Un Boeing 727 a été volontairement crashé

Proposé par
le
dans

Big Flo était le nom d'un Boeing 727 que l'on fit s'écraser délibérément au Mexique en 2012. Piloté à distance et équipé de caméras et de divers instruments, l'objectif était de comprendre les crashs aériens et d'améliorer la sécurité des vols.

Avant de servir pour cette expérimentation, Big Flo avait été la propriété de Singapore Airlines puis d'une compagnie de leasing qui l'avait louée en 1996 au républicain Bob Dole pour sa campagne dans les élections présidentielles américaines (battu par le démocrate Bill Clinton).


Commentaires préférés (3)

Attentions blagues vaseuses sur Big Flo et Oli en approche!

Je suis impressionné par les résultats de l'écrasement: selon l'étude ceux situé dans la queue de l'avion s'en serait sortis sans trop de blessures sérieuses et ceux près des ailes seulement un peu plus blessés, notamment sur les chevilles.
Je trouve ça vraiment dingue quand on sait qu'il s'est écrasé à 230km/H...

Fun Fact : il s'est écrasé au Mexique (sur la frontière nord) et l'armée mexicaine avait bouclé la zone pour aider les Américains. Quelqu'un sait pourquoi il 'est écrasé au Mexique?

Passionnant... au delà du fait de crasher un avion de plusieurs millions d'euros les études ont permis de mesurer les puissances des chocs en fonction du positionnement des passagers dans l'appareil... bien utile pour celles et ceux qui sont phobiques choisissez bien vos places...
A noter qu'aucun mannequin n'est décédé...

Posté le

android

(97)

Répondre

a écrit : Est ce vraiment utile ce genre de test ?
Chaque Crash est différent non ?
Un peu oui, quand même. Pour les voitures chaque accident est différent aussi mais les crash tests ont grandement amélioré la compréhension des crashs et donc la sécurité des voitures.
Par exemple elles sont faites de manière à absorber une partie du choc à l'avant en faisant que le métal se plie. Si on metait une carrosserie complètement rigide ce serait plus dangereux peur le chauffeur (qui se prendrait toute l'énergie du choc) Donc oui c'est utile.

Posté le

android

(93)

Répondre


Tous les commentaires (33)

Attentions blagues vaseuses sur Big Flo et Oli en approche!

Je suis impressionné par les résultats de l'écrasement: selon l'étude ceux situé dans la queue de l'avion s'en serait sortis sans trop de blessures sérieuses et ceux près des ailes seulement un peu plus blessés, notamment sur les chevilles.
Je trouve ça vraiment dingue quand on sait qu'il s'est écrasé à 230km/H...

Fun Fact : il s'est écrasé au Mexique (sur la frontière nord) et l'armée mexicaine avait bouclé la zone pour aider les Américains. Quelqu'un sait pourquoi il 'est écrasé au Mexique?

Passionnant... au delà du fait de crasher un avion de plusieurs millions d'euros les études ont permis de mesurer les puissances des chocs en fonction du positionnement des passagers dans l'appareil... bien utile pour celles et ceux qui sont phobiques choisissez bien vos places...
A noter qu'aucun mannequin n'est décédé...

Posté le

android

(97)

Répondre

Est ce vraiment utile ce genre de test ?
Chaque Crash est différent non ?

a écrit : Est ce vraiment utile ce genre de test ?
Chaque Crash est différent non ?
Certes mais ça permet d'étudier certains paramètre et d'améliorer les points les plus critiques dans ce genre de cas. Même si c'est imparfait c'est toujours bon à prendre.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Est ce vraiment utile ce genre de test ?
Chaque Crash est différent non ?
Un peu oui, quand même. Pour les voitures chaque accident est différent aussi mais les crash tests ont grandement amélioré la compréhension des crashs et donc la sécurité des voitures.
Par exemple elles sont faites de manière à absorber une partie du choc à l'avant en faisant que le métal se plie. Si on metait une carrosserie complètement rigide ce serait plus dangereux peur le chauffeur (qui se prendrait toute l'énergie du choc) Donc oui c'est utile.

