Un champignon vendu dans le commerce a été détecté comme toxique du jour au lendemain

Proposé par
le
dans

Le gyromitre est un champignon dont la toxicité n'a été constatée qu'en 1984. Auparavant, il était considéré comme comestible et vendu dans certains supermarchés ! Seule une longue cuisson peut en réalité dissiper la majeure partie du poison, et malgré le danger, il reste apprécié dans les pays scandinaves.

Le gyromitre est souvent confondu avec les morilles, qui sont d'ailleurs elles aussi toxiques crues.


Commentaires préférés (3)

Gare aux morilles ! Bon OK je sors !

J'aime bien quand on lit la deuxième source il est dit :
"Alors nous on a voulu goûter et puis surtout, après, on a voulu se documenter un peu sur l’histoire de ce champignon"
Perso j'aurai plutôt agit dans l'ordre inverse x)

Léodagan : On a bien bouffé, hein.

Arthur : Un peu lourdingue.

Léodagan : Oh, quand même... l'omelette aux champignons était pas dégueue...

Bohort : C'est le charme de ces repas forestiers, on sent que le cuisinier improvise avec ce qu'il trouve autour du campement. 

Léodagan : Pour les champignons d'accord, mais pour les oeufs ? Parce que les poules hein, ça court pas les forêts...

Arthur : Vous aurez beau dire, j'ai un poid sur le bide, hein.

Arrivent Perceval et Karadoc la mine réjouie.

Arthur : Qu'est-ce que vous avez à sourire comme des glands ?

Perceval : Ben les gars sont contents du repas !

Karadoc : Comme c'est nous qu'avons trouvé les champignons...

Léodagan : Ah c'est vous ?

Perceval : On est tombé sur un coin !

Karadoc : Y'avait qu'à se baisser !

Bohort : Et c'était quoi comme champignons au fait ?

Perceval et Karadoc soufflent en choeur.

Perceval : J'sais pas j'y connais rien en champignons !

Plus tard...

La nuit, Arthur, Bohort et Léodagan se tiennent le ventre et ont l'air de souffrir.

Léodagan : Et comment ça s'fait qu'ils sont pas malades les deux cons ?!

Karadoc : Bah on en a pas mangé des champignons nous, on aime pas ça.

Perceval : Non moi j'aime ça, mais j'les diggères pas alors...

Arthur : Ah des torches pareilles on devrait les mettre sous verre hein !

Léodagan : Et les ennemis alors ?

Arthur : Mais les ennemis mais vous voyez bien qu'on est pas en état !

Léodagan : Et à quoi ils ressemblaient ces champignons ?

Karadoc : Ah ils étaient beaux !

Perceval : Ah oui, vous auriez vu ces couleurs... Rouge vif tout tacheté !

Karadoc : Non vraiment, ils étaient beaux.

Arthur : Ah oui et vous êtes beaux, vous êtes magnifiques !

Léodagan : Nan nan nan nan mais tachetés comment, y'avait des points blancs ??

Perceval : Mais qu'est-ce que ça change puisque vous les avez pas aimés !

Léodagan : Pour savoir si en plus de la chiasse on s'apprête à crever dans la demi-heure !

Karadoc : Bah déjà ils étaient pas tous pareils, y'en avait des blancs crème.

Léodagan : Bon ben on est foutus, laissez tomber !

;-)


Tous les commentaires (35)

Gare aux morilles ! Bon OK je sors !

J'aime bien quand on lit la deuxième source il est dit :
"Alors nous on a voulu goûter et puis surtout, après, on a voulu se documenter un peu sur l’histoire de ce champignon"
Perso j'aurai plutôt agit dans l'ordre inverse x)

Et certains champignons comestibles deviennent dangereux s'ils sont consommés avec de l'alcool

Avait-il déjà causé des maladies avant qu'on s'aperçoive que c'est un poison?

a écrit : Et certains champignons comestibles deviennent dangereux s'ils sont consommés avec de l'alcool L'alcool n'est il pas dangereux par lui même ?

J'ai toujours entendu que non, les morilles crues n'étaient pas toxiques, contrairement à la rumeur, et que c'était la ressemblance avec la gyromitre qui faisait croire ca...

Jamais manger, mais si la cuisson longue dissipe le poison, on peut le considérer quand même comme comestible non?
C'est comme le poisson toxiques consommé en Asie, faut savoir les préparer.
Dans mon cas, après recherche, j'ai constaté que j'ai du manger des champignons à la limite du comestible, des champignons cueilli avec mes grands-parents et qu'ils ont souvent manger, on les faisait bouillir puis on les sautais à la poêle et c'était délicieux ;)

Posté le

android

(11)

Répondre

Les symptômes sont similaires à ceux provoqués par l'amanite phalloide. En revanche, si cette dernière est ingérée, elle est mortelle dans quasiment 100% des cas. Et il n'y a aucun remède connu aujourd'hui.
Bonne cueillette!

