Le lac Chagan, un lac atomique au Kazakhstan

Proposé par
Invité
le

Le lac Chagan situé au Kazakhstan est un lac radioactif, créé en 1965 par l'Union soviétique dans le cadre de tests nucléaires. Pour le creuser, une bombe atomique fut utilisée, ce qui le rendit extrêmement pollué. À l'heure actuelle, le pays ne sait pas quoi faire de ce lac et seuls des scientifiques ont l'autorisation de l'approcher pour l'étudier.


Tous les commentaires (71)

" Da ! Dimitri laisse tes pioches et tes pelles.
- Et on creuse comment Josef ?
- Avec le bouton rouge, juste ici. "

D'après la source Wikipedia, le lac en forme de cratère fais 480 mètres de diamètre pour 100 mètres de profondeur et à été rempli grâce à des canaux créés pour l'occasion.
Le site étais équipé de 124 détonations soit 124 explosions instantanés situées à des endroits stratégiques pour faire un gros cratère, la charge utilisée pour l'explosion nucléaire faisait l'équivalent de 140 kilotonnes de TNT. Sa devait être impressionnant.

Posté le

android

(2)

Répondre

Il faut remettre toute cette histoire dans son contexte.

Si le nucléaire avait pu permettre la création de passages/lacs à grande échelle et relativement sans danger, ça aurait été une avancée majeure (et évité des drames comme les morts du canal de Suez par exemple). Le côté sombre de l'énergie nucléaire (càd les explosions et les contaminations) ne sont que la partie émergée de l'iceberg.

Mais pour en être sûr, il fallait essayer. C'est comme cela que l'Humanité avance, et l'expérimentation grandeur nature est tout ce qu'ils avaient en 1965 (aujourd'hui ce serait modélisé par ordinateur).

Posté le

android

(10)

Répondre

Humm!Le cadre rêvé pour passer d'inoubliables vacances en famille!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : "dans le cadre de tests nucléaires"

Ça veut dire qu'ils balançaient des bombes nucléaires dans un lac? Soit j'ai mal comprit l'anecdote soit c'est complétement inutile de faire ça. Si j'ai mal comprit vous pouvez m'expliquer?
Ils l'ont creuse avec une bombe pour en faire dautre par la suite

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Telle une plaie jamais refermée voilà une source de plus où des éléments radioactifs entrent constamment et aisément dans la grande chaîne alimentaire planétaire! Bon je retourne regarder les jeux de Sotchi c'est plus propre. Pas si propre que ça, vu le reportage passé sur canal+

a écrit : 456 explosions atomiques dans cette région à l'est du kasakhstan en 40 ans..
L'histoire de Berik et sa famille ou encore celle des cobayes sur la zone contaminée contraint à rester dehors font froid dans le dos.

Dans le cas du lac atomique, l'objectif était de tester ces explosions pou
r la réalisation de canaux ou de ports.

L'article suivant est édifiant.

www.illustre.ch/Tchernobyl-Fukushima-Russie-Ukraine-Bielorussie-Kazakhstan-nucleaire-atomes-centrales-nucleaires_100259_.html
Afficher tout
merci pour ces lumieres ... je dois avouer que je suis guere surpris de ces actions volontaire sur l etre humain car je mis attendais un peu ... je suis ecoeuré

Posté le

android

(0)

Répondre

Personne n'a de photo de ce lac ? Ne serait-ce que pour voir la couleur de l'eau, parce que j'imagine bien qu'une eau radioactive et différente de la normale

Posté le

android

(1)

Répondre

On peut le voir à quel endroit précisément sur Earth ?

a écrit : Ils n'en ont pas marre de foutre du nucléaire partout ? Ça date de 50 ans quand même!

Posté le

android

(2)

Répondre

Ça m'fais penser au lac des Simpsons avec le poisson à 3 yeux.

a écrit : Au Kazakhstan? Serait-ce le lac où Borat va piquer une tête, vêtu de son fameux maillot de bain? :-) Pour l'anecdote, Borat a été tourné en Pologne x)

a écrit : Une bombe atomique pour creuser un lac ?
Ils utilisent du C4 pour creuser une tombe aussi ?
Et des grenades pour planter des radis

a écrit : On peut le voir à quel endroit précisément sur Earth ? Les coordonnees sont sur wikipedia

A ne pas confondre avec le lac Chagan en chine. Il est naturel celui là...

N importe quoi. C est pour ça que les autorités on fait des analyses et qu il autorise les baignades et de faire boire les animaux. Le lac sert de réservoir aujourd'hui. Vraiment n importe quoi ce que tu dit...

a écrit : L'URSS nous aura gâté entre Tchernobyl et les multiples essais nucleaires foireux .. Comme tous les pays qui ont accès à la bombe nucléaire, car les États-Unis ne sont pas en reste car eux les bombes c'est sur des civils qu'elles ont était envoyées et je peux parler de three miles Island.
La France aussi a eu son rôle la dedans, d'ailleurs les Polynésiens nous remercient encore.

D'un autre côté la France a bien fait quelques trous radioactif dans le désert elle aussi ....
Ou d'autres sources d'eau radioactives dans les atoll

Posté le

android

(1)

Répondre

Ohla mais comment font les habitants qui habite près ? C'est super dangereux !!

À lire les commentaires, je suis un peu étonné du nombre de personnes qui considèrent qu'il va de soit que le nucléaire était mauvais pour la santé. Genre si on ne vous l'avait pas appris, vous, vous auriez tout de suite su que la radio-activité était néfaste pour la santé, et vous n'auriez évidement pas commis ces erreurs ? >_<

Vous avez conscience qu'ils ne connaissaient pas les effets néfaste de la radioactivité à l'époque ?
La bombe atomique était vu comme une grosse dynamite, (qui a été un apport considérable en matière de construction et de géni civil)
Et si on enlevait le problème de la radio-activité, elles seraient effectivement extraordinairement utile pour former des lacs, creuser des tunnels, et aider l'humanité à développer des choses fantastiques.
Maintenant, ils ont pleins de problème à régler, mais n'oubliez pas que si on sait que la radioactivité est néfaste pour la santé, c'est bien parce qu'ils en ont essuyé les plâtres en le découvrant. (eux et les américains)

N'oubliez pas non plus qu'à l'époque, on vénérait tellement la science qu'on n'imaginait pas un seul instant qu'elle pourrait poser le moindre problème. La méfiance envers la science étaient aussi mal vu que le fanatisme religieux, ou le racisme aujourd'hui.