On peut emmener sa fille au travail, même au parlement européen

Proposé par
le

Licia Ronzulli est une députée européenne italienne célèbre pour emmener sa fille avec elle lors des débats au parlement européen, afin de défendre le droit des femmes. Sa fille Vittoria avait six semaines la première fois qu'elle a pénétré dans le parlement et elle l'emmène depuis régulièrement.


Tous les commentaires (85)

A quel moment c'est de la perversion d'utiliser un enfant pour arriver à ses fins?

a écrit : A quel moment c'est de la perversion d'utiliser un enfant pour arriver à ses fins? Pour quelle raison ça serait de la pervertion?

Il s'agit d'une maman qui veut s'occuper de son enfant au lieu de le confier à une autre personne...

Posté le

android

(24)

Répondre

Ça se fait beaucoup dans les pays nordiques notamment en Islande où la femme a une place prépondérante dans la politique et la vie sociale; C'est en effet un des premiers pays à avoir elu une femme présidente et qui a même fait son coming out. L'enfant est présent partout (restaurants, magasins, lieux publics, piscines,...) ou des lieux d'accueil sont spécifiquement et systématiquement dédiés.
J'avoue pour l'avoir visité que c'est extrêmement agréable.

a écrit : Ben je suis prof et il m'est arrivé d'emmener ma fille avec moi lors de certains cours...

De plus en Suisse nous avons une journée durant laquelle les enfants peuvent accompagner leur(s) parent(s) au travail (quelque soit le travail)...
Tu l'as emmenée en cours avec toi dès 6 semaines ?
Je ne donnais que de simples exemples pour illustrer mon propos.
On n'essaye pas, à mes yeux, de combattre une inégalité en proposant une solution plus inégale qu'égale.

Son combat est noble, mais je conteste sa façon de faire, voilà tout.

Posté le

android

(21)

Répondre

Chez nous on a la famille le pen... non je ferais pas de commentaires...

Posté le

android

(15)

Répondre

Bon, apparemment elle est du même avis que sa mère...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Justement c'est la que se trouve la beauté de la chose,certains veulent les fusionner et d'autres les séparer. Comme je les dit sa dépend du point de vue et du boulot aussi Des crèches d'entreprise avec des lois moins absurdes que maintenant serait la solution. Quand vous accrédité une crèche il faut avoir les locaux aux dernières normes et ce dans le moindre détail et le personnel formé et certifié. Une poubelle pas conforme et vous n'ouvrez pas! Le temps de corriger le tir et si une loi ou norme du domaine à changé alors il vous faudra reprendre vos travaux en espérant que rien d'autre ne change au niveau législatif. Un enfer créé par des politiques et juristes vivants hors de la réalité. Les entreprises renoncent à cause de l'absurdité des règlements

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Pauvre gamine. Elle devait s'éclater là-bas. Pourquoi tu parle d'elle comme si elle était morte ? ^^

Tant qu'elle fait son boulot.

Posté le

windowsphone

(7)

Répondre

a écrit : Elle ne s'y prend pas bien alors.
Pour moi, savoir concilier vie privée et vie professionnelle, c'est réussir à séparer les deux, pas à les fusionner.
Je vois mal un(e) ouvrièr(e) faire ainsi, ni un(e) prof, personne sauf un politicien en fait...
Mais justement, c'est ce qu'elle dénonce. Elle ne le fait pas parce qu'elle n'a pas le choix, elle est député européenne, elle a les moyens de payer une nourrice. Mais pour montrer que d'autres, qui ont moins les moyens sont obligées d'arrêter de travailler pour s'occuper de leur gosse.
C'est un acte militant.

a écrit : Le message symbolique est fort,essayer de faire comprendre qu'on peut avoir le choix de concilier vie privée et vie professionnelle.

