La Russie va-t-elle pouvoir nous transformer en zombies ?

Proposé par
le

Sur ordre du président Vladimir Poutine, des scientifiques russes cherchent à mettre au point d'ici 2020 un nouveau type d'arme capable d'envoyer un puissant rayonnement électromagnétique sur une personne. Ce "zombie gun" pourrait attaquer le système nerveux de la cible et pourrait permettre de la rendre plus malléable et obéissante à des ordres.


Tous les commentaires (117)

a écrit : Bon apparemment cette arme enverrait des ondes électromagnétiques en grande quantité qui ferait monter énormément et instantanément la température de la victime (cf source #3: "comme s'il était jeté dans une poêle à frire").

Cela pourrait sérieusement endommager les organes, les cellules du
corps (celles du cerveau entre autres) et même conduire une personne au suicide.

L’intérêt d'avoir de telles armes ? La réponse de Poutine: avoir des armes comparables à l'arme nucléaire mais qui seraient plus acceptables/acceptées/éthiques. Bien sûr.
Afficher tout
Les états-unis ont déjà mis au point une arme similaire, dans une optique défensive. En émetant des ondes ( micro-ondes, electromagnétique peut être) sur une distance effective de 400 mètres. Permettant ainsi de tenir à distance les manifestants, ou opposants créés par leurs propres idées malsaines et capitalistes...

Posté le

android

(5)

Répondre

Un type charmant ce Poutine, pas trop cruel...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Merci Philippe pour ces deux anecdotes du 1 er septembre où romantisme et poésie sont à l'honneur ...connaissant l'attrait des lecteurs de SCMB pour les poètes et les romantiques j'attends un nombre record de votes négatifs !

Pour les autres , buveurs des fontaines , poètes incompris de ce
ux qui ont définitivement choisi leur gîte et leur pensée , qu'ils continuent à ouvrir les chemins des horizons illimités , qu'ils sachent qu'ils ne sont pas des vivants amnistiés , qu'ils ne sont pas fait de sang de boue et de poussière mais taillés en une matière plus subtile invisible et impalpable qui ne leur appartient pas tout à fait même si elle ne se manifeste qu'en eux .
Aucune arme ne peut les atteindre ... Aucune cruauté ne peut les aveugler ...
Afficher tout
Pour les connaisseurs de cette réplique, j'ai envie de dire : " C'est pas faux ".

Posté le

android

(22)

Répondre

...la preuve qu en Russie il fait vraiment très froid parce que ce mec est complètement gelé !!!!

a écrit : I-Robot n'est vraiment plus très loin de devenir une réalité ... I-Robot ? The walking dead plutôt !

Désolé mais c'est des idées de ce genre qui font la réussite de beaucoup de scénariste d'épouvante...

Le cerveau est un organe magnifiquement complexe, des recherches et des expériences trop profondes sur ce dernier, peuvent créer des dommages importants aussi bien physiques que comportementales, et suite à ses actes le patient pourrait mettre en danger son entourage, voir plus.
Ce qui dans le contexte actuel, pourrait avoir des effets terrifiants...

Renseignez vous sur le projet harrp des américains :

Les militaires américains sont passés maîtres dans l'art de camoufler leurs opérations secrètes sous le couvert de recherches pacifiques. Ainsi, HAARP signifie "High Atmosphere Auroral Rechearch Program" ("programme de recherche sur les aurores boréales en haute atmosphère"), un nom calculé pour ne faire peur à personne, avec un budget apparemment pas trop élevé (30 millions de dollars par an officiellement). En réalité, depuis plus de quinze ans, se déroule sous ce couvert un projet gigantesque de construction d'une nouvelle arme terrifiante. La première réalisation est une station située à Gakona en en Alaska, station dont la puissance double régulièrement au fur et à mesure que de nouvelles installations voient le jour (960 kW en 2003, 3,6 mégawatts en 2006, 20 mégawatts en 2008). D'autres stations sont en construction. Mais cela ne constitue que la partie émergée de l'iceberg. L'île américaine de Diego Garcia, au sud ouest de l'inde, serait un autre maillon de HAARP. Il y en aurait un autre à Pine Gap, en Australie.

