Une monnaie mondiale a déjà été proposée

Proposé par
le

L'idée d'une monnaie commune n'est pas née avec l'Union européenne. Dès 1944, l'économiste britannique J.M. Keynes proposa aux accords de Bretton Woods une monnaie de réserve mondiale : le Bancor. Cela avait alors pour but de mettre en place un système de crédit internationalisé entre les pays. Les accords de Bretton Woods mirent en place différentes institutions comme la Banque mondiale ou le FMI mais le Bancor ne fut pas retenu.


Commentaires préférés (3)

On estime que dans 100 ans, une monnaie international sera créé. C'est déjà le cas pour internet : le Bitcoin peut être utilisé dane n'importe quel pays ( sauf peut-être la Corée du nord).

Posté le

android

(80)

Répondre

a écrit : Il y a des pays où le bol de riz aurait coûté 0,0001 bancor, ça n'aurait pas été pratique. Totalement d'accord, ça peut paraitre une belle idée mais quand on voit les pays francophones d'Afrique de l'Ouest qui sont pénalisés par leur monnaie (le franc CFA) parce qu'elle est calquée sur l'euro, ce qui la rend beaucoup trop forte pour la population qui n'a pas les moyens de s'en servir. Une monnaie qui ne suit pas la réalité économique locale, c'est carrément pénalisant

Posté le

windowsphone

(90)

Répondre

En fait le bancor n'était pas une monnaie à utiliser quotidiennement, mais plutôt une monnaie sur la quelle toutes les autres monnaies étaient valorisées (un étalon). La proposition de Keynes n'a pas été accepté car les Etats-Unis ont préféré que ça soit le dollar qui joue ce rôle.. Et ce fut le cas jusqu'en 1971


Tous les commentaires (32)

On estime que dans 100 ans, une monnaie international sera créé. C'est déjà le cas pour internet : le Bitcoin peut être utilisé dane n'importe quel pays ( sauf peut-être la Corée du nord).

Posté le

android

(80)

Répondre

Il y a des pays où le bol de riz aurait coûté 0,0001 bancor, ça n'aurait pas été pratique.

Posté le

android

(5)

Répondre

C'est quand même ironique que ce soit un britannique qui ait eu cette idée quand on connait l'opinion du Royaume-Uni sur l'UE, et sur l'Euro.

a écrit : Il y a des pays où le bol de riz aurait coûté 0,0001 bancor, ça n'aurait pas été pratique. Totalement d'accord, ça peut paraitre une belle idée mais quand on voit les pays francophones d'Afrique de l'Ouest qui sont pénalisés par leur monnaie (le franc CFA) parce qu'elle est calquée sur l'euro, ce qui la rend beaucoup trop forte pour la population qui n'a pas les moyens de s'en servir. Une monnaie qui ne suit pas la réalité économique locale, c'est carrément pénalisant

Posté le

windowsphone

(90)

Répondre

En fait le bancor n'était pas une monnaie à utiliser quotidiennement, mais plutôt une monnaie sur la quelle toutes les autres monnaies étaient valorisées (un étalon). La proposition de Keynes n'a pas été accepté car les Etats-Unis ont préféré que ça soit le dollar qui joue ce rôle.. Et ce fut le cas jusqu'en 1971

a écrit : En fait le bancor n'était pas une monnaie à utiliser quotidiennement, mais plutôt une monnaie sur la quelle toutes les autres monnaies étaient valorisées (un étalon). La proposition de Keynes n'a pas été accepté car les Etats-Unis ont préféré que ça soit le dollar qui joue ce rôle.. Et ce fut le cas jusqu'en 1971 Ce fut toujours le cas jusqu'à nos jours. La fin de la convertibilité du dollar en or a certes cessé en 1971, mais le pétro-dollar a pris le relai (convertibilité du dollar en pétrole, pour faire court), via des accords avec les puissances pétrolières, Arabie Saoudite en tête.
Le pétro-dollar a largement compensé la perte de l'étalon or et n'a commencé à être remis en question (et don menacé) sérieusement que depuis récemment, via la Russie et surtout la Chine (achat de pétrole en roubles ou yuan).

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Totalement d'accord, ça peut paraitre une belle idée mais quand on voit les pays francophones d'Afrique de l'Ouest qui sont pénalisés par leur monnaie (le franc CFA) parce qu'elle est calquée sur l'euro, ce qui la rend beaucoup trop forte pour la population qui n'a pas les moyens de s';en servir. Une monnaie qui ne suit pas la réalité économique locale, c'est carrément pénalisant Afficher tout J'ai déjà vu des articles de journaux qui vont dans ce sens, étrangement ce type de raisonnement n'est jamais appliqué pour l'Euro.

La valeur de l'Euro n'est pourtant pas adaptée à la structure de l’économie Française et pénalise le pays en terme de croissance et d'emploi.

a écrit : On estime que dans 100 ans, une monnaie international sera créé. C'est déjà le cas pour internet : le Bitcoin peut être utilisé dane n'importe quel pays ( sauf peut-être la Corée du nord). Oui enfin le "on estime" j'imagine qu'il vient des institutions financières qui ont intérêt à ce ça existe.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : C'est quand même ironique que ce soit un britannique qui ait eu cette idée quand on connait l'opinion du Royaume-Uni sur l'UE, et sur l'Euro. Le contexte historique ça te parle ?

