Un algorithme est-il meilleur q'un recruteur ?

Proposé par
le

Alors que la plupart des recruteurs se fient à leur ressenti à la suite d'un entretien d'embauche, les algorithmes eux ne sont pas influencés par les compliments. À ce titre, différentes études semblent démontrer qu’un algorithme choisit mieux un candidat à l’embauche qu’un spécialiste des ressources humaines : les personnes retenues auraient en moyenne de meilleurs résultats que celles recrutées par des humains.


Commentaires préférés (3)

Oui d'accord, mais l'algorithme ne prend pas en compte le comportement social de la personne, ce qui peut être important je pense!

J'ai envie de dire oui et non. D'un point de vue théorique oui les algorithmes ne servent qu'à repérer les compétences requises pré-inscrite dans un logiciel mais cela ne change rien au fait qu'une personne peut avoir toutes les compétences nécessaires, rien ne vaut le contact avec un recruteur. La personne peut ainsi évaluer d'autres critères tels que l'expression orale, le savoir être, la taille de poitrine (troll), la véracité des propos annoncés etc
Par contre le dispositif est peut être pas trop mal pour lutter contre les discriminations à l'embauche

Il a été démontré que le physique avait un rôle déterminant dans les entretiens d'embauche....
En effet, une expérience a proposé la même candidate, sous 2 faux noms et donc 2 CV et entretiens pour un poste.
Ils ont dans le premier CV à l'aide d'une maquilleuse rendue très jolie la fille et ont dit qu'elle avait pile les diplômes requis.
Dans le second CV, ils ont maquillé la fille de façon à "l'enlaidir" grâce à une maquilleuse spécialisée de cinéma et elle avait les mêmes diplômes que la première mais d'écoles plus prestigieuses et plus d'expérience. Le bilan c'est qu'après l'entretien d'embauche, la fille qui bien sûr a été retenue par l'employeur c'est la jolie alors que comme c'était la même fille, elle a fait exprès de répondre de manière similaire aux questions pour montrer que le choix qui a été vraiment déterminant c'est le physique !

Donc le bilan c'est que la plus compétente n'a pas été prise à cause d'une vision humaine qui n'a pas jugé de la même façon les deux alors qu'une machine aurait choisie la meilleure. Les journalistes ont bien entendu pris plaisir à questionner par la suite l'employeur ^^

(Et je tiens à préciser que le poste n'était pas au contact direct des clients donc le physique n'aurait pas handicapé l'entreprise)

Posté le

android

(176)

Répondre


Tous les commentaires (54)

Oui d'accord, mais l'algorithme ne prend pas en compte le comportement social de la personne, ce qui peut être important je pense!

J'ai envie de dire oui et non. D'un point de vue théorique oui les algorithmes ne servent qu'à repérer les compétences requises pré-inscrite dans un logiciel mais cela ne change rien au fait qu'une personne peut avoir toutes les compétences nécessaires, rien ne vaut le contact avec un recruteur. La personne peut ainsi évaluer d'autres critères tels que l'expression orale, le savoir être, la taille de poitrine (troll), la véracité des propos annoncés etc
Par contre le dispositif est peut être pas trop mal pour lutter contre les discriminations à l'embauche

tout ceci nous prépare une bien belle société. Toi tu sera balayeur à vie, la machine en a décidé.

Une idée pour les prochaines élections... ? Se fier aux compétences et non aux beaux parleurs...

J'avais vu une étude il y a longtemps que la pertinence des tests psychotechniques. La conclusion était qu'ils étaient assez efficaces... Sauf que les personnes expertes avaient souvent de mauvais résultats.
Donc essayer d'automatiser l'analyse des performances de personnes est dangereux car même si en moyenne les résultats sont bons, on risque de passer à côté des meilleurs.

Bah quand on voit que beaucoup de recruteurs demandent toujours les qualités et les défauts à un candidat, je me dis qu'un "ordinateur" serait plus efficace à leur place. Beaucoup trop de RH ne savent pas que cela ne sert à rien et en occultent les questions essentielles.

Il a été démontré que le physique avait un rôle déterminant dans les entretiens d'embauche....
En effet, une expérience a proposé la même candidate, sous 2 faux noms et donc 2 CV et entretiens pour un poste.
Ils ont dans le premier CV à l'aide d'une maquilleuse rendue très jolie la fille et ont dit qu'elle avait pile les diplômes requis.
Dans le second CV, ils ont maquillé la fille de façon à "l'enlaidir" grâce à une maquilleuse spécialisée de cinéma et elle avait les mêmes diplômes que la première mais d'écoles plus prestigieuses et plus d'expérience. Le bilan c'est qu'après l'entretien d'embauche, la fille qui bien sûr a été retenue par l'employeur c'est la jolie alors que comme c'était la même fille, elle a fait exprès de répondre de manière similaire aux questions pour montrer que le choix qui a été vraiment déterminant c'est le physique !

