Le dresseur des dauphins Flipper est devenu militant

Proposé par
Invité
le

Les dauphins de la série Flipper ont tous été dressés par le dresseur Richard O'Barry, jusqu'à la mort du dernier dauphin (Kathy) dans ses bras, qu'il considéra comme un suicide (cette dernière ayant fermé son évent). Après cet évènement, il se consacra à de l'activisme afin de libérer les dauphins des delphinariums, étant le personnage principal de The Cove, Oscar du meilleur film documentaire en 2010 sur la chasse annuelle aux dauphins de Taiji au Japon.


Commentaires préférés (3)

Je vous conseille de voir black fish ! Ça donne pas envie de retourner à marineland. .....

Posté le

android

(102)

Répondre

On pourrait penser qu'il est impossible pour ces sympathiques cétacés de se suicider en bloquant leur respiration mais absolument pas. C'est douloureux mais ils n'ont pas le réflexe obligent à respirer quitte à se noyer. C'est le cas des tortues également qui peuvent bloquer leur respiration sous l'eau quitte à étouffer dans d'atroces souffrances lorsqu'elles sont cernées par des requins qui les empêchent de remonter à la surface.
Dans tous les cas, les delphinarium et autres centres de dressage d'orques et d'otaries sont des aberrations monstrueuses contre lesquelles il faut lutter au même titre que les cirques avec des animaux. Le plaisir des gens et l'argent ne sont en aucun cas des prétextes pour torturer les animaux dans des conditions ignobles. Je vous invite à vous renseigner sur les méthodes de dressages des animaux dans ce genre d'endroit. Un éléphant qui lève sa patte au dessus du sol ne le fait pas de manières naturelle, on y a placé un aiguillon pour que ça lui fasse mal de la poser.
Qu'en est il des zoos, me diriez vous si je n'étais pas en train de parler tout seul ? Les zoos sont des endroits touristiques, certes, lucratifs, certes... Mais ce sont surtout des endroits où l'on conserve des animaux dans des conditions proches de leur environnement naturel. La priorité de ces ménageries est justement la reproduction de l'environnement et ce sont les loges des animaux qui prennent le plus d'argent. Plus les zoos sont aidés et plus la confort des animaux sera facilité. Beaucoup d'espèces ne se retrouvent plus que dans les zoos et ces derniers permettent de les sauver et de les réintroduire. C'est le cas du cheval de Przewalsky. (pardon pour l'orthographe) Les zoos, enfin, sensibilisent les gens à ces problèmes qui sont souvent minimisés par rapport à ceux rencontrés par les hommes. Mais ils sont importants. Le trafic d'animaux, par exemple, est le troisième plus gros trafic après le sexe et la drogue. Les armes suivent de près. En sommes les zoos protègent, plaisent et instruisent.
Pour en revenir à Flipper, mais ça n'est pas un cas à part, de nombreux dauphins ont souffert dans un but lucratifs au détriment d'un bien être qui devrait être prioritaire dans ce monde où les soigneurs sont souvent les premiers bernés. Gardons à l'esprit qu'aimer un animal ou une personne ne nous prévient pas de lui faire du mal.
Personnez moi pour ce hors sujet. Mais je pense qu'il convient de se faire entendre lorsqu'un sujet nous tient à coeur. De ce fait, mon message est largement critiquable et je suis ouvert à la discussion.

Posté le

android

(425)

Répondre

Tout à fait d'accord avec ton commentaire sauf pour les zoos. En effet il y a des zoos suffisamment bien pour que les animaux se reproduisent, ce qui est quand même un bon signe, mais il y en a aussi d'horribles, je me souvient du grand singe au jardin des plantes, elle m'avait brise le coeur. Le zoo de doué la fontaine à côté de chez moi est très bien pour un zoo, mais les animaux restent enfermés dans des espaces beaucoup trop petits pour eux, alors en ce qui me concerne si je retourner voir des animaux en captivité, ce sera uniquement dans des réserves comme à Sigean, où leur conditions de vies sont suffisamment décentes.


Tous les commentaires (37)

Je vous conseille de voir black fish ! Ça donne pas envie de retourner à marineland. .....

