Les déchets d'uranium sont utilisés à des fins militaires

Proposé par
le
dans

Lors de l'enrichissement de l'uranium (qui consiste à augmenter la proportion d'uranium 235 dans un échantillon pour permettre l'utilisation dans une centrale nucléaire), le "déchet" obtenu, appelé l'uranium appauvri, a aussi son utilité, notamment en matière militaire, où il est utilisé notamment par les Etats-Unis comme blindage et comme munition.

L'uranium appauvri, est en effet très bon marché, du fait que les centres d'enrichissement en produisent en très larges quantités. Il est utilisé car il est plus dense que l'acier, ou que le tungstène. Toutefois, ce type de matériau soulève de fortes controverses à cause du fait qu'il se fragmente et libère des particules radioactives lorsqu'il est soumis à un fort stress, ce qui arrive souvent dans le cadre de telles utilisations. C'est pourquoi de nos jours, les États-Unis sont les seuls à utiliser l'uranium appauvri à de telles fins.


Commentaires préférés (3)

Pour donner une idée de l'efficacité de l'UA par rapport au tungstène habituellement utilisé, les chars américains embarquent des canons datant des années 80, sensiblement inférieurs aux canons les plus récents qu'on trouve sur les chars européens et russes (sauf les Anglais, qui ont rien compris à la conception de char (demandez-moi des précisions si vous en voulez)).

Mais ils gardent une puissance de feu très supérieure à leurs contemporains parce qu'ils tirent des barreaux d'uranium appauvri. En perforant un blindage, l'uranium appauvri se fragmente et s'enflamme à température ambiante, ce qui cause généralement l'explosion du char visé 5 secondes après l'impact.

Je pense avoir pas mal de connaissances en terme d'armements, surtout en ce qui concerne les chars et leur armement, donc hésitez pas à me demander des précisions en cas de besoin !

Posté le

android

(233)

Répondre

a écrit : Alors moi je suis curieux et je profite que tu sembles connaître le sujet :) Pourquoi dis tu que Les chars anglais sont inférieures à leur homologues européens ? Les Challenger 2 sont des chars qui ont été conçu plusieurs années après la fin de la guerre froide. Pourtant, ils ont été conçu pour des combats dans la trouée de Fulda (frontière RDA/RFA) contre des hordes soviétiques fantasmées.

Ça donne un char certes bien blindé, mais très lourd, sans la moindre mobilité tactique : capacité d'accélération d'une locomotive à vapeur sans rails (alors que la mobilité est la principale défense contre les missiles antichar modernes à charge tandem), et un poids (près de 80 tonnes avec des kits de blindage additionnel) handicapant : tous les ponts ne peuvent pas le supporter.

Pour terminer, son armement principal : un canon L30 de 120 mm. Arf, j'ai oublié un mot important : un canon RAYÉ de 120 mm. Les Anglais ont choisi de garder un canon rayé pour conserver leur capacité de tir d'obus HESH (qui sont moins efficaces quand tirés par des canons lisses). Du coup, il en découle deux choses : chargement fastidieux, avec des munitions en deux parties (Encore que je sois pas sûr que ça soit le cas sur le Challenger 2. Mais les Challenger 1 en ont, j'en suis sûr.), et pour tirer des obus-flèches, les seuls obus aujourd'hui adaptés à la lutte antichar, il faut un canon lisse, parce que ces obus ne sont pas faits pour tourner pendant leur trajectoire. Du coup, les obus-flèches sont tirés depuis un canon rayé, la rotation de la flèche étant nullifiée grâce à un système de roulements à billes inutilement complexe, qui réduit énormément la durée de vie du canon (une trentaine de flèches tirées, et on change le canon).

Pour conclure, le Challenger 2 est un char qui a été conçu pour des combats qui ne risquent plus d'arriver depuis 1991, et par conséquent n'est absolument pas adapté aux conflits contemporains, ce qui n'est pas arrangé par son armement complètement déconnant. Mais ça pourrait s'arranger dans les années qui viennent, des essais sont en cours pour armer les Challenger 2 de canons lisses Rheinmetall, qui ont fait leur preuves sur le Abrams US et le Leopard 2 allemand, pour ne citer que les plus connus.