L'objectif réel de HAARP est simple : pouvoir atteindre et bombarder à volonté n'importe quel point de la terre et de l'espace proche avec un faisceau d'énergie directif ultra-puissant... sans utiliser de satellite ! Mais en fait Haarp marche si bien qu'un grand nombre de nouveaux objectifs sont apparut possibles et sont en cours de développement / tests :
Détruire en vol les missiles, fusées, avions et satellites,
Mettre HS des installation electriques civiles et militaires
Communiquer avec les sous-marin même à grande profondeur
Provoquer des incendies dans des installations industrielles
Interdire les communications radio sur une zone donnée, à volonté
Scanner le sol et les océans à grande profondeur
Manipuler à distance l'esprit des gens et le comportement des foules (si, si !)
Réaliser un bouclier antimissile pour les USA
Attaquer des cibles au sol
Et même... contrôler le climat et créer une arme climatique
Ces objectifs ne sont pas bien sûr avoués par les américains, car ils sont contraire à la convention ENMOD de 1977 qui interdit les modifications de la biosphère à des fins hostiles. Notons cependant que les nations-unis ont récemment, sur l'instigation des américains, exclu de leur ordre du jour les changements climatiques résultant des programmes militaires. Cependant, les USA n'ont pu empêcher quelques informations de filtrer, et cela a commencé à alarmer les autorités de certains pays. En février 1998, le Comité des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense du parlement européen a tenu une audience publique à Bruxelles au sujet de HAARP. Ce comité à présenté au parlement européen en 1999 une motion stipulant que "HAARP... en vertu de son impact étendu sur l'environnement , constitue une préoccupation mondiale... [le comité] demande que ses implications légales, écologiques et éthiques soient évalués par un organisme international indépendant... [le comité] regrette le refus réitéré des États-Unis d'apporter des preuves à l'audience publique concernant les risques pour l'environnement et le public du programme HAARP". Cette requête fut rejetée sous le prétexte que la Commission Européenne ne disposait pas de la juridiction nécessaire lui permettant de s'immiscer dans les liens entre l'environnement et la défense. La vérité, c'est que Bruxelles ne souhaitait pas entrer en conflit ouvert avec Washington... Retenons une chose : Haarp, c'est du sérieux.

a écrit : Il y a les élections présidentielles russes en 2020 ? Parce qu'ils ont des élections en Russie ?

Posté le

android

(9)

Répondre

Les États-Unis l'ont presque déjà et la Russie tente tout simplement de rattraper son" retard". En fait c'est la même histoire qu'en 1945 avec l'arme nucléaire. Pour info cette arme pourrait détruire n'importe quel point sur la surface du globe.

Posté le

android

(0)

Répondre

J imagine que super-poupine à déjà trouvé les cobayes en Syrie.... Pauvre pays.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : AVIS AUX LECTEURS :

QI < 150 : abstenez-vous de lire Norton.
Ça n'a rien à voir avec le Q.I c'est plus de l'auto masturbation du cerveau ...nortons me rappel un poète dans les 4 saisons d'espigoule sauf que lui ne connait pas le copier collé ...

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Bon apparemment cette arme enverrait des ondes électromagnétiques en grande quantité qui ferait monter énormément et instantanément la température de la victime (cf source #3: "comme s'il était jeté dans une poêle à frire").

Cela pourrait sérieusement endommager les organes, les cellules du
corps (celles du cerveau entre autres) et même conduire une personne au suicide.

L’intérêt d'avoir de telles armes ? La réponse de Poutine: avoir des armes comparables à l'arme nucléaire mais qui seraient plus acceptables/acceptées/éthiques. Bien sûr.
Afficher tout
L'armée Us utilise déjà ce procédé sur des foules de manifestant, mais seulement quelques secondes le temps de réchauffer la surface de leur peaux et les faire fuir

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Renseignez vous sur le projet harrp des américains :

Les militaires américains sont passés maîtres dans l'art de camoufler leurs opérations secrètes sous le couvert de recherches pacifiques. Ainsi, HAARP signifie "High Atmosphere Auroral Rechearch Program" ("programme de recherche sur l
es aurores boréales en haute atmosphère"), un nom calculé pour ne faire peur à personne, avec un budget apparemment pas trop élevé (30 millions de dollars par an officiellement). En réalité, depuis plus de quinze ans, se déroule sous ce couvert un projet gigantesque de construction d'une nouvelle arme terrifiante. La première réalisation est une station située à Gakona en en Alaska, station dont la puissance double régulièrement au fur et à mesure que de nouvelles installations voient le jour (960 kW en 2003, 3,6 mégawatts en 2006, 20 mégawatts en 2008). D'autres stations sont en construction. Mais cela ne constitue que la partie émergée de l'iceberg. L'île américaine de Diego Garcia, au sud ouest de l'inde, serait un autre maillon de HAARP. Il y en aurait un autre à Pine Gap, en Australie.

