L'école où les élèves sont libres de ne pas travailler

Proposé par
Invité
le

La Sudbury School est une école créée dans les années 50 qui a pris le parti de croire en la capacité naturelle des élèves à apprendre en les laissant faire ce qu'ils veulent. Ils peuvent jouer, ne rien faire, aller se promener, lire un livre ou travailler. Même les règles de vie de l'école sont écrites par les élèves, d'où le nom d'écoles démocratiques. Il en existe quelques-unes en France.


Commentaires préférés (3)

Quid des résultats de leurs élèves et de leur réussite pro ?

Posté le

android

(173)

Répondre

Si je ne me trompe pas c'est dans ce genre d'école que certains H.Q.I. se sentent le mieux et pas qu'eux bien sûr.
Pas de chose imposée du genre : tu dois travailler comme ça et tant de temps etc. Du coup pas de réaction dû à une hypersensibilité, anxiété éternelle et autre.

Ça me fait d'ailleurs penser aux restaurants qui proposent ou proposaient des menus à prix libre. Certains faisaient le choix de ne pas payer mais il me semble qu'au final beaucoup de clients donnaient plus que ce qu'espéraient les gérants ou plus que ce qu'ils auraient fait payer.

Posté le

android

(247)

Répondre

Il existe un lieu en France où l'on pratique cette philosophie depuis bien longtemps : l'Assemblée Nationale

Posté le

android

(516)

Répondre


Tous les commentaires (57)

Quid des résultats de leurs élèves et de leur réussite pro ?

Posté le

android

(173)

Répondre

Une analyse de la réussite par rapport à une école classique aurait été intéressant (évidemment avec un contexte similaire (quartier, type de population etc.))

Posté le

android

(24)

Répondre

Si je ne me trompe pas c'est dans ce genre d'école que certains H.Q.I. se sentent le mieux et pas qu'eux bien sûr.
Pas de chose imposée du genre : tu dois travailler comme ça et tant de temps etc. Du coup pas de réaction dû à une hypersensibilité, anxiété éternelle et autre.

Ça me fait d'ailleurs penser aux restaurants qui proposent ou proposaient des menus à prix libre. Certains faisaient le choix de ne pas payer mais il me semble qu'au final beaucoup de clients donnaient plus que ce qu'espéraient les gérants ou plus que ce qu'ils auraient fait payer.

Posté le

android

(247)

Répondre

a écrit : Quid des résultats de leurs élèves et de leur réussite pro ? J'ai vu un reportage il y a quelques années sur une de ces écoles primaire en France, le taux de réussite au brevet des colleges des élèves étant passés par cette école était supérieur à ceux ayant suivis un cursus classique.

Il existe un lieu en France où l'on pratique cette philosophie depuis bien longtemps : l'Assemblée Nationale

Posté le

android

(516)

Répondre

Et sinon qu'en est-il du taux de réussite au bac? :)

Je propose qu'on crée une entreprise basée sur ce modèle! ^^

la réussite sociale n'est pas l'alpha et l'omega de l'existence

a écrit : Je propose qu'on crée une entreprise basée sur ce modèle! ^^ Qui fait exactement la même chose à savoir ne pas imposer un temps de travail minimum et des obligations au niveau de la production je sais pas si cela existe. Mais il me semble que certaines rares entreprises (aux États-Unis il me semble) proposent des semaines de deux jours de travail pour le salaire de la semaine complète ou un minimum comme 15h par semaine.

On peut penser aussi même si c'est un peu différent au patron d'une société américaine qui avait augmenté le salaire de ses employés à hauteur du sien <<car un employé heureux est un employé productif>> qu'avait dit le reportage que j'avais vu sur la première chaîne française il y a de cela au moins deux ans. D'ailleurs c'est peut être une anecdote du site.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Je propose qu'on crée une entreprise basée sur ce modèle! ^^ Je crois que google a une philosophie relativement similaire.

a écrit : Je propose qu'on crée une entreprise basée sur ce modèle! ^^ j'ai déjà vu dans un reportage une entreprise américaine ou les employés ont des objectifs à date fixe et ils gèrent leurs temps de travails comme ils veulent. Il donnait l'exemple d'un employé qui était partis 1 mois en vacance. Globalement les gens travaillaient plus et prenaient moins de vacances que ce avec une durée de vacance fixe.

a écrit : Je crois que google a une philosophie relativement similaire. C'est l'image que veut se donner Google en promouvant des mesures favorisant le bien - être au travail: salle de détentes, de sport, une demi-journée hebdomadaire consacrée à des projets personnels sur le lieu de l'entreprise, possibilité de télétravail etc... Seulement dans la pratique, le rythme de travail imposé aux employés de manière indirecte (pas d'emploi du temps fixe mais une charge de travail importante) empêche de vraiment profiter des mesures sus-cités ! On s'éloigne vraiment de la philosophie â laquelle vous faites référence malheureusement...
De nombreux témoignages d'employés sont disponibles via des articles et reportages.

Posté le

android

(40)

Répondre

a écrit : Je crois que google a une philosophie relativement similaire. Pas tout à fait.. Enfin je pense que tu veux parler du fait que les employés disposent de salles de détente, de sport, de cantine énorme bio etc mais aussi du fait que chaque employé peut passer je crois 20% de son temps sur les projets qu'il veut non ?
D'ailleurs je sais pas si ça n'a pas récemment changé (2/3ans).