Posté le

android

(179)

Répondre


Tous les commentaires (75)

"Si nous avons des armes nucléaires, c'est pour nous en servir".
Donald, lors de sa campagne électorale couronnée, si j'ose dire, de succès.

a écrit : "Si nous avons des armes nucléaires, c'est pour nous en servir".
Donald, lors de sa campagne électorale couronnée, si j'ose dire, de succès.
Il va avoir 4 ans pour jouer à "qui à la plus grosse" avec Poutine

Posté le

android

(28)

Répondre

Il peuvent aussi se mettre d'accord pour que chacun se concentre et administre, ou plutôt règne, sur son pré carré

Posté le

android

(6)

Répondre

Pour donner une idée de l'efficacité de l'UA par rapport au tungstène habituellement utilisé, les chars américains embarquent des canons datant des années 80, sensiblement inférieurs aux canons les plus récents qu'on trouve sur les chars européens et russes (sauf les Anglais, qui ont rien compris à la conception de char (demandez-moi des précisions si vous en voulez)).

Mais ils gardent une puissance de feu très supérieure à leurs contemporains parce qu'ils tirent des barreaux d'uranium appauvri. En perforant un blindage, l'uranium appauvri se fragmente et s'enflamme à température ambiante, ce qui cause généralement l'explosion du char visé 5 secondes après l'impact.

Je pense avoir pas mal de connaissances en terme d'armements, surtout en ce qui concerne les chars et leur armement, donc hésitez pas à me demander des précisions en cas de besoin !

Posté le

android

(233)

Répondre

a écrit : Il va avoir 4 ans pour jouer à "qui à la plus grosse" avec Poutine Au contraire, les deux s'entendent plutôt bien.
Cela aurait été une autre paire de manches avec Clinton par contre ! :D

a écrit : Pour donner une idée de l'efficacité de l'UA par rapport au tungstène habituellement utilisé, les chars américains embarquent des canons datant des années 80, sensiblement inférieurs aux canons les plus récents qu'on trouve sur les chars européens et russes (sauf les Anglais, qui ont rien compris à la conception de char (demandez-moi des précisions si vous en voulez)).

Mais ils gardent une puissance de feu très supérieure à leurs contemporains parce qu'ils tirent des barreaux d'uranium appauvri. En perforant un blindage, l'uranium appauvri se fragmente et s'enflamme à température ambiante, ce qui cause généralement l'explosion du char visé 5 secondes après l'impact.

Je pense avoir pas mal de connaissances en terme d'armements, surtout en ce qui concerne les chars et leur armement, donc hésitez pas à me demander des précisions en cas de besoin !
Afficher tout
Alors moi je suis curieux et je profite que tu sembles connaître le sujet :) Pourquoi dis tu que Les chars anglais sont inférieures à leur homologues européens ?

a écrit : Pour donner une idée de l'efficacité de l'UA par rapport au tungstène habituellement utilisé, les chars américains embarquent des canons datant des années 80, sensiblement inférieurs aux canons les plus récents qu'on trouve sur les chars européens et russes (sauf les Anglais, qui ont rien compris à la conception de char (demandez-moi des précisions si vous en voulez)).

Mais ils gardent une puissance de feu très supérieure à leurs contemporains parce qu'ils tirent des barreaux d'uranium appauvri. En perforant un blindage, l'uranium appauvri se fragmente et s'enflamme à température ambiante, ce qui cause généralement l'explosion du char visé 5 secondes après l'impact.

Je pense avoir pas mal de connaissances en terme d'armements, surtout en ce qui concerne les chars et leur armement, donc hésitez pas à me demander des précisions en cas de besoin !
Afficher tout
Les britanniques ont fait le choix du char défensif, Challenger 2, domaine dans lequel il est très performant. Il est évidemment moins efficace qu'un m1a2 ou un Léopard 2 offensivement et encore moins qu'un Leclerc pour qui c'est la spécialité. Le m1a2 abrams n'est pas si démodé car non seulement il dispose d'un blindage à uranium appauvri (comme le Challenger 2), mais en plus il a été remis à niveau suite aux expériences de la guerre d'Irak d'où le a2 et non a1. D'autre part, son canon équipe toujours me semble-t-il nombre de chars de combat principaux même s'il accuse effectivement d'un manque de puissance face aux blindés les plus récents. Il reste cependant suffisamment efficace face à la plupart de ses adversaires.

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Alors moi je suis curieux et je profite que tu sembles connaître le sujet :) Pourquoi dis tu que Les chars anglais sont inférieures à leur homologues européens ? Les Challenger 2 sont des chars qui ont été conçu plusieurs années après la fin de la guerre froide. Pourtant, ils ont été conçu pour des combats dans la trouée de Fulda (frontière RDA/RFA) contre des hordes soviétiques fantasmées.

