Les Américains n'ont que 3 minutes pour fuir en cas d'incendie de leur maison

Proposé par
Invité
le

En cas d'incendie, les familles américaines ont selon une étude entre 3 et 4 minutes pour s'échapper de leur maison sans blessure. C'est bien moins qu'il y a trente ans où c'était 17 minutes. En cause, le mobilier qui s'enflamme bien plus vite qu'avant en raison de matières de moins bonne qualité et des techniques de construction plus sensibles au feu.


Commentaires préférés (3)

Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tuyauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture

Surtout qu’aux USA, les maisons sont en bois.

Mais ce n’est pas tout : l’électricité courante en Europe est de 230 V et à « faible » ampérage (ou "intensité", en français correcte).

Aux USA, il est 110 V et à fort ampérage. Au final, la puissance délivrée est identique, mais l’échauffement dans les fils de cuivre est, lui, entièrement dû à l’ampérage, donc bien plus élevé.


(au passage, les lignes haute tension et très haute tension d’EDF sont justement à très haute tension (jusqu’à 400 000 V) et à très basse intensité pour réduire les pertes et l’échauffement).

a écrit : "Ceci n'est pas une source" Matisse.

Faire des études d'architecture ne permet pas de d'éviter les sophismes ;-)


Le but d'une source est d'indiquer aux autres qu'on est pas le seul à croire ce que l'on croit.

Donc faire
un argument d'autorité, n'est pas une source valide...

PS: et ton avis sur le bois, est un peu trop "mainstream" sans recul. C'est quoi le but d'optimiser une construction sur 2 critères qui n'arrivent presque jamais (incendie et tempête). Surtout que là le matériau n'est pas forcément la cause.
Afficher tout
Ce n'est pas lui la source, c'est ses cours ou ses professeurs qui sont, eux, des professionnels avec de l'expérience.
Et puis, aux USA, les tornades ne sont vraiment pas rares dans certaines régions. On peut alors se demander l'intérêt de continuer à construire en bois dans ces endroits. Les maisons s'envolent beaucoup plus facilement. Personnellement je choisirai un autre matériau...


Tous les commentaires (54)

On ne le diras jamais assez mais je ne peux que vous encourager a vous munir d'un détecteur de fumée ( 1 par étage surtout près des chambres à coucher), qui sont obligatoire depuis le printemps 2015 !
Ils sauvent réellement des vies. De plus vérifiez les piles deux fois par ans en faisant des tests (lors des changements d'heure par exemple).

Posté le

android

(36)

Répondre

Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tuyauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture

a écrit : Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tu
yauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture
Afficher tout
Aïe aïe aïe... Les pauvres ! Surtout qu'ils ne sont pas gâtés, avec toutes les tornades et inondations qu'ils subissent...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tu
yauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture
Afficher tout
Le bois n'est-il pas plus résistant au feu que le béton ? Sur la durée je parle. Je crois qu'il y avait une anecdote là dessus.

PS : je sais que le bois brûle.. ;).

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Le bois n'est-il pas plus résistant au feu que le béton ? Sur la durée je parle. Je crois qu'il y avait une anecdote là dessus.

PS : je sais que le bois brûle.. ;).
Et l'eau ça mouille !

Posté le

android

(1)

Répondre

Une maison entièrement en bois brut et de bonne facture résistera mieux au feu qu'une maison en parpaings/placo. En effet le bois va prendre du temps à prendre feu tandis que le parpaing va lui eclater assez rapidement sous l'effet de la chaleur.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : Le bois n'est-il pas plus résistant au feu que le béton ? Sur la durée je parle. Je crois qu'il y avait une anecdote là dessus.

PS : je sais que le bois brûle.. ;).
Effectivement, une structure en bois résistera mieux au feu qu'une structure métallique. En effet, le bois se consumera mais restera en place alors que le métal perd rapidement de sa résistance lorsqu'il est soumis à la chaleur et il se déformera, entraînant plus rapidement l'écroulement de la maison. Il me semble qu'il y a une anecdote là-dessus.

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tu
yauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture
Afficher tout
Il n y a qu a voir les emissions des maçons du coeur. Un tracteur, un cable, et hop, plus de maison!

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tu
yauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture
Afficher tout
Sachant que malheureusement de nos jours 3/4 des installations de plomberie sont faite en tuyaux "plastique". ( parole de plombier)

J'ai un doute que ceux ci te servent de protection an cas de tornade lol.

Surtout qu’aux USA, les maisons sont en bois.

Mais ce n’est pas tout : l’électricité courante en Europe est de 230 V et à « faible » ampérage (ou "intensité", en français correcte).