Posté le

android

(102)

Répondre

On pourrait penser qu'il est impossible pour ces sympathiques cétacés de se suicider en bloquant leur respiration mais absolument pas. C'est douloureux mais ils n'ont pas le réflexe obligent à respirer quitte à se noyer. C'est le cas des tortues également qui peuvent bloquer leur respiration sous l'eau quitte à étouffer dans d'atroces souffrances lorsqu'elles sont cernées par des requins qui les empêchent de remonter à la surface.
Dans tous les cas, les delphinarium et autres centres de dressage d'orques et d'otaries sont des aberrations monstrueuses contre lesquelles il faut lutter au même titre que les cirques avec des animaux. Le plaisir des gens et l'argent ne sont en aucun cas des prétextes pour torturer les animaux dans des conditions ignobles. Je vous invite à vous renseigner sur les méthodes de dressages des animaux dans ce genre d'endroit. Un éléphant qui lève sa patte au dessus du sol ne le fait pas de manières naturelle, on y a placé un aiguillon pour que ça lui fasse mal de la poser.
Qu'en est il des zoos, me diriez vous si je n'étais pas en train de parler tout seul ? Les zoos sont des endroits touristiques, certes, lucratifs, certes... Mais ce sont surtout des endroits où l'on conserve des animaux dans des conditions proches de leur environnement naturel. La priorité de ces ménageries est justement la reproduction de l'environnement et ce sont les loges des animaux qui prennent le plus d'argent. Plus les zoos sont aidés et plus la confort des animaux sera facilité. Beaucoup d'espèces ne se retrouvent plus que dans les zoos et ces derniers permettent de les sauver et de les réintroduire. C'est le cas du cheval de Przewalsky. (pardon pour l'orthographe) Les zoos, enfin, sensibilisent les gens à ces problèmes qui sont souvent minimisés par rapport à ceux rencontrés par les hommes. Mais ils sont importants. Le trafic d'animaux, par exemple, est le troisième plus gros trafic après le sexe et la drogue. Les armes suivent de près. En sommes les zoos protègent, plaisent et instruisent.
Pour en revenir à Flipper, mais ça n'est pas un cas à part, de nombreux dauphins ont souffert dans un but lucratifs au détriment d'un bien être qui devrait être prioritaire dans ce monde où les soigneurs sont souvent les premiers bernés. Gardons à l'esprit qu'aimer un animal ou une personne ne nous prévient pas de lui faire du mal.
Personnez moi pour ce hors sujet. Mais je pense qu'il convient de se faire entendre lorsqu'un sujet nous tient à coeur. De ce fait, mon message est largement critiquable et je suis ouvert à la discussion.

Posté le

android

(425)

Répondre

Tout à fait d'accord avec ton commentaire sauf pour les zoos. En effet il y a des zoos suffisamment bien pour que les animaux se reproduisent, ce qui est quand même un bon signe, mais il y en a aussi d'horribles, je me souvient du grand singe au jardin des plantes, elle m'avait brise le coeur. Le zoo de doué la fontaine à côté de chez moi est très bien pour un zoo, mais les animaux restent enfermés dans des espaces beaucoup trop petits pour eux, alors en ce qui me concerne si je retourner voir des animaux en captivité, ce sera uniquement dans des réserves comme à Sigean, où leur conditions de vies sont suffisamment décentes.

Dans le genre MarineLand est une aberration! Et sans compter les cirques qui pavanent avec des lions dans des minuscules cages sur remorques... Bien loin de leur milieu naturel non? j'ai envie de pleurer quand je vois ça...

Heureusement en ce qui concerne les zoos, il y a un nouveau genre qui se développe: les animaux sont dans de gigantesques réserves naturelles, et ce sont les humains qui sont en cage, soit dans des couloirs qui traversent l'endroit, soit dans des véhicules. Un juste retour des choses.

