Personne ne pourrait observer un astronaute entrer dans un trou noir

Proposé par
le
dans

Selon les lois de la relativité, il est impossible de voir un astronaute "tomber" dans un trou noir. En effet, l'énorme gravité (qui tend vers l'infini) que produit un trou noir déforme tellement l'espace-temps qu'il prendrait alors un temps infini pour entrer dans le trou vu de l'extérieur. On verrait de l'extérieur l'astronaute complètement figé.

Cependant, l'inverse se produirait pour l'astronaute tombant dans le trou : il verrait le temps s'accélérer et assisterait à la vie entière de l'Univers. Tout cela est évidemment théorique puisque l'approche d'un trou noir est très probablement mortelle.


Commentaires préférés (3)

N empêche assister à la vie entière de l Univers c est flippant mais c est stylé ! (Même si on meurt avant, laissez moi rêver quand même)

C'est quand même bien plus compliquer que sa. Son corps serait purement détruit par l'attraction de la matière,chacune des particules de notre corps serait "broyer" en énergie pure. Donc le gars ne verrait pas grand chose

L'attraction produite par le trou noir est de plus en plus forte quand on s'en approche, si bien que si on y allait les pieds en avant, nos jambes pourraient être arrachées (si on admet que le reste se retient à quelque chose). Il y a donc de grandes chances que ça soit mortel.

Posté le

android

(155)

Répondre


Tous les commentaires (221)

Houston, on a un problème :o

N empêche assister à la vie entière de l Univers c est flippant mais c est stylé ! (Même si on meurt avant, laissez moi rêver quand même)

ça doit pas être super, super agréable comme sensation !

C'est quand même bien plus compliquer que sa. Son corps serait purement détruit par l'attraction de la matière,chacune des particules de notre corps serait "broyer" en énergie pure. Donc le gars ne verrait pas grand chose

L'attraction produite par le trou noir est de plus en plus forte quand on s'en approche, si bien que si on y allait les pieds en avant, nos jambes pourraient être arrachées (si on admet que le reste se retient à quelque chose). Il y a donc de grandes chances que ça soit mortel.

Posté le

android

(155)

Répondre

Il faut toujours avoir un trou noir à côté de soit le lundi matin, le weekend arrive plus vite !

En gros tu tombes dans un trou noir et ta vie est rallongée !

a écrit : C'est quand même bien plus compliquer que sa. Son corps serait purement détruit par l'attraction de la matière,chacune des particules de notre corps serait "broyer" en énergie pure. Donc le gars ne verrait pas grand chose Oui, mais étant donné que la force tend vers l'infini, ce moment avant que le corps se "broie" est suffisamment long pour qu'il vive cela. Après, j'ai jamais testé ahah

a écrit : En gros tu tombes dans un trou noir et ta vie est rallongée ! Techniquement ta vie s'arrête aussi vu que tu peux plus te déplacer ... Je sais pas ce qui est le mieux ...

a écrit : ça doit pas être super, super agréable comme sensation ! Je doute que tu sentes quelque chose et je doute aussi qu'un jour, tu puisses aller vers un trou noir.... Bon allez je te laisse rêver :)

J'aime bien le très probablement ^^ l'approche d'un trou noir n'aurait elle pas une influence sur la masse de l'astronaute? (Ou je me mélange totalement les pinceaux et c'est sa masse qui influence sa trajectoire ? Ou les deux?)

a écrit : Oui, mais étant donné que la force tend vers l'infini, ce moment avant que le corps se "broie" est suffisamment long pour qu'il vive cela. Après, j'ai jamais testé ahah Tiens ça me fait penser aux limites en maths que je vais étudier l année prochaine et qui permettent de calculer le nombre dérivé. C est totalement HS mais c est juste une remarque comme ça. :)

a écrit : N empêche assister à la vie entière de l Univers c est flippant mais c est stylé ! (Même si on meurt avant, laissez moi rêver quand même) Mais j'imagine que tu ne verrai pas grand chose de toute façon à part quelques étoiles qui bougent

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Tiens ça me fait penser aux limites en maths que je vais étudier l année prochaine et qui permettent de calculer le nombre dérivé. C est totalement HS mais c est juste une remarque comme ça. :) Si ça t'interesse, 95 % des limites que tu vas calculer ne serviront pas à calculer le nombre dérivé mais la limite en +inf, -inf et un réel différent de 0 d'une fonction.
Sinon plus concernant l'anecdote, les scientifiques ne s'interressent pas tellement à la couleur des trous de nos jours puisque ceux qui les fascinent sont de ceux de ver(re)s.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : C'est quand même bien plus compliquer que sa. Son corps serait purement détruit par l'attraction de la matière,chacune des particules de notre corps serait "broyer" en énergie pure. Donc le gars ne verrait pas grand chose Tu veux dire qu'il décèderait? Comme indiqué dans l'anecdote? Wow! Révélateur dis dc...

Même si me retrouver dans une telle situation est peu probable, j oublierai pas ma coquille. Ma femme a plus d'attraction qu'un trou noir pour me les briser .

Posté le

android

(8)

Répondre

Ca me fait penser à une question que se posait Einstein :
"Si je se suis assis sur un rayon lazer, le chevauchant et allant donc à sa vitesse, pourrai-je me regarder dans un miroir que je tiendrai à la main ?"
Vous avez 2h.

Edit : y a des guillemets mais, ce ne sont certainement pas ses termes exacts... mais c'est l'idée...

Posté le

android

(18)

Répondre

Si un jour, l'Homme arrive à maîtriser de nouvelles technologies et arrive a se déplacer dans les trous noirs, peut-être pourra t'il voyager dans le temps ?

Posté le

windowsphone

(14)

Répondre

a écrit : En gros tu tombes dans un trou noir et ta vie est rallongée ! Ou plutôt raccourcie étant donné que tu es broyé! Mais ton corps serait en quelque sorte rallongé oui :-)

Posté le

android

(2)

Répondre

Étant donné qu'à une certaine distance nos pieds serait bien plus attirés que la tête tellement la force gravitationnelle serait forte, il y a fort à parier qu'on serait décapité par cette force pour ensuite être réduit en un point plus minuscule que le minuscule lui même, alors bon, de là à voir toute la vie de l'univers, on y est pas encore... Mais c'est joli sur le papier !