Le fusil de Tchekhov permet d'utiliser des éléments de l'intrigue

Proposé par
le

Le fusil de Tchekhov, du dramaturge du même nom, est une technique littéraire souvent utilisée au cinéma ou à la télévision. Lors de la narration, si un objet ou un personnage est mentionné même de manière anodine, il aura un intérêt dans la suite du récit sans que le spectateur ne s'en doute lors de sa première apparition. De nombreuses séries policières utilisent constamment cette technique.

Pour ceux y prêtant attention et ayant l'habitude de cette technique, il peut permettre de deviner la suite de l'intrigue.


Commentaires préférés (3)

Dans les 8 Salopards de Tarantino, un fusil est caché dès le début du film sous une table. Elle permet de savoir directement qu'il y aura des scènes de tir plus tard dans le film.

Posté le

android

(122)

Répondre

a écrit : Je dirai même que c'est un tort d'utiliser cette technique, sauf à la maîtriser à la perfection. Parce que dans certains cas, ça permet au spectateur de deviner un événement à venir, et donc ça ne crée aucune surprise. Oui mais justement un spectateur qui réussi à deviner un événement de l'intrigue est une spectateur flatté et fier de sa perspicacité. Même si un "fusil de Tchekhov" lui offre l’information sur un plateau !

C'est aussi ça le cinéma, faire participer le spectateur à l'intrigue. Lors des quiproquo de théâtre ou de thriller de cinéma, le spectateur aime savoir alors que les personnages eux même ne savent pas ! Et oui on a un ego a flatté et les réalisateurs le savent bien :)

a écrit : Dans les 8 Salopards de Tarantino, un fusil est caché dès le début du film sous une table. Elle permet de savoir directement qu'il y aura des scènes de tir plus tard dans le film. Je pense qu'on peut même dire: Dans les films de Tarantino on sait directement qu'il y aura des scènes de tir plus tard.


Tous les commentaires (35)

Je dirai même que c'est un tort d'utiliser cette technique, sauf à la maîtriser à la perfection. Parce que dans certains cas, ça permet au spectateur de deviner un événement à venir, et donc ça ne crée aucune surprise.

Dans les 8 Salopards de Tarantino, un fusil est caché dès le début du film sous une table. Elle permet de savoir directement qu'il y aura des scènes de tir plus tard dans le film.

Posté le

android

(122)

Répondre

Et c'est toujours la que quelqu'un crie devant le film "Ah mais oui c'était évident on l'a vu au début du film!!"

a écrit : Je dirai même que c'est un tort d'utiliser cette technique, sauf à la maîtriser à la perfection. Parce que dans certains cas, ça permet au spectateur de deviner un événement à venir, et donc ça ne crée aucune surprise. Oui mais justement un spectateur qui réussi à deviner un événement de l'intrigue est une spectateur flatté et fier de sa perspicacité. Même si un "fusil de Tchekhov" lui offre l’information sur un plateau !

C'est aussi ça le cinéma, faire participer le spectateur à l'intrigue. Lors des quiproquo de théâtre ou de thriller de cinéma, le spectateur aime savoir alors que les personnages eux même ne savent pas ! Et oui on a un ego a flatté et les réalisateurs le savent bien :)

Le film Funny Games (US) de Michael Haneke, que je trouve personnellement incroyable, joue avec le fusil de tchekov, et du coup fait tourner le spectateur averti en bourrique.

Attention, ce film est extrêmement violent sans pour autant montrer aucune violence.

Je recommande chaudement ce film, d'autant que tous les acteurs sont au max.

Posté le

android

(33)

Répondre

a écrit : Dans les 8 Salopards de Tarantino, un fusil est caché dès le début du film sous une table. Elle permet de savoir directement qu'il y aura des scènes de tir plus tard dans le film. Je pense qu'on peut même dire: Dans les films de Tarantino on sait directement qu'il y aura des scènes de tir plus tard.

Dans un registre plus light, c'est exactement ce que s'amuse constamment à faire Eiichiro Oda dans One Piece. Les indices sont carrément partout et se recoupent plus tard (voire beaucoup plus tard), pour donner une cohésion à l'histoire en général. M'est avis que ça participe largement à en faire un manga intéressant :)

a écrit : Le film Funny Games (US) de Michael Haneke, que je trouve personnellement incroyable, joue avec le fusil de tchekov, et du coup fait tourner le spectateur averti en bourrique.

Attention, ce film est extrêmement violent sans pour autant montrer aucune violence.