a écrit : On pourrait penser qu'il est impossible pour ces sympathiques cétacés de se suicider en bloquant leur respiration mais absolument pas. C'est douloureux mais ils n'ont pas le réflexe obligent à respirer quitte à se noyer. C'est le cas des tortues également qui peuvent bloquer leur respiration sous l'eau quitte à étouffer dans d'atroces souffrances lorsqu'elles sont cernées par des requins qui les empêchent de remonter à la surface.
Dans tous les cas, les delphinarium et autres centres de dressage d'orques et d'otaries sont des aberrations monstrueuses contre lesquelles il faut lutter au même titre que les cirques avec des animaux. Le plaisir des gens et l'argent ne sont en aucun cas des prétextes pour torturer les animaux dans des conditions ignobles. Je vous invite à vous renseigner sur les méthodes de dressages des animaux dans ce genre d'endroit. Un éléphant qui lève sa patte au dessus du sol ne le fait pas de manières naturelle, on y a placé un aiguillon pour que ça lui fasse mal de la poser.
Qu'en est il des zoos, me diriez vous si je n'étais pas en train de parler tout seul ? Les zoos sont des endroits touristiques, certes, lucratifs, certes... Mais ce sont surtout des endroits où l'on conserve des animaux dans des conditions proches de leur environnement naturel. La priorité de ces ménageries est justement la reproduction de l'environnement et ce sont les loges des animaux qui prennent le plus d'argent. Plus les zoos sont aidés et plus la confort des animaux sera facilité. Beaucoup d'espèces ne se retrouvent plus que dans les zoos et ces derniers permettent de les sauver et de les réintroduire. C'est le cas du cheval de Przewalsky. (pardon pour l'orthographe) Les zoos, enfin, sensibilisent les gens à ces problèmes qui sont souvent minimisés par rapport à ceux rencontrés par les hommes. Mais ils sont importants. Le trafic d'animaux, par exemple, est le troisième plus gros trafic après le sexe et la drogue. Les armes suivent de près. En sommes les zoos protègent, plaisent et instruisent.
Pour en revenir à Flipper, mais ça n'est pas un cas à part, de nombreux dauphins ont souffert dans un but lucratifs au détriment d'un bien être qui devrait être prioritaire dans ce monde où les soigneurs sont souvent les premiers bernés. Gardons à l'esprit qu'aimer un animal ou une personne ne nous prévient pas de lui faire du mal.
Personnez moi pour ce hors sujet. Mais je pense qu'il convient de se faire entendre lorsqu'un sujet nous tient à coeur. De ce fait, mon message est largement critiquable et je suis ouvert à la discussion.
Afficher tout
Ton coup de cœur n'a rien d'un hors sujet, je t'assure.

Je suis ébahis devant les sentiments paradoxaux de ce dresseur devant qui son animal se suicide... Du fait de son propre dressage.
Je ne parle pas d'hypocrise, mais de l'engrenage terrible dans lequel il a due être broyé.
Le monde du business fait faire des choses attroces. :-/

Pire qu'un monstre il nous transforme en monstre.

Et dire que c'est probablement cette émission qui a le plus sensibilisé les gens à la proximité que nous avons avec ces annimaux. Et que c'est notre propre engouement qui a perpétué (et même financé) cette situation.
La aussi le paradoxe est effroyable...

:-/

a écrit : On pourrait penser qu'il est impossible pour ces sympathiques cétacés de se suicider en bloquant leur respiration mais absolument pas. C'est douloureux mais ils n'ont pas le réflexe obligent à respirer quitte à se noyer. C'est le cas des tortues également qui peuvent bloquer leur respiration sous l'eau quitte à étouffer dans d'atroces souffrances lorsqu'elles sont cernées par des requins qui les empêchent de remonter à la surface.
Dans tous les cas, les delphinarium et autres centres de dressage d'orques et d'otaries sont des aberrations monstrueuses contre lesquelles il faut lutter au même titre que les cirques avec des animaux. Le plaisir des gens et l'argent ne sont en aucun cas des prétextes pour torturer les animaux dans des conditions ignobles. Je vous invite à vous renseigner sur les méthodes de dressages des animaux dans ce genre d'endroit. Un éléphant qui lève sa patte au dessus du sol ne le fait pas de manières naturelle, on y a placé un aiguillon pour que ça lui fasse mal de la poser.
Qu'en est il des zoos, me diriez vous si je n'étais pas en train de parler tout seul ? Les zoos sont des endroits touristiques, certes, lucratifs, certes... Mais ce sont surtout des endroits où l'on conserve des animaux dans des conditions proches de leur environnement naturel. La priorité de ces ménageries est justement la reproduction de l'environnement et ce sont les loges des animaux qui prennent le plus d'argent. Plus les zoos sont aidés et plus la confort des animaux sera facilité. Beaucoup d'espèces ne se retrouvent plus que dans les zoos et ces derniers permettent de les sauver et de les réintroduire. C'est le cas du cheval de Przewalsky. (pardon pour l'orthographe) Les zoos, enfin, sensibilisent les gens à ces problèmes qui sont souvent minimisés par rapport à ceux rencontrés par les hommes. Mais ils sont importants. Le trafic d'animaux, par exemple, est le troisième plus gros trafic après le sexe et la drogue. Les armes suivent de près. En sommes les zoos protègent, plaisent et instruisent.
Pour en revenir à Flipper, mais ça n'est pas un cas à part, de nombreux dauphins ont souffert dans un but lucratifs au détriment d'un bien être qui devrait être prioritaire dans ce monde où les soigneurs sont souvent les premiers bernés. Gardons à l'esprit qu'aimer un animal ou une personne ne nous prévient pas de lui faire du mal.
Personnez moi pour ce hors sujet. Mais je pense qu'il convient de se faire entendre lorsqu'un sujet nous tient à coeur. De ce fait, mon message est largement critiquable et je suis ouvert à la discussion.
Afficher tout
D'accord avec toi pour les parcs, mais pas pour les zoo... Les animaux sont quand même enfermé dans des cages, à la limite des réserves, des zones où les animaux ont des énormes surfaces mais pas les zoos une cage reste une cage