L'objectif réel de HAARP est simple : pouvoir atteindre et bombarder à volonté n'importe quel point de la terre et de l'espace proche avec un faisceau d'énergie directif ultra-puissant... sans utiliser de satellite ! Mais en fait Haarp marche si bien qu'un grand nombre de nouveaux objectifs sont apparut possibles et sont en cours de développement / tests :
Détruire en vol les missiles, fusées, avions et satellites,
Mettre HS des installation electriques civiles et militaires
Communiquer avec les sous-marin même à grande profondeur
Provoquer des incendies dans des installations industrielles
Interdire les communications radio sur une zone donnée, à volonté
Scanner le sol et les océans à grande profondeur
Manipuler à distance l'esprit des gens et le comportement des foules (si, si !)
Réaliser un bouclier antimissile pour les USA
Attaquer des cibles au sol
Et même... contrôler le climat et créer une arme climatique
Ces objectifs ne sont pas bien sûr avoués par les américains, car ils sont contraire à la convention ENMOD de 1977 qui interdit les modifications de la biosphère à des fins hostiles. Notons cependant que les nations-unis ont récemment, sur l'instigation des américains, exclu de leur ordre du jour les changements climatiques résultant des programmes militaires. Cependant, les USA n'ont pu empêcher quelques informations de filtrer, et cela a commencé à alarmer les autorités de certains pays. En février 1998, le Comité des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense du parlement européen a tenu une audience publique à Bruxelles au sujet de HAARP. Ce comité à présenté au parlement européen en 1999 une motion stipulant que "HAARP... en vertu de son impact étendu sur l'environnement , constitue une préoccupation mondiale... [le comité] demande que ses implications légales, écologiques et éthiques soient évalués par un organisme international indépendant... [le comité] regrette le refus réitéré des États-Unis d'apporter des preuves à l'audience publique concernant les risques pour l'environnement et le public du programme HAARP". Cette requête fut rejetée sous le prétexte que la Commission Européenne ne disposait pas de la juridiction nécessaire lui permettant de s'immiscer dans les liens entre l'environnement et la défense. La vérité, c'est que Bruxelles ne souhaitait pas entrer en conflit ouvert avec Washington... Retenons une chose : Haarp, c'est du sérieux.
Afficher tout
La station en Alaska est fermé aujourd'hui. Tu penses qu'ils sont passés a l'étape suivante?et pour le contrôle mental des foules?techniquement ca marche comment ,comme l'arme a Poutine en plus gros? C'est un peu flou tout ca

Posté le

android

(2)

Répondre

Hum... Il doit y'avoir cinq fois plus “d'informations “ dans les commentaires que dans l'anecdote et pourtant, pas un seul lien pour étayer tout ça...

Posté le

android

(4)

Répondre

Ça fleure bon le retour es joli chapeaux en aluminium tout ça :-D
Bon après avec un peu de chance peut être que ce genre de recherche pourrait évoluer vers un "canon" qui permettrait de détruire des cellules de manière très précise, sans endommager leurs voisines. Un progrès vers un traitement plus efficace du cancer en perspective ? Soyons optimiste..

Posté le

android

(8)

Répondre

Le premier lien qui a été publié (le deuxième) est sortit le 29 mars à 23h... Soit 1 heure avant le 1er avril.
Je sais pas vous mais...

Plutôt mourir que de se retrouver esclave à cause de cette arme.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le premier lien qui a été publié (le deuxième) est sortit le 29 mars à 23h... Soit 1 heure avant le 1er avril.
Je sais pas vous mais...
Du 29 mars au 1er avril, c'est 2 jours + 1 heure.
C'est en février qu'il n'y a que 29 jours.
Je pense que les usa et la Russie travaillent dans tout les cas sur des armes capables de dépasser celle de l'autre, comme toujours..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Merci Philippe pour ces deux anecdotes du 1 er septembre où romantisme et poésie sont à l'honneur ...connaissant l'attrait des lecteurs de SCMB pour les poètes et les romantiques j'attends un nombre record de votes négatifs !

Pour les autres , buveurs des fontaines , poètes incompris de ce
ux qui ont définitivement choisi leur gîte et leur pensée , qu'ils continuent à ouvrir les chemins des horizons illimités , qu'ils sachent qu'ils ne sont pas des vivants amnistiés , qu'ils ne sont pas fait de sang de boue et de poussière mais taillés en une matière plus subtile invisible et impalpable qui ne leur appartient pas tout à fait même si elle ne se manifeste qu'en eux .
Aucune arme ne peut les atteindre ... Aucune cruauté ne peut les aveugler ...
Afficher tout
Peace and love !