Une mégacolonie de fourmis domine le monde

Proposé par
le
dans

La plus grande supercolonie connue de fourmis s'étend sur 6000 km, le long de la péninsule ibérique et de la côte méditerranéenne, jusqu'en Italie. Il s'agit d'un ensemble continu de 30 populations constituées de millions de nids entre lesquels les fourmis s'échangent sans signe d'agression. Selon les scientifiques, cela signifie qu'elles sont toutes de lointaines parentes.

Une autre supercolonie, située en Catalogne et constituée de 3 populations de fourmis de la même espèce, entre, au contraire, en conflit systématique avec la première. Ensemble, elles représentent des millions de nids et des milliards d'insectes. Ce phénomène de reconnaissance a même été observé entre des populations de super-colonies californienne, européenne et japonaise, dans ce qu'on a appelé une « mégacolonie ».


Commentaires préférés (3)

Le livre de Bernard Weber qui s'intitule "Les Fourmis" traite entres autres de ce sujet. Je le conseil, d'ailleurs ! :)

Posté le

iphone

(163)

Répondre

Le pigeon transporté à des centaines de kilomètres de distance sait retrouver son colombier . L'hirondelle , revenant de ses quartiers d'hiver en Afrique traverse la mer et reprend possession du vieux nid .
Dans mon jardin j'ai fait l'expérience d'une fourmi dépaysée . De la colonne , je fais engager une fourmi sur une feuille morte que je lui présente . Sans la toucher , je la transporte ainsi à deux ou trois pas seulement de sa colonne , cela suffit pour la dépayser , pour la désorienter totalement . Remise à terre , elle erre à l'aventure , s'éloigne à toute hâte de ses compagnes croyant les rejoindre , je la vois revenir sur ses pas, s'écarter de nouveau , essayer à droite , essayer à gauche , tâtonner dans une foule de directions sans parvenir à se retrouver . L'expérience reproduite des dizaines de fois met à l'évidence que la fourmi est perdue à deux pas de sa bande ! Alors des fourmilières qui s'étendent sur 6000 km c'est déjà extraordinaire mais que ces gigantesques colonnes soient composées d'individus incapables de s'orienter est stupéfiant !

Sources : Etudes sur l'instinct et les mœurs des fourmis . Jean-Henri Fabre .

Posté le

iphone

(109)

Répondre

Si j'étais un fourmilier je me coucherai plus gros !

Posté le

android

(157)

Répondre


Tous les commentaires (60)

Le livre de Bernard Weber qui s'intitule "Les Fourmis" traite entres autres de ce sujet. Je le conseil, d'ailleurs ! :)

Posté le

iphone

(163)

Répondre

waw !!! j'en ai les fourmis aux jambes !

Posté le

android

(0)

Répondre

il s'agit de fourmis venues d'argentine par bateau si je ne m'abuse

Posté le

website

(9)

Répondre

Houa à l'échelle de l'homme c'est déjà immense, qu'es ce que ça doit être à l'échelle d'une fourmis :O

Posté le

android

(21)

Répondre

Bizarre cette anecdote. C'est juste des fourmis pacifiques non?? Pas par-ce-qu'elles se foutent pas sur la gueule qu'elles sont cousines !

Posté le

android

(0)

Répondre

Leur petit monde à eux !! Est-ce que les fourmis s'entraident entre colonies, pour se nourrir, pour agrandir la fourmiliere ?? Ou est ce que c'est chacun pour soi ? (mais sans se taper dessus !)

Posté le

android

(7)

Répondre

Quand je lis cette anecdote dans le détail, je me dis que ce serait pas mal si on essayait d'en faire autant !

Posté le

iphone

(31)

Répondre

J'avais vu un article qui disait que c'était l'insecte le plus répandu sur terre a un tel point qu'ils pèseraient plusieurs milliers de fois la masses des humains..

Posté le

iphone

(33)

Répondre

ces fourmis forment une grande société à échelle humaine et c'est épatant ! JMCMB !

Posté le

android

(8)

Répondre

Je me demande par quel moyen ces supercolonies ont pu être détecté.. On parle bien des galeries souterraines, hmm?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bizarre cette anecdote. C'est juste des fourmis pacifiques non?? Pas par-ce-qu'elles se foutent pas sur la gueule qu'elles sont cousines ! En fait non, c'est réellement une seule et grande famille. Et ce que ne dit pas l'anecdote c'est qu'elles ne s'attaquent pas entre elles, mais ne sont d'aucune pitié avec les autres espèces. Et comme elles sont plus grandes et plus fortes, elles déciment des populations entières de fourmis locales, allant jusqu'à menacer des espèces endémiques.
C'est d'ailleurs leur taille, leur force et leur agressivité envers les autres fourmis qui explique leur prolifération.

Posté le

windowsphone

(30)

Répondre

a écrit : En fait non, c'est réellement une seule et grande famille. Et ce que ne dit pas l'anecdote c'est qu'elles ne s'attaquent pas entre elles, mais ne sont d'aucune pitié avec les autres espèces. Et comme elles sont plus grandes et plus fortes, elles déciment des populations entières de fourmis locales, allant jusqu'à menacer des espèces endémiques.
C'est d'ailleurs leur taille, leur force et leur agressivité envers les autres fourmis qui explique leur prolifération.
Afficher tout
ces fourmis sont relativement petites mais bien plus agressives

Posté le

website

(10)

Répondre

J'aurai bien voulu voir une photo de la fourmilière géante... Ça doit être faisable je pense

Posté le

iphone

(7)

Répondre

a écrit : il s'agit de fourmis venues d'argentine par bateau si je ne m'abuse Les plus intrépides sont venues par avion...

Posté le

website

(19)

Répondre

Sur SCMB les commentaires font 50% du travail merci a vous !

Posté le

iphone

(26)

Répondre

a écrit : Quand je lis cette anecdote dans le détail, je me dis que ce serait pas mal si on essayait d'en faire autant ! T'a déjà entendu parler de l'union européenne?

Posté le

website

(0)

Répondre

Le pigeon transporté à des centaines de kilomètres de distance sait retrouver son colombier . L'hirondelle , revenant de ses quartiers d'hiver en Afrique traverse la mer et reprend possession du vieux nid .
Dans mon jardin j'ai fait l'expérience d'une fourmi dépaysée . De la colonne , je fais engager une fourmi sur une feuille morte que je lui présente . Sans la toucher , je la transporte ainsi à deux ou trois pas seulement de sa colonne , cela suffit pour la dépayser , pour la désorienter totalement . Remise à terre , elle erre à l'aventure , s'éloigne à toute hâte de ses compagnes croyant les rejoindre , je la vois revenir sur ses pas, s'écarter de nouveau , essayer à droite , essayer à gauche , tâtonner dans une foule de directions sans parvenir à se retrouver . L'expérience reproduite des dizaines de fois met à l'évidence que la fourmi est perdue à deux pas de sa bande ! Alors des fourmilières qui s'étendent sur 6000 km c'est déjà extraordinaire mais que ces gigantesques colonnes soient composées d'individus incapables de s'orienter est stupéfiant !

Sources : Etudes sur l'instinct et les mœurs des fourmis . Jean-Henri Fabre .

Posté le

iphone

(109)

Répondre