Un criminologue s'est pendu à de multiples reprises pour étudier ce que cela faisait

Proposé par
le
dans

Nicolae Minovici est un criminologue roumain du XIXe siècle dont les recherches étaient de comprendre comment la pendaison affectait précisément le corps humain. Pour ses expériences, il se pendit à 12 occasions différentes sur des durées n’excédant pas 5 ou 10 secondes avec différentes méthodes.

Nicolae Minovici est considéré comme l’un des fondateurs du système de prise en charge des urgences hospitalières.


Tous les commentaires (37)

a écrit : Le gars est criminologue => le suicide ou la pendaison est un crime ?
La pendaison peux être un suicide.
Religion = suicide interdit / Loi = suicide ?
Lien criminologue/urgence hospitalière à éclaircir.
Quelqu'un c'est posé une de ces questions ?
Mise à part ces points, auc
un rapport. Au pire, si tu ne voyais pas le rapport, pas besoin d'être condescendant, ni de pourrire les commentaires avec ce type de réflexion. Au mieux tu ne répond pas, ou tu répond à une des questions citées ;). Afficher tout
Le gars est criminologue ==> esprits criminels
Qui dit esprits dit "es-tu là"
Sauf que si personne répond c'est soit que le type est pas criminologue soit que l'esprit est pas criminel.
Partant de là je pense qu'on peut affirmer que la pectine c'est bon pour la santé (au même titre que le sport) et que le suicide est un crime contre sa propre humanité.

J'espère avoir été clair, et reste aware !

J'avais vu dans une vidéo que ce monsieur avait jusqu'à la fin de sa vie des difficultés pour avaler la nourriture. Pas très étonnant.

Posté le

android

(6)

Répondre

Ce type aurait été capable de se tirer dessus pour s'entraîner à se soigner !

Posté le

android

(4)

Répondre

Je comprends pas que les gens partent dans des délires sur suicide = crime ou non?
Il est pas question de ca ds l'anecdote. À l'époque comme l'a dejà dit lliasha2000 la pendaison était pour punir quelqu'un d'avoir commis un délit. Le fait que ses résultats d'expérience aient mené à aider les urgences d'hopital dans les cas de suicide n'est certainement pas le but que visait ce criminologue! Il n'y avait pas pensé mais cela a mené à améliorer les choses ds un domaine tout autre que celui prevu à la base à l'empque! Y acait rien de compliqué ds l'anecdote...

a écrit : Cela dépend, tu as justement deux méthodes de pendaison selon l'effet escompté.

Si tu laisses le condamné tomber d'une (relativement) grande hauteur avec la longueur de corde afférente, alors oui le principe est de lui briser la nuque et la mort est instantanée.
Mais tu peux aussi pendr
e "doucement" la personne, par exemple en la soulevant du sol par la corde ou en la faisant tomber d'un tabouret, et là c'est la strangulation qui amène la mort, lentement. Contrairement à une idée reçue, c'est le fait de bloquer l'acheminement du sang au cerveau qui amène alors la mort, bien avant le blocage de la respiration. Afficher tout
D'où l'expression "pendre haut et court"

J'en connais un qui a essayé avec un pistolet ! Pas de prix Nobel de médecine pour lui, mais un joli Darwin Award :p

a écrit : Cela dépend, tu as justement deux méthodes de pendaison selon l'effet escompté.

Si tu laisses le condamné tomber d'une (relativement) grande hauteur avec la longueur de corde afférente, alors oui le principe est de lui briser la nuque et la mort est instantanée.
Mais tu peux aussi pendr
e "doucement" la personne, par exemple en la soulevant du sol par la corde ou en la faisant tomber d'un tabouret, et là c'est la strangulation qui amène la mort, lentement. Contrairement à une idée reçue, c'est le fait de bloquer l'acheminement du sang au cerveau qui amène alors la mort, bien avant le blocage de la respiration. Afficher tout
du coup a la fin du film les 8 salopards de tarantino le shérif peut attendre longtemps ceux qui connaisse comprendront ;)

a écrit : J'en connais un qui a essayé avec un pistolet ! Pas de prix Nobel de médecine pour lui, mais un joli Darwin Award :p Pas de couverture !!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Tout simplement, pourquoi un criminologue s'intéresserait-il à la pendaison si le suicide n'est pas pénalisé ?
Réponse : c'est limiter l'utilisation de la pendaison aux suicides, alors qu'elle a longtemps été utilisée comme moyen de mise à mort légale.
On a toujours l'idée que
celui qui se pend est un suicidaire, mais pendant longtemps c'était surtout le supplice de peine capitale le plus commun Afficher tout
D'autant plus que le suicide était autrefois pénalisé ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Tout simplement, pourquoi un criminologue s'intéresserait-il à la pendaison si le suicide n'est pas pénalisé ?
Réponse : c'est limiter l'utilisation de la pendaison aux suicides, alors qu'elle a longtemps été utilisée comme moyen de mise à mort légale.
On a toujours l'idée que
celui qui se pend est un suicidaire, mais pendant longtemps c'était surtout le supplice de peine capitale le plus commun Afficher tout
je fais des études de criminologie et on étudie aussi la victimologie... ca semble logique n'est ce pas? La criminologie ne recouvre pas que le droit! Elle recouvre aussi la prise en charge psychologique des personnes... Si ce criminologue est un chercheur, il a très bien pu étudier le suicide. :)

a écrit : La pendaison brise-t-elle la nuque ? Pas toujours. Plus la longueur de la corde est longue plus il y a de chance que la nuque soit brisée.
Si la corde est trop courte, il y a strangulation et la mort est lente.
Si la corde est trop longue, il y a risque de décapitation.
Lors des exécutions par pendaison, la longueur de corde etait calculée en fonction du poids de l'individu et les bourreaux avaient des abaques pour leur permettre de définir la bonne longueur. Ainsi, la mort était censée être rapide (nuque brisée)... Il me semble, que parfois, cette longueur était volontairement raccourcie pour infliger plus de souffrance ( "pendez les haut et court")

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : D'autant plus que le suicide était autrefois pénalisé ^^ Et ils leurs faisaient quoi aux suicidés ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le gars est criminologue ==> esprits criminels
Qui dit esprits dit "es-tu là"
Sauf que si personne répond c'est soit que le type est pas criminologue soit que l'esprit est pas criminel.
Partant de là je pense qu'on peut affirmer que la pectine c'est bon pour la sa
nté (au même titre que le sport) et que le suicide est un crime contre sa propre humanité.

J'espère avoir été clair, et reste aware !
Afficher tout
Hééé ! Y a de l'idée !! C'est surement pour ça que le type s'est pendu 12 fois.
Pour aller voir du côté des esprits ce qui s'y racontent à propos de leurs propres pendaisons ! ^^

Fallait y penser ! Trop fort le mec ! ^^

a écrit : J'avoue, j'ai été démasqué, c'est la première fois que je poste une anecdote en lien avec un top de Topito. ^^ Avant de citer Topito (que j'apprécie), c'est surtout dans cette vidéo de l'excellentissime Axolot: youtu.be/IyryWZuCSy8

Posté le

android

(1)

Répondre