Évidemment toutes les situations sont différentes mais si personne ne montre l'exemple,cela ne changera jamais
As-tu bien lu l'anecdote ? Parce qu'il n'y a aucun rapport.

la cause est noble mais je pense qu'il y a une petite part de narcissisme du genre voila je suis differente et atypisue donc je suis au top..
melanger vie privee et pro n'a rien d'exaltant

C'est bien mignon, mais je ne comprends pas du tout l'interet quelle est le message qu'elle veut faire passer. Il y a une creche au parlement europeen il me semble. Peut etre n'y a t'il pas assez de pace ou est ce trop cher?

a écrit : la cause est noble mais je pense qu'il y a une petite part de narcissisme du genre voila je suis differente et atypisue donc je suis au top..
melanger vie privee et pro n'a rien d'exaltant
Cela n'a rien d'exalatant pour toi, pas pour tous. Et ce sont souvent ceux qui font différement des autres qui sont les plus critiqués, ça a toujours été. Cela ne veut pas dire pour autant qu'elle a tors.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Mais justement, c'est ce qu'elle dénonce. Elle ne le fait pas parce qu'elle n'a pas le choix, elle est député européenne, elle a les moyens de payer une nourrice. Mais pour montrer que d'autres, qui ont moins les moyens sont obligées d'arrêter de travailler pour s'occuper de leur gosse.
C'est un acte militant.
Je cite ses propos :
"«Ce n’était pas un geste politique. C’était avant tout un geste maternel-je voulais rester avec ma fille le plus possible, et rappeler aux gens que toutes les femmes n’ont pas cette chance, et que nous devrions faire quelque chose pour parler de ça.»"

Apparemment, elle dénonce plutôt le fait de ne pouvoir travailler et être avec ses enfants en même temps...

a écrit : Je cite ses propos :
"«Ce n’était pas un geste politique. C’était avant tout un geste maternel-je voulais rester avec ma fille le plus possible, et rappeler aux gens que toutes les femmes n’ont pas cette chance, et que nous devrions faire quelque chose pour parler de ça.»"

Apparemment, e
lle dénonce plutôt le fait de ne pouvoir travailler et être avec ses enfants en même temps... Afficher tout
Elle veut ce faire mousser c'est tout!!!

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Mais justement, c'est ce qu'elle dénonce. Elle ne le fait pas parce qu'elle n'a pas le choix, elle est député européenne, elle a les moyens de payer une nourrice. Mais pour montrer que d'autres, qui ont moins les moyens sont obligées d'arrêter de travailler pour s'occuper de leur gosse.
C'est un acte militant.
Ouai s'occuper d'un enfant c'est bien connue ça ne prend pas du tout de temps, avoir son enfant au travail sur nos genoux ne diminue pas du tout notre productivité non non non ... bientôt les enfants au bloc avec les chirurgiens trenquil c'est pour changer les choses ;)

Quand on travail on doit pouvoir le faire correctement, un enfant de 6mois est bien trop prenant pour nous permettre d'être efficace... ou alors on vient avec le gosse mais on fait 10h au lieu de 7 pour récupérer le temps perdu a s'occuper du petit ^^

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Ben je suis prof et il m'est arrivé d'emmener ma fille avec moi lors de certains cours...

De plus en Suisse nous avons une journée durant laquelle les enfants peuvent accompagner leur(s) parent(s) au travail (quelque soit le travail)...
Ouais.. Bon... T'es prof... Tu ne passes donc pas trop de temps au boulot.... T'arrives pas à t'organiser pour faire garder ton enfant quelques heures par semaine ? (c'est juste de l'humour) . Sinon, pour la journée des enfants au boulot, c'est juste un jour par année.

Je suis quand même assez d'accord que d'avoir son enfant au boulot te rends moins efficace.
C'est comme le travail depuis la maison, la même tâche prendra plus de temps. (d'ailleurs on appelle ça le télétravail = travailler devant la télé).

Et je finirai par : "Boire en travaillant, c'est travailler en rigolant !"

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Le message symbolique est fort,essayer de faire comprendre qu'on peut avoir le choix de concilier vie privée et vie professionnelle.

Évidemment toutes les situations sont différentes mais si personne ne montre l'exemple,cela ne changera jamais
Ce qui serait fort c'est que cela soit des hommes qui le fasse. il y aurait un vrai débat et une belle égalité !!
Car là c'est encore stigmatiser la femme qui travaille certes, mais qui ne peut pas se séparer de son enfant.

Je pense que même si c'était un garçon elle aurait fait la même. Tout en défendant une autre cause.