Le vert sur scène : signe de malheur ?

Proposé par
le

S'il est de notoriété publique qu'être vêtu de vert sur scène porte malheur, c'est en fait pour deux raisons bien distinctes : premièrement, la teinture verte au XVIIIe siècle était à base d'arsenic et, d'autre part, Molière lui-même serait mort en vert.

La légende remonterait au XVIIIe siècle, car la teinture verte servant à confectionner les costumes des comédiens était à base d'arsenic et, de ce fait, la chaleur dégagée par les éclairages (à base de bougies) et les gesticulations dues au jeu des comédiens auraient été source de nombreuses intoxications. En outre, Molière lui même, le jour de son ultime représentation du "Malade Imaginaire", aurait été habillé en vert.


Commentaires préférés (3)

Et les acteurs étaient a la base des marins ! En effet seuls les marins étaient habiles dans l'art de manier les noeuds et les cordes ! (pour les levers de rideaux...) Les traditions théâtrales comme celle-ci (ou encore le fait de ne pas prononcer "corde") viennent donc des marins! Le vert représentait la moisissure sur les aliments et l'oxydation du cuivre, les deux étants redoutés par les marins...

Posté le

unknown

(124)

Répondre

Ce ne sont pas les comédiens qui venaient de la marine mais les machinistes.

Posté le

unknown

(109)

Répondre

Depuis de 10 ans technicien de théâtres, j'ai eu plusieurs versions. Voici celle que j'ai le souvent entendue : en effet, bcp de termes viennent des marins qui lorsque les bateaux étaient à quai travaillaient dans les théâtres (d'où les mêmes nœuds, et un champ lexical commun). Le "vert" interdit viendrait d'une déviation du fait que les bateaux étaient en bois, et donc ne devaient pas être vermoulus (mauvais signe en pleine mer à l'époque !) et on est donc passé de "ver" à "vert". Tout comme le mot "corde" désigne uniquement celle du pendu, les autres agrès sont nommés "guindes" ou "drisses" selon leur diamètre.

Posté le

unknown

(86)

Répondre


Tous les commentaires (49)

Et les acteurs étaient a la base des marins ! En effet seuls les marins étaient habiles dans l'art de manier les noeuds et les cordes ! (pour les levers de rideaux...) Les traditions théâtrales comme celle-ci (ou encore le fait de ne pas prononcer "corde") viennent donc des marins! Le vert représentait la moisissure sur les aliments et l'oxydation du cuivre, les deux étants redoutés par les marins...

Posté le

unknown

(124)

Répondre

C'est pas tout a fait ça il me semble, le vert était a base d' oxyde de cuivre et donc toxique au contact de la peau... Molière portait souvent des costumes vert, il aurait donc succombé a ces toxines.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Ce ne sont pas les comédiens qui venaient de la marine mais les machinistes.

Posté le

unknown

(109)

Répondre

Les comédiens ne portaient pas de vert car l'éclairage se faisait à la bougie et le vert se voyait mal.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Molière n'est pas mort habille en vert mais assis dans un fauteuil vert! De plus le vert n'étais pas fais a base darsenic mais doxyde de cuivre qui était toxique.

Posté le

unknown

(6)

Répondre

Le vert était effectivement obtenu grace à l'oxyde de cuivre et cette raison est en fait la même que celle liée à Molière.
Il existe en revanche une 2ème explication, rappelée par les archivistes de la Comédie Française: le vert était la couleur du Diable, au Moyen-Age, seul le Malin, s'il était un des personnages pouvait alors être habillé en vert.

Posté le

unknown

(6)

Répondre

C'était une superstition dûe au fait que le vert était la couleur traditionnelle du diable, et non le rouge comme aujourd'hui.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

@Elpiquetador: tu es sur que c est corde? Je croyais que c était "lapin" qu il ne fallait jamais dire sur un
Bateau????