Je recommande chaudement ce fil
m, d'autant que tous les acteurs sont au max. Afficher tout
L'ayant vu je dirais qu'il est réussi tant il est oppressant, mais je ne le recommande pas. Je le trouve d'une telle perversion assumée, que s'en est profondément malsain, il a d'ailleurs été nommé film le plus dérangeant de son année. À vous de voir si un visionnage vous intéresse mais je conseil de ne pas le regarder avant de dormir ou de faire une coupure ensuite pour se vider la tête (interdit aux -16 pour info).
J'ai vu la version autrichienne de 1997, je ne me prononce donc pas sur le remake.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : L'ayant vu je dirais qu'il est réussi tant il est oppressant, mais je ne le recommande pas. Je le trouve d'une telle perversion assumée, que s'en est profondément malsain, il a d'ailleurs été nommé film le plus dérangeant de son année. À vous de voir si un visionnage vous intéresse mais je conseil de ne pas le regarder avant de dormir ou de faire une coupure ensuite pour se vider la tête (interdit aux -16 pour info).
J'ai vu la version autrichienne de 1997, je ne me prononce donc pas sur le remake.
Afficher tout
C'est vrai qu'il y a un côté malsain.
Mais là où je l'ai trouvé intéressant, c'est quand on se pose la question du pourquoi, qu'est ce qui rend ce film si oppressant ?

Et au final, c'est un ensemble de petits détails qui le rend suffocant, sans violence ou trucs crades à l'écran.
Et parmi ces détails, y'a du fusil de tchekov.

Posté le

android

(9)

Répondre

Un exemple simple : les gadgets de James bond. Tous les objets qu'on lui propose vont servir dans le film. Il n'est jamais arrivé qu'on dise à James bond : tiens prends cette montre laser, et qu'il ne s'en serve pas ensuite. Certains réalisateurs jouent avec ça. L'exemple le plus drôle que je me souvienne est le missile "belle mère" dans Iron man 2.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Un exemple simple : les gadgets de James bond. Tous les objets qu'on lui propose vont servir dans le film. Il n'est jamais arrivé qu'on dise à James bond : tiens prends cette montre laser, et qu'il ne s'en serve pas ensuite. Certains réalisateurs jouent avec ça. L'exemple le plus drôle que je me souvienne est le missile "belle mère" dans Iron man 2. Afficher tout Pas belle-mère. Ex-femme ;) (en tout cas dans la version française)

Pour ceux qui connaisse la série Mentalist ( le vendredi soir sur 6ter) il y a ça a chaque seconde et c'est justement ces détails qu'il remarque.

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre

J'ai entendu parlé du fusil de Tchekhov dans l'émission de Karim Debbache : Chroma. Il en parle lors de l'épisode sur le film Signes de Shyamalan avec Mel Gibson.
D'ailleurs je recommande fortement Chroma, de même que son émission précédente Crossed sur le jeu vidéo au cinéma. Les deux sont très drôles, la critique y est très intéressante et on y apprend beaucoup de choses sur le cinéma.

a écrit : Je pense qu'on peut même dire: Dans les films de Tarantino on sait directement qu'il y aura des scènes de tir plus tard. Véridique

a écrit : J'ai entendu parlé du fusil de Tchekhov dans l'émission de Karim Debbache : Chroma. Il en parle lors de l'épisode sur le film Signes de Shyamalan avec Mel Gibson.
D'ailleurs je recommande fortement Chroma, de même que son émission précédente Crossed sur le jeu vidéo au cinéma. Les deux sont tr
ès drôles, la critique y est très intéressante et on y apprend beaucoup de choses sur le cinéma. Afficher tout
Devrait être en top commentaires pour faire découvrir ces 2 émissions à un max de monde.
Kamel Debiche tu poutres. Et Jeremy. Et Jurassic Park c'est le meilleur film du monde.

Posté le

android

(8)

Répondre

Personnellement, je trouve que c'est assez évident à voir dans les séries. Ça me permet toujours de connaitre le coupable avant le "dénouement". Parfois, avec mon chéri, on en fait un jeu pour savoir qui a raison. Mais JMCMB car je ne savais pas que ça s'appelait le fusil de Tchekhov.

Posté le

android

(7)

Répondre

Comme pour Breaking bad... Je n'en dirai pas plus pour ceux qui n'ont pas encore vu ce chef d'œuvre ;)

Plus communément appellé "Set-up/Pay -off" de nos jours

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pas belle-mère. Ex-femme ;) (en tout cas dans la version française) Merci, j'ai du confondre avec autre chose ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Dans les 8 Salopards de Tarantino, un fusil est caché dès le début du film sous une table. Elle permet de savoir directement qu'il y aura des scènes de tir plus tard dans le film. Pareil pour Interstellar avec la montre posée sur l'étagère de la bibliothèque !

Posté le

android

(0)

Répondre