L'ostracisme était une procédure pour bannir quelqu'un d'Athènes

Proposé par
le

À l'apogée d'Athènes, dans l'Antiquité, on pratiquait l'ostracisme. Tous les ans, les habitants désignaient par vote s'il y avait besoin d'avoir recours à cette procédure, et si c'était le cas, qui était l'individu le plus influent dans la cité susceptible de vouloir conquérir le pouvoir. Cet individu était alors exclu de la ville pendant 10 ans, pour éviter qu'il ne s'accapare les pleins pouvoirs, mais conservait ses droits civiques.

D'autres villes de la Grèce Antique eurent recours à cette procédure.


Commentaires préférés (3)

Si j'ai bien compris c'est comme si en décembre 2016 on votait tous ou en majorité pour que m. Sarkozy, ( qui possède une certaine influence et qui est susceptible de conquérir le poivoir) soit banni du pays pendant 10 ans tout en gardant ses droits !^^

a écrit : Si j'ai bien compris c'est comme si en décembre 2016 on votait tous ou en majorité pour que m. Sarkozy, ( qui possède une certaine influence et qui est susceptible de conquérir le poivoir) soit banni du pays pendant 10 ans tout en gardant ses droits !^^ Ta liste est bien courte :).

L'ostracisme c'est le rejet social. On l'a tous vécu plus ou moins. C'est là différence qui fait que l'on vous exclue du groupe.

Comme disait Coluche : " il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !"


Tous les commentaires (90)

Et si, ça veut bien dire quelque chose ! Il faut relire et relire mais ça fini par passer.

a écrit : Et si, ça veut bien dire quelque chose ! Il faut relire et relire mais ça fini par passer. La troisième est la bonne !

Donc il est préférable d'avoir du pouvoir/de l'influence et de rester dans l'ombre...

En gros toi tu veux trop de pouvoir ? Tu es exclus par vote, car c'est contraire à la démocratie.

Si j'ai bien compris c'est comme si en décembre 2016 on votait tous ou en majorité pour que m. Sarkozy, ( qui possède une certaine influence et qui est susceptible de conquérir le poivoir) soit banni du pays pendant 10 ans tout en gardant ses droits !^^

si j'ai bien compris, quand quelqu'un semble capable de prendre le pouvoir de façon illégal il me semble et bien les habitants décidaient de le bannir pendant 10 ans.

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

a écrit : Si j'ai bien compris c'est comme si en décembre 2016 on votait tous ou en majorité pour que m. Sarkozy, ( qui possède une certaine influence et qui est susceptible de conquérir le poivoir) soit banni du pays pendant 10 ans tout en gardant ses droits !^^ Ta liste est bien courte :).

Ah génial. Quand allons nous l'appliquer à nos politiciens qui veulent s'accaparer le pouvoir et s'enrichir sur notre dos?
Ah mais non on peut pas, il resterait quasi personne dans nos politiciens...

Génial ce système! Merci pour l'anecdote

L'ostracisme c'est le rejet social. On l'a tous vécu plus ou moins. C'est là différence qui fait que l'on vous exclue du groupe.

Comme disait Coluche : " il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !"

Ca serait pas mal pour nos amis Turques ou Russe!

L'anecdote est imprécise sur un point:
Lorsqu'il était décidé de mettre en place cette procédure, chaque citoyen pouvait voter pour exclure la personne de son choix.
Celle qui arrivait en tête n'était toutefois exclue que si un certain quorum était atteint: au moins 6000 votes.
Si aucun citoyen n'atteignait ce quorum, personne n'était exclus.

a écrit : Ca serait pas mal pour nos amis Turques ou Russe! Le problème c'est que même dirigés par des dictateurs, les Turcs (moins sûr par contre pour les Russes) aiment vraiment leur leader.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Si j'ai bien compris c'est comme si en décembre 2016 on votait tous ou en majorité pour que m. Sarkozy, ( qui possède une certaine influence et qui est susceptible de conquérir le poivoir) soit banni du pays pendant 10 ans tout en gardant ses droits !^^ Je vote pour !!!!
À deux nuances près quand même : retirons lui également ses droits et excluons le à vie !

a écrit : Ah génial. Quand allons nous l'appliquer à nos politiciens qui veulent s'accaparer le pouvoir et s'enrichir sur notre dos?
Ah mais non on peut pas, il resterait quasi personne dans nos politiciens...
C'est pas très grave vu le peu d'utilité qu'ils ont...

Durant cette procédure, les Athéniens inscrivaient leur vote sur des tessons de poterie qu'ils nommaient ostraca (ostracon au singulier), d'où le nom d'ostracisme.

Je pense que l'actuel président l'a très bien compris, il s'est dit si je mets la Corrèze dans la merde je risque rien, même peut être que j'aurais plus de chance

a écrit : L'ostracisme c'est le rejet social. On l'a tous vécu plus ou moins. C'est là différence qui fait que l'on vous exclue du groupe.

Comme disait Coluche : " il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y a
ura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !" Afficher tout
Hmm. Avez-vous lu l'anecdote ?

Et même dans le langage courant, ce dont vous parlez se nomme plutôt exclusion. On retrouve parfois le terme ostracisme chez certain politiciens ou journalistes lorsqu'on parle de la mise à l'écart d'une personne publique du groupe, parti politique, etc. auquel il appartient, ou voir comme un euphémisme d'éviction.

a écrit : Je vote pour !!!!
À deux nuances près quand même : retirons lui également ses droits et excluons le à vie !
Pourquoi dès qu'une critique est faite à l'égard d'un politique ou d'une personne globalement peu appréciée (comme un criminel), on assiste toujours à ce genre de surenchère, où chacun cherche à être un peu plus radical ou violent que le précédent ? Quel intérêt ? Montrer qu'on lui en veut plus que les autres ? Qu'on est plus déterminé ? Mieux renseigné ? Plus malin, plus virile, plus mâle-alpha ? Le désir de s'intégrer dans le groupe ?