En 2022, vous pourrez voir deux étoiles se heurter

Proposé par
le
dans

En 2022, une équipe d'astronomes prévoit que nous pourrons voir à l'oeil nu deux étoiles se heurter et créer une nova. Il s'agit de deux étoiles de la constellation du cygne, invisibles actuellement à l'oeil nu, mais dont la fusion va créer dans notre ciel une lueur qui pourrait être aussi intense que celle de l'étoile Polaire.


Tous les commentaires (71)

a écrit : Tu as raison mais les rayons gamma se dirigent dans des directions rectilignes... il faudrait qu'il y en ai juste un qui nous vise et on aurait très mal. Mais a l'échelle cosmique, il y a tres peu de chance que nous soyons visé ( meme si cela reste possible ) Pouvez vous développer un peu plus le point svp? Est-ce à dire que cela éliminer des espèces y compris l'Homme?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : 1 al = donc la distance parcouru en 1 an ? :o En gros et sans trop de chiffres, une année lumière équivaut en km(oui, parce que c'est une distance) à la distance parcourue par la lumière en une année. Sachant qu'on a pas encore aperçu ou créé des objets qui sont plus rapides que la lumière, bah ça fait un bon paquet de km... D'ailleurs je pense que c'est pour ça qu'on a utilisé cette mesure(année-lumière), pour éviter de passer ses journées à écrire des chiffres à chaque fois qu'on veut parler distance dans l'univers.

Et cette collision s'est déjà produite il y a des millénaires... ça me fascinera toujours ce qui se passe là-haut...

Commentaire supprimé Tout simplement par calcul . Avec les observations des télescopes terrestres et spatial les astrophysiciens peuvent calculer "facilement" les trajectoires et distances entre 2 objects même très lointain

Posté le

android

(7)

Répondre

Comment ils font pour prévoir quand la lumière nous parviendra de cette collision qui a déjà eu lieu ? Je trouve ça fascinant de prévoir le futur avec des choses qui se sont produites dans le passé. A la rigueur pour la lumière du soleil je comprends mais la lumière d'une collision j'ai du mal.

Posté le

android

(3)

Répondre

On n'a aucun mal à prévoir à quel moment on le verra puisque la lumière de la collision nous parviendrait avec le même décalage que la lumière des étoiles telles qu'on les voit actuellement. Même si elles sont moins brillantes avant la collision supposée, on peut les voir avec un télescope. Donc si, par exemple, on voit que la distance entre les deux a été divisée par deux depuis un an, on peut prévoir qu'on verra la collision dans un an. Et c'est ce qu'on voit d'après la lumière qui nous parvient, quel que soit le décalage dû à la distance et depuis combien de temps ça s'est réellement passé. En revanche je suis moins confiant sur le fait qu'elle sont vraiment sur une route de collision et il se pourrait bien qu'on ne voit pas de collision et qu'elles passent tout simplement l'une derrière l'autre...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il n'a pas dit l'inverse...
Il précise juste que, l'étoile polaire n'étant pas la plus lumineuse, le phénomène ne sera pas si visible que ça... ça revient à mettre une aiguille dans une botte de foin.
Un point blanc parmi tant d'autres !
Si, il a dit l'inverse; la première phrase. L'auteur n'a jamais dit cela.
De plus, jusqu'à preuve du contraire, l'étoile polaire étant visible à l'oeil nu, un phénomène d'intensité lumineuse équivalent sera lui aussi visible à l'oeil nu. Si on sait où regarder.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : En gros et sans trop de chiffres, une année lumière équivaut en km(oui, parce que c'est une distance) à la distance parcourue par la lumière en une année. Sachant qu'on a pas encore aperçu ou créé des objets qui sont plus rapides que la lumière, bah ça fait un bon paquet de km... D'ailleurs je pense que c'est pour ça qu'on a utilisé cette mesure(année-lumière), pour éviter de passer ses journées à écrire des chiffres à chaque fois qu'on veut parler distance dans l'univers. Afficher tout L'année-lumière (al) peut non seulement être convertie en km mais aussi en n'importe quelle autre unité de longueur (pouce, mile nautique, etc.). On l'a choisie non seulement parce que, en effet, elle permet d'exprimer les distances en astronomie sans obtenir des nombres trop grand, mais les multiples des unités du système métrique sont aussi là pour ça, par exemple le Pm (pétamètre) qui vaut un billiard de mètres est du même ordre de grandeur. On l'a choisie surtout parce que, comme on observe les étoiles à partir de la lumière qui nous parvient, le temps que la lumière met à nous parvenir n'est pas anodin et on sait donc directement sans faire de conversion qu'on voit un objet céleste situé à 10 al tel qu'il était il y a 10 ans ! Si jamais Proxima du Centaure, située à 4,2 al de la Terre et qui est donc l'étoile la plus proche de nous (hormis le Soleil), venait à exploser, on verrait l'explosion 4,2 années plus tard (et pendant tout ce temps nous n'aurions aucun moyen de savoir que l'étoile que nous voyons bien tranquille dans le ciel a en fait déjà explosé !).

