Deux sosies dans une prison américaine furent à l'origine de la reconnaissance par empreintes digitales

Proposé par
le
dans

Le cas de William West est unique : en 1903, dans une prison américaine, le gardien, persuadé de l'avoir déjà vu, s'aperçoit très vite qu'il y a un autre prisonnier lui ressemblant du nom de Will West ! De là est né le besoin de changer de méthode d'identification pour l'identification par empreintes digitales.

Les deux hommes n'avaient par ailleurs aucun lien de parenté, et ne se connaissaient pas.


Commentaires préférés (3)

Au delà de la ressemblance physique, le plus surprenant est quand même que ces deux sosies portent quasiment le même nom et se retrouvent au même endroit.

D'une part, l'idée d'identification par les empreintes digitales date de la seconde moitié du XIXème siècle (Faulds, Galton, Bertillon). On ne peut pas dire que le cas de 1903 en soit l'origine.
www.fedpol.admin.ch/dam/data/fedpol/sicherheit/personenidentifikation/BEA/buch-f.pdf

D'autre part, comment affirmer que tout le monde a un sosie (et un seul?): Lady Di en avait beaucoup, qui ont perdu brutalement leur emploi (comédies, blagues, etc.), probablement certains n'en ont pas. Et si troublante que soit la ressemblance des deux Bill, on voit une différence en regardant attentivement.


Tous les commentaires (40)

Le hasard fait bien les choses, les erreurs sont souvent sources de grandes découvertes.

Posté le

windowsphone

(18)

Répondre

Au delà de la ressemblance physique, le plus surprenant est quand même que ces deux sosies portent quasiment le même nom et se retrouvent au même endroit.

D'une part, l'idée d'identification par les empreintes digitales date de la seconde moitié du XIXème siècle (Faulds, Galton, Bertillon). On ne peut pas dire que le cas de 1903 en soit l'origine.
www.fedpol.admin.ch/dam/data/fedpol/sicherheit/personenidentifikation/BEA/buch-f.pdf

D'autre part, comment affirmer que tout le monde a un sosie (et un seul?): Lady Di en avait beaucoup, qui ont perdu brutalement leur emploi (comédies, blagues, etc.), probablement certains n'en ont pas. Et si troublante que soit la ressemblance des deux Bill, on voit une différence en regardant attentivement.

a écrit : D'une part, l'idée d'identification par les empreintes digitales date de la seconde moitié du XIXème siècle (Faulds, Galton, Bertillon). On ne peut pas dire que le cas de 1903 en soit l'origine.
www.fedpol.admin.ch/dam/data/fedpol/sicherheit/personenidentifikation/BEA/buch-f.pdf

D'autre part, comment affirmer que tout le monde a un sosie (et un seul?): Lady Di en avait beaucoup, qui ont perdu brutalement leur emploi (comédies, blagues, etc.), probablement certains n'en ont pas. Et si troublante que soit la ressemblance des deux Bill, on voit une différence en regardant attentivement.
Afficher tout
En fait c'est surtout devenu une nécessité dans ce cas : comment tu veux différencier deux hommes ayant la même corpulence, le même visage et quasiment le même patronyme ?
Et en fait, ma phrase a été mal formulée, je voulais dire que nous avons tous au moins un sosie (le chiffre exact est 7 il me semble ?). Là ou ce cas est assez extraordinaire, c'est qu'ils ont le même nom/prénom et se sont retrouvés au même endroit au même moment, d'où la confusion générale. :)

D'où vient le "chiffre exact" de 7?
La coïncidence n'est pas si extraordinaire: William et West sont très courants aux USA, et quand on est Noir, de s'y retrouver en prison.
Il y en a beaucoup plus dues au hasard qu'il n'est subjectivement crédible, d'où la prétendue "loi des séries" (accidents aériens, etc.); concrètement, tirer trois fois de suite un 6 aux dés va faire soupçonner une tricherie, alors que l'expérience est tout à fait conforme au calcul.
Plus généralement, certaines cosmologies ont un modèle d'une infinité d'univers, certains disent alors: "donc" il y a un univers exactement semblable au nôtre. Non, dans un tel modèle, cela se peut, mais n'est pas prouvé. De même, il se peut que la représentation décimale de pi comprenne un million de 0 consécutifs; mais ce n'est pas parce que la suite est infinie que ce cas se réalise.

