Un gigantesque palais découvert en Crète de plus de 3500 ans

Proposé par
le

Le palais de Cnossos était un gigantesque palais situé au nord de la Crète, dont la construction a commencé il y a environ 4000 ans. Le palais est un ensemble de plus de 1 000 pièces imbriquées. Ses ruines n'ont été découvertes qu'en 1878 et ont révélé l'existence d'une civilisation très avancée : la civilisation minoenne. Cette civilisation a périclité vers -1500 dans des circonstances encore peu claires.


Commentaires préférés (3)

Le "taureau de Minos" est plus connu sous le nom de...
Minotaure !

Cet homme à tête de taureau est le fruit de l'union (mythologique !) de Pasiphaé avec un taureau. Le roi Minos le fit enfermer dans le labyrinthe conçu par l'architecte Dédale.

D'après certains experts, le palais de Cnossos -gigantesque- serait à l'origine du mythe du labyrinthe.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Minotaure

Pas d'pierres : pas d'construction. Pas d'construction : pas d'palais. Pas d'palais... pas d'palais.

Posté le

android

(279)

Répondre

Les sources ne sont pas à jour. L'hypothèse généralement admise maintenant est que la florissante civilisation crétoise, antérieure à celle de Mycènes et de la Grèce classique, a été détruite par un terrible tsunami dû à l'éruption de Théra/Santorin, un peu au nord. Le gigantesque "calderon" est encore là.
Le pire n'a pas été le tsunami en soi, mais l'anarchie qui a suivi: plus personne ne croyait aux dieux ni à leurs prêtres, Heraklion a été désertée, les habitants cherchant refuge dans les hauteurs.
Platon fait allusion à une terre disparue, d'où le mythe de l'Atlantide, probablement lié.
Sources: chercheurs et enseignants de l'Imperial College London.


Tous les commentaires (47)

Avec un tel palais, au moins il avait du goût !

Le "taureau de Minos" est plus connu sous le nom de...
Minotaure !

Cet homme à tête de taureau est le fruit de l'union (mythologique !) de Pasiphaé avec un taureau. Le roi Minos le fit enfermer dans le labyrinthe conçu par l'architecte Dédale.

D'après certains experts, le palais de Cnossos -gigantesque- serait à l'origine du mythe du labyrinthe.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Minotaure

La disparition etrange de la civilisation minoenne est d'ailleurs pour certains historiens la base réel qui a engendré le mythe de l'Atlantide !

Pas d'pierres : pas d'construction. Pas d'construction : pas d'palais. Pas d'palais... pas d'palais.

Posté le

android

(279)

Répondre

J'y suis allé cet été et même en étant tant en ruine le palais est aussi grand qu'une colline !

Les sources ne sont pas à jour. L'hypothèse généralement admise maintenant est que la florissante civilisation crétoise, antérieure à celle de Mycènes et de la Grèce classique, a été détruite par un terrible tsunami dû à l'éruption de Théra/Santorin, un peu au nord. Le gigantesque "calderon" est encore là.
Le pire n'a pas été le tsunami en soi, mais l'anarchie qui a suivi: plus personne ne croyait aux dieux ni à leurs prêtres, Heraklion a été désertée, les habitants cherchant refuge dans les hauteurs.
Platon fait allusion à une terre disparue, d'où le mythe de l'Atlantide, probablement lié.
Sources: chercheurs et enseignants de l'Imperial College London.

a écrit : Pas d'pierres : pas d'construction. Pas d'construction : pas d'palais. Pas d'palais... pas d'palais. Sympa ta robe!

