La Gaule est un concept romain

Proposé par
le
dans

La Gaule telle que nous l'appelons aujourd'hui est une invention purement romaine. Il s'agissait en fait de différentes tribus dénommées ainsi par César, soucieux de rendre son invasion populaire, en faisant croire aux Romains que cette province était d'une unique culture, et donc facilement "romanisable". La réalité était toute autre, avec des tribus, pour la plupart Celtes, mais de langues et de coutumes parfois très différentes.

On nommera par exemple les Namnetes (Nantes), les Parisiis (Paris), les Ambiens (Amiens) puis bien sûr les Arvernes (Auvergne) dont le chef, un certain Vercingetorix, organisa la résistance face à l'envahisseur Romain, non sans mal d'ailleurs, car ces nombreux peuples étaient souvent très belliqueux entre eux.


Commentaires préférés (3)

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, allez découvrir la chaîne YouTube "confessions d'histoire" qui a fait une très bonne vidéo sur le sujet

À noter que jusqu'à récemment nous pensions que les Gaulois étaient un seul et même peuple, ce n'est que depuis une vingtaine d'années à peine que l'on se rend compte de la réelle diversité de toutes ces tribus, malgré des points communs : les druides qui transmettait le savoir oralement étaient tout à la fois professeurs, érudits, philosophes, prêtres, médecins... N'importe qui pouvait devenir druide sans distinction d'âge ou d'origine, mais cela représentait un engagement à vie.
Un autre point commun entre ces tribus était l'extrême talent de leurs forgerons et orfèvres. Des pièces de joailleries ont été retrouvées, dans des tombes, gravées de motifs géométriques démontrant une connaissance approfondie du théorème de Pythagore, ce qui n'a été remarqué qu'à l'aide de la numérisation de l'objet (je vous laisse imaginer le talent de l'orfèvre pour réaliser cela à la main...). Des pièces d'armements ont également été retrouvées telles qu'une épée et son fourreau, ce dernier constitué de manière à enserrer le tranchant sans toucher le fil de la lame afin de le préserver, mais cela se joue à moins d'un millimètre, lame elle même composée d'un alliage extrêmemt précis de métaux afin qu'elle soit souple, résistante et légère, les guerriers gaulois étant principalement des fantassins à l'armement léger axés sur la mobilité et l'agilité : leur baudrier était constitué de façon à permettre au fourreau de rester plaqué contre la hanche lors de la course ou du combat, afin de ne pas trébucher dessus...
Il y a d'excellents reportages sur les peuples gaulois que vous pouvez trouver sur Arte ou sur YouTube.

Désolé pour le long message mais c'était un sujet tellement passionant qu'on se laisse facilement entraîner!

Posté le

android

(316)

Répondre

Et de tous les peuples de la Gaule, les Belges dont les plus braves, disait Cesar

Posté le

android

(55)

Répondre


Tous les commentaires (61)

Il y avait quand même des frontières naturelles : principalement Alpes et Rhin.
Ce n'est pas le cas, par exemple, de la Pologne actuelle, et explique bien des vicissitudes historiques.
Bravo pour les sources, qui rétablissent la vérité: les Gaulois n'étaient pas des barbares au sens actuel, dont le XVIIIème siècle est responsable (le mot n'est devenu péjoratif que depuis Bossuet et Voltaire).

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, allez découvrir la chaîne YouTube "confessions d'histoire" qui a fait une très bonne vidéo sur le sujet

À noter que jusqu'à récemment nous pensions que les Gaulois étaient un seul et même peuple, ce n'est que depuis une vingtaine d'années à peine que l'on se rend compte de la réelle diversité de toutes ces tribus, malgré des points communs : les druides qui transmettait le savoir oralement étaient tout à la fois professeurs, érudits, philosophes, prêtres, médecins... N'importe qui pouvait devenir druide sans distinction d'âge ou d'origine, mais cela représentait un engagement à vie.
Un autre point commun entre ces tribus était l'extrême talent de leurs forgerons et orfèvres. Des pièces de joailleries ont été retrouvées, dans des tombes, gravées de motifs géométriques démontrant une connaissance approfondie du théorème de Pythagore, ce qui n'a été remarqué qu'à l'aide de la numérisation de l'objet (je vous laisse imaginer le talent de l'orfèvre pour réaliser cela à la main...). Des pièces d'armements ont également été retrouvées telles qu'une épée et son fourreau, ce dernier constitué de manière à enserrer le tranchant sans toucher le fil de la lame afin de le préserver, mais cela se joue à moins d'un millimètre, lame elle même composée d'un alliage extrêmemt précis de métaux afin qu'elle soit souple, résistante et légère, les guerriers gaulois étant principalement des fantassins à l'armement léger axés sur la mobilité et l'agilité : leur baudrier était constitué de façon à permettre au fourreau de rester plaqué contre la hanche lors de la course ou du combat, afin de ne pas trébucher dessus...
Il y a d'excellents reportages sur les peuples gaulois que vous pouvez trouver sur Arte ou sur YouTube.

