Il fallut deux crashs aériens pour comprendre la fatigue du métal

Proposé par
Invité
le
dans

Les deux explosions en vol du Comet, premier avion de ligne pressurisé, en 1954, étaient dues à la fatigue du métal, peu connue à l'époque. Pour le comprendre, les enquêteurs ont dû "pressuriser" la cabine au sol en la gonflant d'eau dans un grand caisson étanche pour comprendre ce qu'il se passait. Ils détectèrent que cela venait de fortes pressions sur certains éléments du fuselage (et notamment les hublots carrés) qui créaient des fissures.


Commentaires préférés (3)

Fût-ce l'âge du métal où les hublots carrés ? ... Un détail Comet mérité plus de réflexion durant la conception.

Cela me fait penser aux recherches en cours concernant les futures avions de lignes : Pour diminuer la perte d'énergie due à la perdition de chaleur par les hublots (à 11km d'altitude, la température extérieur peut atteindre -60 degrés), les constructeurs imaginent de les supprimer. Ils pensent les remplacer par des écrans géants qui retranscrirons la vision de caméras situés sur le fuselage en temps réel.

En fait avec des hublots carrés, on crée des zones localisées qui subissent de forts efforts liés aux angles, ainsi des criques liées à la fatigue (autrement dit la sollicitation forte du matériau) se créent prématurément. Tandis qu avec un hublot rond, on sollicite moins localement. C'est une histoire de concentration de contraintes.


Tous les commentaires (51)

Fût-ce l'âge du métal où les hublots carrés ? ... Un détail Comet mérité plus de réflexion durant la conception.

Malin les enquêteurs, chapeau Sherlock ! Ils Comet aucunes erreurs..

Cela me fait penser aux recherches en cours concernant les futures avions de lignes : Pour diminuer la perte d'énergie due à la perdition de chaleur par les hublots (à 11km d'altitude, la température extérieur peut atteindre -60 degrés), les constructeurs imaginent de les supprimer. Ils pensent les remplacer par des écrans géants qui retranscrirons la vision de caméras situés sur le fuselage en temps réel.

C'est peut être pour ça que certains hublots de bateaux dont une partie est immergé sous l'eau sont ronds...pour lutter contre la pression. JMCMB ;)

Comme dirait M.Romney, ils n'avaient qu'à "ouvrir les hublots" ...

Posté le

android

(3)

Répondre

J'ai eu le vague doute que l'anecdote parlait d'explosion de comet...

Posté le

windowsphone

(4)

Répondre

En fait avec des hublots carrés, on crée des zones localisées qui subissent de forts efforts liés aux angles, ainsi des criques liées à la fatigue (autrement dit la sollicitation forte du matériau) se créent prématurément. Tandis qu avec un hublot rond, on sollicite moins localement. C'est une histoire de concentration de contraintes.

C'est le même Comet qui transportait Jésus? Ceci expliquerait que le métal n'ait pas résisté à la pression :-)

a écrit : Cela me fait penser aux recherches en cours concernant les futures avions de lignes : Pour diminuer la perte d'énergie due à la perdition de chaleur par les hublots (à 11km d'altitude, la température extérieur peut atteindre -60 degrés), les constructeurs imaginent de les supprimer. Ils pensent les remplacer par des écrans géants qui retranscrirons la vision de caméras situés sur le fuselage en temps réel. Afficher tout C'est aussi et surtout pour limiter les pertes en poids et en technologie utilisées pour isoler les hublots, et pour réduire les fortes variations d'écoulement liées aux hublots, qui perturbent l'écoulement et peuvent créer des décollements et donc augmenter la traînée.
En gros, ca a plein d'avantage, conception plus pratique, et meilleures perfos en vol ! Par contre pour les caméras, je suis pas sûre que ce soit top niveau traînée...

Il faut savoir que lorsque le Concorde faisait une traversée de l'Atlantique, son fuselage s'agrandissait de plusieurs centimètres avant de se rétracter en refroidissant.

Posté le

android

(26)

Répondre

Un hublot carré n'est pas un hublot, c'est un sabord ! N'allez pas vexer le capitaine Haddock !