Dans ce cas, l'amanite tue mouche peut-être manger aussi, comme ses toxines sont termolabiles... Certains champignons comestible sont des bio-accumulateurs de métaux lourds, les manger en grandes quantités peut s'avérer toxiques aussi...

Ah et au passage: Dans les risques d'allergie très prononcé et peu connu en occident, le champignon le deuxième plus vendu au monde le shiitake (de la même famille que les champignons de Paris), a des effets peut agréable... démangeaisons, peau granuleuse, sorte d'urticaire, et ça dure plus d'une semaine en plus

Posté le

android

(9)

Répondre

Léodagan : On a bien bouffé, hein.

Arthur : Un peu lourdingue.

Léodagan : Oh, quand même... l'omelette aux champignons était pas dégueue...

Bohort : C'est le charme de ces repas forestiers, on sent que le cuisinier improvise avec ce qu'il trouve autour du campement. 

Léodagan : Pour les champignons d'accord, mais pour les oeufs ? Parce que les poules hein, ça court pas les forêts...

Arthur : Vous aurez beau dire, j'ai un poid sur le bide, hein.

Arrivent Perceval et Karadoc la mine réjouie.

Arthur : Qu'est-ce que vous avez à sourire comme des glands ?

Perceval : Ben les gars sont contents du repas !

Karadoc : Comme c'est nous qu'avons trouvé les champignons...

Léodagan : Ah c'est vous ?

Perceval : On est tombé sur un coin !

Karadoc : Y'avait qu'à se baisser !

Bohort : Et c'était quoi comme champignons au fait ?

Perceval et Karadoc soufflent en choeur.

Perceval : J'sais pas j'y connais rien en champignons !

Plus tard...

La nuit, Arthur, Bohort et Léodagan se tiennent le ventre et ont l'air de souffrir.

Léodagan : Et comment ça s'fait qu'ils sont pas malades les deux cons ?!

Karadoc : Bah on en a pas mangé des champignons nous, on aime pas ça.

Perceval : Non moi j'aime ça, mais j'les diggères pas alors...

Arthur : Ah des torches pareilles on devrait les mettre sous verre hein !

Léodagan : Et les ennemis alors ?

Arthur : Mais les ennemis mais vous voyez bien qu'on est pas en état !

Léodagan : Et à quoi ils ressemblaient ces champignons ?

Karadoc : Ah ils étaient beaux !

Perceval : Ah oui, vous auriez vu ces couleurs... Rouge vif tout tacheté !

Karadoc : Non vraiment, ils étaient beaux.

Arthur : Ah oui et vous êtes beaux, vous êtes magnifiques !

Léodagan : Nan nan nan nan mais tachetés comment, y'avait des points blancs ??

Perceval : Mais qu'est-ce que ça change puisque vous les avez pas aimés !

Léodagan : Pour savoir si en plus de la chiasse on s'apprête à crever dans la demi-heure !

Karadoc : Bah déjà ils étaient pas tous pareils, y'en avait des blancs crème.

Léodagan : Bon ben on est foutus, laissez tomber !

;-)

De toute façon la plupart des champignon sont toxique si ils sont cru ... La cuisson enlève leur toxicité pour ceux comestible ^^

La cuisson de 10 minutes dans l'eau bouillante enlèverait 99% des toxines.
99% ce n'est pas assez pour moi !

a écrit : Et certains champignons comestibles deviennent dangereux s'ils sont consommés avec de l'alcool Le fameux cèpe 27 !!! OK je sors !!!

a écrit : Léodagan : On a bien bouffé, hein.

Arthur : Un peu lourdingue.

Léodagan : Oh, quand même... l'omelette aux champignons était pas dégueue...

Bohort : C'est le charme de ces repas forestiers, on sent que le cuisinier improvise avec ce qu'il trouve autour du campement.
 

Léodagan : Pour les champignons d'accord, mais pour les oeufs ? Parce que les poules hein, ça court pas les forêts...

Arthur : Vous aurez beau dire, j'ai un poid sur le bide, hein.

Arrivent Perceval et Karadoc la mine réjouie.

Arthur : Qu'est-ce que vous avez à sourire comme des glands ?

Perceval : Ben les gars sont contents du repas !

Karadoc : Comme c'est nous qu'avons trouvé les champignons...

Léodagan : Ah c'est vous ?

Perceval : On est tombé sur un coin !

Karadoc : Y'avait qu'à se baisser !