Donc le bilan c'est que la plus compétente n'a pas été prise à cause d'une vision humaine qui n'a pas jugé de la même façon les deux alors qu'une machine aurait choisie la meilleure. Les journalistes ont bien entendu pris plaisir à questionner par la suite l'employeur ^^

(Et je tiens à préciser que le poste n'était pas au contact direct des clients donc le physique n'aurait pas handicapé l'entreprise)

Posté le

android

(176)

Répondre

On pourrai demander à l'ordi de recruter les DRH du coup non?

Ou alors on provoquerai peut-être un ecran bleu ...

a écrit : Il a été démontré que le physique avait un rôle déterminant dans les entretiens d'embauche....
En effet, une expérience a proposé la même candidate, sous 2 faux noms et donc 2 CV et entretiens pour un poste.
Ils ont dans le premier CV à l'aide d'une maquilleuse rendue très jolie la fille et
ont dit qu'elle avait pile les diplômes requis.
Dans le second CV, ils ont maquillé la fille de façon à "l'enlaidir" grâce à une maquilleuse spécialisée de cinéma et elle avait les mêmes diplômes que la première mais d'écoles plus prestigieuses et plus d'expérience. Le bilan c'est qu'après l'entretien d'embauche, la fille qui bien sûr a été retenue par l'employeur c'est la jolie alors que comme c'était la même fille, elle a fait exprès de répondre de manière similaire aux questions pour montrer que le choix qui a été vraiment déterminant c'est le physique !

Donc le bilan c'est que la plus compétente n'a pas été prise à cause d'une vision humaine qui n'a pas jugé de la même façon les deux alors qu'une machine aurait choisie la meilleure. Les journalistes ont bien entendu pris plaisir à questionner par la suite l'employeur ^^

(Et je tiens à préciser que le poste n'était pas au contact direct des clients donc le physique n'aurait pas handicapé l'entreprise)
Afficher tout
Le reportage est disponible sur YouTube. Voici le lien. (Enfin si on parle bien de la même expérience).

m.youtube.com/watch?v=rtYqctOhmQM

a écrit : Il a été démontré que le physique avait un rôle déterminant dans les entretiens d'embauche....
En effet, une expérience a proposé la même candidate, sous 2 faux noms et donc 2 CV et entretiens pour un poste.
Ils ont dans le premier CV à l'aide d'une maquilleuse rendue très jolie la fille et
ont dit qu'elle avait pile les diplômes requis.
Dans le second CV, ils ont maquillé la fille de façon à "l'enlaidir" grâce à une maquilleuse spécialisée de cinéma et elle avait les mêmes diplômes que la première mais d'écoles plus prestigieuses et plus d'expérience. Le bilan c'est qu'après l'entretien d'embauche, la fille qui bien sûr a été retenue par l'employeur c'est la jolie alors que comme c'était la même fille, elle a fait exprès de répondre de manière similaire aux questions pour montrer que le choix qui a été vraiment déterminant c'est le physique !

Donc le bilan c'est que la plus compétente n'a pas été prise à cause d'une vision humaine qui n'a pas jugé de la même façon les deux alors qu'une machine aurait choisie la meilleure. Les journalistes ont bien entendu pris plaisir à questionner par la suite l'employeur ^^

(Et je tiens à préciser que le poste n'était pas au contact direct des clients donc le physique n'aurait pas handicapé l'entreprise)
Afficher tout
On a tendance à prêter, et ce sans les connaître et de façon inconsciente, des vertus aux gens ayant de beaux visages et des défauts aux moches. C est pas forcemment de la concupiscence, je tenais à le préciser. Il faudrait d ailleurs experimenter sur ce plan ( au lieu de beau/moche visage, corps bien gaulé ou non, posture sensuelle ou pas, pour voir si en plus de la beauté, la "bonnasserie" influe et comment et selon les sexes ). Car j ai dans l idée que si l on a tendance à prêter des qualité à une belle femme, on a tendance à prêter des défaut à une meuf bien gaulée ( une bonnasse quoi ). Pour les hommes je sais pas trop.

En plus on a tendance à être plus sympa avec les gens ayant de beaux traits, du coup ça doit les mettre à l aise et ainsi créer une rétroaction positive, ils sont plus en confiance, se vendent mieux.

a écrit : Il a été démontré que le physique avait un rôle déterminant dans les entretiens d'embauche....
En effet, une expérience a proposé la même candidate, sous 2 faux noms et donc 2 CV et entretiens pour un poste.
Ils ont dans le premier CV à l'aide d'une maquilleuse rendue très jolie la fille et
ont dit qu'elle avait pile les diplômes requis.
Dans le second CV, ils ont maquillé la fille de façon à "l'enlaidir" grâce à une maquilleuse spécialisée de cinéma et elle avait les mêmes diplômes que la première mais d'écoles plus prestigieuses et plus d'expérience. Le bilan c'est qu'après l'entretien d'embauche, la fille qui bien sûr a été retenue par l'employeur c'est la jolie alors que comme c'était la même fille, elle a fait exprès de répondre de manière similaire aux questions pour montrer que le choix qui a été vraiment déterminant c'est le physique !

