Un drapeau qui a coûté cher à Manolis Glezos

Proposé par
le
dans

Manolis Glezos est un résistant grec qui fut condamné à mort par contumace, puis emprisonné et torturé durant la Seconde Guerre mondiale. Son crime ? Alors qu'il n'était encore que lycéen, il déroba le drapeau nazi flottant au sommet de l'Acropole d'Athènes le 30 mai 1941. Ce fut l'un des premiers actes de résistance en Grèce, faisant de lui un héros national. Il est aujourd'hui député européen du parti Syriza et est le doyen du parlement européen à 91 ans.


Commentaires préférés (3)

Pour information, un procès par contumace est un procès où l'accusé est absent.

Pendant la seconde guerre mondiale il a été arrêtés par les Allemands puis par les Italiens puis par les Grecs collaborateurs !! Et tous ça entre ses 19 et 22 ans !!!

Posté le

android

(212)

Répondre

a écrit : Pour information, un procès par contumace est un procès où l'accusé est absent. Ah d'accord, j'étais déjà en train de m'imaginer la mort par contusion à coup de masse... (Oui oui je suis débile absolument).

Posté le

android

(347)

Répondre


Tous les commentaires (49)

Pour information, un procès par contumace est un procès où l'accusé est absent.

Il avait déjà de sacré "cojones" pour son âge !!
Bon,aujourd'hui ça lui arrive aux genoux MAIS,ça n'enlève rien a son courage !!

Pendant la seconde guerre mondiale il a été arrêtés par les Allemands puis par les Italiens puis par les Grecs collaborateurs !! Et tous ça entre ses 19 et 22 ans !!!

Posté le

android

(212)

Répondre

a écrit : Pour information, un procès par contumace est un procès où l'accusé est absent. Ah d'accord, j'étais déjà en train de m'imaginer la mort par contusion à coup de masse... (Oui oui je suis débile absolument).

Posté le

android

(347)

Répondre

Premier ou dernier acte quelle importance? Un acte de bravoure et de défense de l'idéologie est important peu importe le moment auquel il est arrivé
Je salue l'homme ;)

Posté le

android

(22)

Répondre

Et oui, contrairement à une idée reçu, et largement diffusés par DE GAULLE tout le monde n'a pas été résistant ou collaborateur, il y avait une majorité silencieuse, celle qui se contentait de survivre sans rien dire comme l'illustre le film de Marcel OPHULS "le chagrin et la pitié". C'est pour ça que l'on peut s'étonner que ce premier acte soit si tardif.
On peut donc se demander si ne rien faire c'est aussi collaborer. Je pense que personne n'est à même de pouvoir juger, et prendre conscience de la détresse que chacun vivait.

a écrit : Pour information, un procès par contumace est un procès où l'accusé est absent. Ah bon ?! c'est pas un dictateur grec avec un nom pareil ? :p

D'après les sources il était accompagné d'un ami à lui du nom de "Apóstolos Sántas", qui fut lui aussi condamné à mort par contumace. Il a rejoint par la suite l'ELAS et a participé à tous les combats de la Grèce centrale.

Ils étaient donc 2 héros ce jour là ! :)

(Rendons à César ce qui lui appartient)

J'aimerais bien un film sur cet héros, s'il yen a que quelqu'un le cite et merci x)

Bien avant : Stefan Lux en 1936. Mais ça n'enlève rien au courage de ce monsieur.

Ouais enfin condamné a mort en 41 et toujours vivant en 2015, il s' en est mieux sorti que beaucoup d'autre quand meme

Posté le

android

(24)

Répondre

Ça fait bizzare de se dire qu'il avait mon âge à l'heure actuelle !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Pendant la seconde guerre mondiale il a été arrêtés par les Allemands puis par les Italiens puis par les Grecs collaborateurs !! Et tous ça entre ses 19 et 22 ans !!! Une anguille! Survivre à tous ces salauds.

Posté le

android

(1)

Répondre

Commentaire supprimé Un des premiers acte de résistance EN GRÈCE . Le célèbre appelle n'as pas était prononcé par un grec

Commentaire supprimé Moi aussi je veux bien parler dans un micro à 2000km du front dans mon hôtel particulier, entre deux tasses de chocolat, et me faire appeler "Chef de la résistance", ça sonne bien.

a écrit : Et oui, contrairement à une idée reçu, et largement diffusés par DE GAULLE tout le monde n'a pas été résistant ou collaborateur, il y avait une majorité silencieuse, celle qui se contentait de survivre sans rien dire comme l'illustre le film de Marcel OPHULS "le chagrin et la pitié". C'est pour ça que l'on peut s'étonner que ce premier acte soit si tardif.
On peut donc se demander si ne rien faire c'est aussi collaborer. Je pense que personne n'est à même de pouvoir juger, et prendre conscience de la détresse que chacun vivait.
Afficher tout
"Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien"
(Edmund Burke)

Ne rien faire, c'est collaborer.

a écrit : Et oui, contrairement à une idée reçu, et largement diffusés par DE GAULLE tout le monde n'a pas été résistant ou collaborateur, il y avait une majorité silencieuse, celle qui se contentait de survivre sans rien dire comme l'illustre le film de Marcel OPHULS "le chagrin et la pitié". C'est pour ça que l'on peut s'étonner que ce premier acte soit si tardif.
On peut donc se demander si ne rien faire c'est aussi collaborer. Je pense que personne n'est à même de pouvoir juger, et prendre conscience de la détresse que chacun vivait.
Afficher tout
Premier acte tardif? Les allemands sont entrés dans Athènes le 27 avril, la Crète, et donc la Grèce toute entière a été prise le 1er juin, le 30 mai ne me semble pas être une date tardive^^