Est-ce juste moi ou, en dépit de l'uniforme obligatoire, de la coupe de cheveux réglementaire et de la conformation générale, les deux William ne se ressemblent que du coin de l'oeil ?
Les yeux ronds chez l'un / en amande chez l'autre. Menton court / plutôt long. Bouche plate et droite / ourlée et serrée.

a écrit : D'une part, l'idée d'identification par les empreintes digitales date de la seconde moitié du XIXème siècle (Faulds, Galton, Bertillon). On ne peut pas dire que le cas de 1903 en soit l'origine.
www.fedpol.admin.ch/dam/data/fedpol/sicherheit/personenidentifikation/BEA/buch-f.pdf

D'autre part, comment affirmer que tout le monde a un sosie (et un seul?): Lady Di en avait beaucoup, qui ont perdu brutalement leur emploi (comédies, blagues, etc.), probablement certains n'en ont pas. Et si troublante que soit la ressemblance des deux Bill, on voit une différence en regardant attentivement.
Afficher tout
Il n'a pas dit que ce cas était à l'origine de l'invention de cette méthode, mais de sa généralisation.

Donc un des deux Will West est peut être innocent, ayant été pris pour l'autre... ☺

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Il n'a pas dit que ce cas était à l'origine de l'invention de cette méthode, mais de sa généralisation. Le titre est:
"Deux sosies dans une prison américaine furent à l'origine de la reconnaissance par empreintes digitales".
L'affirmation est sans équivoque.

a écrit : Le titre est:
"Deux sosies dans une prison américaine furent à l'origine de la reconnaissance par empreintes digitales".
L'affirmation est sans équivoque.
Il est certain que l'identification par empreinte n'est pas sorti du jour au lendemain !!! Il a donc forcément fallu du temps pour que l'idée soit trouvé! Le fait de changer de méthodologie vient probablement de là !

a écrit : Il est certain que l'identification par empreinte n'est pas sorti du jour au lendemain !!! Il a donc forcément fallu du temps pour que l'idée soit trouvé! Le fait de changer de méthodologie vient probablement de là ! Dans fr.wikipedia.org/wiki/Alphonse_Bertillon, on lit:

“[Bertillon] Demeurant intimement persuadé de la supériorité de sa méthode anthropométrique et réticent à l'ajout des empreintes digitales sur ses fiches signalétiques, il doit accepter en 1894, sous la pression de ses supérieurs, d'intégrer aux fiches la dactyloscopie: l'empreinte des quatre doigts de la main droite et de l'index gauche à partir de 1900 puis, en 1904, celle des dix doigts (décadactylaire). Cette technique dactyloscopique lui aurait permis, le 24 octobre 1902 de confondre Henri-Léon Scheffer, l'assassin d'un domestique au cours d'un cambriolage.”

La méthode était en gestation dès 1837 en Grande-Bretagne.

Wow la ressemblance est vraiment bluffante!

Avant de regarder les sources et donc les photos je n'avais même pas imaginer l'espace d'une seconde que les deux types étaient noir...

a écrit : Dans fr.wikipedia.org/wiki/Alphonse_Bertillon, on lit:

“[Bertillon] Demeurant intimement persuadé de la supériorité de sa méthode anthropométrique et réticent à l'ajout des empreintes digitales sur ses fiches signalétiques, il doit accepter en 1894, sous la pression de ses supérieurs, d'
;intégrer aux fiches la dactyloscopie: l'empreinte des quatre doigts de la main droite et de l'index gauche à partir de 1900 puis, en 1904, celle des dix doigts (décadactylaire). Cette technique dactyloscopique lui aurait permis, le 24 octobre 1902 de confondre Henri-Léon Scheffer, l'assassin d'un domestique au cours d'un cambriolage.”