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : D'accord avec toi pour les parcs, mais pas pour les zoo... Les animaux sont quand même enfermé dans des cages, à la limite des réserves, des zones où les animaux ont des énormes surfaces mais pas les zoos une cage reste une cage Les zoos sont très bien. Certes ceux qui manquent de moyen sont assez limites, mais la majorité n'ont absolument rien a se reprocher. Il y a une différence monumentale entre une réserve et un zoo et les cages utilisés dans ces derniers ne sont absolument pas une torture ou une quelconque maltraitance.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : On pourrait penser qu'il est impossible pour ces sympathiques cétacés de se suicider en bloquant leur respiration mais absolument pas. C'est douloureux mais ils n'ont pas le réflexe obligent à respirer quitte à se noyer. C'est le cas des tortues également qui peuvent bloquer leur respiration sous l'eau quitte à étouffer dans d'atroces souffrances lorsqu'elles sont cernées par des requins qui les empêchent de remonter à la surface.
Dans tous les cas, les delphinarium et autres centres de dressage d'orques et d'otaries sont des aberrations monstrueuses contre lesquelles il faut lutter au même titre que les cirques avec des animaux. Le plaisir des gens et l'argent ne sont en aucun cas des prétextes pour torturer les animaux dans des conditions ignobles. Je vous invite à vous renseigner sur les méthodes de dressages des animaux dans ce genre d'endroit. Un éléphant qui lève sa patte au dessus du sol ne le fait pas de manières naturelle, on y a placé un aiguillon pour que ça lui fasse mal de la poser.
Qu'en est il des zoos, me diriez vous si je n'étais pas en train de parler tout seul ? Les zoos sont des endroits touristiques, certes, lucratifs, certes... Mais ce sont surtout des endroits où l'on conserve des animaux dans des conditions proches de leur environnement naturel. La priorité de ces ménageries est justement la reproduction de l'environnement et ce sont les loges des animaux qui prennent le plus d'argent. Plus les zoos sont aidés et plus la confort des animaux sera facilité. Beaucoup d'espèces ne se retrouvent plus que dans les zoos et ces derniers permettent de les sauver et de les réintroduire. C'est le cas du cheval de Przewalsky. (pardon pour l'orthographe) Les zoos, enfin, sensibilisent les gens à ces problèmes qui sont souvent minimisés par rapport à ceux rencontrés par les hommes. Mais ils sont importants. Le trafic d'animaux, par exemple, est le troisième plus gros trafic après le sexe et la drogue. Les armes suivent de près. En sommes les zoos protègent, plaisent et instruisent.
Pour en revenir à Flipper, mais ça n'est pas un cas à part, de nombreux dauphins ont souffert dans un but lucratifs au détriment d'un bien être qui devrait être prioritaire dans ce monde où les soigneurs sont souvent les premiers bernés. Gardons à l'esprit qu'aimer un animal ou une personne ne nous prévient pas de lui faire du mal.
Personnez moi pour ce hors sujet. Mais je pense qu'il convient de se faire entendre lorsqu'un sujet nous tient à coeur. De ce fait, mon message est largement critiquable et je suis ouvert à la discussion.
Afficher tout
Merci pour ton intervention. Comme le disait Coluche, "Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas !"
C'est exactement la réflexion que je me suis faite la dernière fois que l'on m'a invité au cirque.
Je peux vous garantir que je ne remettrai plus jamais les pieds dans un cirque, même sur invitation.
J'ai souffert de voir les animaux en cage et j'ai expliqué cette souffrance à mes enfants.

