La robotique va faire de plus en plus face à la vallée dérangeante

Proposé par
le
dans

La vallée dérangeante est une théorie introduite dans les années 70 par le scientifique Masahiro Mori. Elle énonce que plus un robot humanoïde est similaire à un humain et plus ses imperfections nous paraissent monstrueuses. À partir d'un certain niveau de perfection, la vallée sera dépassée et le robot sera accepté. Cette théorie est d'actualité, car les progrès de la robotique amènent à des robots en pleine vallée dérangeante.


Commentaires préférés (3)

Je suis paumé avec ce terme de vallée
La seule que je connaisse c'est celle de Dana où rien ne vaut le mano à mano

a écrit : j'ai du mal a comprendre, pas vous? En gros, si un robot humanoïde très ressemblant à un humain ne clique jamais des yeux ce sera beaucoup plus malaisant que si le robot ne ressemble pas beaucoup à un humain. Et du coup on s'en rend de plus en plus compte avec l'apparition de robots de plus en plus perfectionnés

Posté le

windowsphone

(221)

Répondre

a écrit : Derangeant d'un point de vue esthétique ou en terme de fonctionnalité ? Du point de vue du ressenti humain.
Les machines actuelles sont déjà d'un niveau remarquable et on peut commencer à s'identifier à ces robots.

La vallée de l'étrange doit être vue comme un graphe:
Les performances de la machine sont toujours meilleures et nous, en tant qu'hommes, leur faisons de plus en plus confiance, quitte à leur déléguer des tâches.
Puis on arrive à cette vallée. Les performances ne baissent pas et continuent même de grimper, cependant le robot est déjà très proche du fonctionnement humain tout en étant une machine.
Imaginez un être à l'apparence humaine mais avec un détail trahissant sa nature. Ses yeux par exemple.
La vallée de l'étrange représentera alors le malaise que l'homme ressentira immanquablement face à un robot mi-humain.
On peut faire une analogie avec la ségrégation raciale ou la misogynie j'imagine, la différence encourageant l'exclusion.

Puis le robot aura un niveau de ressemblance tel que nous pourrons réellement les accepter en tant qu'humains à part entière et non seulement leur déléguer des tâches mais aussi se lier d'amitié etc.


Tous les commentaires (43)

Derangeant d'un point de vue esthétique ou en terme de fonctionnalité ?

Posté le

android

(10)

Répondre

Je suis paumé avec ce terme de vallée
La seule que je connaisse c'est celle de Dana où rien ne vaut le mano à mano

j'ai du mal a comprendre, pas vous?

Posté le

windowsphone

(18)

Répondre

a écrit : j'ai du mal a comprendre, pas vous? En gros, si un robot humanoïde très ressemblant à un humain ne clique jamais des yeux ce sera beaucoup plus malaisant que si le robot ne ressemble pas beaucoup à un humain. Et du coup on s'en rend de plus en plus compte avec l'apparition de robots de plus en plus perfectionnés

Posté le

windowsphone

(221)

Répondre

a écrit : Derangeant d'un point de vue esthétique ou en terme de fonctionnalité ? Du point de vue du ressenti humain.
Les machines actuelles sont déjà d'un niveau remarquable et on peut commencer à s'identifier à ces robots.

La vallée de l'étrange doit être vue comme un graphe:
Les performances de la machine sont toujours meilleures et nous, en tant qu'hommes, leur faisons de plus en plus confiance, quitte à leur déléguer des tâches.
Puis on arrive à cette vallée. Les performances ne baissent pas et continuent même de grimper, cependant le robot est déjà très proche du fonctionnement humain tout en étant une machine.
Imaginez un être à l'apparence humaine mais avec un détail trahissant sa nature. Ses yeux par exemple.
La vallée de l'étrange représentera alors le malaise que l'homme ressentira immanquablement face à un robot mi-humain.
On peut faire une analogie avec la ségrégation raciale ou la misogynie j'imagine, la différence encourageant l'exclusion.

Puis le robot aura un niveau de ressemblance tel que nous pourrons réellement les accepter en tant qu'humains à part entière et non seulement leur déléguer des tâches mais aussi se lier d'amitié etc.

Quand je pense qu'on ne trouve aucun robot qui fasse une vraie mayonnaise, je me rassure en me disant que je ne verrai pas "ça" avant de mourir.
Si on fait un jour des robots vraiment intelligents, exonérés des lois d’Asimov, leur première mission devra être d'éradiquer les humains, pour sauver tout le reste. Et pis c'est tout!

a écrit : Et bein désolé, mais je comprends absolument rien à ce schéma. Avec le zombie, la marionnette bunraku et le cadavre... Le schéma représente deux courbes; les termes "zombies", "cadavre", "animal en peluche" ou "robot industriel" pointent un point d'une des deux courbes.

Observe une seule des deux lignes en la suivant de gauche à droite: l'antropomorphisme augmente, autrement dit la fidélité par rapport au modèle humain.

L'exemple de "l'animal en peluche" qui passe ensuite au statut de "cadavre" est parlant: il suffit de penser à des séries comme "Esprits criminels" où certains tueurs en série habillent et maquillent leurs victimes afin d'en faire des poupées plus réalistes...
Pas besoin d'expliquer en quoi celà est dérangeant.

