Champion du monde de Formule 1 et des constructeurs

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Ce n'est pas pour autant qu'il faut penser que les pilotes d'aujourd'hui sont incultes sur les composants de leur voiture. Ce sont tous de grands passionés qui connaissent presque aussi bien les voitures que leurs confrères du garage même si aujourd'hui on favorise la démonstration de la performance à la démonstration de la connaissance.

Jolie anecdote quand tu vois ce qu'est devenu la Formule 1 depuis ces dernières années, tout le plaisir est perdu......ça remonte cette bonne époque de se lever en pleine nuit pour suivre simplement plus d'une cinquantaine de tours de circuit

Posté le

android

(124)

Répondre

En cette époque, la Formule 1 n'avait rien de comparable avec aujourd'hui.
Il y avait des indépendants et ce sport gênerait moins de revenus que le football, de plus, le taux de mortalité des pilotes était énorme, du fait de l'absence totale de sécurité (pas de rail, pas de pompier, des structures médicales ridicules, etc.).
Aujourd'hui, l'argent a pris possession de ce sport ne laissant plus aucune ouverture à des "amateurs" comme Colin Chapman ou Eddy Jordan...
Cependant, le dernier pilote à avoir donné sa vie pour sa passion était Ayrton Senna, et désormais un crash à 240km/h dans un mur n'est plus synonyme de décès (cf Michael Schumacher à Silverstone).

Pensée aux nombreux pilotes talentueux qui ont perdu la vie pour leurs rêves, et le nôtre...


Tous les commentaires (45)

Un homme = une écurie. Formule 1.

Posté le

android

(25)

Répondre

À lui tout seul il a réussi à payer les droits d'entré au championnat de F1?

Ce n'est pas pour autant qu'il faut penser que les pilotes d'aujourd'hui sont incultes sur les composants de leur voiture. Ce sont tous de grands passionés qui connaissent presque aussi bien les voitures que leurs confrères du garage même si aujourd'hui on favorise la démonstration de la performance à la démonstration de la connaissance.

a écrit : À lui tout seul il a réussi à payer les droits d'entré au championnat de F1? En 1966 la F1 n'était pas encore régie par des requins a la Bernie "DollarsEurostoutletemps" Ecclestone. Il y reignait encore un certain amateurisme et y entrer était beaucoup plus abordable que maintenant.

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : À lui tout seul il a réussi à payer les droits d'entré au championnat de F1? En 1966 j'imagine que c'était sûrement moins exorbitant que ça ne l'est aujourd'hui.

"Jamais deux sans trois" était sa devise.
Alors ou est passé le troisième prix ? :D

Jolie anecdote quand tu vois ce qu'est devenu la Formule 1 depuis ces dernières années, tout le plaisir est perdu......ça remonte cette bonne époque de se lever en pleine nuit pour suivre simplement plus d'une cinquantaine de tours de circuit

Posté le

android

(124)

Répondre

a écrit : À lui tout seul il a réussi à payer les droits d'entré au championnat de F1? Les écuries ont des sponsors qui affichent leurs marques sur leurs voitures et les financent en partie.
D'ailleurs cette anecdote me rappelle le film rush, si vous ne l'avez pas vu je vous le conseille.

a écrit : "Jamais deux sans trois" était sa devise.
Alors ou est passé le troisième prix ? :D
Il a été 3 fois champion du monde (1959, 1960, 1966). Ça compte ? :-D

a écrit : En 1966 la F1 n'était pas encore régie par des requins a la Bernie "DollarsEurostoutletemps" Ecclestone. Il y reignait encore un certain amateurisme et y entrer était beaucoup plus abordable que maintenant. Bernie Ecclestone qui fut dailleurs proprietaire de Brabham de 1971 à 1987, avec deux titres dans les années 80.

Selon les sources c'était une voiture munie d'un pédalo que le pilote faisait tourner avec ses jambes.
Dans les lignes droites il pouvait ainsi faire du 35km/h et doubler les autres concurrents.

En cette époque, la Formule 1 n'avait rien de comparable avec aujourd'hui.
Il y avait des indépendants et ce sport gênerait moins de revenus que le football, de plus, le taux de mortalité des pilotes était énorme, du fait de l'absence totale de sécurité (pas de rail, pas de pompier, des structures médicales ridicules, etc.).
Aujourd'hui, l'argent a pris possession de ce sport ne laissant plus aucune ouverture à des "amateurs" comme Colin Chapman ou Eddy Jordan...
Cependant, le dernier pilote à avoir donné sa vie pour sa passion était Ayrton Senna, et désormais un crash à 240km/h dans un mur n'est plus synonyme de décès (cf Michael Schumacher à Silverstone).

Pensée aux nombreux pilotes talentueux qui ont perdu la vie pour leurs rêves, et le nôtre...

L'histoire est belle... Mais il ne faut pas "refaire l'histoire" ; ça fait trop mal... C'était une autre époque et ça devait être sympa de la vivre ; mais chaque génération se dit ça ! Depuis des générations !.. Allons de l'avant, innovons, créons, nous aussi... Et les prochains diront comme nous aujourd'hui : " putain, c'était bien en ce temps là "...

a écrit : À lui tout seul il a réussi à payer les droits d'entré au championnat de F1? En 1966, pas en 2015...

a écrit : "Jamais deux sans trois" était sa devise.
Alors ou est passé le troisième prix ? :D
Il est tout de même triple champion du monde pilotes. Ce n'est pas rien. Certes à l'époque, les saisons ne comportaient pas 20 GPs (comptant pour le championnat) mais il n'y avait pas d'aides au pilotage. Il y avait de fins connaisseurs et stratèges qui connaissaient parfaitement leur machine. Aujourd'hui, c'est ce qui fait la différence. Il y a le pilotage mais aussi la connaissance du sport.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : À lui tout seul il a réussi à payer les droits d'entré au championnat de F1? Les F1 ne coutaient pas encore 2M de billet vert... et j'imagine que l'inscription était abordable pour un amateur..

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

il a prit la formule complete : titre de pilote et concessionaire et n'a donc pas prit la formule 1 .

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

A noter que La jamais Contente est la première voiture à atteindre les 100 km et que le pilote est le constructeur de ce bolide.
Elle était électrique et cet exploit a été réalisé en 1899.

Ca m'enerve les premiers de classe qui sont aussi bon en sport qu'en physique !