Porter des lunettes était un motif d'exécution sous Pol Pot

Proposé par
Invité
le
dans

Au Cambodge, pendant la période des Khmers rouges, la paranoïa au sein des classes dirigeantes était telle que des citoyens cambodgiens pouvaient être exécutés simplement pour avoir porté des lunettes. Effectivement, cela donnait un air intellectuel et permettait éventuellement de lire un livre.


Commentaires préférés (3)

Comme quoi le savoir reste une arme redoutable!

Posté le

android

(428)

Répondre

Étant opticien ca n aurais pas arrangé mon business...

Posté le

android

(424)

Répondre

L'invention des lentilles a donc sauvée beaucoup de monde.

Par contre le parallèle lunettes=mort nous rappel a quel point l'instruction fait peur aux dirigeants.


Tous les commentaires (45)

Supposez qu'on applique une pareille lois aujourd'hui... Même moi je serait exécuté!

Comme quoi le savoir reste une arme redoutable!

Posté le

android

(428)

Répondre

Étant opticien ca n aurais pas arrangé mon business...

Posté le

android

(424)

Répondre

L'invention des lentilles a donc sauvée beaucoup de monde.

Par contre le parallèle lunettes=mort nous rappel a quel point l'instruction fait peur aux dirigeants.

Ayant fréquenté ce peuple récemment, je me demande encore comment cela a pût arrivé ...

Et si les hommes qui portaient des lunettes étaient abattus avec un fusil à lunette, il se passait quoi ?

a écrit : Étant opticien ca n aurais pas arrangé mon business... Les librairies n'ont pas eu beaucoup plus de succès... ;-)

Posté le

android

(45)

Répondre

Quelle coïncidence, j'en reviens justement ! ;)

Les visites des camps d’exécution ou des prisons et Phnom Penh est en effet très troublante...

Il faut se rendre compte que durant cette période 3 millions de Cambodgiens sont morts a cause des Khmers rouges (des compatriotes), sur une population totale de 8 million !
En 3 ans, le régime a tue près de 40% de la population, en supprimant tout ce qui s'apparentait a une élite (terme très large, comme spécifie dans l'anecdote).

Il est difficile d'imaginer un population autant décimée, et qui n'a de surcroît comme survivants que les moins qualifies.

En visitant, on voit des citations de Pol Pot comme "Il vaut mieux tuer un innocent par erreur que de gracier un coupable".

Ca fait vraiment froid dans le dos.

la paranoïa est souvent le signe distinctif des dictateurs. Il suffit de regarder aujourd'hui autour de soi qui est le plus paranoïaque pour savoir qui détient vraiment le pouvoir

Quand on voit aujourd'hui de plus en plus de gens porter de fausses lunettes, mettre des nœuds-papillon/cravates et des costumes pour se donner quelques savantes apparences, ce qui est justement risible car d'intellectuel, ils n'ont qu'un grotesque aspect, cette nouvelle a presque quelque chose qu'ironique.
D'ailleurs, lorsqu'on regarde les véritables intellectuels de notre temps, on se rend bien compte que l'habit ne fait pas le moine. [petit apologue destiné aux fanatiques du superflu]

« Il vaut mieux tuer un innocent que de garder en vie un ennemi »

Ce slogan était souvent répété par les khmers rouges et montre bien leur paranoïa.
Un simple sourire ou la moindre manifestation d'impatience suffisaient pour la torture ou l'exécution. Toutes formes de pensées étaient en fait interdites.

Pour ceux qui auront l'occasion d'aller visiter le Cambodge, vous pourrez voir que le pays et ses habitants sont encore très marqués voir traumatisés par cette sombre période... Un peuple qui a souffert et qui essaye de se reconstruire aujourd'hui

a écrit : Quelle coïncidence, j'en reviens justement ! ;)

Les visites des camps d’exécution ou des prisons et Phnom Penh est en effet très troublante...

Il faut se rendre compte que durant cette période 3 millions de Cambodgiens sont morts a cause des Khmers rouges (des compatriotes), sur une p
opulation totale de 8 million !
En 3 ans, le régime a tue près de 40% de la population, en supprimant tout ce qui s'apparentait a une élite (terme très large, comme spécifie dans l'anecdote).

Il est difficile d'imaginer un population autant décimée, et qui n'a de surcroît comme survivants que les moins qualifies.

En visitant, on voit des citations de Pol Pot comme "Il vaut mieux tuer un innocent par erreur que de gracier un coupable".

Ca fait vraiment froid dans le dos.
Afficher tout
Paradoxalement ceux qui ont survécu était ceux qui savait dessiner ( vu dans reportage un survivant épargner par son aptitude a dessiner )

a écrit : L'invention des lentilles a donc sauvée beaucoup de monde.

Par contre le parallèle lunettes=mort nous rappel a quel point l'instruction fait peur aux dirigeants.
Pas vraiment car si mes souvenirs sont bons, la lentilles à été inventé au 18ème siècle.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Et si les hommes qui portaient des lunettes étaient abattus avec un fusil à lunette, il se passait quoi ? C'est clairement discriminant ! :O Les fusils pouvaient porter des lunettes et pas les autres ?! Honteux !

Pauvres myopes, puni pour un crime non commit !

a écrit : Supposez qu'on applique une pareille lois aujourd'hui... Même moi je serait exécuté! Une personne sur deux porte des lunettes, tout du moins en France. Du coup je te dit pas la massacre

a écrit : Pour ceux qui auront l'occasion d'aller visiter le Cambodge, vous pourrez voir que le pays et ses habitants sont encore très marqués voir traumatisés par cette sombre période... Un peuple qui a souffert et qui essaye de se reconstruire aujourd'hui Ton pseudo est choisi pour l'occasion ou bien ??

a écrit : Comme quoi le savoir reste une arme redoutable! C'est pour cela que je mets jamais la sécurité!