Durant quelques années, les programmes scolaires avaient du tir à balles réelles

Proposé par
le
dans

De 1882 à 1893, les élèves francais étaient formés à l'art militaire dès leur plus jeune âge. Les enfants étaient regroupés en bataillons appelés bataillons scolaires, et on leur enseignait entre autres le maniement des armes. A partir de 14 ans, l'entrainement au tir se faisait à balles réelles.


Commentaires préférés (3)

Le paintball, c'est vraiment un truc de fiote...

A l'époque au moins on savait vraiment s'amuser !

Ajoutez à cela un programme scolaire rappellant la défaite de 1871, et obtenez des futurs citoyens voulant se battre pour récupérer ce que le pays a perdu.

Posté le

android

(195)

Répondre

a écrit : Il y avait à cette époque une frustration et un esprit de revanche suite à la perte de l'alsace et la lorraine lors de la guerre franco-prussienne de 1871. Cet esprit de revanche mena à la 1ere guerre mondiale. Un peu rapide comme raccourci. Le sentiment revanchard en France n'est qu'un des (très) nombreux éléments ayant menés à la guerre.

Posté le

android

(157)

Répondre


Tous les commentaires (86)

Rien de mieux que de donner des armes a des enfants,très belle mentalité...

Le paintball, c'est vraiment un truc de fiote...

A l'époque au moins on savait vraiment s'amuser !

Ajoutez à cela un programme scolaire rappellant la défaite de 1871, et obtenez des futurs citoyens voulant se battre pour récupérer ce que le pays a perdu.

Posté le

android

(195)

Répondre

Il y avait à cette époque une frustration et un esprit de revanche suite à la perte de l'alsace et la lorraine lors de la guerre franco-prussienne de 1871. Cet esprit de revanche mena à la 1ere guerre mondiale.

a écrit : Le paintball, c'est vraiment un truc de fiote...

A l'époque au moins on savait vraiment s'amuser !
Mouais... Et les enfants soldats en Afrique ils s'amusent ?

a écrit : Il y avait à cette époque une frustration et un esprit de revanche suite à la perte de l'alsace et la lorraine lors de la guerre franco-prussienne de 1871. Cet esprit de revanche mena à la 1ere guerre mondiale. Un peu rapide comme raccourci. Le sentiment revanchard en France n'est qu'un des (très) nombreux éléments ayant menés à la guerre.

Posté le

android

(157)

Répondre

Les sources mentionnent le sujet, et j'ai lu des manuels scolaires de l'époque, c'est effarant l'endoctrinement. Les Prussiens sont grossiers, brutaux, ils font leur tambouille avec des fourches à fumier (sic). Les Français sont vaillants, généreux, incomparablement plus intelligents, ils n'ont perdu que parce qu'ils étaient moins préparés (en ce cas, on ne crie pas "à Berlin" en croyant que ce sera l'affaire de quelques semaines d'écraser l'ennemi) et à cause du traître Bazaine.
Les auteurs, même le paisible Alphonse Daudet, expriment leurs rancœurs de façon indigne.

a écrit : Mouais... Et les enfants soldats en Afrique ils s'amusent ? Entre apprendre à se servir d'une arme et s'en servir, il y a plus qu'un pas. Le service militaire a été abrogé seulement sous Chirac, c'est juste un problème d'age.

a écrit : Entre apprendre à se servir d'une arme et s'en servir, il y a plus qu'un pas. Le service militaire a été abrogé seulement sous Chirac, c'est juste un problème d'age. D'ailleurs c'est dommage que le service militaire est été abrogé. J'ai 20 ans et j'aurais bien aimé le faire. J'ai rarement entendu quelqu'un dire du mal de son service.

Par rapport à l'annecdote, d'après Wikipedia, des instructions militaires étaient déjà en place au lycée, depuis 1802, sous forme d'activité physique.

a écrit : Mouais... Et les enfants soldats en Afrique ils s'amusent ? ...à en mourir de rire ! (Ou peut-être d'autre chose)

Comme toutes ces anecdotes, il fut les replacer ans les contextes historiques, nos aïeux n'étaient pas des fous sanguinaires, ni des anges, seulement de gens de leur époque. Même aujourd'hui, on peut voir des comportement aussi étranges : les réseaux sociaux soutiennent l'armement des particuliers et trouvent "normal" les tueries régulières de civils aux USA, mais pètent les plombs dès qu'on poste une photo sur laquelle on imagine apercevoir un bout d'aréole. En Europe, on réagit à l'inverse, Qui a raison, qui a tort? qu'en pensera-t-on dans 120 ans?