Posté le

android

(93)

Répondre

Je trouve ce principe très intéressant pour comprendre les crashs d'avions. Cependant, à mon humble avis, il faudrait reproduire chaque cas de crash les plus récurrents (mer, montagne...) et définir des sécurités en conséquence pour sauver un maximum de vies.
Bon après si l'avion en question se prend un missile "par erreur" cela risque de compliquer un peu la tâche...

Même si depuis de nombreuses années nous faisons des simulations de plus en précises, il est toujours très intéressant d’étalonner les modèles mathématiques sur un essais en condition réelles ou le plus proche possible.

Les 230 km/h lors du crash me font penser à une simulation "d'approche ratée" ou l'avion se pose à cotes de la piste, si qqn peut confirmer?

Je savais que la sécurité avait un prix, mais de là à réellement crash un avion, je suis bluffé

Posté le

android

(1)

Répondre

Vu dans un documentaire sur les désastres aériens . Intéressant d'ailleurs. Ainsi lors de ce crash , on a eu un appercu de l'endroit le plus fiables de l'avion , la queue en l'occurrence. La carlingue près des ailes est elle aussi renforcée mais présente le léger inconvénient d'être au dessus du réservoir de kérosène.

Ce crash aurait aussi mis en évidence les meilleures positions de sécurité lors d'un incident aérien , pieds sous le siège , tête baissée et couverte pour éviter un maximum de débris. Selon leurs dires , cette position ne laisserait de séquelles, mais tout cela dépends de la violence du crash bien sur, qu'une ou deux chevilles brisées, ce qui semble plus salvateur pour fuir que de finir directement en lasagnes.

Ce crash constituerait aussi une source pour les aviateurs , sur la façon d'atterrir sur du sable. Il semblerait que la plupart des vols longs courriers passe à proximité d'un désert de sable (Mexique, Sahara, Moyen Orient , je ne sais plus où en Russie ou en Chine, Australie etc ....

Posté le

android

(13)

Répondre

J'ai vu ce documentaire sur Arte il y a quelques semaines. Il y avait des témoignages de survivants de crash et d'anciens/actuels experts en aéronautique et pilote d'avion.
J'ai eu l'impression que le documentaire ne portait <<que>> sur l'utilité ou non de se mettre en position de sécurité. D'ailleurs parmi ceux qui témoignaient il y avait des personnes ayant été en position de sécurité et non lors du crash.

Le documentaire insiste beaucoup sur son utilité et du fait que certains qui n'avaient pas adoptés cette position s'étaient retrouver avec les chevilles cassées mais pas que. Certains (lors du test donc des mannequins) en étant pas en position se recevaient des débris sur la tête, ceux étant en position non. Mais bien sûr ça ne veut pas dire que la position de sécurité est inutile...

Au passage chaque crash étant différent, les conséquences ne seront pas forcément les mêmes. Ici le cockpit se détache lors du choc et les passagers étant le plus proche de ce dernier se seraient retrouver avec un plus mauvais état de santé dû à l'accident que ceux étant à l'arrière et qui auraient pu s'en sortir avec rien ou presque.
À l'inverse le documentaire insiste bien sur le fait que si c'était l'arrière de l'avion qui auraient touché le sol en premier les résultats seraient bien différent.

Posté le

android

(8)

Répondre

Le genre de film qu'on ne passe jamais en cabine pour divertir les passagers.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Attentions blagues vaseuses sur Big Flo et Oli en approche!

Je suis impressionné par les résultats de l'écrasement: selon l'étude ceux situé dans la queue de l'avion s'en serait sortis sans trop de blessures sérieuses et ceux près des ailes seulement un peu plus blessés, notamment sur
les chevilles.
Je trouve ça vraiment dingue quand on sait qu'il s'est écrasé à 230km/H...