Bohort : Et c'était quoi comme champignons au fait ?

Perceval et Karadoc soufflent en choeur.

Perceval : J'sais pas j'y connais rien en champignons !

Plus tard...

La nuit, Arthur, Bohort et Léodagan se tiennent le ventre et ont l'air de souffrir.

Léodagan : Et comment ça s'fait qu'ils sont pas malades les deux cons ?!

Karadoc : Bah on en a pas mangé des champignons nous, on aime pas ça.

Perceval : Non moi j'aime ça, mais j'les diggères pas alors...

Arthur : Ah des torches pareilles on devrait les mettre sous verre hein !

Léodagan : Et les ennemis alors ?

Arthur : Mais les ennemis mais vous voyez bien qu'on est pas en état !

Léodagan : Et à quoi ils ressemblaient ces champignons ?

Karadoc : Ah ils étaient beaux !

Perceval : Ah oui, vous auriez vu ces couleurs... Rouge vif tout tacheté !

Karadoc : Non vraiment, ils étaient beaux.

Arthur : Ah oui et vous êtes beaux, vous êtes magnifiques !

Léodagan : Nan nan nan nan mais tachetés comment, y'avait des points blancs ??

Perceval : Mais qu'est-ce que ça change puisque vous les avez pas aimés !

Léodagan : Pour savoir si en plus de la chiasse on s'apprête à crever dans la demi-heure !

Karadoc : Bah déjà ils étaient pas tous pareils, y'en avait des blancs crème.

Léodagan : Bon ben on est foutus, laissez tomber !

;-)
Afficher tout
C'est pas faux

D'ailleurs si vous mangez des millions de bananes, vous risquez de mourir par radioactivité. Hé oui la banane est le fruit le plus radioactif. Reste à ingurgiter toutes ces bananes :).

a écrit : J'ai toujours entendu que non, les morilles crues n'étaient pas toxiques, contrairement à la rumeur, et que c'était la ressemblance avec la gyromitre qui faisait croire ca... De toute façon qui mange les morilles crues ?

a écrit : Léodagan : On a bien bouffé, hein.

Arthur : Un peu lourdingue.

Léodagan : Oh, quand même... l'omelette aux champignons était pas dégueue...

Bohort : C'est le charme de ces repas forestiers, on sent que le cuisinier improvise avec ce qu'il trouve autour du campement.
 

Léodagan : Pour les champignons d'accord, mais pour les oeufs ? Parce que les poules hein, ça court pas les forêts...

Arthur : Vous aurez beau dire, j'ai un poid sur le bide, hein.

Arrivent Perceval et Karadoc la mine réjouie.

Arthur : Qu'est-ce que vous avez à sourire comme des glands ?

Perceval : Ben les gars sont contents du repas !

Karadoc : Comme c'est nous qu'avons trouvé les champignons...

Léodagan : Ah c'est vous ?

Perceval : On est tombé sur un coin !

Karadoc : Y'avait qu'à se baisser !

Bohort : Et c'était quoi comme champignons au fait ?

Perceval et Karadoc soufflent en choeur.

Perceval : J'sais pas j'y connais rien en champignons !

Plus tard...

La nuit, Arthur, Bohort et Léodagan se tiennent le ventre et ont l'air de souffrir.

Léodagan : Et comment ça s'fait qu'ils sont pas malades les deux cons ?!

Karadoc : Bah on en a pas mangé des champignons nous, on aime pas ça.

Perceval : Non moi j'aime ça, mais j'les diggères pas alors...

Arthur : Ah des torches pareilles on devrait les mettre sous verre hein !

Léodagan : Et les ennemis alors ?

Arthur : Mais les ennemis mais vous voyez bien qu'on est pas en état !

Léodagan : Et à quoi ils ressemblaient ces champignons ?

Karadoc : Ah ils étaient beaux !

Perceval : Ah oui, vous auriez vu ces couleurs... Rouge vif tout tacheté !

Karadoc : Non vraiment, ils étaient beaux.

Arthur : Ah oui et vous êtes beaux, vous êtes magnifiques !

Léodagan : Nan nan nan nan mais tachetés comment, y'avait des points blancs ??

Perceval : Mais qu'est-ce que ça change puisque vous les avez pas aimés !

Léodagan : Pour savoir si en plus de la chiasse on s'apprête à crever dans la demi-heure !

Karadoc : Bah déjà ils étaient pas tous pareils, y'en avait des blancs crème.

Léodagan : Bon ben on est foutus, laissez tomber !

;-)
Afficher tout
Bohort :Faut que j'enlève mon armure sinon y va se passer quelque chose d'atroce.
[Part... Revient]
J'ai pas eu le temps d'enlever mon armure...