J'invite la communauté scmb à fuire ce genre d'endroits, ainsi que les marinelands, je vous invite également pour ceux qui ont des enfants, à les éduqué dans le respect de la vie, qu'elle soit humaine, animale ou végétale.
Les enfants d'aujourd'hui seront les adultes de demain, à nous de faire le maximum pour en faire des humains respectueux de la planète et de la vie.

C'est à mon sens le meilleur moyen d'améliorer le monde dans laquelle nous vivons.

Posté le

android

(45)

Répondre

tilikum le héros malheureux de black fish est mort le 6 janvier , seul ds son bassin , si vous ne suivez pas cette actualité , sachez que sea vorld le plus grand propriétaire de parc aquatique aux etat unis et pourvoyeur de Antibes, entre autre, après de violentes campagnes de presse et des milliers de pétitions a décidé au bord de la faillite de ne plus présenter de numéro d'orque , de ne plus en prélever ds la nature, de ne plus faire d’élevage, coincé , Antibes a suivit , il n'y auras plus de numéro d'orque a Antibes non plus , celle encore en captivité seront les dernières, la place des orques est ds l’océan ,

a écrit : Je vous conseille de voir black fish ! Ça donne pas envie de retourner à marineland. ..... Ouais j'etais allé à "SeaWorld" en Floride le spectacle était plutôt cool jusqu'à que mon prof de littérature me montre ce documentaire je n'y retournerais jamais!

J'ai toujours eu du mal avec le zoo, je préfère de loin le parc animalier près de chez moi. Une des choses qui font tilter sur les zoos c'est de ce demander si tout le pop corn qu'on vous vends à l'entrée "pour les animaux" entre vraiment dans leurs alimentation. Voir un ours faire les cent pas pour en avoir, ça fait mal au coeur

Posté le

android

(5)

Répondre

Ouais c est bien, c'est un beau et juste combat. Maintenant oublions pas que des dauphins qui meurrent y en a beaucoup à cause de la pêche industrielle. La disparition des habitats et ressources aussi fait beaucoup de malheureux parmis les animaux (et les humains). Et tout ça pour de l'exploitaion de matières premières. Qu'on retrouve au supermarché et à ikea ou chaipas oú dans des produits à la c.. dont on peut se passer. Pour couronner le tout certains des mecs qui font leur beurre avec ça se paient de la corne de rhino en poudre pour stimuler leur vieille viande et se taper encore plus de p.... de quatorze ans. Et mainant y a plus d' rhino. Mais il leur reste les ailerons de requins!

a écrit : Tout à fait d'accord avec ton commentaire sauf pour les zoos. En effet il y a des zoos suffisamment bien pour que les animaux se reproduisent, ce qui est quand même un bon signe, mais il y en a aussi d'horribles, je me souvient du grand singe au jardin des plantes, elle m'avait brise le coeur. Le zoo de doué la fontaine à côté de chez moi est très bien pour un zoo, mais les animaux restent enfermés dans des espaces beaucoup trop petits pour eux, alors en ce qui me concerne si je retourner voir des animaux en captivité, ce sera uniquement dans des réserves comme à Sigean, où leur conditions de vies sont suffisamment décentes. Afficher tout Absolument d'accords avec toi concernant le Jardin des Plantes. Pour connaître bien le cas je peux me permettre d'en parler ici. La singerie du jardin est soumise à un projet de rénovation depuis des années qui concerne, bien entendu les orang-outans. Mais c'est un projet qui demande de l'argent et des moyens pour accorder une place à ces animaux dans un espace proche de leur habitat naturel. Il est bien évident que les soigneurs de cette ménagerie préféreraient voir les animaux évoluer dans ce genre d'espace plutôt que dans cet espace restreint. Mais il faut aussi savoir que la ménagerie du JDP est une ancienne ménagerie royale qui date d'une époque à laquelle on se foutait éperdument du bien-être des animaux et où l'on voulait seulement les observer comme des objets.
Le zoo de Vincennes, par exemple, ont été agrandit afin que le confort des animaux soit privilégié. Aujourd'hui c'est un zoo en plein expension et si tout n'est pas parfait, on peut néanmoins noter les efforts fournis dans ce sens.
Je ne suis pas non plus d'accord avec les personnes qui critiquent les cirques en général. Ce qui est critiquable c'est l'utilisation des animaux mais le cirque est un espace de spectacle vivant très intéressant. Moralité : à bas la torture, vive les cirques sans animaux !

