Jules César fut moqué pour son passé homosexuel

Proposé par
le

Jules César aurait eu dans sa jeunesse une relation homosexuelle avec le roi Nicomède. Cela lui valut toute sa vie des quolibets et des surnoms : planche intérieure de la litière royale, reine de Bithynie, étable de Nicomede. Même ses soldats chantaient régulièrement des chansons satiriques.


Tous les commentaires (72)

Ils auraient été au top avec leurs chars pour la gay pride !!!

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Veni vedi sodomi Pourquoi est-on toujours obligé de sexualiser une relation homo ?
Quand on parle d'hétéro, personne n'imagine une quelconque position du kamasutra. Alors pourquoi le faire pour les homo...

Posté le

windowsphone

(23)

Répondre

a écrit : Elles ne permettent que de se rassurer je ne dis pas qu'il faut croire en rien mais pourquoi croire en autrui quand les réponses sont en nous? Le sont-elles ?

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Ce n'est pas l'homosexualité qui était raillée, les romains ne connaissaient pas la dualité hétéro/homosexualité, ils étaient tous bisexuels. Ils raillaient le fait que Jules César fut passif lors de cette relation, ce qu'ils assimilent à un signe de soumission.

Pour les romains, un homme
libre ne pouvait être qu'actif, rendant ainsi toute relation entre deux citoyens romains (bien qu'il y ait certaines exceptions, des mariages gay, donc entre citoyens, ont eu lieu vers la fin de la République) sauf dans le cadre d'une relation pédérastique.

Sénèque résume cela en cette phrase : "s'il est normal pour un jeune homme d'être passif dans la relation, la passivité sexuelle chez un homme libre est un crime, chez un esclave, une obligation, chez l’affranchi, un service".
Afficher tout
Et taboue absolu la fellation car le citoyen se privait de sa voix

a écrit : Pourquoi est-on toujours obligé de sexualiser une relation homo ?
Quand on parle d'hétéro, personne n'imagine une quelconque position du kamasutra. Alors pourquoi le faire pour les homo...
Il s'agit juste d'un trait d'humour sur la passivité de Cesar.

Posté le

windowsphone

(14)

Répondre

a écrit : Les religions existaient déjà du temps de Rome tu sais ? Et puis les romains avaient leur propre morale douteuse. Comme les épileptiques qui étaient haïs pour la simple raison qu'ils étaient épileptiques... Oui c'est certain. Mais si on ne parle que de la perception de l'orientation sexuel, on peut se dire qu'on a régressé, surtout si on ne regarde que la vision des hommes sur l'homosexualité/bisexualité.


Et même, beaucoup de gens se disent ouvert d'esprit mais sont choqué quand ils voient 2 hommes s'embrassaient.

a écrit : Oui c'est certain. Mais si on ne parle que de la perception de l'orientation sexuel, on peut se dire qu'on a régressé, surtout si on ne regarde que la vision des hommes sur l'homosexualité/bisexualité.


Et même, beaucoup de gens se disent ouvert d'esprit mais sont choqué quand ils voient 2 hommes s'embrassaient.
Des années de morale chrétienne, ça marque. Si c'était des années de morale romaine, peut-être qu'on te nierait parce que t'es ... Gaucher ? (Pas de vérité historique, juste un exemple).

a écrit : Ce n'est pas l'homosexualité qui était raillée, les romains ne connaissaient pas la dualité hétéro/homosexualité, ils étaient tous bisexuels. Ils raillaient le fait que Jules César fut passif lors de cette relation, ce qu'ils assimilent à un signe de soumission.

Pour les romains, un homme
libre ne pouvait être qu'actif, rendant ainsi toute relation entre deux citoyens romains (bien qu'il y ait certaines exceptions, des mariages gay, donc entre citoyens, ont eu lieu vers la fin de la République) sauf dans le cadre d'une relation pédérastique.

Sénèque résume cela en cette phrase : "s'il est normal pour un jeune homme d'être passif dans la relation, la passivité sexuelle chez un homme libre est un crime, chez un esclave, une obligation, chez l’affranchi, un service".
Afficher tout
C est la même chose chez les grecs antiques. Il y avait une relation pederaste de maître à disciple . Le maître devait prendre son plaisir entre les cuisses et non à l intérieur. Être "passif" (l emploi de ce terme à lui seul symbolise le phallocentrisme) pour un homme montrait qu il n était qu un.. Il pouvait en perdre sa citoyenneté s il était citoyen. En cas de viol, un homme pouvait porter plainte et son abuseur devait être puni, mais la victime pouvait perdre son statut de citoyen aussi.