Donc le bilan c'est que la plus compétente n'a pas été prise à cause d'une vision humaine qui n'a pas jugé de la même façon les deux alors qu'une machine aurait choisie la meilleure. Les journalistes ont bien entendu pris plaisir à questionner par la suite l'employeur ^^

(Et je tiens à préciser que le poste n'était pas au contact direct des clients donc le physique n'aurait pas handicapé l'entreprise)
Afficher tout
Donc ceci a été démontré grâce à un échantillon...d'une personne?

Oublions pas qu il s agit d une moyenne, donc le plus logique j imagine serait d aditionner les deux filtres, d abord machine, puis humain.

a écrit : Donc ceci a été démontré grâce à un échantillon...d'une personne? Certes il faudrait répéter l'expérience mais elle est assez représentative.
De même, les 10 derniers présidents des États-Unis ont une taille moyenne très très supérieure à la moyenne des hommes de leur pays ! On peut vraiment penser que la taille joue un rôle déterminant auprès des électeurs américains alors qu'un un bon programme est normalement le critère qui est censé départager les candidats...
Être grand doit être plus impressionnant et faire penser à un homme de pouvoir ?
(Heureusement qu'en France on sait choisir des présidents petits nous ^^ quoique... xD)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : On a tendance à prêter, et ce sans les connaître et de façon inconsciente, des vertus aux gens ayant de beaux visages et des défauts aux moches. C est pas forcemment de la concupiscence, je tenais à le préciser. Il faudrait d ailleurs experimenter sur ce plan ( au lieu de beau/moche visage, corps bien gaulé ou non, posture sensuelle ou pas, pour voir si en plus de la beauté, la "bonnasserie" influe et comment et selon les sexes ). Car j ai dans l idée que si l on a tendance à prêter des qualité à une belle femme, on a tendance à prêter des défaut à une meuf bien gaulée ( une bonnasse quoi ). Pour les hommes je sais pas trop.

En plus on a tendance à être plus sympa avec les gens ayant de beaux traits, du coup ça doit les mettre à l aise et ainsi créer une rétroaction positive, ils sont plus en confiance, se vendent mieux.
Afficher tout
Après je pense que c'est normal, une personne belle nous donne une impression positive et qui joue donc sur nos jugements sans pour autant qu'on en ait conscience ! Je pense donc comme vous sur le fait qu'une "bonnasse" n'aurait pas forcément donné une image positive !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le reportage est disponible sur YouTube. Voici le lien. (Enfin si on parle bien de la même expérience).

m.youtube.com/watch?v=rtYqctOhmQM
Je pense oui ^^ En tous cas j'ai vu ça y'a quelque temps déjà donc je ne me souviens plus exactement où et surtout j'espère avoir expliqué fidèlement l'expérience !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'ai envie de dire oui et non. D'un point de vue théorique oui les algorithmes ne servent qu'à repérer les compétences requises pré-inscrite dans un logiciel mais cela ne change rien au fait qu'une personne peut avoir toutes les compétences nécessaires, rien ne vaut le contact avec un recruteur. La personne peut ainsi évaluer d'autres critères tels que l'expression orale, le savoir être, la taille de poitrine (troll), la véracité des propos annoncés etc
Par contre le dispositif est peut être pas trop mal pour lutter contre les discriminations à l'embauche
Afficher tout
Toute à fait pour ce principe juste pour la discrimination, quel risque à prendre à l'essayer de toute façon toutes embauches commence par une période d'essai...

a écrit : Oui d'accord, mais l'algorithme ne prend pas en compte le comportement social de la personne, ce qui peut être important je pense! Un recruteur non plus! Les entretiens d'embauche sont trop courts pour se faire une vraie idée!

a écrit : Certes il faudrait répéter l'expérience mais elle est assez représentative.
De même, les 10 derniers présidents des États-Unis ont une taille moyenne très très supérieure à la moyenne des hommes de leur pays ! On peut vraiment penser que la taille joue un rôle déterminant auprès des électeurs américains alo
rs qu'un un bon programme est normalement le critère qui est censé départager les candidats...
Être grand doit être plus impressionnant et faire penser à un homme de pouvoir ?
(Heureusement qu'en France on sait choisir des présidents petits nous ^^ quoique... xD)
Afficher tout
Non elle n'est pas représentative. Justement parce qu'elle a été faite sur une seule personne. Un résultat est représentatif lorsque l'expérience a été réalisée sur un panel suffisamment grand pour que l'on puisse se permettre de généraliser à la population. Pour qu'un résultat soit représentatif, il faut un panel de plusieurs milliers de personnes, sinon ça ne veut rien dire.

