S'identifier par empreinte cérébrale

Proposé par
Invité
le

Une empreinte cérébrale sera peut-être plus efficace dans le futur que la reconnaissance rétinienne ou digitale. Baptisé "CEREBRE" (Cognitive Event RElated Biometric Recognition), la reconnaissance cérébrale analyse les ondes cérébrales de la personne qui s'identifie ce qui la rend difficilement falsifiable. Elle ne fonctionnerait pas avec une personne agissant sous la contrainte, et contrairement à la reconnaissance rétinienne ou digitale, pourrait être changée en modifiant le stimulus.


Commentaires préférés (3)

J imagine bien le mec qqui se force a aller bosser, et qui ne peut pas rentrer dans ses locaux hahaha :)

Posté le

windowsphone

(248)

Répondre

On se dirige de plus en plus vers le contrôle total des personnes. Imaginez dans le cas d'une entreprise qui a mis en place cette solution de reconnaissance pour ses salariés si vous êtes énervé alors vous n'avez plus accès à rien puisque vous avez changé d'état émotionnel ou d'état normal quotidien.
Non seulement le système ne vous reconnaîtra pas mais surtout cela se saurait par vos supérieurs.Cette "solution" de reconnaissance pose un grand problème d'éthique. Surtout à l'heure du tout numérique où tout s’achète et se vend.
Même si on tend à mettre en avant le côté sécuritaire et difficilement falsifiable...

J'attend avec impatience les théories les plus folles sur le controle des masses, les dangers sur la santé et j'en passe. D'autant que tous ces commentaire vont être écrit par des gens n'ayant aucune idée de ce qu'un une empreinte cérébrale et ce qui peut être detecté.

*grab pop corn*


Tous les commentaires (48)

J imagine bien le mec qqui se force a aller bosser, et qui ne peut pas rentrer dans ses locaux hahaha :)

Posté le

windowsphone

(248)

Répondre

est ce qu'une empreinte cérébrale peut être enregistrée? pas actuellement peut être.

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre

Google doit s'en frotter les mains ! Des millions de cerveaux à analyser pour améliorer un peu plus notre bien-être à tous :)

On se dirige de plus en plus vers le contrôle total des personnes. Imaginez dans le cas d'une entreprise qui a mis en place cette solution de reconnaissance pour ses salariés si vous êtes énervé alors vous n'avez plus accès à rien puisque vous avez changé d'état émotionnel ou d'état normal quotidien.
Non seulement le système ne vous reconnaîtra pas mais surtout cela se saurait par vos supérieurs.Cette "solution" de reconnaissance pose un grand problème d'éthique. Surtout à l'heure du tout numérique où tout s’achète et se vend.
Même si on tend à mettre en avant le côté sécuritaire et difficilement falsifiable...

Ça ne reste qu'une idée, c'est loin d'avoir été mis au point et je suis pas sûr que du côté de l'éthique ce soit très appréciable car un peu envahissant comme système

J'attend avec impatience les théories les plus folles sur le controle des masses, les dangers sur la santé et j'en passe. D'autant que tous ces commentaire vont être écrit par des gens n'ayant aucune idée de ce qu'un une empreinte cérébrale et ce qui peut être detecté.

*grab pop corn*

Attention. Cette méthode ne fonctionne qu'avec les personnes ayant un cerveau.

Posté le

android

(93)

Répondre

Ils devraient changer l'ordre et nommer cette technique «CERBERE». Moi,perso, ça me fait flipper ce genre de trouvaille

Ça me fait penser au film " demolition Man" ( fillm futuriste) avec la reconnaissance rétinienne justement...

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre". Benjamin Franklin.

Ils ce sont un peux inspiré des X-Men et de Cerebro pour le nom je trouve :O

C'est pas le genre de technologie qui serait perturbable par la proximité des téléphones, wifi?

a écrit : "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre". Benjamin Franklin. Alors déjà la citation exacte est :
"Ceux qui peuvent renoncer à la liberté essentielle pour obtenir un peu de sécurité temporaire, ne méritent ni la liberté ni la sécurité."

Alors entre "prêt à sacrifier un peu de liberté" et "renoncer à la liberté essentielle" y a quand même une petite marge. Désolé si je parais agressif mais cette citation qui n'existe pas commence à m'exaspèrer.