C'est un exemple grossier qui explique néanmoins le malaise ressenti face à une main artificielle par exemple (présente également sur le graphe).

a écrit : Je suis paumé avec ce terme de vallée
La seule que je connaisse c'est celle de Dana où rien ne vaut le mano à mano
Je crois que le terme "vallée" correspond à la silhouette du graphique qui représente la variation de la familiarité que nous avons avec les robots. La "vallée" étant le moment ou la courbe baisse énormément d'un coup puis remonte tout aussi brusquement, formant comme une vallée sur le graphique.

Posté le

android

(14)

Répondre

En gros, si tu vois un robot qui ne ressemble pas à un humain, aucun problème, tu n'as pas de malaise (r2d2 par exemple) . Si tu vois un robot qui ressemble à un humain, mais qui n'est clairement pas un humain (certains robots japonais, les poupée sexuelles réalistes, ou les frères bogdnanov) alors, les humains ressentirons globalement une sorte de malaise/dégoût/rejet, qui s'apparenterait au sentiment ressenti en regardant un cadavre. Par contre, si une machine ressemblait totalement à un humain (blade runner ou terminator par exemple), tu n'as plus ce sentiment de dégoût, car ton cerveau est berné et ne ressent plus le côté "morbide" de cette vision.

Posté le

android

(57)

Répondre

Je pense que cette vidéo sur youtube est plus explicite :
www.youtube.com/watch?v=CNdAIPoh8a4

Quand on voit les humanoïdes à 1:25 sur la vidéo ou bien celui de fin, on voit que ce sont des robots et non des humains et ils nous paraissent effectivement monstrueux.
S'ils étaient encore plus réalistes, on ne verrait pas la différence avec un humain.
S'ils étaient moins réalistes, on aurait juste l'impression d'être devant un robot tels qu'on peut les voir dans la science fiction.
Mais ce niveau intermédiaire rend le robot étrangement monstrueux.
Personnellement j'ai ressenti ça.

Pourquoi un robot doit il nous ressembler?

Il doit être adapté à la ou les tâches qu'on lui demande

Même si il a des capacités de décisions pourquoi les ingénieurs le doteraient uniquement de 2 bras alors que 3 iraient mieux?

a écrit : Je crois que le terme "vallée" correspond à la silhouette du graphique qui représente la variation de la familiarité que nous avons avec les robots. La "vallée" étant le moment ou la courbe baisse énormément d'un coup puis remonte tout aussi brusquement, formant comme une vallée sur le graphique. Merci

C'est ce même phénomène qui rends les gens mal a l'aise avec les clowns. On reconnait les caractéristiques humaines, mais le maquillage pour faire de grands yeux, une grande bouche et d'immenses pieds et mains dérangent énormément, car non-humaine.

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Quand je pense qu'on ne trouve aucun robot qui fasse une vraie mayonnaise, je me rassure en me disant que je ne verrai pas "ça" avant de mourir.
Si on fait un jour des robots vraiment intelligents, exonérés des lois d’Asimov, leur première mission devra être d'éradiquer les humains, pour sauve
r tout le reste. Et pis c'est tout! Afficher tout
Pas forcément, les lois d'Asimov sont obsolètes depuis le temps (début des années 80) où on a donné le pouvoir aux machines de passer outre la programmation, ne serais ce que pour s'éteindre d'elle-même en cas de problème.

J'ajoute qu'il n'y a pas de raisons pour qu'une IA soit plus conne qu'un humain, l'avenir nous le dira.

a écrit : En gros, si tu vois un robot qui ne ressemble pas à un humain, aucun problème, tu n'as pas de malaise (r2d2 par exemple) . Si tu vois un robot qui ressemble à un humain, mais qui n'est clairement pas un humain (certains robots japonais, les poupée sexuelles réalistes, ou les frères bogdnanov) alors, les humains ressentirons globalement une sorte de malaise/dégoût/rejet, qui s'apparenterait au sentiment ressenti en regardant un cadavre. Par contre, si une machine ressemblait totalement à un humain (blade runner ou terminator par exemple), tu n'as plus ce sentiment de dégoût, car ton cerveau est berné et ne ressent plus le côté "morbide" de cette vision. Afficher tout Merci, explication simple, parce que les graphiques et les notions abstraites, c'est pas clair.

a écrit : Pourquoi un robot doit il nous ressembler?

Il doit être adapté à la ou les tâches qu'on lui demande

Même si il a des capacités de décisions pourquoi les ingénieurs le doteraient uniquement de 2 bras alors que 3 iraient mieux?
C'est exactement ce que je voulais dire, à quoi ça sert qu'un robot qui fait le ménage et la bouffe ressemble à Mme Doubtfire? On lui demande(ra) juste de faire son boulot quoi! Ranafout qu'il ressemble à un grille pain où à un télétubbies!

Cette idée d'imiter l'humain pour moi c'est une perte de temps inutile voire dangereuse. C3PO est déjà bien assez chiant pour qu'on lui donne en plus des expressions^^

Après tout, es ce qu'on essaie de faire ressembler nos bagnoles à des chevaux et nos avions à des piafs? Alors pourquoi vouloir faire ressembler des robots à des humains? Je comprends vraiment pas ce délire, à part pour les sexbots peut être...

Uncanny valley en anglais

a écrit : Pourquoi un robot doit il nous ressembler?

Il doit être adapté à la ou les tâches qu'on lui demande

Même si il a des capacités de décisions pourquoi les ingénieurs le doteraient uniquement de 2 bras alors que 3 iraient mieux?
Je pense que la verité à laquelle les ingénieurs veulent tout faire pour s'en approcher le modèle parfait, est l'être humain. Tout le monde veut être Dieu.

Posté le

windowsphone

(7)

Répondre