En Corée du Nord, on applique la peine de mort au lance-flammes

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

Les informations en provenance de la RPDC sont toujours difficilement vérifiables, mais il me semble même qu'un haut dignitaire du régime avait été exécuté en 2016 a coup de canon... On a pas la même définition de terme "canoniser"...

Je ne crois pas que "expéditif" soit l'adjectif approprié pour une exécution au lance-flammes... :/

Posté le

android

(231)

Répondre

Plus original, le vice-maréchal Hyon Yong-Chol était accusé de "déloyauté et manque de respect". Parmi les griefs retenus contre cet homme de 65 ans, le régime nord-coréen a retenu l'échec d'une mission en Russie, mais également de nombreux actes de contestations des décisions du pouvoir. Son assoupissement lors d'un défilé militaire fait également partie des motifs ayant conduit à sa condamnation à mort.

Pour marquer les esprits, Pyongyang a choisi d'organiser un mode opératoire aussi spectaculaire qu'excessif. Le vieux militaire a été tué par un tir de missile antiaérien. Un sort réservé aux hauts-dignitaires. Des centaines de personnes ont été invitées à assister à la mise à mort qui s'est déroulée dans une académie militaire au nord de Pyongyang.

Posté le

android

(259)

Répondre


Tous les commentaires (72)

Les informations en provenance de la RPDC sont toujours difficilement vérifiables, mais il me semble même qu'un haut dignitaire du régime avait été exécuté en 2016 a coup de canon... On a pas la même définition de terme "canoniser"...

Pas pire que toute la mise en scène de la mise à mort des condamnés aux USA, dans certains États, où il faut trois injections successives qui durent environ une demi-heure, devant un public d'une douzaine de personnes.

a écrit : Les informations en provenance de la RPDC sont toujours difficilement vérifiables, mais il me semble même qu'un haut dignitaire du régime avait été exécuté en 2016 a coup de canon... On a pas la même définition de terme "canoniser"... Ne pas confondre "canoniser" et "canonner". ;)

Je ne crois pas que "expéditif" soit l'adjectif approprié pour une exécution au lance-flammes... :/

Posté le

android

(231)

Répondre

Plus original, le vice-maréchal Hyon Yong-Chol était accusé de "déloyauté et manque de respect". Parmi les griefs retenus contre cet homme de 65 ans, le régime nord-coréen a retenu l'échec d'une mission en Russie, mais également de nombreux actes de contestations des décisions du pouvoir. Son assoupissement lors d'un défilé militaire fait également partie des motifs ayant conduit à sa condamnation à mort.

Pour marquer les esprits, Pyongyang a choisi d'organiser un mode opératoire aussi spectaculaire qu'excessif. Le vieux militaire a été tué par un tir de missile antiaérien. Un sort réservé aux hauts-dignitaires. Des centaines de personnes ont été invitées à assister à la mise à mort qui s'est déroulée dans une académie militaire au nord de Pyongyang.

Posté le

android

(259)

Répondre

Pourquoi les gens ne se révoltent pas dans ce pays ?
Malgré tout le peuple est plus nombreux que le cercle dirigeant. Il ne pourra pas tuer tous les Coréens en même temps.

a écrit : Pourquoi les gens ne se révoltent pas dans ce pays ?
Malgré tout le peuple est plus nombreux que le cercle dirigeant. Il ne pourra pas tuer tous les Coréens en même temps.
J'avais lu que les gens sont tellement lobotomisés dès leur plus jeune âge qu'ils croient que le régime peut connaître ce qu'il pense!
A lire d'ailleurs Pyongyang de Guy Delisle qui nous fait "decouvrir" un peu plus ce pays très secret!

Posté le

android

(36)

Répondre

a écrit : Pourquoi les gens ne se révoltent pas dans ce pays ?
Malgré tout le peuple est plus nombreux que le cercle dirigeant. Il ne pourra pas tuer tous les Coréens en même temps.
Les gens sont sous une propagande très forte du gouvernement et ce depuis des dizaines d'années, ce qui étouffe la plupart des envies de rébellions.

a écrit : Plus original, le vice-maréchal Hyon Yong-Chol était accusé de "déloyauté et manque de respect". Parmi les griefs retenus contre cet homme de 65 ans, le régime nord-coréen a retenu l'échec d'une mission en Russie, mais également de nombreux actes de contestations des décisions du pouvoir. Son assoupissement lors d'un défilé militaire fait également partie des motifs ayant conduit à sa condamnation à mort.

