages du film les entendent également.


Tous les commentaires (41)

a écrit : Oui mais quelque fois c'est tout le contraire. Les acteurs ont une musique qui sera retirée au montage pour les mettre dans l'ambiance. Dans les films pour "adultes" certainement ...non...? :-)

Posté le

android

(0)

Répondre

Jlsd !! D'ailleurs les realisateurs de films d'horreur jouent souvent sur l'alternance des deux :)

Posté le

iphone

(4)

Répondre

a écrit : je pense qu'il faudrait dire les "musiques inclues", et non pas incluses, car ici inclues est utilisé comme adjectif, non pas comme verbe... On dit bien musiques "incluses".
Comme on dirait "chaînes de télé incluses dans l'offre ..."

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Je pense aussi qu'il doit être plus facile parfois d'entendre la musique pour les acteurs, comme par exemple lors d'une scène de danse

Posté le

android

(2)

Répondre

J'ai pensé à la scène de Sugar Man où le personnage présente la chanson "Cause".

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Le plus mignon,c'est que lorsque les personnages du film dansent (ou autre) avec une musique "diégétique" cela ce passe (le plus souvent) dans le silence total et les acteurs font "mine " d'entendre une musique qui en faîte sera rajouté au montage.Tout ça pour ne pas les perturbés et pour une meilleure perception des dialogues. Afficher tout Ou parfois les acteurs entendent (dans une oreillette) la musique qui sera rajoutée par la suite dans le film, c'est notamment le cas dans "les petits mouchoirs" : guillaume canet accorde beaucoup d'importance a la BO (que je trouve d'ailleurs superbe) et voulait que les acteurs jouent au rythme de la musique.

Posté le

android

(3)

Répondre

Et pour "the Artist", Dujardin et Bejo passaient des vieilles musiques sur un phonographe pour se mettre dans l'ambiance.

Mais leur jeu s'éloignait un peu de l'effet qu'attendait Michel Hazanavicius, du coup il a imposé le silence sur le plateau.

Dans ce cas précis, le silence, est-ce que c'est intra-diégétique ou extra-diégétique?

hahaha

Posté le

website

(4)

Répondre

Les sourds en général ils aiment les musiques pour l'ambiance.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : je pense qu'il faudrait dire les "musiques inclues", et non pas incluses, car ici inclues est utilisé comme adjectif, non pas comme verbe... C'est pour cela, qu'il faut accorder...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Quand je repense aux films de boules des années 90 c était forcément rajouter après sinon pas moyen d être excité !

Posté le

iphone

(3)

Répondre

Ça me fait penser quand j'étais sur un tournage les personnes devaient danser sans musique pour la mettre au montage. Ça donnait un air vraiment bête.

Posté le

iphone

(1)

Répondre

Ça me rappelle la scène de torture dans Réservoir Dogs dans laquelle Mr Blond allume la radio et met une émission de rock ! Nostalgie...

a écrit : sa doit demander plus de travaille aux acteurs qui doivent plus se concentrer. jmcmb. Je pense au contraire que parfois sa doit même les aider

C'est mieux pour les acteurs d'entendre un peu de musique avant qu'on jouent,pour mieux se mettre en scène,et qu'il crois plus en leurs personnages.

a écrit : Je vois que je ne suis pas le seul à avoir tout de suite pensé à la scène de torture de reservoir dogs.
Pour ceux (shame on you :) )qui ne verraient pas à quoi ont fait allusion:
Michael Madsen allume la radio, et lance donc une musique intradiégétique, il se déhanche, danse, et coupe des bouts du pauvre g
ars sur la chaise.
Il sort du hangar car il est interrompu par ses collègues mais la musique, bien qu'il ait quitté la pièce continue au même volume sonore. Elle est devenue extradiégétique. Elle accompagne la scène comme musique d'ambiance.

A noter que les termes intradiégétique et extradiégétique signifient littéralement à l'intérieur et à l'extérieur de la narration. Par conséquent, ils sont applicables à d'autres domaines. La littérature par exemple.
Afficher tout
Petit truc que je comprends pas, l'anecdote fait référence à de la musique. Mais tu as parlé de littérature. Est-ce que les mots:intra-extradiégétique ne font référence qu'à la musique ? Car je e vois pas comment entre dire de la musique dans un bouquin. Sur ce' JMCMB

Comme dans inception ( très bon film au passage )

Posté le

android

(1)

Répondre

Ces termes au niveau littéraire qualifient le point de vue du narrateur. S'il est personnage, intra, s'il est omniscient, extra.

Posté le

android

(2)

Répondre

Et puisque beaucoup d'entre vous parlent du passage d'une situation diégétique à une extra-diégétique (et inversement), et bien cela s'appelle un glissement sémantique :)

À noter que le Dogme 21 initié par Lars Von Trier interdit les musiques extradiégétiques.

Faux il y a encore un troisieme. Dans les films muets où seul les acteurs sont sensé enntendre la musique. Hahahha