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Depuis de 10 ans technicien de théâtres, j'ai eu plusieurs versions. Voici celle que j'ai le souvent entendue : en effet, bcp de termes viennent des marins qui lorsque les bateaux étaient à quai travaillaient dans les théâtres (d'où les mêmes nœuds, et un champ lexical commun). Le "vert" interdit viendrait d'une déviation du fait que les bateaux étaient en bois, et donc ne devaient pas être vermoulus (mauvais signe en pleine mer à l'époque !) et on est donc passé de "ver" à "vert". Tout comme le mot "corde" désigne uniquement celle du pendu, les autres agrès sont nommés "guindes" ou "drisses" selon leur diamètre.

Posté le

unknown

(86)

Répondre

La couleur verte est réputée maléfique en France, mais c'est le violet en Italie, le vert et le bleu au Royaume-Uni et le jaune en Espagne.

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Mais maintenant on dit que sa porte malheur surtout parce que souvent les fonds sont vert ( pour les effets spéciaux ) et donc si on porte du vert on va se fondre dans le décor .

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : Depuis de 10 ans technicien de théâtres, j'ai eu plusieurs versions. Voici celle que j'ai le souvent entendue : en effet, bcp de termes viennent des marins qui lorsque les bateaux étaient à quai travaillaient dans les théâtres (d'où les mêmes nœuds, et un champ lexical commun). Le "vert" interdit viendrait d'une déviation du fait que les bateaux étaient en bois, et donc ne devaient pas être vermoulus (mauvais signe en pleine mer à l'époque !) et on est donc passé de "ver" à "vert". Tout comme le mot "corde" désigne uniquement celle du pendu, les autres agrès sont nommés "guindes" ou "drisses" selon leur diamètre. Afficher tout Merci cher ami! :) il me semble egalement que l'expression ''monter sur les planches'' a la meme origine. Les pirates, en mer, n'avait grandes occasions de se distraire, de ce fait ils organisaient sur les navires des jeux de roles. Beaucoup en quittant la piraterie, ne savant rien faire d'autre, montaient des troupes de comédiens, ou se faisaient embaucher dans les theatre comme machiniste pour manoeuvrer les ''drisses''... Encore un terme de marin ;)

Posté le

android

(6)

Répondre

En Espagne c'est le jaune qui porte malheur parce que Molière est decedé habillé en jaune sur scène. Ça change dand tous les pays?!?!?!

Posté le

iphone

(0)

Répondre

le vert etait fait avec de l'acide borique et du bichromate de potasse et non de l'arsenic mais il etait toxique quand meme.

Posté le

android

(0)

Répondre

ça serait pas mal si vous pouviez vous entendre tous sur la même version non ? parce que la on comprend plus rien c est nul

Posté le

android

(5)

Répondre

Incroyable on ne sait plus du tout quoi penser à la base on est censé se coucher moin bête et non encore plus confus

Posté le

iphone

(7)

Répondre

a écrit : Et les acteurs étaient a la base des marins ! En effet seuls les marins étaient habiles dans l'art de manier les noeuds et les cordes ! (pour les levers de rideaux...) Les traditions théâtrales comme celle-ci (ou encore le fait de ne pas prononcer "corde") viennent donc des marins! Le vert représentait la moisissure sur les aliments et l'oxydation du cuivre, les deux étants redoutés par les marins... Afficher tout les acteurs n'étaient pas marins, il s'agissait des techniciens

Posté le

android

(0)

Répondre

Intéressant!! En Italie c'est le violet par contre, la même couleur des vêtements du prêtre à la messe pendant la Carême (chaque période de l'année catholique a une couleur symbolique). Elle ne porte pas malheur à tous, mais, comme le jaune en France, qu'aux comédiens sur scène. Évidemment c'était une couleur interdite, parce que les 40 jours avant Pâques il faudrait en quelque sorte faire pénitence et on ne pouvait pas faire des représentations théâtrales: le violet c'est le fiasco, la mort du théâtre.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : La couleur verte est réputée maléfique en France, mais c'est le violet en Italie, le vert et le bleu au Royaume-Uni et le jaune en Espagne. c'est quand même étranges que si le jaune porte malheurs en espagne il recouvre une bonne partie de son drapeaux non ?

Posté le

android

(3)

Répondre