On s'éclairera peut-être bientôt aux plantes

Proposé par
le
dans

Certains insectes comme les lucioles utilisent la bioluminescence pour éclairer. En utilisant les gènes responsables de cette particularité, des chercheurs californiens ont pour projet de mettre au point des végétaux qui brillent dans le noir. Il suffira pour cela grâce à la technologie d’impression ADN de modifier l'ADN de plantes sélectionnées. L'objectif est par exemple de remplacer l'éclairage public par des plantes.


Tous les commentaires (90)

Des platanes bioluminescents seraient une bonne idée pour remplacer ceux qui sont sur les bords de nos routes. Ça diminuearait enormement les risques la nuit.

a écrit : Il y aurait une prolifération d'insectes plus importante alors, non ? Sortez des prises anti moustique plus puissante dans ce cas la.. Bah non si tout est éclairé ça change rien, ça fera autant de moustiques que pendant la journée sauf que ça sera la nuit.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Et surtout quelle economie d'energie :D Jusqu'à ce que l'on nous dise dans 20 ou 30 ans"oh merde on s'est gourré ces plantes sont finalement cancérigènes".

Posté le

android

(33)

Répondre

a écrit : Ah c est pour ca qu on parle d ampoules sur la plante (des pieds) ! T'es pas une lumière ..

Et quid du risque de prolifération du gène dans la nature ?

J'hallucine. L'univers fantastique du folklore et de la littérature transposé ici-bas.
Quand la réalité dépasse la fiction, on se demande qui suivre du Créateur ou du Progrès. :S

Posté le

android

(12)

Répondre

Je suis certain qu'un but commercial ce cache derrière un grand groupe va acheter les droits et tout le monde s'arrachera les plantes luminescente !

Qui a le courage de l'annoncer à José Bové :-)

Posté le

android

(20)

Répondre

- T'aurais pas ta lampe mec ? On y voit rien!
- ah non désolé, j'ai pas pensé a prendre mon ortie..

Et pourquoi on ne ferait pas plutôt des éléphants bioluminescents ? Ça éclairerait super bien et on pourrait déplacer à volonté !

Je doute que modifier la structure de l'ADN d'une plante soit dans l'ordre de la nature, car la nature est fondée comme une quelconque structure (prenons la comparaison avec un igloo pour faire simple). Chaque être vivant a été créée initialement avec un temps de vie, dont seuls quelques privilégiés pouvaient profiter jusqu'à une mort naturelle, et avec pour but de subvenir à ses besoins jusqu'à ce qu'on sert à subvenir à ceux des autres êtres. Mais, en luttant contre les lois de la nature en exterminant, en multipliant ou en modifiant un être, on fait inévitablement modifier la structure naturelle. Et lorsqu'on retire, ajoute ou modifie la forme d'un bloc de l'igloo, cela a des répercutions sur les blocs environnants et, à force de jouer à l'apprenti-bricoleur, l'igloo devient de moins en moins stable et s'effondre.

Je pense qu'il serait temps que notre espèce, dans toute sa diversité, cesse de jouer avec la nature. Cela fait des siècles que nous le faisons et il est tant que cela cesse ! Cela n'engendre que des maux dans l'ensemble de la nature et nous finissons par en subir les répercussions mais, ce que je ne parviens pas à comprendre, c'est que malgré cela nous continuons. On continue de semer les graines de la destruction et d'en récolter les vilains fruits. Il faut être sot ou bien méchamment suicidaire pour aimer la destruction.
En modifiant l'ADN de la plante, on modifie son comportement et celui de ses "prédateurs". Quand on voit la diversité du monde végétal et du micro-monde, je doute que cela soit sans danger pour chacun. Entre polluer (détruire) et modifier (détruire), doit-on obligatoirement choisir ? Lorsque la nuit tombe, je m'éclaire à la Lune puis je vais dormir car je suis une espèce diurne.

a écrit : Je doute que modifier la structure de l'ADN d'une plante soit dans l'ordre de la nature, car la nature est fondée comme une quelconque structure (prenons la comparaison avec un igloo pour faire simple). Chaque être vivant a été créée initialement avec un temps de vie, dont seuls quelques privilégiés pouvaient profiter jusqu'à une mort naturelle, et avec pour but de subvenir à ses besoins jusqu'à ce qu'on sert à subvenir à ceux des autres êtres. Mais, en luttant contre les lois de la nature en exterminant, en multipliant ou en modifiant un être, on fait inévitablement modifier la structure naturelle. Et lorsqu'on retire, ajoute ou modifie la forme d'un bloc de l'igloo, cela a des répercutions sur les blocs environnants et, à force de jouer à l'apprenti-bricoleur, l'igloo devient de moins en moins stable et s'effondre.

Je pense qu'il serait temps que notre espèce, dans toute sa diversité, cesse de jouer avec la nature. Cela fait des siècles que nous le faisons et il est tant que cela cesse ! Cela n'engendre que des maux dans l'ensemble de la nature et nous finissons par en subir les répercussions mais, ce que je ne parviens pas à comprendre, c'est que malgré cela nous continuons. On continue de semer les graines de la destruction et d'en récolter les vilains fruits. Il faut être sot ou bien méchamment suicidaire pour aimer la destruction.
En modifiant l'ADN de la plante, on modifie son comportement et celui de ses "prédateurs". Quand on voit la diversité du monde végétal et du micro-monde, je doute que cela soit sans danger pour chacun. Entre polluer (détruire) et modifier (détruire), doit-on obligatoirement choisir ? Lorsque la nuit tombe, je m'éclaire à la Lune puis je vais dormir car je suis une espèce diurne.
Afficher tout
C'est un brin reducteur non; que serions nous sans toute ces choses qui, selon toi, ne sont pas naturelles ou contre nature ? Lorsque je lis cette info j'ai envie d'avoir confiance en la recherche sur le fait qu'elle saura étudier les risques, asez du moins pour que ces plantes soient moins dangereuses que ce qu'elles pouront apporter. Un étudiant africain un jour peut être ne sera pas obliger d'aller en centre ville pour ces lectures. Les villes de surcroit n'abritent plus vraiment ce que l'on peut appeler un éco-système riche et varié et je ne crois pas que ces plantes soient plus dangereuse que des lampadaires . Ps: l'homme, avant d'être un animal diurne, est un aminal social, ça change pas mal de choses non ;) ?

Posté le

android

(11)

Répondre

Ouaw, d'habitude je suis contre la manipulation de l'ADN, mais si l'idée de remplacer l'éclairage publique par des plantes est sans effets négatif (sur l'ADN ou autre), on ferait de sacrée économie d'énergie et du coup moins de pollution. En plus sa serait jolie!
J'aime beaucoup l'idée :)

Ca me rappelle un cours de SVT sur une experience qui a été faite pour mettre en evidence l'universalité du code genetique.
Des chercheurs ont "injecté" (je me souviens plus de la methode) à des rats le gène responsable de la fluorescence d'une des especes de méduse.
Et ça a donné des rats fluorescent! Ce qui prouve que toutes les especes utilisent le meme code genetique (a quelques exceptions près)

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Y'en a qui ont trop regardé Avatar !! ...lol...j'en ai pensé autant!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sa date de longtemps.. La première plante luminescente a été créée en 1986. C'était un pied de tabac.

Posté le

android

(3)

Répondre

Mouai je sens qu'avec des arbres lampadaire on a pas fini de se cogner contre les troncs !!!!

Posté le

android

(0)

Répondre