Les nazis détournèrent l'emblème de la Croix-Rouge pour masquer leurs agissements

Proposé par
Invité
le
dans

Durant la Seconde Guerre mondiale, les camions nazis qui amenaient le gaz Zyklon B aux chambres à gaz des camps d'extermination se faisaient passer pour des camions de la Croix-Rouge, afin de ne pas éveiller les soupçons de la population et des victimes. De même, certains bâtiments avaient le drapeau de l'organisation humanitaire alors qu'ils servaient à fusiller des détenus.


Commentaires préférés (3)

a écrit : C'était une ruse parmi tant d'autre durant la guerre ... Non, un crime de guerre au même titre que tirer délibérément sur un véhicule de la croix rouge ou tirer après avoir brandi un drapeau blanc et qui viole la convention de Genève: je cite "Le détournement des emblèmes (imitation, usurpation ou perfidie) ou de leur usage est un acte grave passible de sanctions pénales. La perfidie est l’utilisation détournée la plus grave des emblèmes. En temps de guerre, un usage perfide consiste à transporter des troupes ou des armes dans des véhicules portant l’emblème de la Croix-Rouge. Cet acte est considéré comme un crime de guerre." PS: à tous ceux qui prétendent que c'est une ruse, je répond que non. Une ruse c'est par exemple simuler une fausse opération par divers moyens (faux trafic radio, fausses armées exposées à la vue de adversaire, plans "perdues"etc...). Mais ici on détourne le symbole d'une organisation qui est sensé rendre la guerre moins épouvantable en s'occupant décemment des blessés ; il suffit de penser à ce qui ce passerait si on généraliserait cette "ruse": une impossibilité d'accorder sa confiance à ce signe et par suite la reprise de tirs sur des convois désarmés sensés sauver des vies de protagonistes des 2 camps.

a écrit : Non, un crime de guerre au même titre que tirer délibérément sur un véhicule de la croix rouge ou tirer après avoir brandi un drapeau blanc et qui viole la convention de Genève: je cite "Le détournement des emblèmes (imitation, usurpation ou perfidie) ou de leur usage est un acte grave passible de sanctions pénales. La perfidie est l’utilisation détournée la plus grave des emblèmes. En temps de guerre, un usage perfide consiste à transporter des troupes ou des armes dans des véhicules portant l’emblème de la Croix-Rouge. Cet acte est considéré comme un crime de guerre." PS: à tous ceux qui prétendent que c'est une ruse, je répond que non. Une ruse c'est par exemple simuler une fausse opération par divers moyens (faux trafic radio, fausses armées exposées à la vue de adversaire, plans "perdues"etc...). Mais ici on détourne le symbole d'une organisation qui est sensé rendre la guerre moins épouvantable en s'occupant décemment des blessés ; il suffit de penser à ce qui ce passerait si on généraliserait cette "ruse": une impossibilité d'accorder sa confiance à ce signe et par suite la reprise de tirs sur des convois désarmés sensés sauver des vies de protagonistes des 2 camps. Afficher tout Si je ne me trompe pas l'article de la convention de Genève que tu as pris a été rédigé en 1949 soit après ces événements ( et sûrement la résultante de ces événements) donc ce n'était pas encore un crime que d'usurper l'emblème de la croix rouge ?!?

L'horreur cachée derrière un rideau de bienfaisance, un classique !

En même temps de nos jours, on va piller des pays déja "pauvres", sous couvert de rétablissement de la démocratie, donc bon, que valent nos jugements...

Posté le

android

(229)

Répondre


Tous les commentaires (79)

C'était une ruse parmi tant d'autre durant la guerre ...

Ça à certainement créé de problèmes à l'association, qui a peut êtes été accusé de transporter du gaz neurotoxique pour les nazis ...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'était une ruse parmi tant d'autre durant la guerre ... Non, un crime de guerre au même titre que tirer délibérément sur un véhicule de la croix rouge ou tirer après avoir brandi un drapeau blanc et qui viole la convention de Genève: je cite "Le détournement des emblèmes (imitation, usurpation ou perfidie) ou de leur usage est un acte grave passible de sanctions pénales. La perfidie est l’utilisation détournée la plus grave des emblèmes. En temps de guerre, un usage perfide consiste à transporter des troupes ou des armes dans des véhicules portant l’emblème de la Croix-Rouge. Cet acte est considéré comme un crime de guerre." PS: à tous ceux qui prétendent que c'est une ruse, je répond que non. Une ruse c'est par exemple simuler une fausse opération par divers moyens (faux trafic radio, fausses armées exposées à la vue de adversaire, plans "perdues"etc...). Mais ici on détourne le symbole d'une organisation qui est sensé rendre la guerre moins épouvantable en s'occupant décemment des blessés ; il suffit de penser à ce qui ce passerait si on généraliserait cette "ruse": une impossibilité d'accorder sa confiance à ce signe et par suite la reprise de tirs sur des convois désarmés sensés sauver des vies de protagonistes des 2 camps.