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Les sources ne sont pas à jour. L'hypothèse généralement admise maintenant est que la florissante civilisation crétoise, antérieure à celle de Mycènes et de la Grèce classique, a été détruite par un terrible tsunami dû à l'éruption de Théra/Santorin, un peu au nord. Le gigantesque "calderon" est encore là.
Le pire n'a pas été le tsunami en soi, mais l'anarchie qui a suivi: plus personne ne croyait aux dieux ni à leurs prêtres, Heraklion a été désertée, les habitants cherchant refuge dans les hauteurs.
Platon fait allusion à une terre disparue, d'où le mythe de l'Atlantide, probablement lié.
Sources: chercheurs et enseignants de l'Imperial College London.
Afficher tout
Oui : Platon évoque ce mythe de l'Atlantide notamment dans 2 de ses oeuvres, Critias et le Timée.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Les sources ne sont pas à jour. L'hypothèse généralement admise maintenant est que la florissante civilisation crétoise, antérieure à celle de Mycènes et de la Grèce classique, a été détruite par un terrible tsunami dû à l'éruption de Théra/Santorin, un peu au nord. Le gigantesque "calderon" est encore là.
Le pire n'a pas été le tsunami en soi, mais l'anarchie qui a suivi: plus personne ne croyait aux dieux ni à leurs prêtres, Heraklion a été désertée, les habitants cherchant refuge dans les hauteurs.
Platon fait allusion à une terre disparue, d'où le mythe de l'Atlantide, probablement lié.
Sources: chercheurs et enseignants de l'Imperial College London.
Afficher tout
Les principaux élément contradictoire sont le fait que selon Platon, cette Atlantide se trouverait au dela des colonnes d'Hercules (le détroit de Gibraltar) et qu'elle aurait eu une superficie plus grande que l'Asie, la Grèce et en gros tout le monde connu. Or Minos (la Crete) était très bien des grecs et que Platon n'aurait pas commis une telle incohérence. Après c'est sur que la "mythification" du truc provoque l'hyperbole mais la c'est également la localisation qui change..

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Oui : Platon évoque ce mythe de l'Atlantide notamment dans 2 de ses oeuvres, Critias et le Timée. Exact. Une très bonne source à propos du mythe (en italien) est:
it.wikipedia.org/wiki/Atlantide
Il est à noter que Platon ne parle que d'une île engloutie par les mers, non d'un continent. C'est l'imagination des auteurs, inaugurée par Bacon, qui l'a placée dans l'Atlantique - d'où évidemment le nom -, parce que l'on cherchait au fond de l'eau, en prenant "engloutie" au sens littéral (et non littoral, pardon pour la blague), et qu'en Méditerranée on ne trouvait rien.
D'où des élucubrations mystiques, et plus seulement mythiques que "spicaregulus" doit connaître...

a écrit : Les principaux élément contradictoire sont le fait que selon Platon, cette Atlantide se trouverait au dela des colonnes d'Hercules (le détroit de Gibraltar) et qu'elle aurait eu une superficie plus grande que l'Asie, la Grèce et en gros tout le monde connu. Or Minos (la Crete) était très bien des grecs et que Platon n'aurait pas commis une telle incohérence. Après c'est sur que la "mythification" du truc provoque l'hyperbole mais la c'est également la localisation qui change.. Afficher tout Platon a vécu environ un millénaire après l'événement, transmis uniquement oralement.
Et il n'était pas seulement philosophe, mais poète (c'est pour cela que le lire est un régal), il ne souciait pas trop de vérité historique. Son Socrate n'est pas réel, comparé au même personnage décrit par Xénophon, qui est probablement plus véridique.

a écrit : Exact. Une très bonne source à propos du mythe (en italien) est:
it.wikipedia.org/wiki/Atlantide
Il est à noter que Platon ne parle que d'une île engloutie par les mers, non d'un continent. C'est l'imagination des auteurs, inaugurée par Bacon, qui l'a placée dans l'Atla
ntique - d'où évidemment le nom -, parce que l'on cherchait au fond de l'eau, en prenant "engloutie" au sens littéral (et non littoral, pardon pour la blague), et qu'en Méditerranée on ne trouvait rien.
D'où des élucubrations mystiques, et plus seulement mythiques que "spicaregulus" doit connaître...
Afficher tout
Pourtant aussi bien dans Critias que dans Timée, Platon situe cette île au dela des colonnes d'Hercules, donc de Gibraltar, donc dans l'Atlantique.. Erreur de traduction sur le "au delà" ?
A noter aussi que même s' il ne parle pas de continent a proprement parler, il évoque une contrée plus vaste que la Libye et l'Asie réunies, donc même si je me doute qu'il connaissait pas la superficie réelles de l'Asie, on parle quand même d'un truc gigantesque là non? ^^