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : On pourrait penser qu'il est impossible pour ces sympathiques cétacés de se suicider en bloquant leur respiration mais absolument pas. C'est douloureux mais ils n'ont pas le réflexe obligent à respirer quitte à se noyer. C'est le cas des tortues également qui peuvent bloquer leur respiration sous l'eau quitte à étouffer dans d'atroces souffrances lorsqu'elles sont cernées par des requins qui les empêchent de remonter à la surface.
Dans tous les cas, les delphinarium et autres centres de dressage d'orques et d'otaries sont des aberrations monstrueuses contre lesquelles il faut lutter au même titre que les cirques avec des animaux. Le plaisir des gens et l'argent ne sont en aucun cas des prétextes pour torturer les animaux dans des conditions ignobles. Je vous invite à vous renseigner sur les méthodes de dressages des animaux dans ce genre d'endroit. Un éléphant qui lève sa patte au dessus du sol ne le fait pas de manières naturelle, on y a placé un aiguillon pour que ça lui fasse mal de la poser.
Qu'en est il des zoos, me diriez vous si je n'étais pas en train de parler tout seul ? Les zoos sont des endroits touristiques, certes, lucratifs, certes... Mais ce sont surtout des endroits où l'on conserve des animaux dans des conditions proches de leur environnement naturel. La priorité de ces ménageries est justement la reproduction de l'environnement et ce sont les loges des animaux qui prennent le plus d'argent. Plus les zoos sont aidés et plus la confort des animaux sera facilité. Beaucoup d'espèces ne se retrouvent plus que dans les zoos et ces derniers permettent de les sauver et de les réintroduire. C'est le cas du cheval de Przewalsky. (pardon pour l'orthographe) Les zoos, enfin, sensibilisent les gens à ces problèmes qui sont souvent minimisés par rapport à ceux rencontrés par les hommes. Mais ils sont importants. Le trafic d'animaux, par exemple, est le troisième plus gros trafic après le sexe et la drogue. Les armes suivent de près. En sommes les zoos protègent, plaisent et instruisent.
Pour en revenir à Flipper, mais ça n'est pas un cas à part, de nombreux dauphins ont souffert dans un but lucratifs au détriment d'un bien être qui devrait être prioritaire dans ce monde où les soigneurs sont souvent les premiers bernés. Gardons à l'esprit qu'aimer un animal ou une personne ne nous prévient pas de lui faire du mal.
Personnez moi pour ce hors sujet. Mais je pense qu'il convient de se faire entendre lorsqu'un sujet nous tient à coeur. De ce fait, mon message est largement critiquable et je suis ouvert à la discussion.
Afficher tout
Clairement.