L'histoire possède bien des surprise...

a écrit : Non, un crime de guerre au même titre que tirer délibérément sur un véhicule de la croix rouge ou tirer après avoir brandi un drapeau blanc et qui viole la convention de Genève: je cite "Le détournement des emblèmes (imitation, usurpation ou perfidie) ou de leur usage est un acte grave passible de sanctions pénales. La perfidie est l’utilisation détournée la plus grave des emblèmes. En temps de guerre, un usage perfide consiste à transporter des troupes ou des armes dans des véhicules portant l’emblème de la Croix-Rouge. Cet acte est considéré comme un crime de guerre." PS: à tous ceux qui prétendent que c'est une ruse, je répond que non. Une ruse c'est par exemple simuler une fausse opération par divers moyens (faux trafic radio, fausses armées exposées à la vue de adversaire, plans "perdues"etc...). Mais ici on détourne le symbole d'une organisation qui est sensé rendre la guerre moins épouvantable en s'occupant décemment des blessés ; il suffit de penser à ce qui ce passerait si on généraliserait cette "ruse": une impossibilité d'accorder sa confiance à ce signe et par suite la reprise de tirs sur des convois désarmés sensés sauver des vies de protagonistes des 2 camps. Afficher tout Si je ne me trompe pas l'article de la convention de Genève que tu as pris a été rédigé en 1949 soit après ces événements ( et sûrement la résultante de ces événements) donc ce n'était pas encore un crime que d'usurper l'emblème de la croix rouge ?!?

J'avoue être bluffé par les anecdotes sur la WW2! Les 2 camps utilisaient vraiment beaucoup de ruses et manipulations pour tromper leurs ennemis, entre les faux débarquements, les faux parachutistes qui explosent, les fausses douches et maintenant les faux camions de la croix rouge... Sale époque à mon avis

a écrit : Si je ne me trompe pas l'article de la convention de Genève que tu as pris a été rédigé en 1949 soit après ces événements ( et sûrement la résultante de ces événements) donc ce n'était pas encore un crime que d'usurper l'emblème de la croix rouge ?!? C'est vrai, 1949... Mais la croix rouge, elle, existe depuis 1859 (de mémoire, Henry Dunant, bataille de Solférino...), et jusque là, son emblème était respecté par les belligérants de tous poils lors de toutes les guerres. Alors même si ce n'était pas encore considéré comme "crime", le moins que l'on puisse dire c'est que les nazis ont encore démontré là (si besoin était) leur "particularité"...

La seconde guerre mondiale est une source sans fin de possibilités de films

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Quelle horreur !! Quand tu es prêt à massacrer des millions de personne, faisant ce qu'on désignera comme un crime contre l'humanité je ne vois pas pourquoi causer un crime de guerre te choquerai. Puis bon certains pirates faisaient pareils c'etait pas nouveau.

Et dire que le père d'une Marine qui est très populaire à dit que c'était un point de détail... Certains ont la mémoire courte !

Posté le

android

(9)

Répondre

L'horreur cachée derrière un rideau de bienfaisance, un classique !

En même temps de nos jours, on va piller des pays déja "pauvres", sous couvert de rétablissement de la démocratie, donc bon, que valent nos jugements...

Posté le

android

(229)

Répondre

C'est fou quand même de voir jusqu'où ils pouvaient faire preuve d'imagination

Il me semble qu'Ingrid bettencourt a été libéré grâce à ce genre de ruse.

a écrit : C'est vrai, 1949... Mais la croix rouge, elle, existe depuis 1859 (de mémoire, Henry Dunant, bataille de Solférino...), et jusque là, son emblème était respecté par les belligérants de tous poils lors de toutes les guerres. Alors même si ce n'était pas encore considéré comme "crime", le moins que l'on puisse dire c'est que les nazis ont encore démontré là (si besoin était) leur "particularité"... Afficher tout Pas forcément respecté par tous les belligérants... par exemple les japonais avaient pour ordre d'abattre les médecins car ils valaient 10 soldats( nombre approximatif pour eux du nombre de blessés qui survivent grâce au médecin) je crois qu'ils y font référence dans le film "lettre d'iwo jima" de Clint Eastwood

Posté le

android

(26)

Répondre

a écrit : Non, un crime de guerre au même titre que tirer délibérément sur un véhicule de la croix rouge ou tirer après avoir brandi un drapeau blanc et qui viole la convention de Genève: je cite "Le détournement des emblèmes (imitation, usurpation ou perfidie) ou de leur usage est un acte grave passible de sanctions pénales. La perfidie est l’utilisation détournée la plus grave des emblèmes. En temps de guerre, un usage perfide consiste à transporter des troupes ou des armes dans des véhicules portant l’emblème de la Croix-Rouge. Cet acte est considéré comme un crime de guerre." PS: à tous ceux qui prétendent que c'est une ruse, je répond que non. Une ruse c'est par exemple simuler une fausse opération par divers moyens (faux trafic radio, fausses armées exposées à la vue de adversaire, plans "perdues"etc...). Mais ici on détourne le symbole d'une organisation qui est sensé rendre la guerre moins épouvantable en s'occupant décemment des blessés ; il suffit de penser à ce qui ce passerait si on généraliserait cette "ruse": une impossibilité d'accorder sa confiance à ce signe et par suite la reprise de tirs sur des convois désarmés sensés sauver des vies de protagonistes des 2 camps. Afficher tout C'étais quand même très bien penser de la part des nazis ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'étais quand même très bien penser de la part des nazis ;) Bien pensé mais n'oublions pas qu'il ont massacré des millions de personnes et ont engendrer une guerre qui a tua beaucoup de personnes.

Posté le

android

(0)

Répondre

Un exemple de plus de l'abject sens de l'humour et de la volonté de tromperie des nazis ...

En tant de guerre (préventive, offensive, agressive) tous les coups bas possibles et imaginables sont exploités, il en va de même en politique, la plupart en huit clos, les autres sous couverture médiatique, instrumentalisé ou pas, en "anticipé", en direct, en différé ou plusieurs années après, c'est selon.
Aujourd'hui il y a encore des victimes de la folie des hommes, tout ça n'a servi a rien...ça me révolte quand j'y pense!

Posté le

android

(8)

Répondre