Deux sosies dans une prison américaine furent à l'origine de la reconnaissance par empreintes digitales

Proposé par
le
dans

Le cas de William West est unique : en 1903, dans une prison américaine, le gardien, persuadé de l'avoir déjà vu, s'aperçoit très vite qu'il y a un autre prisonnier lui ressemblant du nom de Will West ! De là est né le besoin de changer de méthode d'identification pour l'identification par empreintes digitales.

Les deux hommes n'avaient par ailleurs aucun lien de parenté, et ne se connaissaient pas.


Tous les commentaires (43)

a écrit : Au delà de la ressemblance physique, le plus surprenant est quand même que ces deux sosies portent quasiment le même nom et se retrouvent au même endroit. Qui se retrouvent au même endroit, et qui plus est, en prison

a écrit : Wild Wild West ! (Yipiyo yipiyeah..) T'as mélangé wild wild west et bow wow wow. Y'a pas se yipiyo yipiyeah dans wild wild west

a écrit : T'as mélangé wild wild west et bow wow wow. Y'a pas se yipiyo yipiyeah dans wild wild west Si... mais dans la version Will Smith

a écrit : D'où vient le "chiffre exact" de 7?
La coïncidence n'est pas si extraordinaire: William et West sont très courants aux USA, et quand on est Noir, de s'y retrouver en prison.
Il y en a beaucoup plus dues au hasard qu'il n'est subjectivement crédible, d'où la prétendue
"loi des séries" (accidents aériens, etc.); concrètement, tirer trois fois de suite un 6 aux dés va faire soupçonner une tricherie, alors que l'expérience est tout à fait conforme au calcul.
Plus généralement, certaines cosmologies ont un modèle d'une infinité d'univers, certains disent alors: "donc" il y a un univers exactement semblable au nôtre. Non, dans un tel modèle, cela se peut, mais n'est pas prouvé. De même, il se peut que la représentation décimale de pi comprenne un million de 0 consécutifs; mais ce n'est pas parce que la suite est infinie que ce cas se réalise.
Afficher tout
"De même, il se peut que la représentation décimale de pi comprenne un million de 0 consécutifs; mais ce n'est pas parce que la suite est infinie que ce cas se réalise."

Tout à fait, contrairement à la constante de Champernowne (par exemple...) qui est un nombre univers... Pi, e, 2^(1/2) et ln(2) sont bien des nombres irrationnels transcendants mais pas certain du tout que ce soit des nombres univers, cela n'a jamais été démontré...

Il existe quand même des outils permettant de trouver des suites de nombres dans les décimales de Pi (à condition de se limiter à une dizaine de chiffres) comme celui-ci : www.subidiom.com/pi/pi.asp

Pour terminer, un film sur Pi ? Pi de Darren Aronofsky sorti en 1999 ;)