Quant aux femmes c était: à la maison et c est tout (on les considérait comme trop portées sur la chose pour pouvoir les laisser libres sans devenir cocu).

On présente souvent l antiquité comme une période éclairée mais finalement elle ne l est pas plus que les autres époques. Ou si, mais pour les hommes riches seulement.

Aujourd'hui encore il est classique chez les méditerranéens et les latins de considérer que dans une relation homosexuelle la condition d homo est générée par le fait de recevoir et non de donner.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : Pourquoi est-on toujours obligé de sexualiser une relation homo ?
Quand on parle d'hétéro, personne n'imagine une quelconque position du kamasutra. Alors pourquoi le faire pour les homo...
Pasqu'il est question d'activité et passivité sexuelle mon gars

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Les religions ont toujours existé et existeront toujours, elles permettent d'expliquer ce qu'on ne peux comprendre Moi je ne crois qu'en la science...

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Les religions ont toujours existé et existeront toujours, elles permettent d'expliquer ce qu'on ne peux comprendre Elles n'expliquent pas! Elle disent quand on ne comprend pas que dieu l'a fait. Et puis la science fini par prouver que... ben non. Les hommes seront toujours avide de réponses. Ils chercheront toujours une réponse rationnelle! Même si ça prend 2000 ans!

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Tout de même, cette histoire date de 2000 ans.
Je ne vois simplement pas d'homophobie chez les romains de l'époque mais simplement un simple ragot dont on peut en rire avec sarcasme.
2000 ans après, on se demande si on a régressé ou on a évolué moralement.

Ah oui ! Les religions, je vous avais oublié :')
Pour ta gouverne, ce sont les romains qui ont massacrés les chrétiens pour leur croyances et non le contraire...
Les hommes ont des tendances violentes, avec ou sans religion, et lorsqu'ils ont une religion, ils s'en servent pour justifier leurs crimes.
Mais en réalité, la religion n'a rien â voir la dedans... Les sociopathes, il en existe partout, dans toute ethnie, toute communauté religieuse, parti politique....

a écrit : Les religions ont toujours existé et existeront toujours, elles permettent d'expliquer ce qu'on ne peux comprendre Et on a gagné quoi en explication sur le monde en 6.000 ans, par les religions abrahamiques ? Rien.

a écrit : Et on a gagné quoi en explication sur le monde en 6.000 ans, par les religions abrahamiques ? Rien. Tu n'as pas peut être rien appris mais n'inclu pas tout le monde dans ton ignorance

a écrit : Les religions existaient déjà du temps de Rome tu sais ? Et puis les romains avaient leur propre morale douteuse. Comme les épileptiques qui étaient haïs pour la simple raison qu'ils étaient épileptiques... Je pense que la morale est en quelques sortes la pratique du plus grand nombre. Elle ne peut pas être douteuse, elle est, ce qu'elle est, dans une société et un temps donné. Tu ne peux jugé ce qui est pour toi morale qu'avec ta propre morale encrée dans ton époque et si tu tend à la faire évoluer c'est pour le bien vivre ensemble.
Pour les épileptique à tu déjà vu quelqu'un en crise, c'est très impressionnant même pour des personnes qui en connaissent l'origine, les romains devait penser à de la sorcellerie ou des démons, et donc avait peur. Si j'utilise le mots sorcellerie qui est peut-être impropre c'est que je n'en connais pas d'autres.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Elles n'expliquent pas! Elle disent quand on ne comprend pas que dieu l'a fait. Et puis la science fini par prouver que... ben non. Les hommes seront toujours avide de réponses. Ils chercheront toujours une réponse rationnelle! Même si ça prend 2000 ans! Je pense qu'il voulait dire que les religions donnent une explication à des phénomènes inexplicables. "La foudre? Bon, eh bien les dieux sont en colère!" C'est faux, mais c'est une réponse qui tient plus ou moins la route tant qu'on a pas encore trouvé l'explication rationnelle. (Après, sur la vie après la mort ou bien l'existence même d'une ou plusieurs divinités, chacun croit ce qu'il veut, et n'a évidemment pas à être jugé pour ça.)

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Tu n'as pas peut être rien appris mais n'inclu pas tout le monde dans ton ignorance Instruis-moi ?
Juste un exemple ?

a écrit : Pourquoi est-on toujours obligé de sexualiser une relation homo ?
Quand on parle d'hétéro, personne n'imagine une quelconque position du kamasutra. Alors pourquoi le faire pour les homo...
OUI , c'est bien vrai, les clichés, certainement !!

N'importe quoi... J'en ai jamais entendu parler dans Asterix et Obelix, et je les ai tous lu !

Posté le

android

(4)

Répondre