Un soldat qui refusait de tuer a reçu la Medal of Honor

Proposé par
Invité
le
dans

Desmond Doss, un soldat américain, refusa de porter une arme durant la Seconde Guerre mondiale en raison de ses convictions religieuses et fut donc objecteur de conscience. Affecté à un poste d'infirmier, il sauva de nombreuses vies grâce à un courage extraordinaire, n'hésitant pas à aller chercher les blessés au milieu des balles pour les ramener à l'abri. Pour ces actes de bravoure (il aurait sauvé 75 vies durant la bataille d'Okinawa), il reçut la prestigieuse Medal of Honor.

Un film fut réalisé sur sa vie : "Tu ne tueras point".


Commentaires préférés (3)

Très bon film d'ailleurs, Andrew Garfield m'a étonné dans ce rôle ( ça change de Spiderman :) )

Sauver des vies et refuser d'en prendre
En temps de guerre je dis bravo

a écrit : Complètement fou et si beau.
je pense que déjà il devais pas y en avoir beaucoup qui partager ses convictions ,mais qui de plus, survive la ou tant y ont laissé leur vies. Il doit pas y en avoir des masses.
En tout les cas son courage et sa folie me dépasse d'entendement.
Bravo MONSIEUR.
Effectivement très peu partageaient son avis, ses supérieurs firent leur maximum pour le faire exempter allant jusqu'à motiver ses camarades à le tabasser pour le faire renoncer à partir au front de peur qu'il soit un poids pour eux et estimant que c'était une peureuse ... après la guerre son capitaine qui fut l'un de ses principaux détracteurs avant de partir au front reconnu ne s'être jamais autant trompé sur quelqu'un que sur le soldat desmond

Un vrai héro

Posté le

android

(158)

Répondre


Tous les commentaires (31)

Très bon film d'ailleurs, Andrew Garfield m'a étonné dans ce rôle ( ça change de Spiderman :) )

Sauver des vies et refuser d'en prendre
En temps de guerre je dis bravo

Complètement fou et si beau.
je pense que déjà il devais pas y en avoir beaucoup qui partager ses convictions ,mais qui de plus, survive la ou tant y ont laissé leur vies. Il doit pas y en avoir des masses.
En tout les cas son courage et sa folie me dépasse d'entendement.
Bravo MONSIEUR.

Posté le

android

(16)

Répondre

Désolé par avance mais son surnom ce n'était pas couille de mammouth par hasard?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Complètement fou et si beau.
je pense que déjà il devais pas y en avoir beaucoup qui partager ses convictions ,mais qui de plus, survive la ou tant y ont laissé leur vies. Il doit pas y en avoir des masses.
En tout les cas son courage et sa folie me dépasse d'entendement.
Bravo MONSIEUR.
Effectivement très peu partageaient son avis, ses supérieurs firent leur maximum pour le faire exempter allant jusqu'à motiver ses camarades à le tabasser pour le faire renoncer à partir au front de peur qu'il soit un poids pour eux et estimant que c'était une peureuse ... après la guerre son capitaine qui fut l'un de ses principaux détracteurs avant de partir au front reconnu ne s'être jamais autant trompé sur quelqu'un que sur le soldat desmond

Un vrai héro

Posté le

android

(158)

Répondre

Film de Mel Gibson, un des meilleurs films de guerre que j'ai vu jusqu'à présent !

Une chose m'étonne quand même. En tant que soldat, il n'aurait pas du laisser ses convictions religieuses prendre le pas sur son devoir de soldat car en tant que militaire, un homme représente l'Etat et non une religion. Je reconnais toute la noblesse de cet homme et d'ailleurs il fut affecté a une unité médicale en raison de ses convictions mais en soi s'engager volontairement en plus dans l'armée en déclarant d'emblée que l'on refuse de tuer est absurde. Si ses supérieurs l'avaient placé dans une unité de combat, je ne pense pas que le jugement aurait été identique.
Mais comme il a sauvé autant de monde sans nuire à quiconque, force est de constater qu'il est un homme de bien.

Posté le

android

(9)

Répondre

J'ai un problème avec cette histoire, bien qu'étant un passionné de cette époque, je croyais que les soldats américains étaient des volontaires. Comment un homme se retrouve sur le front alors ?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : J'ai un problème avec cette histoire, bien qu'étant un passionné de cette époque, je croyais que les soldats américains étaient des volontaires. Comment un homme se retrouve sur le front alors ? Desmond était volontaire ( dans le film en tout cas ), mais il refusa tout de même de porter une arme, d'où les conflits avec ses supérieurs hiérarchiques

a écrit : J'ai un problème avec cette histoire, bien qu'étant un passionné de cette époque, je croyais que les soldats américains étaient des volontaires. Comment un homme se retrouve sur le front alors ? Il était volontaire pour faire la guerre mais ne voulait pas porter le fusil pour n'ôter la vie à personne. Son vœu était de sauver des vies sur le front en tant qu'infirmier. Au cours de cette bataille il sauvera également des ennemis. Un film à voir !

a écrit : Il était volontaire pour faire la guerre mais ne voulait pas porter le fusil pour n'ôter la vie à personne. Son vœu était de sauver des vies sur le front en tant qu'infirmier. Au cours de cette bataille il sauvera également des ennemis. Un film à voir ! J'ai pas vu le film, ma question va peut être paraître bizarre, pourquoi n'a t'il pas postuler directement pour être infirmier ? Cela ne se fait pas ?