Aux USA, il est 110 V et à fort ampérage. Au final, la puissance délivrée est identique, mais l’échauffement dans les fils de cuivre est, lui, entièrement dû à l’ampérage, donc bien plus élevé.


(au passage, les lignes haute tension et très haute tension d’EDF sont justement à très haute tension (jusqu’à 400 000 V) et à très basse intensité pour réduire les pertes et l’échauffement).

Je dirais "c'est bien moins" (de temps)

a écrit : Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tu
yauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture
Afficher tout
Alors pour être exact un construction avec ossature bois va en fait tenir bien plis longtemps au feu qu'une structure métallique :
-la structure métallique va conduire la chaleur rapidement à distance du "point chaud" et créer d'autres départs de feu (sans compter que le métal chaud va se déformer puis s'effondrer )
-la structure bois ne va pas conduire la chaleur et aura tendance dans un premier temps à se carboniser et donc progressera lentement.

D'où le fait que les structures actuelles résistent moins longtemps. Et donc pour la planque dans la salle de bain ce n'est pas les tuyaux qui vont protéger l'habitant mais plutôt l'eau qu'ils contiennent.

(Source : études d'architecture pour moi aussi ;) )

a écrit : Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tu
yauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture
Afficher tout
"Ceci n'est pas une source" Matisse.

Faire des études d'architecture ne permet pas de d'éviter les sophismes ;-)


Le but d'une source est d'indiquer aux autres qu'on est pas le seul à croire ce que l'on croit.

Donc faire un argument d'autorité, n'est pas une source valide...

PS: et ton avis sur le bois, est un peu trop "mainstream" sans recul. C'est quoi le but d'optimiser une construction sur 2 critères qui n'arrivent presque jamais (incendie et tempête). Surtout que là le matériau n'est pas forcément la cause.

a écrit : "Ceci n'est pas une source" Matisse.

Faire des études d'architecture ne permet pas de d'éviter les sophismes ;-)


Le but d'une source est d'indiquer aux autres qu'on est pas le seul à croire ce que l'on croit.

Donc faire
un argument d'autorité, n'est pas une source valide...

PS: et ton avis sur le bois, est un peu trop "mainstream" sans recul. C'est quoi le but d'optimiser une construction sur 2 critères qui n'arrivent presque jamais (incendie et tempête). Surtout que là le matériau n'est pas forcément la cause.
Afficher tout
Ce n'est pas lui la source, c'est ses cours ou ses professeurs qui sont, eux, des professionnels avec de l'expérience.
Et puis, aux USA, les tornades ne sont vraiment pas rares dans certaines régions. On peut alors se demander l'intérêt de continuer à construire en bois dans ces endroits. Les maisons s'envolent beaucoup plus facilement. Personnellement je choisirai un autre matériau...

Même problème au chili, ou nombre de maisons sont en bois, et je ne parle pas des belles maisons en bois du sud ou de style victorien ou néogothique, ou style créole, qui brûlent déjà bien, mais de ces maisons de "cartons". Poutre et poteaux fins, murs en bois aggloméré, c'est des belles cabanes quoi! C'est les maisons des gens modestes, et à mon avis c'est comme au US, en peu de temps avec peu d'argent et peu de connaissances, tu te fais ta baraque, et ça sera toujours moins cher de la reconstruire plutôt que d'en faire une solide, de toute façon la banque te prêtrera pas l'argent.

Le truc de fou c'est qu'au Chili y a pas de pompiers pro, que des volontaire! Selon les difficultés d'accès des brigades c'est parfois des dizaines de baraques qui partent en fumée. Un avantage c'est que se prendre une de ces cahutes sur la tronche en cas de séisme c'est moins dangereux qu'une "vraie" maison. On s'y sent plus en sécurité ,dans ce sens. Mais statistiquement le feu est beaucoup plus dangereux, d'ailleurs les maisons en dur souvent brûlent aussi, à cause de proprios qui ne font rien pour entretenir les instalations électriques.

a écrit : Ce n'est pas lui la source, c'est ses cours ou ses professeurs qui sont, eux, des professionnels avec de l'expérience.
Et puis, aux USA, les tornades ne sont vraiment pas rares dans certaines régions. On peut alors se demander l'intérêt de continuer à construire en bois dans ces endroits. Les
maisons s'envolent beaucoup plus facilement. Personnellement je choisirai un autre matériau... Afficher tout
Le seul matériau qui résisterait à une tornade serait le béton armé avec 3 mètres minimum de fondations. Ça coûte bien moins cher de faire des maisons "légères" en bois facilement constructibles (une semaine pour une maison entièrement équipée, pour les susdits maçons du cœur)
Une branche d'arbre de 10 cm de diamètre lancée (par le vent) à 160 km/h (100 mph) traverse un mur en parpaings de 20 cm d'épaisseur sans trop de problème, sauf pour le parpaing (vu sur une des ces innombrables émissions sur les tornades aux USA)

a écrit : Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tu
yauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture
Afficher tout
À mon avis tu verras cela durant tes prochaines années d étude mais, tu parles de 2 choses complètement différentes...
1- La chaleur et le matériau qui perd son intégrité face à la chaleur
2- des forces externes (vent) qui éventrent la maison et donc la rende vulnérable.