Désolé pour le long message mais c'était un sujet tellement passionant qu'on se laisse facilement entraîner!

Posté le

android

(316)

Répondre

Et de tous les peuples de la Gaule, les Belges dont les plus braves, disait Cesar

Posté le

android

(55)

Répondre

"Dis, Papa, avec toutes ces tribus, c'est quoi, un Français de souche?"

a écrit : Et de tous les peuples de la Gaule, les Belges dont les plus braves, disait Cesar Il n'aurait jamais dit cela s'il avait vu comment il est traité dans de célèbres publications belges. ;)

Le titre de l'anecdote et le contenu me gênent; César a écrit "Commentaires sur la Guerre DES Gaules", non?

a écrit : Pour ceux qui ne connaissent pas encore, allez découvrir la chaîne YouTube "confessions d'histoire" qui a fait une très bonne vidéo sur le sujet La chaîne de "nota bene" en a fait un bon sujet aussi,mais merci pour la source supplémentaire

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : À noter que jusqu'à récemment nous pensions que les Gaulois étaient un seul et même peuple, ce n'est que depuis une vingtaine d'années à peine que l'on se rend compte de la réelle diversité de toutes ces tribus, malgré des points communs : les druides qui transmettait le savoir oralement étaient tout à la fois professeurs, érudits, philosophes, prêtres, médecins... N'importe qui pouvait devenir druide sans distinction d'âge ou d'origine, mais cela représentait un engagement à vie.
Un autre point commun entre ces tribus était l'extrême talent de leurs forgerons et orfèvres. Des pièces de joailleries ont été retrouvées, dans des tombes, gravées de motifs géométriques démontrant une connaissance approfondie du théorème de Pythagore, ce qui n'a été remarqué qu'à l'aide de la numérisation de l'objet (je vous laisse imaginer le talent de l'orfèvre pour réaliser cela à la main...). Des pièces d'armements ont également été retrouvées telles qu'une épée et son fourreau, ce dernier constitué de manière à enserrer le tranchant sans toucher le fil de la lame afin de le préserver, mais cela se joue à moins d'un millimètre, lame elle même composée d'un alliage extrêmemt précis de métaux afin qu'elle soit souple, résistante et légère, les guerriers gaulois étant principalement des fantassins à l'armement léger axés sur la mobilité et l'agilité : leur baudrier était constitué de façon à permettre au fourreau de rester plaqué contre la hanche lors de la course ou du combat, afin de ne pas trébucher dessus...
Il y a d'excellents reportages sur les peuples gaulois que vous pouvez trouver sur Arte ou sur YouTube.

Désolé pour le long message mais c'était un sujet tellement passionant qu'on se laisse facilement entraîner!
Afficher tout
Qui te dit que les orfèvres faisaient le travail à la main ? Ce n'est pas parce que l'on n'a pas encore retrouvé leurs usines qu'il n'avaient pas des machines-outils ! ;-)

Posté le

android

(0)

Répondre

Donc pour résumer le fait de croire qu'il n'y ait qu'une seule et même tribu ça donnait la gaule au peuple romain...

Posté le

android

(1)

Répondre

Les Romains n'existaient pas non plus en tant que "peuple", puisque les habitants de Rome ont conquis l'une après l'autre les grandes villes autours d'eux, y compris celles de civilisations différentes, que ce soit grecques ou étrusques. Il est sûr aussi qu'aujourd'hui un provincial monté à Paris ne dépasse jamais la frontière qu'est le périphérique, les habitants des "quartiers" n'étant, à leur tour que des barbares sanguinaires et drogués parlant des langues différentes - sauf à Versailles.
Les bobos qui jugent les situations d'il y a plus de deux mille ans semblent oublier qu'aujourd'hui encore les mots désignant un même objet peuvent changer d'un village à l'autre, plus par opposition que par différence.
Seul Jules César a écrit sur les Gaulois, à la culture brillante mais orale. La mode actuelle est le melting-pot, mais dans les faits, ça n'existe nulle part. S'il a écrit des bêtises, comment pourrait-on rétablir une nouvelle vérité, plus au goût du jour?

