Le centre de la Terre est plus jeune que sa surface

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (55)

Jean Marie Bigard l explique dans un de ses sketches en utilisant des exemples beaucoup plus parlant lol

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Et en tant qu'individu lambdas, je l'ai trouvé très beau mais j'ai rien compris... Le scénario repose sur l'existence de "trous de vers", dont la possibilté théorique a été très tôt supposée et est maintenant démontrée, comme compatible tant avec la mécanique relativiste que celle quantique. (C'est plus géométrique et topologique que temporel, contrairement à l'anecdote)

Les deux liens:
en.wikipedia.org/wiki/Wormhole
en.wikipedia.org/wiki/Ellis_drainhole
expliquent bien l'idée, mais au prix de développements nécessairement mathématiques. On peut au moins se faire une idée en parcourant le texte et en regardant les images, mais en oubliant tous les préjugés des représentations usuelles de l'espace..

Je vais essayer de faire comprendre l'idée par une approximation. Considérons les tours jumelles de l'ex-World Trade Center comme deux univers. Maintenant on les colle l'une contre l'autre, en remplaçant les faces en contact par un mur. Les deux "univers" sont très proches l'un de l'autre pour un observateur extérieur, mais les habitants d'une tour ne soupçonnent même pas qu'ils vivent tout près de ceux de l'autre tour.
Enfin, imaginez que le mur ne soit pas si plein que ça, et que l'on découvre le moyen de faire ou trouver un trou dedans: tout le monde pourra alors se déplacer facilement de l'un à l'autre des mondes, alors qu'auparavant il fallait, si c'était permis, aller en bas, passer par la rue, et remonter (idem en haut par les terrasses). Et si ce n'était pas permis, il y avait deux mondes parallèles sans aucune communication possible.

a écrit : Le gros problème d'interstellar est il me semble la position du trou de verre, là où il se trouve dans le système solaire, au vu de sa taille, sa masse devrait être énorme voir même supérieur à celle du soleil, donc ça induirait forcément un gros problème gravitationnelle dans le système, hors dans le film sa masse paraît nulle.. Afficher tout Trou de ver, comme dans une pomme.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Il me semblait que plus nous allions vite, plus le temps ralentissait. C'est pourquoi un photon dans le vide n'a pas d'âge. D'ailleurs, Einstein avait prédit que 2 horloges atomiques synchronisées verrait celle qui serait en orbite ralentir par rapport à celle qui resterait au sol. Prédiction qui à été vérifiée bien des années plus tard.

Partant de là, je dirai que notre tête est plus jeune que nos pieds... ;-)

Par contre, si le noyau terrestre est plus jeune que la surface, c'est qu'il tourne plus vite que la Terre, non?
Afficher tout
Il ne s'agit pas ici de distorsion du temps par la vitesse, mais par la gravité; c'est tout à fait différent, et la tête vieillit plus vite que les pieds (rien à voir avec la circonférence parcourue).
C'est pour cela qu'il y a des personnes encore valides de corps, mais plus d'esprit ni de mentalité.

Théorie qui est en ce moment même mise très à mal par de sérieuses recherches. Deux scientifiques ont peut-être trouvé une faille dans la théorie de la relativité générale ce qui aurait de très gros impact sur la recherche actuelle en physique: en effet celle-ci énonce que les lois physiques sont les mêmes pour tout ce qui est soumis à une même vitesse, et cette vitesse (la célérité, soit la vitesse de la lumière) est constante = donc tout dans l'Univers est régit par les mêmes lois.
Or ces chercheurs pensent qu'on pourra bientôt prouver que cette vitesse n'est pas constante et tend à diminuer dans le temps. Problème ? Cela signifierait que les lois physiques tendent aussi à se modifier avec le temps. Et cela expliquerait notamment les expérimentations en physique quantique où certains scientifiques découvrent des phénomènes sans même pouvoir les expliquer par la raison (et c'est d'ailleurs pour cela que de nombreux physiciens en physique quantique croient désormais en une entité ou force/volonté sur laquelle on ne peut rien savoir, c'est à dire de l'ordre du spirituel).

