Un soldat britannique aurait laissé la vie sauve à Hitler durant la Première Guerre mondiale

Proposé par
le
dans

Henri Tandey fut le soldat britannique le plus décoré de la Première Guerre mondiale, qui en septembre 1918 près de Marcoing en France, aurait laissé la vie sauve à un soldat blessé se nommant Adolf Hitler. Hitler se serait trouvé au sol face à lui, et Tandey l'aurait laissé partir.

Hitler lui-même confirma les faits, mais certains historiens doutent de l'anecdote et pensent qu'Hitler aurait pu faire cela pour renforcer son mythe.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Si seulement il avait tué Adolf Hitler, la 2e GM n'aurait pas eu lieu !
(Paradoxe "du grand-père"...)
Mais on sait pas ce qu'il se serait passé a la place de la WW2, peut etre quelque chose d'encore pire

Posté le

android

(169)

Répondre

On pourrait se dire "zut, pourquoi il l'a pas tué ?". Salut que s'il l'avait tué, il aurait juste tué un pauvre soldat allemand. Ça me rappelle cette question "si vous pouviez tuer Hitler enfant, le feriez vous ? ".
La réponse semble facile, mais un film comme minority report montre que c'est pas si simple.

Posté le

android

(164)

Répondre

a écrit : Si seulement il avait tué Adolf Hitler, la 2e GM n'aurait pas eu lieu !
(Paradoxe "du grand-père"...)
Ca aurait été Staline (il était l'allier d Hitler a la base) ou quelqu'un d'autre à la place. La preuve que ca aurait pu être n'importe qui : ca a été Hitler alors que c'est qu'un autrichien de la campagne qui c'est fait refuser des Beaux Arts, pas vraiment le mec prédestiné a dominer l'Europe..

Posté le

android

(151)

Répondre


Tous les commentaires (65)

Si seulement il avait tué Adolf Hitler, la 2e GM n'aurait pas eu lieu !
(Paradoxe "du grand-père"...)

a écrit : Si seulement il avait tué Adolf Hitler, la 2e GM n'aurait pas eu lieu !
(Paradoxe "du grand-père"...)
Mais on sait pas ce qu'il se serait passé a la place de la WW2, peut etre quelque chose d'encore pire

Posté le

android

(169)

Répondre

On pourrait se dire "zut, pourquoi il l'a pas tué ?". Salut que s'il l'avait tué, il aurait juste tué un pauvre soldat allemand. Ça me rappelle cette question "si vous pouviez tuer Hitler enfant, le feriez vous ? ".
La réponse semble facile, mais un film comme minority report montre que c'est pas si simple.

Posté le

android

(164)

Répondre

a écrit : Si seulement il avait tué Adolf Hitler, la 2e GM n'aurait pas eu lieu !
(Paradoxe "du grand-père"...)
Ca aurait été Staline (il était l'allier d Hitler a la base) ou quelqu'un d'autre à la place. La preuve que ca aurait pu être n'importe qui : ca a été Hitler alors que c'est qu'un autrichien de la campagne qui c'est fait refuser des Beaux Arts, pas vraiment le mec prédestiné a dominer l'Europe..

Posté le

android

(151)

Répondre

a écrit : Mais on sait pas ce qu'il se serait passé a la place de la WW2, peut etre quelque chose d'encore pire Je pense qu'effectivement, il y aurait eu quelque chose d'au moins tout aussi grave. Les mentalités de l'époque étaient ouvertement racistes, xénophobes et antisémites, et pas qu'en Allemagne. Il était aussi normal dans le monde occidental de penser que l'homme blanc était supérieur aux autres (notamment les noirs, la ségrégation sévissait aux USA).
Rappelons nous aussi des expositions coloniales (le Palais de la Porte Dorée à Paris est le témoin de cette époque), où l'on exposait les "sauvages" parmi les animaux en zoo.
Rappelons nous l'affaire Dreyfus, ou quand la presse titrait "Le Juif Léon Blum"...
Quelque part, le seul aspect positif si on peut en trouver un au pire désastre du XXe siècle, c'est que le racisme et l'antisémitisme est devenu largement minoritaire et surtout condamnable.

a écrit : Si seulement il avait tué Adolf Hitler, la 2e GM n'aurait pas eu lieu !
(Paradoxe "du grand-père"...)
Un peu facile comme résolution. La deuxième guerre mondiale n'aurait pas eu lieu tel qu'on la connait ça c'est sur, mais les raisons profondes étaient bien là (humiliation des perdants de la première guerre mondiale, montée des extrêmismes).
En Europe il y avait quand même de nombreuses tensions entre l'URSS et les autres pays, entre les états fascistes (Italie, Espagne...), et les démocraties occidentales (France, Royaume-Uni). En fait la grosse question c'est "Que serait devenue l'Allemagne sans Hitler ?" La République aurait-elle vécue ? Se serait-elle alliée à ses anciens ennemies contre le fascisme ou le communisme ? Serait-elle tombé dans un de ces extrêmisme de toute façon ?..