La méthode était en gestation dès 1837 en Grande-Bretagne.
Afficher tout
Oui bon là on joue vraiment sur les mots. Elle existait, était créée, en gestation, et cet événement est à l'origine de sa généralisation. Il n'y pas pas grande matière à polémique.

a écrit : Est-ce juste moi ou, en dépit de l'uniforme obligatoire, de la coupe de cheveux réglementaire et de la conformation générale, les deux William ne se ressemblent que du coin de l'oeil ?
Les yeux ronds chez l'un / en amande chez l'autre. Menton court / plutôt long. Bouche plate et droite / ourlée et serrée.
Si les photos de face ne te suffisent pas à te dire que ces 2 personnes sont des sosies je vois pas ce qu'il te faut de plus... La probabilité que 2 personnes aussi ressemblantes se retrouvent dans la même prison doivent être tellement faibles c est dingue!

a écrit : Oui bon là on joue vraiment sur les mots. Elle existait, était créée, en gestation, et cet événement est à l'origine de sa généralisation. Il n'y pas pas grande matière à polémique. C'était simplement pour dire clairement que le fichier a été créé en France, dès 1894, et qu'il a permis d'y confondre un criminel en 1902; donc que la méthode n'est nullement inspirée aux USA à partir de 1903 par la coïncidence citée. Même Sherlock Holmes n'y avait pas pensé, je crois.
En quoi est-ce jouer sur les mots?

a écrit : D'une part, l'idée d'identification par les empreintes digitales date de la seconde moitié du XIXème siècle (Faulds, Galton, Bertillon). On ne peut pas dire que le cas de 1903 en soit l'origine.
www.fedpol.admin.ch/dam/data/fedpol/sicherheit/personenidentifikation/BEA/buch-f.pdf

D'autre part, comment affirmer que tout le monde a un sosie (et un seul?): Lady Di en avait beaucoup, qui ont perdu brutalement leur emploi (comédies, blagues, etc.), probablement certains n'en ont pas. Et si troublante que soit la ressemblance des deux Bill, on voit une différence en regardant attentivement.
Afficher tout
En regardant attentivement sur un téléphone avec une photo de face et de profile cela peut se voir
Seulement face à 5 individus derrière une glace sans teint, à la question: vous le reconnaissez?, n'importe quelle victime répondra oui

a écrit : En fait c'est surtout devenu une nécessité dans ce cas : comment tu veux différencier deux hommes ayant la même corpulence, le même visage et quasiment le même patronyme ?
Et en fait, ma phrase a été mal formulée, je voulais dire que nous avons tous au moins un sosie (le chiffre exact est 7 il me semble ?)
. Là ou ce cas est assez extraordinaire, c'est qu'ils ont le même nom/prénom et se sont retrouvés au même endroit au même moment, d'où la confusion générale. :) Afficher tout
Je me suis retrouvé à mes 17 ans devant travailler à Roissy
La personne des douanes devant attribuer les badges ne voulait pas me le faire car une personne portant le même prénom le même nom le même jour de naissance le même mois avait déjà un badge
Heureusement nous ne sommes pas nées la même année car cela aurait été compliqué pour moi de travailler à Roissy

a écrit : D'où vient le "chiffre exact" de 7?
La coïncidence n'est pas si extraordinaire: William et West sont très courants aux USA, et quand on est Noir, de s'y retrouver en prison.
Il y en a beaucoup plus dues au hasard qu'il n'est subjectivement crédible, d'où la prétendue
"loi des séries" (accidents aériens, etc.); concrètement, tirer trois fois de suite un 6 aux dés va faire soupçonner une tricherie, alors que l'expérience est tout à fait conforme au calcul.
Plus généralement, certaines cosmologies ont un modèle d'une infinité d'univers, certains disent alors: "donc" il y a un univers exactement semblable au nôtre. Non, dans un tel modèle, cela se peut, mais n'est pas prouvé. De même, il se peut que la représentation décimale de pi comprenne un million de 0 consécutifs; mais ce n'est pas parce que la suite est infinie que ce cas se réalise.
Afficher tout
D'où la différence entre statistique et probabilité
Il se peut que cela soit statistement possible mais hautement improbable