Ça donne un char certes bien blindé, mais très lourd, sans la moindre mobilité tactique : capacité d'accélération d'une locomotive à vapeur sans rails (alors que la mobilité est la principale défense contre les missiles antichar modernes à charge tandem), et un poids (près de 80 tonnes avec des kits de blindage additionnel) handicapant : tous les ponts ne peuvent pas le supporter.

Pour terminer, son armement principal : un canon L30 de 120 mm. Arf, j'ai oublié un mot important : un canon RAYÉ de 120 mm. Les Anglais ont choisi de garder un canon rayé pour conserver leur capacité de tir d'obus HESH (qui sont moins efficaces quand tirés par des canons lisses). Du coup, il en découle deux choses : chargement fastidieux, avec des munitions en deux parties (Encore que je sois pas sûr que ça soit le cas sur le Challenger 2. Mais les Challenger 1 en ont, j'en suis sûr.), et pour tirer des obus-flèches, les seuls obus aujourd'hui adaptés à la lutte antichar, il faut un canon lisse, parce que ces obus ne sont pas faits pour tourner pendant leur trajectoire. Du coup, les obus-flèches sont tirés depuis un canon rayé, la rotation de la flèche étant nullifiée grâce à un système de roulements à billes inutilement complexe, qui réduit énormément la durée de vie du canon (une trentaine de flèches tirées, et on change le canon).

Pour conclure, le Challenger 2 est un char qui a été conçu pour des combats qui ne risquent plus d'arriver depuis 1991, et par conséquent n'est absolument pas adapté aux conflits contemporains, ce qui n'est pas arrangé par son armement complètement déconnant. Mais ça pourrait s'arranger dans les années qui viennent, des essais sont en cours pour armer les Challenger 2 de canons lisses Rheinmetall, qui ont fait leur preuves sur le Abrams US et le Leopard 2 allemand, pour ne citer que les plus connus.

Posté le

android

(179)

Répondre

On en fait même des contrepoids pour les avions, notamment pour les compensateurs d'assiette.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Au contraire, les deux s'entendent plutôt bien.
Cela aurait été une autre paire de manches avec Clinton par contre ! :D
Oui et non, les deux sont nationalistes, et les intérêts de leurs pays respectifs divergent sur certains points donc une confrontation reste tout à fait possible ; avec ou sans Clinton. Les deux leaders ont déjà annoncé leur volonté d'augmenter leurs arsenaux nucléaires.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Les britanniques ont fait le choix du char défensif, Challenger 2, domaine dans lequel il est très performant. Il est évidemment moins efficace qu'un m1a2 ou un Léopard 2 offensivement et encore moins qu'un Leclerc pour qui c'est la spécialité. Le m1a2 abrams n'est pas si démodé car non seulement il dispose d'un blindage à uranium appauvri (comme le Challenger 2), mais en plus il a été remis à niveau suite aux expériences de la guerre d'Irak d'où le a2 et non a1. D'autre part, son canon équipe toujours me semble-t-il nombre de chars de combat principaux même s'il accuse effectivement d'un manque de puissance face aux blindés les plus récents. Il reste cependant suffisamment efficace face à la plupart de ses adversaires. Afficher tout J'ai pas dit que le M1A2 était démodé, au contraire j'ai dit que le flèches d'UA compensent largement le fait que son Rheinmetall L/44 devienne un poil court. Cela lui garantit une puissance de feu dans la moyenne très haute, sans souffrir de l'"effet canne à pêche" d'un canon trop long, comme ce qui arrive avec le Rheinmetall L/55 des derniers Leopard (Le L/51 du Leclerc étant juste assez court pour ne pas souffrir de ça). Pour le Challenger, mon avis est visible dans un autre de mes commentaires.

Note : Le L/44 signifie que le canon est long de 44 calibres. Un calibre, c'est une unité de longueur équivalente à la largeur des obus tirés par ce canon. Là, on parle de canons de 120 mm, donc un calibre fait 12 cm, et 44 calibres, c'est 12*44 = 5,28 mètres.

Posté le

android

(26)

Répondre

Il y avait aussi des voiliers qui utilisaient de l'uranium appauvri dans le lest de leur quille parce que c'est le matériau courant le plus dense. Pour des bateaux de course, c'est intéressant d'avoir un matériau très dense donc le même poids dans un plus petit volume pour avoir le même couple de rappel en faisant moins de traînée sous l'eau.

Posté le

android

(28)

Répondre

a écrit : "Si nous avons des armes nucléaires, c'est pour nous en servir".
Donald, lors de sa campagne électorale couronnée, si j'ose dire, de succès.
S'il te plaît, ne l'appelle pas Donald ! J'ai cru que tu parlais du canard qui nous est cher à tous...