En Asie à l'inverse, cela n'aurait probablement pas changé grand chose, voir rien du tout.

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Ca aurait été Staline (il était l'allier d Hitler a la base) ou quelqu'un d'autre à la place. La preuve que ca aurait pu être n'importe qui : ca a été Hitler alors que c'est qu'un autrichien de la campagne qui c'est fait refuser des Beaux Arts, pas vraiment le mec prédestiné a dominer l'Europe.. Les pires dictateurs coupables de génocides sont souvent partis de rien.
Than Shwe travaillait au service postal en Birmanie
Abu Bakr Al Baghdadi s'est fait recaler de l'armée Irakienne à cause de sa myopie, s'est alors orienté vers la religion, il est décrit comme n'ayant « pas le charisme d'un chef [...] il était très timide et parlait peu »
Mussolini était prof de langues (Français)
Radovan Karadžić était psychiatre...

a écrit : Un peu facile comme résolution. La deuxième guerre mondiale n'aurait pas eu lieu tel qu'on la connait ça c'est sur, mais les raisons profondes étaient bien là (humiliation des perdants de la première guerre mondiale, montée des extrêmismes).
En Europe il y avait quand même de nombreuses tensions e
ntre l'URSS et les autres pays, entre les états fascistes (Italie, Espagne...), et les démocraties occidentales (France, Royaume-Uni). En fait la grosse question c'est "Que serait devenue l'Allemagne sans Hitler ?" La République aurait-elle vécue ? Se serait-elle alliée à ses anciens ennemies contre le fascisme ou le communisme ? Serait-elle tombé dans un de ces extrêmisme de toute façon ?..

En Asie à l'inverse, cela n'aurait probablement pas changé grand chose, voir rien du tout.
Afficher tout
C'était une boutade. D'où le "paradoxe du grand-père" mentionné, car c'est un classique quand on parle de voyage dans le temps : "Si seulement on pouvait remonter le temps pour tuer Adolf Hitler"...
Cela a d'ailleurs été le postulat de départ de certaines uchronies. J'ai pour référence (peut-être pas la meilleure...) : Command and Conquer : Red Alert.

Il faut dire aussi que nous avons humilié les allemands avec le traité de Versailles

C'est incroyable "l'effet papillon" La contingence, comment une petite décision peut tout changer. Chaque acte peut changer la phase du monde, S'il l'avait tué, qui sait dans quel monde nous serions aujourd'hui!

a écrit : Il faut dire aussi que nous avons humilié les allemands avec le traité de Versailles Le sort du Japon à la fin de la WW2 n'était pas forcément meilleurs... Et le Japon n'a plus rien refait de tel

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Le sort du Japon à la fin de la WW2 n'était pas forcément meilleurs... Et le Japon n'a plus rien refait de tel Le Japon n'a pas été mis sous pression économique, contrairement à l'Allemagne après la Grande Guerre.
Le Japon a essentiellement dû céder ses conquêtes en mer de Chine et accepter la présence des Alliés. Pour le reste, l'Empereur est resté sur le trône, ce qui a joué un rôle significatif auprès des japonais.

Quant à l'Allemagne après la WWI, elle a été emputée de la zone industrielle de la Ruhr, laquelle devait permettre la reconstruction de la France... Sans parler des sanctions économiques: les Allemands ont à proprement parlé dû payer le prix de la guerre.

Concernant ce soldat anglais, je pense que le fait qu'il s'agissait du futur Führer n'a aucune sorte d'importance.
Sans même parler de la probabilité qu'il s'agisse de progagande et non d'un fait avéré: pensez un peu aux chances que le soldat anglais le plus décoré pendant la WWI se retrouve face au futur dictateur allemand...

Bref, admettons, comme déjà souligné plus haut, Hitler était alors un parfait anonyme qui ne s'était pas encore découvert. Un type insignifiant pris dans le tourment d'une guerre qui le dépassait, lui aussi.
Notre brave anglais s'est retrouvé dans une situation où il estimait que le soldat ennemi ne constituait pas une menace, il l'a épargné, fin de l'histoire.