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Pourtant aussi bien dans Critias que dans Timée, Platon situe cette île au dela des colonnes d'Hercules, donc de Gibraltar, donc dans l'Atlantique.. Erreur de traduction sur le "au delà" ?
A noter aussi que même s' il ne parle pas de continent a proprement parler, il évoque une contrée p
lus vaste que la Libye et l'Asie réunies, donc même si je me doute qu'il connaissait pas la superficie réelles de l'Asie, on parle quand même d'un truc gigantesque là non? ^^ Afficher tout
Je ne sais pas. “Felix, qui potuit rerum cognoscere causas”.
Le terme grec peut aussi signifier "devant", et non "au-delà", difficile de savoir comment traduire; et, au fond, quel intérêt? Ce n'est pas une source scientifique mais littéraire.

a écrit : Je ne sais pas. “Felix, qui potuit rerum cognoscere causas”.
Le terme grec peut aussi signifier "devant", et non "au-delà", difficile de savoir comment traduire; et, au fond, quel intérêt? Ce n'est pas une source scientifique mais littéraire.
A vrai dire jte demandais comme t'avais l'air calé en grec ancien/latin, ce qui n'est pas mon cas ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : A vrai dire jte demandais comme t'avais l'air calé en grec ancien/latin, ce qui n'est pas mon cas ^^ Homo sum: humani nil a me alienum puto.
Généralement traduit par "je suis un homme; rien de ce qui est humain ne m'est étranger".
Complètement faux à mon avis, il y a des tas de comportements dits humains qui me paraissent inhumains.
Et la citation est souvent prise comme une noble prise de position, alors que lue dans le texte de Térence, un Berbère de Carthage, d'ailleurs - pardon pour ce terme en fait méprisant, comme d'ailleurs "Tartares" au lieu de "Tatars", mais presque personne ne comprend "Amazigh" - , elle ne s'applique qu'à un personnage qui fourre son nez dans les affaires des autres.

Il est à noter que sur le site de Cnossos, une partie du palais a été reconstruite et repeinte par les archéologues voulant faire revivre le site. Un massacre à mon avis.
En tout cas, si les conditions de disparition de la civilisation minoenne sont obscures (volcan, tsunami, il existe aussi une thèse sur le renouveau des techniques agricoles dont j'avais lu cet été une explication sur le blog d'archéologie du Monde) les minoens étaient très avancés technologiquement. À Cnossos, il y avait un système d'eau chaude qui fonctionnait dont on peu encore voir les conduits en marbre !

Le nom de l'auteur porte à confusion

a écrit : Le "taureau de Minos" est plus connu sous le nom de...
Minotaure !

Cet homme à tête de taureau est le fruit de l'union (mythologique !) de Pasiphaé avec un taureau. Le roi Minos le fit enfermer dans le labyrinthe conçu par l'architecte Dédale.

D'après certains e
xperts, le palais de Cnossos -gigantesque- serait à l'origine du mythe du labyrinthe.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Minotaure
Afficher tout
Intéressant ! J'entend dire que les légendes ont souvent une part de vérité, ou que ce sont juste une forme de "flyers" antique. (à quoi bon ce fatigué à construire des palais gigantesque si le monde n'est pas mis au courant) et le principe du téléphone arabe y met du sien, donc je crois à cette version.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pourtant aussi bien dans Critias que dans Timée, Platon situe cette île au dela des colonnes d'Hercules, donc de Gibraltar, donc dans l'Atlantique.. Erreur de traduction sur le "au delà" ?
A noter aussi que même s' il ne parle pas de continent a proprement parler, il évoque une contrée p
lus vaste que la Libye et l'Asie réunies, donc même si je me doute qu'il connaissait pas la superficie réelles de l'Asie, on parle quand même d'un truc gigantesque là non? ^^ Afficher tout
Platon est aussi connu pour avoir dit un sacré paquet de conneries et il prenait comme fait avéré tout ce qui lui passait par la tete. Donc erreur de traduction ou erreur tout court..

Posté le

android

(0)

Répondre