Dans le cas du vent on n'altère pas les propriétés intrinsèque du matériau, mais il s agit d une force mécanique. 2 en l occurence :
Pression : force perpendiculaire aux parois d'un bâtiment, lorsque la pression exercée est supérieure à la pression atmosphérique on l'appelle surpression, et dépression dans le cas où cette pression est inférieure à la pression atmosphérique.
Entrainement : force parallèle aux parois, dans le sens d'écoulement local du vent

Concernant le feu :
Les ossatures bois sont beaucoup moins sensibles au feu que des murs en béton.

www.bois.com/construire/reglementation/incendies

Le béton transmet beaucoup plus La chaleur et s effondre très vite.

D ailleurs étrangement, Pourquoi les porte coupe feu sont elles en bois?

La principale source de cette baisse de la résistivité des maisons en bois, qui est mentionné dans cette News, est également due au fait que le bois massifs ne sont plus utilisé, on leur préfere des matériaux composites à bas coup (osb, mdf, ldf, séchage des studs en autoclave avec divers additifs....) qui contiennent des colles, résines et stabilisant.
La cause de décès #1 lors d un incendie étant la perte de conscience due aux émanations toxiques, CQFD...

a écrit : Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tu
yauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture
Afficher tout
Contrairement à ce qu'on pense le bois est un matériau très résistant et qui met beaucoup de temps à s'enflammer, comparé à des matières synthétiques.
De plus c'est un très bon isolant phonique et thermique !

a écrit : Sachant qu'on parle d'un pays où tous les murs sont des parois bois pour les maisons individuelles, on est loin du mur béton de par chez nous.

Au point qu'en cas de tempête ou de tornade, si la maison n'a pas de sous-sol, il est conseillé de se réfugier dans la salle de bain car la tu
yauterie qui se trouve dans les murs devraient un peu mieux vous protéger, les tuyaux sont plis resistants que les murs!

Source: je suis étudiant en architecture
Afficher tout
Bonjour, je tiens à préciser que le bois est, contrairement à ce qu'on pense, un matériau qui a un bon comportement mécanique face au feu. On connaît parfaitement la vitesse de carbonisation du bois par face exposée au feu (0,6 mm/min). Ce n'est sûrement pas la résistance du bois qui est mise en cause dans les premières minutes. En 4 minutes le bois perd au maximum 2,4 mm d'épaisseur par face exposée. Sachant que les dimensions classiques minimales de ces colombages (élément structurels verticaux dans les murs en bois) sont 38 mm X 89 mm, on se retrouve avec une section de 33 mm X 86 mm. Ce qui ne va sûrement pas faire effondrer la maison.
Ce qui a changé par rapport à nos jours est bel et bien le mobilier ou autres décorations (notamment ceux contenant une part de plastique). Ceux ci vont émettre énormément de fumées très toxiques, faisant perdre connaissance puis asphyxiant les occupants.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Bonjour, je tiens à préciser que le bois est, contrairement à ce qu'on pense, un matériau qui a un bon comportement mécanique face au feu. On connaît parfaitement la vitesse de carbonisation du bois par face exposée au feu (0,6 mm/min). Ce n'est sûrement pas la résistance du bois qui est mise en cause dans les premières minutes. En 4 minutes le bois perd au maximum 2,4 mm d'épaisseur par face exposée. Sachant que les dimensions classiques minimales de ces colombages (élément structurels verticaux dans les murs en bois) sont 38 mm X 89 mm, on se retrouve avec une section de 33 mm X 86 mm. Ce qui ne va sûrement pas faire effondrer la maison.
Ce qui a changé par rapport à nos jours est bel et bien le mobilier ou autres décorations (notamment ceux contenant une part de plastique). Ceux ci vont émettre énormément de fumées très toxiques, faisant perdre connaissance puis asphyxiant les occupants.
Afficher tout
La plupart des murs des maisons américaines ne sont pas en bois massif mais en aggloméré léger qui brûle très vite.

Et le bois se consume plus vite que le béton car il brûle (ce que ne fait pas le béton), ce qui augmente la température et la vitesse de combustion (ce dont ne rendent pas compte les tests normalisés qui travaillent à température constante).