Le fait que l'adversaire se nommait Adolf Hitler et que celui-ci se retrouverait à la tête d'un parti qui dominerait l'Europe ne constitue qu'une fluctuation statistique, c'est-à-dire quelque chose d'hautement improbable mais pas impossible.

a écrit : Il faut dire aussi que nous avons humilié les allemands avec le traité de Versailles Et le Traité de Berlin de 1885 avant lui.

a écrit : Le Japon n'a pas été mis sous pression économique, contrairement à l'Allemagne après la Grande Guerre.
Le Japon a essentiellement dû céder ses conquêtes en mer de Chine et accepter la présence des Alliés. Pour le reste, l'Empereur est resté sur le trône, ce qui a joué un rôle significatif auprès d
es japonais.

Quant à l'Allemagne après la WWI, elle a été emputée de la zone industrielle de la Ruhr, laquelle devait permettre la reconstruction de la France... Sans parler des sanctions économiques: les Allemands ont à proprement parlé dû payer le prix de la guerre.
Afficher tout
Mais je pense que beaucoup de Japonais ont du vivre la défaite comme une humiliation

Posté le

android

(5)

Répondre

Je rejoins @Metin sur "l'effet papillon"... C'est incroyable comme nos vies peuvent être modifiées sur une décision, un jour, parce que l'on était bien luné ou pas, parce que l'on avait envie ou pas d'aller aux toilettes ce jour là à ce moment là... Dans l'anecdote, c'est une décision qui aurait modifié complètement l'Histoire de la planète. On peut tirer des plans sur la comète autant qu'on veut, comme certains le font ici, on ne saura jamais ce qui se serait passé sans cet événement. Ce dont on peut être sûr, c'est que ce serait autre chose... La vie n'est faite que de "hasards" ; je ne crois pas au "destin".

a écrit : Mais je pense que beaucoup de Japonais ont du vivre la défaite comme une humiliation C'est vrai, mais il s'agissait d'actes de résistance isolés et désordonnés, principalement dans les Îles. De plus, la capitulation ne s'est pas soldée par une inversion des forces: la Chine, en lambeaux et divisée entre les forces loyalistes et communistes, se livrera à des guerres intestines jusqu'à la proclamation de la République populaire.

À côté de son ennemi de toujours, le Japon s'en sort la tête haute ;-)

a écrit : Je pense qu'effectivement, il y aurait eu quelque chose d'au moins tout aussi grave. Les mentalités de l'époque étaient ouvertement racistes, xénophobes et antisémites, et pas qu'en Allemagne. Il était aussi normal dans le monde occidental de penser que l'homme blanc était supérieur aux autres (notamment les noirs, la ségrégation sévissait aux USA).
Rappelons nous aussi des expositions coloniales (le Palais de la Porte Dorée à Paris est le témoin de cette époque), où l'on exposait les "sauvages" parmi les animaux en zoo.
Rappelons nous l'affaire Dreyfus, ou quand la presse titrait "Le Juif Léon Blum"...
Quelque part, le seul aspect positif si on peut en trouver un au pire désastre du XXe siècle, c'est que le racisme et l'antisémitisme est devenu largement minoritaire et surtout condamnable.
Afficher tout
Justifier les causes qui ont menés à la deuxième guerre mondiale par l antisémitisme la xénophobie et le racisme... t as d autres perles à sortir comme ça?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il faut dire aussi que nous avons humilié les allemands avec le traité de Versailles Rapport choucroute

a écrit : Si seulement il avait tué Adolf Hitler, la 2e GM n'aurait pas eu lieu !
(Paradoxe "du grand-père"...)
Haha! Tu veux utiliser si dans l' histoire?
Si Hitler etait mort , son assistant aurait déclenché la 2eme GM .
Si Hitler etait mort , son assistant se serait suicider .
Si la 2eme GM n'etait pas finie , la guerre froide n'aurait pas existé.
Tu veux que je continue avec mes "si"?haha
Si la 2eme guerre mondiale n'etait pas finie mon grand - pere serait probablement mort.
Si mon grand-père serait mort mon pere ne serait pas probablement né
Si mon pere ne serait pas probablement né je ne le serait pas non plus
Si je n'étais pas né je ne serais pas là à t'ennuyer avec mes si et je n'aurais même pas ecris cette réponse
(Mon imagination s'arrête là);)