Un train qui pose sa propre voie ferrée

Proposé par
le

Pour construire une voie ferrée, il est possible de le faire avec des ouvriers et quelques machines, ou d'utiliser un train-machine, comme le RU-800 S. Long de 177 mètres et pesant 692 tonnes, il est capable de poser tout seul la voie ferrée sur laquelle il va rouler, chaque étape étant automatisée (pose du ballast, des rails, etc.).


Commentaires préférés (3)

Prochaine anecdote :

"Pour construire le RU-800 S, il est possible de le faire avec des ouvriers et quelques machines, ou d'utiliser un train-machine-machine, comme le XVFGUS4546JD. Long de 6276 mètres et pesant 54689 tonnes, il est capable..."

Moi qui ai fait des études d'automatisme. Je suis vraiment impressionné par cette machine. Les calculs de vitesse ou de durée de cycle n'ont pas du être simple à faire ..


Tous les commentaires (71)

Prochaine anecdote :

"Pour construire le RU-800 S, il est possible de le faire avec des ouvriers et quelques machines, ou d'utiliser un train-machine-machine, comme le XVFGUS4546JD. Long de 6276 mètres et pesant 54689 tonnes, il est capable..."

Moi qui ai fait des études d'automatisme. Je suis vraiment impressionné par cette machine. Les calculs de vitesse ou de durée de cycle n'ont pas du être simple à faire ..

À savoir quel la largeur des rails correspond à la largeur d'une calèche à l'époque où elle tirait les wagons

Posté le

android

(33)

Répondre

a écrit : Prochaine anecdote :

"Pour construire le RU-800 S, il est possible de le faire avec des ouvriers et quelques machines, ou d'utiliser un train-machine-machine, comme le XVFGUS4546JD. Long de 6276 mètres et pesant 54689 tonnes, il est capable..."
Et pour construire la première rail du RU-800 S ; il est possible de ...

Une interrogation :
Quid des rails, où sont-ils stockés ?
Est-ce une grosse bobine se déroulant devant la machine ou sont-ils posés sur un wagon en avant du convoi ?

Les spécialistes seront bienvenus.

a quand le train qui construit le chemin de fer sur lequel il va rouler et qui le retire derriere.

J'aimerais bien connaître le coût d'une telle machine! Juste par curiosité

Posté le

android

(17)

Répondre

C'est bon pour les grandes plaines. Comme aux états unis.
MAIS quand il y a une colline à creuser... Ou un terrain un peu cabossé à niveller... (Ou un petit ponts à construire au dessus d'une ravine.)
Un peu comme partout en France,
là faut quand même rappeler les ouvrier.
^^

On devrait faire la même pour l'entretiens des voiries déjà existante. (Ça existe peut être d'ailleurs)

a écrit : Une interrogation :
Quid des rails, où sont-ils stockés ?
Est-ce une grosse bobine se déroulant devant la machine ou sont-ils posés sur un wagon en avant du convoi ?

Les spécialistes seront bienvenus.
Dans le cas de cette machine, c est un renouvellement complet de la voie et non une creation.

Avant le passage de la machine, toutes les installations électriques entre les rails sont déposés et les nouveaux rails posé sur le côté.

Apres le passage de cette machine il faut quand même faire passer une autre machine qui ramasse l ancien rail et le decoupe, une boureuse qui vibre le ballast sous les traverses, une regaleuse qui reforme la banquette en rammassant et raclant les cailloux.

Voici une autre vidéo pour bien comprendre le principe de la suite rapide avec des machines similaire:

youtu.be/m0scQ1RVePg

Posté le

android

(73)

Répondre

Ce train, communément appelé "suite rapide", emploie en réalité plus d'une centaine de personnes pour des tâches annexes qui restent manuelles.
A titre d'information, la vitesse de ce train est d'environ 1km/jour.

a écrit : Dans le cas de cette machine, c est un renouvellement complet de la voie et non une creation.

Avant le passage de la machine, toutes les installations électriques entre les rails sont déposés et les nouveaux rails posé sur le côté.

Apres le passage de cette machine il faut quand même faire pa
sser une autre machine qui ramasse l ancien rail et le decoupe, une boureuse qui vibre le ballast sous les traverses, une regaleuse qui reforme la banquette en rammassant et raclant les cailloux.

Voici une autre vidéo pour bien comprendre le principe de la suite rapide avec des machines similaire:

youtu.be/m0scQ1RVePg
Afficher tout
Merci, c'est un bon complément mais pourquoi tronçonner le rail et le souder après ?

a écrit : Une interrogation :
Quid des rails, où sont-ils stockés ?
Est-ce une grosse bobine se déroulant devant la machine ou sont-ils posés sur un wagon en avant du convoi ?

Les spécialistes seront bienvenus.
Les rails neufs sont approvisionnés avant le chantier et les vieux rails récupérés après.
Ces 2 opérations se font à l'aide du rame LRS (longs rails soudés)

a écrit : Merci, c'est un bon complément mais pourquoi tronçonner le rail et le souder après ? Il est nécessaire de tronçonner le rail pour que le joint absorbe les phénomènes de dilatation de l'acier dus à la variation de température durant le chantier.

a écrit : Une interrogation :
Quid des rails, où sont-ils stockés ?
Est-ce une grosse bobine se déroulant devant la machine ou sont-ils posés sur un wagon en avant du convoi ?

Les spécialistes seront bienvenus.
Les rails sont trop raides pour etre stockés en bobines. Donc ils doivent etre stockés dans des wagons plus loin dans le convoi et avancés au fur et a mesure pour être posés.

a écrit : C'est bon pour les grandes plaines. Comme aux états unis.
MAIS quand il y a une colline à creuser... Ou un terrain un peu cabossé à niveller... (Ou un petit ponts à construire au dessus d'une ravine.)
Un peu comme partout en France,
là faut quand même rappeler les ouvrier.
^^
r /> On devrait faire la même pour l'entretiens des voiries déjà existante. (Ça existe peut être d'ailleurs) Afficher tout
En France il existe des machines pour bourrer le ballaste sous les rails. Mais une machine qui fait tout toute seule je ne pense pas.

a écrit : Dans le cas de cette machine, c est un renouvellement complet de la voie et non une creation.

Avant le passage de la machine, toutes les installations électriques entre les rails sont déposés et les nouveaux rails posé sur le côté.

Apres le passage de cette machine il faut quand même faire pa
sser une autre machine qui ramasse l ancien rail et le decoupe, une boureuse qui vibre le ballast sous les traverses, une regaleuse qui reforme la banquette en rammassant et raclant les cailloux.

Voici une autre vidéo pour bien comprendre le principe de la suite rapide avec des machines similaire:

youtu.be/m0scQ1RVePg
Afficher tout
Merci, ta video est vraiment bien pour comprendre le processus de À à Z

Merci à ceux qui m'ont renseigné, j'ai maintenant de quoi frimer au prochain déjeuner dominical avec mon beau-frère (c'est un vrai beauf) !

Reconstruire sa propre voie... Ca a quelque chose de philosophique!

Par contre, comme Titsta l'a dit, ce genre de machine ne peut se passer totalement de la moindre supervision humaine... Un terrain qui n'est pas parfaitement plane doit lui demander trop de paramètres à prendre en compte,je suppose...