Même à l'épreuve de tir, on peut se doper

Proposé par
le
dans

Le pentathlète Hans-Gunnar Liljenwall a eu le déshonneur en 1968 lors des Jeux olympiques de Mexico d'être le premier sportif convaincu de dopage. Pas de produits anabolisants ici, il avait tout simplement bu deux bières avant l'épreuve de tir, or la consommation d'alcool était interdite et considérée comme produit dopant. Cela annula la médaille de bronze remportée par la Suède, au profit de la France.


Commentaires préférés (3)

Un pentathlète qui boit avant de passer, c'est quand même pas sérieux...

Posté le

android

(243)

Répondre

C'est donc pour ça que les russes s'en sortent si bien aux JO...

Atteindre la cible alors qu'il est alcoolisé est déjà un exploit et en plus de ça on lui enlève la médaille !

Posté le

android

(554)

Répondre


Tous les commentaires (84)

Un pentathlète qui boit avant de passer, c'est quand même pas sérieux...

Posté le

android

(243)

Répondre

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Posté le

android

(13)

Répondre

C'est donc pour ça que les russes s'en sortent si bien aux JO...

Atteindre la cible alors qu'il est alcoolisé est déjà un exploit et en plus de ça on lui enlève la médaille !

Posté le

android

(554)

Répondre

Pourtant, au contraire l'alcool l'aurait gêné plutôt qu'aidé.

Moi, je ne sais même pas viser alors que ce mec s'est enfilé 2 bieres et reussi a être 3ème des JO... Chapeau

Se doper à la bière! On aura tout vu. Il faut qu'en même le faire pour être plus fort après avoir bu des bières.

Faut vraiment être malin pour boire de l'alcool avant une épreuve qui demande de la précision.

a écrit : La prochaine fois peut être... la Suède a perdu sa medaille et c'est la France qui l'a recuperer

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Comment peut on considérer de l'alcool comme un dopant ? Quil soit interdit je suis d'accord ( étant bourré , le tireur pourrait tirer sur quelquun sans le vouloir ) mais considéré comme un dopant je comprend pas ...

en meme temps c est un "pinte"athlete rien de plus normal quoi;-)

Le vrai déshonneur est pour la France... Remporter la médaille parce que l'adversaire bourré a été meilleur mais disqualifié, ça craint!

Depardieu: futur medaillé d'or de lancer de disque ! Pas pour la France mais pour la Russie bien sûr !

a écrit : Le vrai déshonneur est pour la France... Remporter la médaille parce que l'adversaire bourré a été meilleur mais disqualifié, ça craint! De là parler de déshonneur...c'est pas comme si le français l'avait fait boire non plus :)

a écrit : Se doper à la bière! On aura tout vu. Il faut qu'en même le faire pour être plus fort après avoir bu des bières. Les cyclistes ce dopaient bien au vin rouge.

Et pourtant l'alcool a un effet anti stress, qui permet à petite dose une certaine deshinibition. Vous saurez que l'alcool était utilisé dans le passé par certains pilotes de course pour "oser" un peu plus dans un dépassement. Avec modération bien entendu.

a écrit : Un pentathlète qui boit avant de passer, c'est quand même pas sérieux... Je connais plusieurs cas similaires dans le monde de la musique (je suis moi-même musicien) et je pense que le parallèle est sensé.

À partir d'un certain niveau, c'est moins la technique que le mental qui joue sur la performance.
Le meilleur "technicien" peut perdre tous ses moyens s'il gère mal sa nervosité - je le sais bien car j'ai moi-même vécu ceci en situation de concours.

L'alcool, à faible dose, peut être un moyen de "régler" le problème, même s'il n'est évidement pas encouragé.