Posté le

android

(18)

Répondre

L'uranium appauvri était utilisé dans les canons de 105 de nos amx30 et l'est encore dans les 120mm des leclercs (ils en reste en quantité en temps que "stock de guerre" au cas où) même si l'obus flèche officiel actuel et à pénétrateur en Tungstene.

L'UA est aussi toujours utilisé dans les obus perforants de 30mm du chasseur bombardier A10

a écrit : Les Challenger 2 sont des chars qui ont été conçu plusieurs années après la fin de la guerre froide. Pourtant, ils ont été conçu pour des combats dans la trouée de Fulda (frontière RDA/RFA) contre des hordes soviétiques fantasmées.

Ça donne un char certes bien blindé, mais très lourd, sans la moindre mobi
lité tactique : capacité d'accélération d'une locomotive à vapeur sans rails (alors que la mobilité est la principale défense contre les missiles antichar modernes à charge tandem), et un poids (près de 80 tonnes avec des kits de blindage additionnel) handicapant : tous les ponts ne peuvent pas le supporter.

Pour terminer, son armement principal : un canon L30 de 120 mm. Arf, j'ai oublié un mot important : un canon RAYÉ de 120 mm. Les Anglais ont choisi de garder un canon rayé pour conserver leur capacité de tir d'obus HESH (qui sont moins efficaces quand tirés par des canons lisses). Du coup, il en découle deux choses : chargement fastidieux, avec des munitions en deux parties (Encore que je sois pas sûr que ça soit le cas sur le Challenger 2. Mais les Challenger 1 en ont, j'en suis sûr.), et pour tirer des obus-flèches, les seuls obus aujourd'hui adaptés à la lutte antichar, il faut un canon lisse, parce que ces obus ne sont pas faits pour tourner pendant leur trajectoire. Du coup, les obus-flèches sont tirés depuis un canon rayé, la rotation de la flèche étant nullifiée grâce à un système de roulements à billes inutilement complexe, qui réduit énormément la durée de vie du canon (une trentaine de flèches tirées, et on change le canon).

Pour conclure, le Challenger 2 est un char qui a été conçu pour des combats qui ne risquent plus d'arriver depuis 1991, et par conséquent n'est absolument pas adapté aux conflits contemporains, ce qui n'est pas arrangé par son armement complètement déconnant. Mais ça pourrait s'arranger dans les années qui viennent, des essais sont en cours pour armer les Challenger 2 de canons lisses Rheinmetall, qui ont fait leur preuves sur le Abrams US et le Leopard 2 allemand, pour ne citer que les plus connus.
Afficher tout
Alors je suis loin d'être un spécialiste dans le domaine, mais selon ce que je sais, il me semble que les Anglais n'ont jamais excellé dans la conception de char, que ce soit le Cromwell ou le Comet et leur blindage de papier à angle droit, ou le Churchill et son Canon en carton...

Malgré les meilleurs intentions du monde, je ne me souviens pas d'un tank anglais qui ai marqué l'histoire de part son efficacité ! Et on en connait tous, le Tiger, le Sherman, le T-44 (même si les deux derniers n'était pas très efficace fasse au premier ^^)

Posté le

android

(2)

Répondre

Ça fait plaisir de voir qu on a trouvé une utilité à ce qui n'était qu'un déchet tuant à petit feu! Y a quand-même des pionniers du recyclage, merci! (en tout cas le thorium c'est pas pour tout de suite on dirait).

J'me rappelle qu il y avait eu un scandale de GIs contaminés pendant la première guerre du golfe.

a écrit : "Si nous avons des armes nucléaires, c'est pour nous en servir".
Donald, lors de sa campagne électorale couronnée, si j'ose dire, de succès.
Tu veux donner la source, en youtube si possible? Danke!

a écrit : Alors je suis loin d'être un spécialiste dans le domaine, mais selon ce que je sais, il me semble que les Anglais n'ont jamais excellé dans la conception de char, que ce soit le Cromwell ou le Comet et leur blindage de papier à angle droit, ou le Churchill et son Canon en carton...

Malgré les mei
lleurs intentions du monde, je ne me souviens pas d'un tank anglais qui ai marqué l'histoire de part son efficacité ! Et on en connait tous, le Tiger, le Sherman, le T-44 (même si les deux derniers n'était pas très efficace fasse au premier ^^) Afficher tout
Le Mark IV

Posté le

android

(1)

Répondre