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : C'est bien sa 1 seconde lumière égal 300 000 km donc je te laisse multiplié tout sa par 1800 ans... ça fait un très joli paquet de zéro. Bon je te fait le calcul je suis sympa cela fait 21 116 505 600 000 de km :-) Tu es bien loin du compte. 1800 al. donne environ 1.66E16 km, soit 16.6 millions de milliards de km... ;-)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Au pire comme beaucoup de phénomènes qui se produit dans le ciel bah..... on n'y ferait pas attention Donc pas la peine d'en parler ?
Même si je ne le verrait sûrement pas, ça m'intéresse. Sinon on ne parle plus des atomes, du noyaux de la terre... si on ne parle que de ce que l'on voit

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Pouvez vous développer un peu plus le point svp? Est-ce à dire que cela éliminer des espèces y compris l'Homme? Toute espèce y compris (et surtout) l'homme.

Sauf que le ciel sera nuageux et qu'on ne verra rien! Ou pas

Posté le

android

(0)

Répondre

Non, ils ne "prévoient" pas ! L'évènement a déjà eu lieu et il sera visible sur Terre en 2022, c'est tout.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : si je me rappelle d'autres articles sur l'astronomie (faut que je retrouve ça), le choc de deux étoiles provoquerait une énorme émission de rayons gamma, qui stériliserait tout dans un rayon de plusieurs dizaines d'années lumière...
j’espère que ce ne sera pas le cas, ou que je me trompe
Tu te trompe pas mais au plus loin on est au moins y a,de danger :-)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : 1 al = donc la distance parcouru en 1 an ? :o Oui à la distance Que parcourt la vitesse de la lumière en une année

a écrit : Toute espèce y compris (et surtout) l'homme. Ca reste à prouver. A 1800 AL il y a un risque, mais de là à stériliser notre planète, c'est peut être exagéré.

a écrit : Non, ils ne "prévoient" pas ! L'évènement a déjà eu lieu et il sera visible sur Terre en 2022, c'est tout. Ben, si, ils le prévoient d'après calculs. Dans les faits observables, nous n'avons pas la confirmation de cette collision.
Si ça se trouve, un "imprévu" a empêché cette collision et nous ne le saurons que demain matin où l'année prochaine bien qu'il y ait peu de chances, mais seule l'observation directe de cette collision confirmera la collision.
Je ne crois que ce que je vois. ;)

a écrit : Tu te trompe pas mais au plus loin on est au moins y a,de danger :-) Cela dépend de la puissance du rayon. A presque 2000 AL, il n'y a pas de risque de cramer la planète au sens propre, mais cela pourrait avoir, par exemple, un impact sur la couche d'ozone et nous affecter quand même.
Le risque d'implosion de Bételgueuse en trou noir pourrait bien nous être beaucoup plus néfaste car beaucoup plus proche de nous

a écrit : Je pose peut-être une question bête... Mais étant donné que rien ne vas plus vite que la lumière, comment savons nous qu'il y'a eu une colision si la lumière de celle-ci ne nous est toujours pas parvenue ? Probablement parce que toutes les couleurs n'ont pas la même longueur d'onde pour commencer, ensuite elles ont dû créer un beau vide autour d'elles(c'est ça et les émissions radios qui nous ont permis de détecter les trous noirs de mémoire)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pouvez vous développer un peu plus le point svp? Est-ce à dire que cela éliminer des espèces y compris l'Homme? Bah les rayons gamma (faisceau d'énergie pure) en traversant l'atmosphère brûlerai son oxygène, ferait fusionner quelques atomes d'hydrogène etc...

Posté le

android

(0)

Répondre