Fun Fact : il s'est écrasé au Mexique (sur la frontière nord) et l'armée mexicaine avait bouclé la zone pour aider les Américains. Quelqu'un sait pourquoi il 'est écrasé au Mexique?
Afficher tout
Zone désertique et plane

Plus récemment un Russe a imaginé un avion amovible dont les différentes parties peuvent être parachutées en cas de crash.

a écrit : Même si depuis de nombreuses années nous faisons des simulations de plus en précises, il est toujours très intéressant d’étalonner les modèles mathématiques sur un essais en condition réelles ou le plus proche possible.

Les 230 km/h lors du crash me font penser à une simulation "d'approche raté
e" ou l'avion se pose à cotes de la piste, si qqn peut confirmer? Afficher tout
Non il s'agissait ici d'un atterrissage "musclé"

Un atterrissage trop fort n'aurait été d'aucune utilité car cela aurait engendrer trop de dégât, un atterrissage normal quant à lui n'aurait pas été assez violent pour analyser les milliers de données

a écrit : Attentions blagues vaseuses sur Big Flo et Oli en approche!

Je suis impressionné par les résultats de l'écrasement: selon l'étude ceux situé dans la queue de l'avion s'en serait sortis sans trop de blessures sérieuses et ceux près des ailes seulement un peu plus blessés, notamment sur
les chevilles.
Je trouve ça vraiment dingue quand on sait qu'il s'est écrasé à 230km/H...

Fun Fact : il s'est écrasé au Mexique (sur la frontière nord) et l'armée mexicaine avait bouclé la zone pour aider les Américains. Quelqu'un sait pourquoi il 'est écrasé au Mexique?
Afficher tout
Refus des autorités americaines, et approbation des autorités mexicaines sous condition que la majeur partie du vol soit piloté manuellement, à bord.

a écrit : Zone désertique et plane On peut difficilement faire mieux comme raison...
c'est vrai qu'il n'y a aucune zone désertique et plane au Etats Unis ...

a écrit : Est ce vraiment utile ce genre de test ?
Chaque Crash est différent non ?
Un test c est toujours utile,,,
Même si aucun de nous parfois ne sait pourquoi tu peux être sur que les spécialistes ont toute une liste de points techniques, de chiffres, de causes et de consequences,etc. a analyser.
Je me demande comment on peut se poser la question de l utilité de cet expérience.
Il a fallu un série de plein d autre test pour voler dans les airs, améliorer les conditions, inover, tous ça.

Posté le

android

(2)

Répondre

Je suis le seul à être étonné de découvrir que ce genre d'expérience est si rare ? Ce ne sont pourtant pas les vieux avions bons pour la casse qui manquent de nos jours...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Passionnant... au delà du fait de crasher un avion de plusieurs millions d'euros les études ont permis de mesurer les puissances des chocs en fonction du positionnement des passagers dans l'appareil... bien utile pour celles et ceux qui sont phobiques choisissez bien vos places...
A noter qu'aucun
mannequin n'est décédé... Afficher tout
Le 727 est plus produit, c'était un avion destiné à la casse plutôt qu'au service ;)

Aparement, personne n'a compris une chose essentielle, ici on parle de crash dans le sens "atterrissage d'urgence piloté" et pas d'accident.
Une bagnole dont on perd le contrôle, on va essayer d'éviter le trouduc d'en face en visant le fossé, dans un avion c'est pareil, on se "crashe" en essayant de limiter les dégats au maximum et on préviens les passagers que c'est la merde et qu'il faut se mettre en position de sécurité.
Dans un accident, un avion lancé à 900 kmh qui se vautre parce que le pilote est mort où parce qu'il y a eu une explosion et qu'il est devenu incontrôlable, c'est comme un choc frontal en bagnole à 200 kmh contre un mur en béton, c'est avec un buvard qu'on est ramassé, y'a rien à faire, airbag où non, on est mort.
Oui ces expériences de crash test sont essentielles et non elles ne résoudront pas tous les problèmes.
Après tout, y'a des gens qui se tuent en vélo encore...