a écrit : Entre apprendre à se servir d'une arme et s'en servir, il y a plus qu'un pas. Le service militaire a été abrogé seulement sous Chirac, c'est juste un problème d'age. Ouep je sais, je faisais juste référence à l'aspect "funny" qu'il évoquait. Je suis pas contre une instruction militaire, au moins à minima. Au cas où les Aaaaaaaalemands (Snatch) reviendraient :)

a écrit : Mouais... Et les enfants soldats en Afrique ils s'amusent ? Alalalah l'ironie cette grande incomprise de notre temps !

a écrit : Les sources mentionnent le sujet, et j'ai lu des manuels scolaires de l'époque, c'est effarant l'endoctrinement. Les Prussiens sont grossiers, brutaux, ils font leur tambouille avec des fourches à fumier (sic). Les Français sont vaillants, généreux, incomparablement plus intelligents, ils n'ont perdu que parce qu'ils étaient moins préparés (en ce cas, on ne crie pas "à Berlin" en croyant que ce sera l'affaire de quelques semaines d'écraser l'ennemi) et à cause du traître Bazaine.
Les auteurs, même le paisible Alphonse Daudet, expriment leurs rancœurs de façon indigne.
Afficher tout
De façon indigne? avec les yeux d'aujourd'hui, même pas sûr
Ça me fait penser aux groupes d'experts qui mettent des mois pour juger des réactions d'un type qui a eu 4 secondes pour prendre une décision (pilote d'avion, responsables de centrales nucléaires ou autres) Toujours facile de juger après.

a écrit : Il y avait à cette époque une frustration et un esprit de revanche suite à la perte de l'alsace et la lorraine lors de la guerre franco-prussienne de 1871. Cet esprit de revanche mena à la 1ere guerre mondiale. La perte de l'Alsace et la MOSELLE. Merci. Seul 1 des 4 départements lorrains a été annexé.

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : D'ailleurs c'est dommage que le service militaire est été abrogé. J'ai 20 ans et j'aurais bien aimé le faire. J'ai rarement entendu quelqu'un dire du mal de son service.

Par rapport à l'annecdote, d'après Wikipedia, des instructions militaires étaient déjà en place
au lycée, depuis 1802, sous forme d'activité physique. Afficher tout
Le service militaire avait au moins un gros avantage : avoir une "photographie" en live, chaque année, de la société à travers sa jeunesse. Niveau d'étude, insertion, adaptation... et aussi de pouvoir éventuellement récupérer les plus à la dérive. On oublie trop souvent le nombre de jeunes qui à l'époque on carrément appris à lire et écrire correctement pendant leur service ; ceux que l'armée a formé, même sommairement, dans divers type de métiers, etc... cela créait aussi un "lien social" qui manque aujourd'hui.
Alors bien sûr, il ne s'agit plus de former des militaires surentraînés prêts à défendre notre société ; l'armée de métier est là pour ça... mais "quelque chose", pourquoi pas en partie civil, qui recréerait ce lien social et cette "photographie".

a écrit : Le service militaire avait au moins un gros avantage : avoir une "photographie" en live, chaque année, de la société à travers sa jeunesse. Niveau d'étude, insertion, adaptation... et aussi de pouvoir éventuellement récupérer les plus à la dérive. On oublie trop souvent le nombre de jeunes qui à l'époque on carrément appris à lire et écrire correctement pendant leur service ; ceux que l'armée a formé, même sommairement, dans divers type de métiers, etc... cela créait aussi un "lien social" qui manque aujourd'hui.
Alors bien sûr, il ne s'agit plus de former des militaires surentraînés prêts à défendre notre société ; l'armée de métier est là pour ça... mais "quelque chose", pourquoi pas en partie civil, qui recréerait ce lien social et cette "photographie".
Afficher tout
La bonne chose à faire je pense aurait été d'instaurer un service civique obligatoire sitôt le service militaire abrogé.

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : Mouais... Et les enfants soldats en Afrique ils s'amusent ? Comprendre le second degré ne semble pas ton fort...

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : De façon indigne? avec les yeux d'aujourd'hui, même pas sûr
Ça me fait penser aux groupes d'experts qui mettent des mois pour juger des réactions d'un type qui a eu 4 secondes pour prendre une décision (pilote d'avion, responsables de centrales nucléaires ou autres) Toujours facile de juger après.
Je ne pense pas la comparaison adéquate. Après la défaite, il y avait tout le temps d'en examiner les causes sans passion, avant de prendre sa plume sous le coup de l'émotion. La colère est mauvaise conseillère.

Quelqu'un sait pourquoi ça s'appelle "art" militaire ?