Posté le

android

(37)

Répondre

Merci à la "minute de vérité". Pour ceux qui ont la flemme de chercher, la fatigue du métal est dû à des déformations répétée (en occurrence à cause de la mise sous pression) du métal. Si vous prenez une cannette ou une boîte de conserve ou encore n'importe quoi de métallique que vous pouvez tordre et que vous le faite de manière répétée, vous pourrez voir que rapidement le métal se fendra sur l'axe que vous tordez. C'est ça la fatigue des métaux et c'est pour ça que beaucoup de pièce dans l'aviation ont une durée de vie limitée, car les efforts auxquels elles sont contrainte créent des torsions et donc, petit à petit, des micro fissures.

Eh oui dans la vie on apprends de ses erreurs

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser aux recherches en cours concernant les futures avions de lignes : Pour diminuer la perte d'énergie due à la perdition de chaleur par les hublots (à 11km d'altitude, la température extérieur peut atteindre -60 degrés), les constructeurs imaginent de les supprimer. Ils pensent les remplacer par des écrans géants qui retranscrirons la vision de caméras situés sur le fuselage en temps réel. Afficher tout Ce n'est pas uniquement pour des raisons de température en effet les futurs avions devront aller très vite de 8000 km/h, jusqu'à 10000km/h et à une telle vitesse les hublots ne resisteraient pas.

Ils n'ont pas rempli la cabine...ils ont immergé l'avion dans un caisson d'eau étanche en accentuant la pression. En l'air, la suppression est dedans, pour le test, elle était dehors. Mais les contraintes que cela amène sur le métal dont les mêmes...

a écrit : C'est aussi et surtout pour limiter les pertes en poids et en technologie utilisées pour isoler les hublots, et pour réduire les fortes variations d'écoulement liées aux hublots, qui perturbent l'écoulement et peuvent créer des décollements et donc augmenter la traînée.
En gros, ca a plein d'a
vantage, conception plus pratique, et meilleures perfos en vol ! Par contre pour les caméras, je suis pas sûre que ce soit top niveau traînée... Afficher tout
Aujourd'hui les caméras revêtent plein de forme je ne pense pas qu'elles gênent.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser aux recherches en cours concernant les futures avions de lignes : Pour diminuer la perte d'énergie due à la perdition de chaleur par les hublots (à 11km d'altitude, la température extérieur peut atteindre -60 degrés), les constructeurs imaginent de les supprimer. Ils pensent les remplacer par des écrans géants qui retranscrirons la vision de caméras situés sur le fuselage en temps réel. Afficher tout Ils veulent surtout enlever les hublots pour supprimer la traînée qu'ils créent en vol. La chaleur perdue est secondaire.

a écrit : Cela me fait penser aux recherches en cours concernant les futures avions de lignes : Pour diminuer la perte d'énergie due à la perdition de chaleur par les hublots (à 11km d'altitude, la température extérieur peut atteindre -60 degrés), les constructeurs imaginent de les supprimer. Ils pensent les remplacer par des écrans géants qui retranscrirons la vision de caméras situés sur le fuselage en temps réel. Afficher tout Même le plancher serait une écran ??

Plus précisément le fuselage était composé de plusieurs plaques métallique, rivetées entre elle. Ce procédé de rivetage était employé à force et créé donc de micro fissure lors de l'assemblage de celles ci! Le temps et les vibrations lors du vol propagé les fissures jusqu'à rupture du fuselage complet!

a écrit : C'est aussi et surtout pour limiter les pertes en poids et en technologie utilisées pour isoler les hublots, et pour réduire les fortes variations d'écoulement liées aux hublots, qui perturbent l'écoulement et peuvent créer des décollements et donc augmenter la traînée.
En gros, ca a plein d'a
vantage, conception plus pratique, et meilleures perfos en vol ! Par contre pour les caméras, je suis pas sûre que ce soit top niveau traînée... Afficher tout
Pour réduire la trainee des caméras il suffit de les mettre derrière des hublots... CQFD