Cette expérience est mauvaise et n'a aucun sens, elle ne prouve rien si ce n'est que ce chef d'entreprise (ou ce mec des ressources humaines, peu importe) juge au physique.

D'ailleurs, je tiens à préciser pour tous ceux qui disent qu'il faut toujours prendre la personne la plus compétente, que les diplômes ça ne veut pas forcément dire grand chose. J'ai connu des gens plus diplômés que moi (dans le même domaine de travail) qui ne connaissaient pas certaines bases et étaient pour le moins incompétente.

L ordinateur ne pourra pas du tout remplacer les HR... Ils essaient mais c est impossible il y a trop de paramètres example : les dents (oui les dents du candidat) disent parfois que le candidat fume... L odeur de sa chemise ou veste aussi car la veste ne se lave pas facilement et juste avant l entretien stressant, le fumeur va fumer une vite fait... Il est prouvé qu'un fumeur est plus sociable, plus communiquant... Donc parle un peu plus qu'un non fumeur (attention à ne pas en faire une regle générale mais c est presque ça qui a ete prouvé mais nos media ont l obligation de ne pas mentionner cet état de fait car abaisse certains groupes) et va souvent à la pause à l extérieur (puisque la fumée est interdite à l intérieur) et attire les autres fumeurs à venir avec lui etc etc... Ça c est seulement 1 preuve que je vous informe pourquoi l ordinateur ne peut pas remplacer un spécialiste des HR... Y en a des tonnes d autres mais comme toutes preuves scientifiques y a toujours ses détraqueurs qui peuvent prouver le contraire (example : oui mais lors de la pause les fumeurs parlent de boulot donc s informent et connaissent mieux certains sujets ou cas spéciaux donc mieux renseignés que les non fumeurs).

a écrit : Il a été démontré que le physique avait un rôle déterminant dans les entretiens d'embauche....
En effet, une expérience a proposé la même candidate, sous 2 faux noms et donc 2 CV et entretiens pour un poste.
Ils ont dans le premier CV à l'aide d'une maquilleuse rendue très jolie la fille et
ont dit qu'elle avait pile les diplômes requis.
Dans le second CV, ils ont maquillé la fille de façon à "l'enlaidir" grâce à une maquilleuse spécialisée de cinéma et elle avait les mêmes diplômes que la première mais d'écoles plus prestigieuses et plus d'expérience. Le bilan c'est qu'après l'entretien d'embauche, la fille qui bien sûr a été retenue par l'employeur c'est la jolie alors que comme c'était la même fille, elle a fait exprès de répondre de manière similaire aux questions pour montrer que le choix qui a été vraiment déterminant c'est le physique !

Donc le bilan c'est que la plus compétente n'a pas été prise à cause d'une vision humaine qui n'a pas jugé de la même façon les deux alors qu'une machine aurait choisie la meilleure. Les journalistes ont bien entendu pris plaisir à questionner par la suite l'employeur ^^

(Et je tiens à préciser que le poste n'était pas au contact direct des clients donc le physique n'aurait pas handicapé l'entreprise)
Afficher tout
Oui mais... Bon je n'ai pas fait de statistique et vais donc parler de mon expérience personnelle uniquement. Dans ma carrière, être jolie et sociable a toujours été un désavantage. Je suis qualifiée, ai l'expérience qu'il faut et les diplômes qui vont bien. Et je ne suis pas laide (je précise que ce n'est pas de la vantardise, c'est pour prouver mon point)
Et bien j'ai toujours eu beaucoup de mal à me faire respecter professionnellement. Je m'habille pourtant correctement et n'ai pas une attitude provocante, d'un naturel souriant, aimable et allant vers les autres. Et certains collègues m'ont même avoué, des mois après mon embauche, qu'à l'époque ils pensaient que j'avais été embauchée "juste" pour mes qualités physiques. Parce qu'apparemment, dans l'imaginaire inconscient (des hommes ET des femmes!!!) on ne peut pas être jolie ET vraiment compétente ET avoir du bon sens. On est forcément une cruche. J'ai toujours dû mettre les bouchées doubles (même triples!) pour prouver ma valeur sur un plan professionnel. Déjà en tant que femme tout court, c'est compliqué, mais femme jeune et jolie, c'est une vraie tannée !
Il n'y a qu'à voir les grandes patronnes (trop rares parce que nées femmes!) elles sont pour la plupart très masculines et peu coquettes, gage de professionnalisme et de sérieux? Allons bon...