Posté le

android

(4)

Répondre

Winston Churchill avait une haute estime des économistes en général et de Lord Keynes en particulier. Il disait : "Si vous posez une question à deux économistes, vous aurez deux réponses différentes, sauf si l'un des deux est Lord Keynes, dans ce cas vous aurez trois réponses différentes...".

Posté le

android

(20)

Répondre

Cette monnaie existe et son cours est publié chaque jour par le FMI, ce sont les droits de tirage spéciaux (DTS) ou special drawing rights (SDR) en anglais. Son cours est calculé en faisant la moyenne de plusieurs devises (dollar US, euro, livre sterling, yen, etc.). Elle est utilisée pour certaines transaction et notamment pour les prêts que le FMI accorde aux pays en difficulté, mais ne s'est jamais imposée à cause de l'hégémonie des USA.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Totalement d'accord, ça peut paraitre une belle idée mais quand on voit les pays francophones d'Afrique de l'Ouest qui sont pénalisés par leur monnaie (le franc CFA) parce qu'elle est calquée sur l'euro, ce qui la rend beaucoup trop forte pour la population qui n'a pas les moyens de s';en servir. Une monnaie qui ne suit pas la réalité économique locale, c'est carrément pénalisant Afficher tout Je ne sais pas ce qui est mieux : une monnaie trop forte mais stable, parce qu'accrochée à une autre monnaie stable, ou une monnaie libre, mais tellement mal gérée que l'inflation est énorme, et que la monnaie ne vaut plus rien du tout ou presque (#Somalie)

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas ce qui est mieux : une monnaie trop forte mais stable, parce qu'accrochée à une autre monnaie stable, ou une monnaie libre, mais tellement mal gérée que l'inflation est énorme, et que la monnaie ne vaut plus rien du tout ou presque (#Somalie) Je crois que c'était encore pire au Zimbabwe. L'inflation se comptait en millions de % par an...

Posté le

android

(8)

Répondre

Nous avons eu également une monnaie européenne commune durant la deuxième moitié du xixeme siècle, grâce à Napoléon III les pieces des pays adherents avaient le même poids la même taille et le même métal.c'etait l'Union latine

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : On estime que dans 100 ans, une monnaie international sera créé. C'est déjà le cas pour internet : le Bitcoin peut être utilisé dane n'importe quel pays ( sauf peut-être la Corée du nord). Une monnaie international peut-être mais elle ne pourra être accepté par tout les pays , de plus une banque centralisé c'est mauvais pour la democratie, l'histoire nous l'a déjà prouvé.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Une monnaie international peut-être mais elle ne pourra être accepté par tout les pays , de plus une banque centralisé c'est mauvais pour la democratie, l'histoire nous l'a déjà prouvé. Quand ça ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'ai déjà vu des articles de journaux qui vont dans ce sens, étrangement ce type de raisonnement n'est jamais appliqué pour l'Euro.

La valeur de l'Euro n'est pourtant pas adaptée à la structure de l’économie Française et pénalise le pays en terme de croissance et d'emploi.
Le problème du CFA non comparable à l'euro c'est que les élites africaines gardent tout l'argent pour eux ou presque, si bien que hors des grandes villes, il n'y a tout simplement pas de monnaie en circulation. Évidemment dans ces conditions la croissance est impossible.

Posté le

android

(2)

Répondre

Et un certain president americain (reagan?) annulera la conversion de billets de banque en or et dira "les promesses n engagent que ceux qui les croient". Marquant ainsi le debut de l utilisation de la planche a billets et le debut des ennuis. Aujourd hui le dollar ne vaut plus rien car il ne repose sur rien. C est un bout de papier sans valeur. Sarkozy a vendu tout l or de la france ce qui prouve par contre que pour les usa recuperer tous les stocks d or est encore d actualite
Lire le professeur antal Fekete qui explique l arnaque Keynes

Posté le

android

(1)

Répondre

Encore un sujet où je ne préfère pas lire les commentaires et y répondre, mais juste donner mon avis.
La valeur d'une monnaie est basée sur la CONFIANCE en ceux qui l'utilisent, si vous ne comprenez pas ça, vous ne comprenez rien à l'économie.
L'or ne vaut pas cher parce que ca sert à quelquechose, ca vaut cher parce que tout le monde en veut.

Si la merde valait quelquechose, les pauvres viendraient au monde sans trou du cul! ^^
(Eddie Murphy dans "Un fauteuil pour deux")

PS, c'est juste un coup de gueule gratuit hein, c'est pas contre l'anecdote, bien au contraire :)

Cheminade en parle dans un entretien "les racines britanniques du terrorisme".
Sinon pour la monnaie européenne et autres créations américaines lire Caroll Quigley "Histoire secrète de l'oligarchie anglo-américaine"... > oK "complotiste" je sors !