Voilà c'était juste pour faire le rabat-joie et dire que d'ici quelques années il est probable que cette anecdote soit archi fausse ! Bisous à tous :)

Posté le

android

(8)

Répondre

Ah qu' c' est bon quand ça s' dilate (le temps)!

a écrit : Théorie qui est en ce moment même mise très à mal par de sérieuses recherches. Deux scientifiques ont peut-être trouvé une faille dans la théorie de la relativité générale ce qui aurait de très gros impact sur la recherche actuelle en physique: en effet celle-ci énonce que les lois physiques sont les mêmes pour tout ce qui est soumis à une même vitesse, et cette vitesse (la célérité, soit la vitesse de la lumière) est constante = donc tout dans l'Univers est régit par les mêmes lois.
Or ces chercheurs pensent qu'on pourra bientôt prouver que cette vitesse n'est pas constante et tend à diminuer dans le temps. Problème ? Cela signifierait que les lois physiques tendent aussi à se modifier avec le temps. Et cela expliquerait notamment les expérimentations en physique quantique où certains scientifiques découvrent des phénomènes sans même pouvoir les expliquer par la raison (et c'est d'ailleurs pour cela que de nombreux physiciens en physique quantique croient désormais en une entité ou force/volonté sur laquelle on ne peut rien savoir, c'est à dire de l'ordre du spirituel).

Voilà c'était juste pour faire le rabat-joie et dire que d'ici quelques années il est probable que cette anecdote soit archi fausse ! Bisous à tous :)
Afficher tout
Une théorie physique ne devient pas fausse d'un coup, mais on peut lui superposer une nouvelle plus fine, qui ne remplace la précédente que si elle est à la fois plus précise et plus simple.
Ce qui est rare, dans le cas général on applique l'une ou l'autre selon la précision souhaitée et la difficulté des calculs. Par exemple, en optique, on applique la loi de proportionnalité de l'angle d'incidence et de celui de réfraction pour des cas très simples, de proportionnalité des sinus pour fabriquer de bons appareils d'optique, et pour les spécialistes de l'optique très fine, qui ont besoin d'une excellente précision, une formule très compliquée dont la précédente est une approximation.
De même le E = m c² est bien suffisant au grand public pour comprendre le principe d'une bombe atomique, mais à un niveau plus raffiné (et non ultime), c'est E² = (p.c)² + (m°.c²)². Ce n'est probablement pas un journaliste de vulgarisation "scientifique" qui serait capable d'expliquer, mais tant qu'il se tait, au lieu de faire semblant d'avoir compris, c'est sans importance pour le public.
Enfin, l'idée que la vitesse de la lumière est indépassable n'existe plus depuis longtemps en mécanique quantique, puisqu'une particule peut exercer une influence immédiate sur une autre en un lieu différent (ou plutôt mais c'est difficile à concevoir, il s'agit d'une seule particule présente simultanément en deux lieux distincts), - et c'est prouvé expérimentalement.

Alors non, il n'y a pas de vérité absolue en science, seulement des modèles représentatifs et prédictifs des observations, parfois mis à l'écart par un progrès, mais cela n'a pas de sens de dire que l'un est devenu faux puisqu'il n'a jamais été pris pour "vrai".
Il n'y a que dans le domaine religieux que l'on prétend détenir une vérité; c'est d'ailleurs pour cela qu'il est interdit aux fidèles d'en discuter.

a écrit : Et en tant qu'individu lambdas, je l'ai trouvé très beau mais j'ai rien compris... C'est parce que tu sais que tu ne sais rien, non ?

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Quelqu'un est allé vérifier ? On le saura dans 2 ans...

a écrit : Une théorie physique ne devient pas fausse d'un coup, mais on peut lui superposer une nouvelle plus fine, qui ne remplace la précédente que si elle est à la fois plus précise et plus simple.
Ce qui est rare, dans le cas général on applique l'une ou l'autre selon la précision souhaitée et la diffic
ulté des calculs. Par exemple, en optique, on applique la loi de proportionnalité de l'angle d'incidence et de celui de réfraction pour des cas très simples, de proportionnalité des sinus pour fabriquer de bons appareils d'optique, et pour les spécialistes de l'optique très fine, qui ont besoin d'une excellente précision, une formule très compliquée dont la précédente est une approximation.
De même le E = m c² est bien suffisant au grand public pour comprendre le principe d'une bombe atomique, mais à un niveau plus raffiné (et non ultime), c'est E² = (p.c)² + (m°.c²)². Ce n'est probablement pas un journaliste de vulgarisation "scientifique" qui serait capable d'expliquer, mais tant qu'il se tait, au lieu de faire semblant d'avoir compris, c'est sans importance pour le public.
Enfin, l'idée que la vitesse de la lumière est indépassable n'existe plus depuis longtemps en mécanique quantique, puisqu'une particule peut exercer une influence immédiate sur une autre en un lieu différent (ou plutôt mais c'est difficile à concevoir, il s'agit d'une seule particule présente simultanément en deux lieux distincts), - et c'est prouvé expérimentalement.