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : J'ai pas vu le film, ma question va peut être paraître bizarre, pourquoi n'a t'il pas postuler directement pour être infirmier ? Cela ne se fait pas ? Il a bien postulé pour être infirmier, mais comme chaque soldat l'infirmier doit suivre un entraînement au combat et aux armes et surtout un infirmier comme chaque soldat porte une arme au front, chose que Doss refusait catégoriquement. Après on peux peut être se poser la question, si il voulait vraiment servir son pays sans tuer, pourquoi ne pas essayer d'entrer dans un service de logistique ou de renseignements par exemple ? Mais cela ne devait pas être si simple et surtout tant mieux qu'il ai pu partir au front, sans quoi il n'aurait pu sauver la vie de tous ces soldats

Posté le

android

(5)

Répondre

Ils auraient dû créer une medaille en son nom, peu de gens la porterai je pense....

Posté le

android

(3)

Répondre

Oui une histoire exceptionnelle et un GRAND film réalisé par le formidable Mel Gibson, le premier depuis 10 ans et "Apocalypto", ce film "Hacksaw Ridge" en VO qui lui a valu une standing ovation de 10 minutes quand le public du festival de Venise l'a découvert.
www.youtube.com/watch?v=R3j8brm25Ao

a écrit : J'ai pas vu le film, ma question va peut être paraître bizarre, pourquoi n'a t'il pas postuler directement pour être infirmier ? Cela ne se fait pas ? Oui je le suis posée la même question

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Désolé par avance mais son surnom ce n'était pas couille de mammouth par hasard? Si. Mais au pluriel.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Une chose m'étonne quand même. En tant que soldat, il n'aurait pas du laisser ses convictions religieuses prendre le pas sur son devoir de soldat car en tant que militaire, un homme représente l'Etat et non une religion. Je reconnais toute la noblesse de cet homme et d'ailleurs il fut affecté a une unité médicale en raison de ses convictions mais en soi s'engager volontairement en plus dans l'armée en déclarant d'emblée que l'on refuse de tuer est absurde. Si ses supérieurs l'avaient placé dans une unité de combat, je ne pense pas que le jugement aurait été identique.
Mais comme il a sauvé autant de monde sans nuire à quiconque, force est de constater qu'il est un homme de bien.
Afficher tout
Il n'y a que très peu d'états laïques dans le monde. Par conséquent, il est possible de représenter à la fois un État et une religion. Enfin, dans l'absolu, parce que dans les faits actuels, la plupart des pays sont surtout séculiers et n'ont plus réellement de religion d'état.

Cela dit, je suis toujours autant sidéré de voir l'étendue des paradoxes aux USA... "In god we trust", un soldat qui refuse de tuer pendant la WWII, des soldats végétaliens en ce moment même en Afghanistan, et la peine de mort encore en vigueur dans la grande majorité des états...

a écrit : Il était volontaire pour faire la guerre mais ne voulait pas porter le fusil pour n'ôter la vie à personne. Son vœu était de sauver des vies sur le front en tant qu'infirmier. Au cours de cette bataille il sauvera également des ennemis. Un film à voir ! Euh le titre du film svp

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il n'y a que très peu d'états laïques dans le monde. Par conséquent, il est possible de représenter à la fois un État et une religion. Enfin, dans l'absolu, parce que dans les faits actuels, la plupart des pays sont surtout séculiers et n'ont plus réellement de religion d'état.

C
ela dit, je suis toujours autant sidéré de voir l'étendue des paradoxes aux USA... "In god we trust", un soldat qui refuse de tuer pendant la WWII, des soldats végétaliens en ce moment même en Afghanistan, et la peine de mort encore en vigueur dans la grande majorité des états... Afficher tout
Je parlais uniquement dans le cas d'un état laïque comme l'étaient les EU même si la religion y est très présente. Effectivement, dans le cas contraire, un soldat peut autant voire plus être au service de la religion que de l'état.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il a bien postulé pour être infirmier, mais comme chaque soldat l'infirmier doit suivre un entraînement au combat et aux armes et surtout un infirmier comme chaque soldat porte une arme au front, chose que Doss refusait catégoriquement. Après on peux peut être se poser la question, si il voulait vraiment servir son pays sans tuer, pourquoi ne pas essayer d'entrer dans un service de logistique ou de renseignements par exemple ? Mais cela ne devait pas être si simple et surtout tant mieux qu'il ai pu partir au front, sans quoi il n'aurait pu sauver la vie de tous ces soldats Afficher tout Parce que au fond... Être utile c est aussi inspiré les autres...
Parce que au fond faire la différence... C est faire ce que personne d autre n à fais avant lui. Et d une manière différente... Car sinon comment montré l exemple planqué derrière un bureau ?!

Et parce que au fond aujourd'hui grâce à tout ça son histoire résonne aujourd'hui jusqu à nous.
Et il est beau de se dire... Que la religion sans entrer dans l'amalgame...fais suivre à certains hommes... Des chemins si grand... si Incroyable...
Que l'on se rend compte que ses personnes la ... N aurait certainement rien accompli si leur foi n'était pas un moteur.
Et venant d un athée comme moi c est quelque chose de l écrire...

Posté le

android

(5)

Répondre