Seulement, si vous voulez bien m'excuser, je vais d'abord m'atteler à essayer résoudre les problèmes qui touchent les humains (genre esclavage, prostitution ou autres) avant de me préoccuper des animaux. Juste une question de priorité...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On pourrait penser qu'il est impossible pour ces sympathiques cétacés de se suicider en bloquant leur respiration mais absolument pas. C'est douloureux mais ils n'ont pas le réflexe obligent à respirer quitte à se noyer. C'est le cas des tortues également qui peuvent bloquer leur respiration sous l'eau quitte à étouffer dans d'atroces souffrances lorsqu'elles sont cernées par des requins qui les empêchent de remonter à la surface.
Dans tous les cas, les delphinarium et autres centres de dressage d'orques et d'otaries sont des aberrations monstrueuses contre lesquelles il faut lutter au même titre que les cirques avec des animaux. Le plaisir des gens et l'argent ne sont en aucun cas des prétextes pour torturer les animaux dans des conditions ignobles. Je vous invite à vous renseigner sur les méthodes de dressages des animaux dans ce genre d'endroit. Un éléphant qui lève sa patte au dessus du sol ne le fait pas de manières naturelle, on y a placé un aiguillon pour que ça lui fasse mal de la poser.
Qu'en est il des zoos, me diriez vous si je n'étais pas en train de parler tout seul ? Les zoos sont des endroits touristiques, certes, lucratifs, certes... Mais ce sont surtout des endroits où l'on conserve des animaux dans des conditions proches de leur environnement naturel. La priorité de ces ménageries est justement la reproduction de l'environnement et ce sont les loges des animaux qui prennent le plus d'argent. Plus les zoos sont aidés et plus la confort des animaux sera facilité. Beaucoup d'espèces ne se retrouvent plus que dans les zoos et ces derniers permettent de les sauver et de les réintroduire. C'est le cas du cheval de Przewalsky. (pardon pour l'orthographe) Les zoos, enfin, sensibilisent les gens à ces problèmes qui sont souvent minimisés par rapport à ceux rencontrés par les hommes. Mais ils sont importants. Le trafic d'animaux, par exemple, est le troisième plus gros trafic après le sexe et la drogue. Les armes suivent de près. En sommes les zoos protègent, plaisent et instruisent.
Pour en revenir à Flipper, mais ça n'est pas un cas à part, de nombreux dauphins ont souffert dans un but lucratifs au détriment d'un bien être qui devrait être prioritaire dans ce monde où les soigneurs sont souvent les premiers bernés. Gardons à l'esprit qu'aimer un animal ou une personne ne nous prévient pas de lui faire du mal.
Personnez moi pour ce hors sujet. Mais je pense qu'il convient de se faire entendre lorsqu'un sujet nous tient à coeur. De ce fait, mon message est largement critiquable et je suis ouvert à la discussion.
Afficher tout
J'aime bcp ce message et j'y ai appris bcp de choses

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Clairement.

Seulement, si vous voulez bien m'excuser, je vais d'abord m'atteler à essayer résoudre les problèmes qui touchent les humains (genre esclavage, prostitution ou autres) avant de me préoccuper des animaux. Juste une question de priorité...
Pourquoi devrait il y avoir une priorité des uns sur les autres ? Qui a décidé qu'il y aurait une hiérarchie ? Nous sommes tous des êtres vivants :-)

Posté le

android

(30)

Répondre

a écrit : Clairement.

Seulement, si vous voulez bien m'excuser, je vais d'abord m'atteler à essayer résoudre les problèmes qui touchent les humains (genre esclavage, prostitution ou autres) avant de me préoccuper des animaux. Juste une question de priorité...
Certes, il y a aussi beaucoup de souffrances humaines, personne ne dit le contraire ! Mais personnellement, moi, petite citoyenne lambda, l'esclavagisme, la prostitution, le traffic d'organes, les guerres de religion, je n'ai pas vraiment de moyens de lutter contre. En revanche, refuser d'alimenter le tiroir caisse d'un cirque ou d'un Marinland, ça c'est à ma portée, et je pense à la vôtre aussi.

Vous poser en grand défenseur de la cause humaine est ici hors de propos, et un peu orgueilleux, il me semble : " Hé, vous, qui vous préoccupez de la taille d'une pov'cage où n-est enfermé un pov n-animal, ouvrez les yeux, y a des humains qui souffrent encore plus !" Oui, merci, on est au courant. Et pourtant ça n'interdit pas le droit de s'indigner pour tout ce qui nous paraît injuste, si ?

Posté le

android

(45)

Répondre

D'ailleurs. Qu'en est-il de la loi interdisant les animaux dans les cirques ? Si quelqu'un a des infos là dessus...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Clairement.

Seulement, si vous voulez bien m'excuser, je vais d'abord m'atteler à essayer résoudre les problèmes qui touchent les humains (genre esclavage, prostitution ou autres) avant de me préoccuper des animaux. Juste une question de priorité...
On a pas un cœur pour les humains et un autre pour les animaux.