Alors non, il n'y a pas de vérité absolue en science, seulement des modèles représentatifs et prédictifs des observations, parfois mis à l'écart par un progrès, mais cela n'a pas de sens de dire que l'un est devenu faux puisqu'il n'a jamais été pris pour "vrai".
Il n'y a que dans le domaine religieux que l'on prétend détenir une vérité; c'est d'ailleurs pour cela qu'il est interdit aux fidèles d'en discuter.
Afficher tout
Sur le fond, je suis d'accord avec toi, aime ton effort d'expliquer, mais tu as tort de citer des liens en supposant qu'ils soient accessibles. J'ai lu un commentaire avouant ne jamais avoir compris ce qu'était une dérivée (!), alors! Et si l'ensemble de ceux d'aujourd'hui est représentatif de la population des lecteurs de ce site, alors ceux-ci ne croiront que les vulgarisateurs contre lesquels nous avons une haine commune.

Ce serait inquiétant, car alors la société se diviserait en deux classes bien distinctes, "savants" producteurs qui doutent de tout et recherchent sans cesse (méthode drôlement efficace quand même), et "vulgum pecus" utilisateur qui n'a aucune notion de la façon dont fonctionnent un laser, la supra-conductivité, Internet, GPS, l'écran sur lequel ils nous lisent, et combien d'autres exemples.

Je ne sais si tu seras d'accord, mais je crois qu'il vaut mieux lire un article sérieux dont on ne perçoit que le sens général qu'un journal qui donne des idées fausses. Aujourd'hui, c'était consternant, les confusions, un mélange de tout.

L'écoulement du temps est modifié soit: par la force du champ de gravité (comme dans interstellar sur la planète ocean)
Et l'accélération (c'est pourquoi on dit que la queue du chien est plus jeune que le maître au retour, elle à bougé en moyenne plus rapidement que le maître

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Sur le fond, je suis d'accord avec toi, aime ton effort d'expliquer, mais tu as tort de citer des liens en supposant qu'ils soient accessibles. J'ai lu un commentaire avouant ne jamais avoir compris ce qu'était une dérivée (!), alors! Et si l'ensemble de ceux d'aujourd'hui est représentatif de la population des lecteurs de ce site, alors ceux-ci ne croiront que les vulgarisateurs contre lesquels nous avons une haine commune.

Ce serait inquiétant, car alors la société se diviserait en deux classes bien distinctes, "savants" producteurs qui doutent de tout et recherchent sans cesse (méthode drôlement efficace quand même), et "vulgum pecus" utilisateur qui n'a aucune notion de la façon dont fonctionnent un laser, la supra-conductivité, Internet, GPS, l'écran sur lequel ils nous lisent, et combien d'autres exemples.

Je ne sais si tu seras d'accord, mais je crois qu'il vaut mieux lire un article sérieux dont on ne perçoit que le sens général qu'un journal qui donne des idées fausses. Aujourd'hui, c'était consternant, les confusions, un mélange de tout.
Afficher tout
Oui mais les gens dont tu parle ne font même pas l'effort de comprendre comment tout ça fonctionne, pour diverger un peu, je trouvé ça ahurrisant que les gens se plaignent de leur PC, gps, etc sans même se poser la question de savoir comment ça marche, pour eux ça doit être magique, sinon c'est nul pour eux

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Théorie qui est en ce moment même mise très à mal par de sérieuses recherches. Deux scientifiques ont peut-être trouvé une faille dans la théorie de la relativité générale ce qui aurait de très gros impact sur la recherche actuelle en physique: en effet celle-ci énonce que les lois physiques sont les mêmes pour tout ce qui est soumis à une même vitesse, et cette vitesse (la célérité, soit la vitesse de la lumière) est constante = donc tout dans l'Univers est régit par les mêmes lois.
Or ces chercheurs pensent qu'on pourra bientôt prouver que cette vitesse n'est pas constante et tend à diminuer dans le temps. Problème ? Cela signifierait que les lois physiques tendent aussi à se modifier avec le temps. Et cela expliquerait notamment les expérimentations en physique quantique où certains scientifiques découvrent des phénomènes sans même pouvoir les expliquer par la raison (et c'est d'ailleurs pour cela que de nombreux physiciens en physique quantique croient désormais en une entité ou force/volonté sur laquelle on ne peut rien savoir, c'est à dire de l'ordre du spirituel).