Pour ce qui est de la technologie de reconnaissance cérébrale je ne vais pas m'affoler parce que bon être avoir cette technologie à notre portée et obliger les employés à travailler tout en étant branché à des électrodes.. Voilà quoi faut se calmer. On est capable de créer des détecteurs de mensonges depuis plusieurs décennies, c'est pas pour autant que l'on passe nos entretiens avec.

a écrit : On se dirige de plus en plus vers le contrôle total des personnes. Imaginez dans le cas d'une entreprise qui a mis en place cette solution de reconnaissance pour ses salariés si vous êtes énervé alors vous n'avez plus accès à rien puisque vous avez changé d'état émotionnel ou d'état normal quotidien.
Non seulement le système ne vous reconnaîtra pas mais surtout cela se saurait par vos supérieurs.Cette "solution" de reconnaissance pose un grand problème d'éthique. Surtout à l'heure du tout numérique où tout s’achète et se vend.
Même si on tend à mettre en avant le côté sécuritaire et difficilement falsifiable...
Afficher tout
Nan mais sa va tu croit que la cgt va laisser passer un truc comme sa ! On a beau pas être d'accord avec tous se qu'ils disent c'est quand même ceux qui nous défendent le plus

La clé ici, ce sont tous les conditionnels dans le texte. Concrètement : ça ne marche absolument pas et c'est pas prêt de marcher. Pour moi, ce n'est pas une information à mettre ici tellement c'est spéculatif.

a écrit : La clé ici, ce sont tous les conditionnels dans le texte. Concrètement : ça ne marche absolument pas et c'est pas prêt de marcher. Pour moi, ce n'est pas une information à mettre ici tellement c'est spéculatif. Spéculatif? Il ne s'agit que d'un EEG plus évolué, la technologie d'enregistrement des ondes cérébrales, ça existe depuis belle lurette, c'est juste que les progrès actuels permettent d'envisager cette technologie à court terme.

Pour l'anecdote, il n'existera jamais de système d'identification infaillible et celui la n’échappera pas à la règle car un ordinateur, ça peut toujours se pirater, où être induit en erreur. Aucune machine n'est infaillible et ceux qui disent le contraire (ils sont nombreux) sont des menteurs.

a écrit : Nan mais sa va tu croit que la cgt va laisser passer un truc comme sa ! On a beau pas être d'accord avec tous se qu'ils disent c'est quand même ceux qui nous défendent le plus Que viens foutre la CGT là dedans ? Cette technologie hypothétique ne sera certainement pas limitée au pointage dans les entreprises!

a écrit : Alors déjà la citation exacte est :
"Ceux qui peuvent renoncer à la liberté essentielle pour obtenir un peu de sécurité temporaire, ne méritent ni la liberté ni la sécurité."

Alors entre "prêt à sacrifier un peu de liberté" et "renoncer à la liberté essentielle" y a quan
d même une petite marge. Désolé si je parais agressif mais cette citation qui n'existe pas commence à m'exaspèrer.

Pour ce qui est de la technologie de reconnaissance cérébrale je ne vais pas m'affoler parce que bon être avoir cette technologie à notre portée et obliger les employés à travailler tout en étant branché à des électrodes.. Voilà quoi faut se calmer. On est capable de créer des détecteurs de mensonges depuis plusieurs décennies, c'est pas pour autant que l'on passe nos entretiens avec.
Afficher tout
J'appuie complètement le message sauf pour la partie des détecteurs de mensonges, ces machines sont très loin d'être fiables.

J'ai un peu de mal à comprendre tous ceux qui s'affolent et craignent pour leur vie privée.

Cette technique qui n'est même pas encore développée ne permettra pas de lire dans les pensées, juste d'identifier les gens.
Et encore, ils n'envisagent de l'installer que dans les lieux hautement sécurisés, comme le Pentagone.
Et même si son utilisation de répendait, ce n'est pas comme s'il était possible d'identifier en masse les gens qui marchent dans la rue, il faut déjà des outils spécifiques, puis analyser la réponse de l'individu à un stimulus (une image par exemple),

Donc aucune inquiétude à avoir, et si vous vous faites pour vos données privées, ce système en collectera bien moins que Facebook ou Google

a écrit : J'attend avec impatience les théories les plus folles sur le controle des masses, les dangers sur la santé et j'en passe. D'autant que tous ces commentaire vont être écrit par des gens n'ayant aucune idée de ce qu'un une empreinte cérébrale et ce qui peut être detecté.

*grab pop corn*
Veuillez bien leur pardonner leur mėconnaissance de technologies aussi complexes et la méfiance toute naturelle que cela suscite.