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Qui fait exactement la même chose à savoir ne pas imposer un temps de travail minimum et des obligations au niveau de la production je sais pas si cela existe. Mais il me semble que certaines rares entreprises (aux États-Unis il me semble) proposent des semaines de deux jours de travail pour le salaire de la semaine complète ou un minimum comme 15h par semaine.

On peut penser aussi même si c'est un peu différent au patron d'une société américaine qui avait augmenté le salaire de ses employés à hauteur du sien <<car un employé heureux est un employé productif>> qu'avait dit le reportage que j'avais vu sur la première chaîne française il y a de cela au moins deux ans. D'ailleurs c'est peut être une anecdote du site.
Afficher tout
Oui j'avais lu un article à ce sujet. Semaine de 2-3 jours, ET grosse augmentation de salaire. C'était une boite de service il me semble, le patron était très satisfait. Ce n'est pas applicable partout il le disait lui meme. Il a établi le contrat, temps de travail intense, pas de Facebook, pas de pause pour faire du sport le midi, ceux qui étaient contre ont été invités à quitter l'entreprise. En contrepartie tu as beaucoup plus de temps pour toi évidemment.

Autant dans une entreprise je pense qu'il y a dans ce système beaucoup de choses à puiser ; on s'adresse à des adultes responsables, qui veulent que leur boîte fonctionne...
Autant, si j'en crois les sources, dans les écoles on donne des responsabilités à des enfants de 3 ans identiques à des adultes de 19 ans... Je n'ai pas le sentiment que ce soit une bonne chose ; chaque âge doit être vécu, et l'insouciance de la prime enfance aussi... On s'adresse là à une certaine élite (5 000€/an), avec presque autant d'élèves que d'encadrants, il ne manquerait plus que les résultats ne soient pas bons ! Mais ça me fait un peu penser à une "secte" élitiste, car impossible à appliquer dans le système global.

a écrit : Une analyse de la réussite par rapport à une école classique aurait été intéressant (évidemment avec un contexte similaire (quartier, type de population etc.)) Infesable, on ne compare pas des écoles de surdoués avec des écoles classiques

Posté le

android

(0)

Répondre

On s'attendrait à une chute du genre " et en effet au vu de leurs réussites , le résultat est très concluant ..." mais on sait pas trop en fait . Ca a fait ses preuves ?

Il y a une comédie américaine qui reprends un peu le concept. c'est "accepted" ou admis a tout prix.

a écrit : Autant dans une entreprise je pense qu'il y a dans ce système beaucoup de choses à puiser ; on s'adresse à des adultes responsables, qui veulent que leur boîte fonctionne...
Autant, si j'en crois les sources, dans les écoles on donne des responsabilités à des enfants de 3 ans identiques à des adult
es de 19 ans... Je n'ai pas le sentiment que ce soit une bonne chose ; chaque âge doit être vécu, et l'insouciance de la prime enfance aussi... On s'adresse là à une certaine élite (5 000€/an), avec presque autant d'élèves que d'encadrants, il ne manquerait plus que les résultats ne soient pas bons ! Mais ça me fait un peu penser à une "secte" élitiste, car impossible à appliquer dans le système global. Afficher tout
..Secte élitiste?
Dans ce type d'écoles on laisse simplement la possibilité à chacun de se diriger naturellement vers ce qui lui convient et le valorise.
Il en va de même dans certaines familles qui choisissent l'enseignement à domicile en étant flexibles sur les horaires et le programme, notamment au gré des jours qui apportent expériences, questions, situations ou rencontres nourrissantes pour l'enfant ou l'adolescent.
Bien plus (pour l'avoir vécu) que des programmes éculés et imposés, dans l'ambiance parfois peu studieuse et délétère causée par la notion de contrainte.
Un enfant qu'on laisse aller, à son rythme, se dirige sans obstacles vers les diverses activités scolaires ou évolue dans la Vie en général, bien plus aisément et assoit plus rapidement les concepts tant il en fait lui même l'expérience. L'autonomie qui en résulte est permanente.
Tout s'appliquera naturellement et sans aucun obstacle quand il y aura plus d'êtres libres et confiants (conscients) que de moutons de Panurge ..cherchant des failles ou des erreurs dans la nature tant ils sont rassurés par les limites étriquées qui les emmènent à l'abattoir de leur existence libre.
Vous pouvez tout, tout est simple, écoutez vous!
Une dernière chose ;)
Par rapport aux grandes entreprises qui auraient un fonctionnement similaire, malheureusement en général elles n'appliquent pas cette philosophie mais bien souvent leurs dirigeants sortent des ces écoles alternatives..
Aucun souci donc pour ceux qui sont inquiétés par la réussite scolaire et sociale!
..on peut aller dans ces écoles et bien "réussir"!

Ça me rappelle la pédagogie Libres enfants de Summer Hill...

D'ailleurs, il me semble que cet établissement a été fermé, suite aux plaintes (probablement pas toujours fondées mais axées sur des présupposés) d'attouchements sur mineurs!

Les enfants pouvaient par exemple se promener tout nu tout en participant aux apprentissages s'ils le souhaitaient...! Là aussi le principe était qu'un enfant apprend d'autant mieux qu'il n'y est pas forcé et qu'il peut y aller à son rythme!... Par contre, il me semble que sortis de cet établissement scolaire privé, dans un cursus ordinaire, ils devenaient perdus et peu ont réussi à obtenir l'équivalent du bac de chez nous suite à la fréquentation de cet Ecole