a écrit : Les Romains n'existaient pas non plus en tant que "peuple", puisque les habitants de Rome ont conquis l'une après l'autre les grandes villes autours d'eux, y compris celles de civilisations différentes, que ce soit grecques ou étrusques. Il est sûr aussi qu'aujourd'hui un provincial monté à Paris ne dépasse jamais la frontière qu'est le périphérique, les habitants des "quartiers" n'étant, à leur tour que des barbares sanguinaires et drogués parlant des langues différentes - sauf à Versailles.
Les bobos qui jugent les situations d'il y a plus de deux mille ans semblent oublier qu'aujourd'hui encore les mots désignant un même objet peuvent changer d'un village à l'autre, plus par opposition que par différence.
Seul Jules César a écrit sur les Gaulois, à la culture brillante mais orale. La mode actuelle est le melting-pot, mais dans les faits, ça n'existe nulle part. S'il a écrit des bêtises, comment pourrait-on rétablir une nouvelle vérité, plus au goût du jour?
Afficher tout
"Seul Jules César a écrit sur les Gaulois"
Mais comment ignorer des auteurs aussi illustres que Diodore de Sicile, Tite-Live, Strabon d'Amasée, Plutarque, Dion Cassius et al., qui les ont tous mentionnés?
Les Romains auraient-ils apporté leur culture dans les Gaules pour rien?
Nota: vrai mais ;D

Les Bretons ne faisaient pas partit des Gaulois ?

Plus, les révolutionnaires, se cherchant des origines plus lointaines que celles des rois (qui se disaient venir de Clovis) sont allé jusqu'aux gaulois, d'où ce mythe de ceux qui se disent descendants de gaulois. Ce qui est faux puisque les gaulois ont été exterminés par les francs lors de la chute de l'empire romain (un truc du genre). Bref, tout ça a de quoi donner mal à la tête à sarkozy ^^

a écrit : Les Romains n'existaient pas non plus en tant que "peuple", puisque les habitants de Rome ont conquis l'une après l'autre les grandes villes autours d'eux, y compris celles de civilisations différentes, que ce soit grecques ou étrusques. Il est sûr aussi qu'aujourd'hui un provincial monté à Paris ne dépasse jamais la frontière qu'est le périphérique, les habitants des "quartiers" n'étant, à leur tour que des barbares sanguinaires et drogués parlant des langues différentes - sauf à Versailles.
Les bobos qui jugent les situations d'il y a plus de deux mille ans semblent oublier qu'aujourd'hui encore les mots désignant un même objet peuvent changer d'un village à l'autre, plus par opposition que par différence.
Seul Jules César a écrit sur les Gaulois, à la culture brillante mais orale. La mode actuelle est le melting-pot, mais dans les faits, ça n'existe nulle part. S'il a écrit des bêtises, comment pourrait-on rétablir une nouvelle vérité, plus au goût du jour?
Afficher tout
Quel grossier commentaire.

On parle d'histoire et d'archéologie, mais que nenni ! ce ne sont que de vaines occupations de "bobo parisien".

"C'est de l'a foutaise vous dis-je ! Je le sais, car rétablir la complexité de la situation d'époque contre "l'idée reçue" de "nos ancêtres les gaulois" n'est qu'une mode, et que la Vérité, la seule, celle de nos livres d'histoire d'il y a 30 ans, survivra à la bien-pensance !"

Bouhou >.>

a écrit : Le titre de l'anecdote et le contenu me gênent; César a écrit "Commentaires sur la Guerre DES Gaules", non? Oui, il n'y avait pas une seule Gaule, mais plusieurs provinces qui portaient ce nom. La Gaule cisalpine puis la Gaule narbonaise furent les premières à être colonisées et intégrées à la puissance romaine, mais celle qui donna le plus de fil à retordre à César fut la Gaule belgique...

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Oui, il n'y avait pas une seule Gaule, mais plusieurs provinces qui portaient ce nom. La Gaule cisalpine puis la Gaule narbonaise furent les premières à être colonisées et intégrées à la puissance romaine, mais celle qui donna le plus de fil à retordre à César fut la Gaule belgique... Grosso modo, la Gaule Cisalpine correspondait, comme son nom l'indique, à la partie côté Rome au nord de l'Italie actuelle (vallée du Pô), et la Belgique était bien plus étendue qu'actellement, de la Haute-Normandie aux Ardennes et aux Pays-Bas.

a écrit : Les Bretons ne faisaient pas partit des Gaulois ? Non, pas vraiment. Les Bretons étaient certes imprégnés de culture celte, mais il s'agissait de réfugiés de la province romaine de l'actuelle Angleterre, venu s'installer en Bretagne lorsque l'Empire romain a abandonné l'Angleterre à son sort. Ce sont des "celto-romains" en quelque sorte.

Posté le

android

(12)

Répondre

Avec un village peuplé d'irreductible Gaullois qui résistent encore et toujours à l'envahisseur

Posté le

android

(15)

Répondre