Voilà c'était juste pour faire le rabat-joie et dire que d'ici quelques années il est probable que cette anecdote soit archi fausse ! Bisous à tous :)
Afficher tout
Fausse, y'a peu de chances. Incomplète à la limite.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Trou de ver, comme dans une pomme. Un trou de ver nécessite une masse pour demeurer ?
Un trou de ver n'est qu'un pont entre deux zones spatiales (et temporelle?)
De l'univers qui nous apparaissent comme distants

Posté le

android

(0)

Répondre

Il est dit dans les sources que la même différence pour le soleil est de 40 000 ans, c'est dingue.

a écrit : Fausse, y'a peu de chances. Incomplète à la limite. Bien d'accord, mais si l'on commence à parler des théories dites non-métriques qui considèrent que l'équivalence entre gravitation et accélération ne sont qu'une approximation tenant au choix du repère et de la structuration de Minkowski de l'espace, il y a peu de chances que Dissolvant et ses approbateurs répondent, à quoi bon, ils sont persuadés que la théorie de la relativité va s'écrouler et non être perfectionnée.
Donc que les scientifiques n'y connaissent rien.
Sur l'autre commentaire, nature et stabilité d'un trou de ver, là aussi les théories sont multiples.
Mais si j'en trouvais un, j'aurais bien envie d'y propulser certains vers un autre monde. ;)

Le noyau planétaire vous souhaite une bonne heureuse année 2015 !

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Il y a aussi l'histoire du chien qui court autour de son maitre en remuant la queue pendant la promenade du soir : quand ils rentrent à la maison, la queue du chien est plus jeune de quelques millièmes de "nano nano seconde" car elle a parcouru une distance bien supérieure à celle parcourue par le maitre, durant le même temps apparent...
Mais elle toujours là, on la voit encore :D
Afficher tout
Même si elle relève de la plaisanterie, cette remarque est incorrecte...Si il s'agit de dire que le chien s'est déplacé plus vite que son maître et à fortiori sa queue qui remue, les effets relativistes ne s'appliqueront que difficilement, car le chien n'a pas un mouvement rectiligne uniforme, gage de l'action des ces effets. En tournant, l'animal change sans cesse de direction (pas de mouvement rectiligne) et accélère et ralenti vraisemblablement en permanence (pas de mouvement uniforme).

a écrit : Il me semblait que plus nous allions vite, plus le temps ralentissait. C'est pourquoi un photon dans le vide n'a pas d'âge. D'ailleurs, Einstein avait prédit que 2 horloges atomiques synchronisées verrait celle qui serait en orbite ralentir par rapport à celle qui resterait au sol. Prédiction qui à été vérifiée bien des années plus tard.

Partant de là, je dirai que notre tête est plus jeune que nos pieds... ;-)

Par contre, si le noyau terrestre est plus jeune que la surface, c'est qu'il tourne plus vite que la Terre, non?
Afficher tout
Le temps ne "s'écoule" pas...Il ne peut donc ni "ralentir" ni "accélérer". Ce qui cause les variations, c'est que si un individu se déplace à grande vitesse par rapport à un immobile, son temps "propre" se désynchronise par rapport à celui de la personne immobile. Le voyageur "emporte" son temps propre avec lui, d'ailleurs, pour lui, tout semble normal...Le temps du voyageur n'accélère ni ne ralenti...Il n'est simplement plus "en phase" avec celui de la personne immobile..

a écrit : Le temps ne "s'écoule" pas...Il ne peut donc ni "ralentir" ni "accélérer". Ce qui cause les variations, c'est que si un individu se déplace à grande vitesse par rapport à un immobile, son temps "propre" se désynchronise par rapport à celui de la personne immobile. Le voyageur "emporte" son temps propre avec lui, d'ailleurs, pour lui, tout semble normal...Le temps du voyageur n'accélère ni ne ralenti...Il n'est simplement plus "en phase" avec celui de la personne immobile.. Afficher tout Je connaissais ce principe, mais je connais aussi le principe de relativité restreinte, et je dois dire que les deux me semblent se contredire.
En effet, si l'on considère que le mouvement est une question de point de vue, de référentiel, alors pourquoi ce serait celui-ci qui dépense de l'énergie pour se déplacer par rapport à un point A qui verrait le temps du point A accéléré, et non l'inverse ? Quelle loi vient faire exception au principe de relativité restreinte ?
Si quelqu'un pouvait m'expliquer, ce serait gentil. Qu'il n'hésite pas à me demander de reformuler ma question.

Posté le

android

(2)

Répondre