Les trafiquants de drogue ont leurs sous-marins

Proposé par
le

Les "narcos sous-marins" sont des semi-submersibles colombiens fabriqués pour transporter de la drogue. Ils ont une autonomie d'environ 3 000 km et peuvent avoir à leur bord entre 6 et 10 tonnes de drogue. Depuis 1993, les autorités colombiennes ont intercepté et saisi au moins 42 de ces engins, qui ont l'avantage de passer quasiment inaperçus lors du transport de drogue.


Commentaires préférés (3)

On arrête pas le progrès ...

Une preuve que le trafic de drogue est un marché des plus imposant.
Les chefs de ces cartels sont des personnalités très puissantes, et peuvent même avoir des places hauts placées dans les gouvernements corrompus.


Sinon pour l'anecdote, la drogue est caché dans une torpille, cachée sous le bateau dans l'eau.
Si le bateau se fait intercepter, la torpille est lâchée, et pourras être récupérée plus tard.

Posté le

android

(374)

Répondre

Je vous sors une information fournie par Wikipedia (cf source) mais que je trouve impressionnante :

"Un narco sous-marin peut coûter jusqu'à deux millions de dollars américains et prendre un an avant d'être complété. Malgré ce coût élevé, ils sont conçus pour durer une mission et sont abandonnés dès que la livraison est complétée. Ils peuvent transporter jusqu'à 400 millions de dollars de drogues en valeur de revente sur la rue."

La plupart ne sont pas vraiment des sous-marins à proprement parler mais des semi-submersible dans la mesure où ils ne peuvent pas plonger (certains si mais la majorité non).

Et ils sont difficilement détectables dans la mesure où ils sont, en grande partie, constitués de fibre de verre.

Posté le

android

(340)

Répondre


Tous les commentaires (73)

On arrête pas le progrès ...

Une preuve que le trafic de drogue est un marché des plus imposant.
Les chefs de ces cartels sont des personnalités très puissantes, et peuvent même avoir des places hauts placées dans les gouvernements corrompus.


Sinon pour l'anecdote, la drogue est caché dans une torpille, cachée sous le bateau dans l'eau.
Si le bateau se fait intercepter, la torpille est lâchée, et pourras être récupérée plus tard.

Posté le

android

(374)

Répondre

Ça ne passe pas tant inaperçu que ça, puisque depuis 1993, ils ont intercepté (si on fait une moyenne du "entre 6 et 10 tonnes") environ 336 tonnes de marchandises. Ce n'est pas peu.

Posté le

android

(13)

Répondre

Tant d'ingéniosité pour de la drogue...
J'hésite entre applaudir ou être consterné

Posté le

android

(56)

Répondre

Bientôt des narcos navettes spaciales

Posté le

android

(48)

Répondre

a écrit : Ça ne passe pas tant inaperçu que ça, puisque depuis 1993, ils ont intercepté (si on fait une moyenne du "entre 6 et 10 tonnes") environ 336 tonnes de marchandises. Ce n'est pas peu. C'est peu par rapport au nombre qu'ils n'ont pas intercepté. Il y en a sûrement des centaines et des centaines.

Peuh! Ça vaut pas l'ingéniosité de Heisenberg ! Ou de Gustavo Fring !

Posté le

android

(48)

Répondre

Je vous sors une information fournie par Wikipedia (cf source) mais que je trouve impressionnante :

"Un narco sous-marin peut coûter jusqu'à deux millions de dollars américains et prendre un an avant d'être complété. Malgré ce coût élevé, ils sont conçus pour durer une mission et sont abandonnés dès que la livraison est complétée. Ils peuvent transporter jusqu'à 400 millions de dollars de drogues en valeur de revente sur la rue."

La plupart ne sont pas vraiment des sous-marins à proprement parler mais des semi-submersible dans la mesure où ils ne peuvent pas plonger (certains si mais la majorité non).

Et ils sont difficilement détectables dans la mesure où ils sont, en grande partie, constitués de fibre de verre.

Posté le

android

(340)

Répondre

a écrit : Tant d'ingéniosité pour de la drogue...
J'hésite entre applaudir ou être consterné
C'est pas de l'ingéniosité. C'est juste que les mecs ont un maximum de thunes

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : C'est peu par rapport au nombre qu'ils n'ont pas intercepté. Il y en a sûrement des centaines et des centaines. Il n'y a pas de petits profits ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

Sans vouloir faire de jeux de mots vaseux , pour ce genre de business , vaut mieux le faire en sous marin ..

Imaginé ce qu'on pourrait faire des revenus si ce marché était taxé.
Certains cartel pourraient même être dans le top 10 des places boursières mondiale.

Posté le

android

(27)

Répondre

Ils doivent être submergés par la demande.

a écrit : Tant d'ingéniosité pour de la drogue...
J'hésite entre applaudir ou être consterné
Il n''y a rien d'ingénieux la dedans. Meme un enfant de 12ans en aurait eu l'idée. Par contre faire passer de la drogue dans des animaux, de la bouffe, dans la fabrication de meuble. Là, c'est ingenieux.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Imaginé ce qu'on pourrait faire des revenus si ce marché était taxé.
Certains cartel pourraient même être dans le top 10 des places boursières mondiale.
Oui d'ailleurs pourquoi ils ne le légalisent pas en fin de compte? Généralement qqc qui peut rapporter gros à l'État c'est de suite légalisé et taxé ... Un peu comme les cigarettes et l'alcool on dira ce qu'on voudra ce sont des substances qui rendent dépendant, la définition même d'une drogue

Posté le

android

(32)

Répondre

À avoir des engins de ce type, j'imagine même plus le business que la drogue peut engendrer. Walter White aurait apprécié ce genre d'engin :)

a écrit : À avoir des engins de ce type, j'imagine même plus le business que la drogue peut engendrer. Walter White aurait apprécié ce genre d'engin :) You' re god damn right !

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Peuh! Ça vaut pas l'ingéniosité de Heisenberg ! Ou de Gustavo Fring ! Jesse !! Retourne travailler !!!

Posté le

android

(9)

Répondre

D'autres lestent leur cargaison avec de gros sac de sel.
En cas d'interception, ils larguent la cargaison qui coule. 2 jours plus tard, le sel est dissout et la cargaison remonte

a écrit : Ça ne passe pas tant inaperçu que ça, puisque depuis 1993, ils ont intercepté (si on fait une moyenne du "entre 6 et 10 tonnes") environ 336 tonnes de marchandises. Ce n'est pas peu. Tout dépend du ratio pertes/réussites :)