Pour marquer les esprits, Pyongyang a choisi d'organiser un mode opératoire aussi spectaculaire qu'excessif. Le vieux militaire a été tué par un tir de missile antiaérien. Un sort réservé aux hauts-dignitaires. Des centaines de personnes ont été invitées à assister à la mise à mort qui s'est déroulée dans une académie militaire au nord de Pyongyang.
Afficher tout
Je me souviens de ça. Il n'a pas dû trop souffrir au moins. Enfin, je me rappelle aussi que des témoins disant l'avoir revu bien vivant n'ont, eux, pas été revus depuis longtemps.

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Je ne crois pas que "expéditif" soit l'adjectif approprié pour une exécution au lance-flammes... :/ Je me suis dit la même chose! Je préfère de loin une balle pleine tête ça c'est expéditif mais sentir tes chaires bruler, l'odeur de cochon à la broche ... Brrrr l'horreur

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Pourquoi les gens ne se révoltent pas dans ce pays ?
Malgré tout le peuple est plus nombreux que le cercle dirigeant. Il ne pourra pas tuer tous les Coréens en même temps.
C'est comme naître dans une secte. Il est mentalement très difficile de sortir d'un paradigme. Il n'y a aucun autre son de cloche, pas de contre pouvoir, pas d'ouverture sur le monde...

Posté le

android

(33)

Répondre

a écrit : Les informations en provenance de la RPDC sont toujours difficilement vérifiables, mais il me semble même qu'un haut dignitaire du régime avait été exécuté en 2016 a coup de canon... On a pas la même définition de terme "canoniser"... À coup de canon anti-aérien, pour être précis. Des obus contenant une centaine de grammes d'explosifs, au rythme de quelques milliers d'obus à la minute. Propre.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Je ne crois pas que "expéditif" soit l'adjectif approprié pour une exécution au lance-flammes... :/ J'avoue, chez moi une balle dans la tête est bien plus expéditif qu'une longue cuisson au lance flammes.... "cruel"serait plus approprié.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Je me suis dit la même chose! Je préfère de loin une balle pleine tête ça c'est expéditif mais sentir tes chaires bruler, l'odeur de cochon à la broche ... Brrrr l'horreur Malheureusement la balle dans la tête n'est pas toujours aussi expéditive qu'on aimerait le croire: www.scienceabc.com/humans/gunshot-to-the-head-does-this-mean-instant-death.html
Ainsi récemment à Toulouse un homme est mort pas loin de 36 heures après s'être fait tirer dans la tête.
Après ça dépend complètement du type de munition

a écrit : Pourquoi les gens ne se révoltent pas dans ce pays ?
Malgré tout le peuple est plus nombreux que le cercle dirigeant. Il ne pourra pas tuer tous les Coréens en même temps.
En plus de la propagande le pouvoir peut te condamner sur plusieurs générations. Tes enfants et petits enfants auront la chance de passer leur vie en prison si tu échoues. En admettant que tu sois toujours motivé, ce n'est pas un pays ou tu trouvera facilement une arme pour te rebeller. En gros tu aura d'un coté quelques paysans en sous nutrition avec des fourches , pelles, bœufs et de l'autre des militaires avec des fusils automatique, aéroglisseurs, tanks, mines... qui auront l'ordre de tirer dans le tas.
Dans ces conditions ta rébellion va durée environ 15 secondes mais tu sera mort bien avant d'en arriver là car tu te fera dénoncer par ceux qui croient en la propagande.

a écrit : Pourquoi les gens ne se révoltent pas dans ce pays ?
Malgré tout le peuple est plus nombreux que le cercle dirigeant. Il ne pourra pas tuer tous les Coréens en même temps.
Si le type peut ordonner d'exécuter quelqu'un au lance flamme ou au missile, je ne doute pas qu'il puisse lancer des missiles sur une foule en colère, at dans ce cas la, les révolutionnaires auront beau être plus nombreux, ils se feront balayer.

a écrit : Malheureusement la balle dans la tête n'est pas toujours aussi expéditive qu'on aimerait le croire: www.scienceabc.com/humans/gunshot-to-the-head-does-this-mean-instant-death.html
Ainsi récemment à Toulouse un homme est mort pas loin de 36 heures après s'être fait tirer dans la tête.
Après ça dépend complètement du type de munition Afficher tout
Oui enfin on se comprend c'est extrêmement rare de survivre à une balle dans la tête or le lancé flamme c'est à tout les coups que ça te cuit sans te tuer sur le coup xD

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Pourquoi les gens ne se révoltent pas dans ce pays ?
Malgré tout le peuple est plus nombreux que le cercle dirigeant. Il ne pourra pas tuer tous les Coréens en même temps.
Tu peux lire 1984 de George Orwell. Ce livre montre bien la difficulté de sortir d'un régime totalitaire. Ou tous le monde est "emprisonné" par le système et même les plus hauts placés ne peuvent pas sortir du rang.
A moins d'une intervention extérieure, je vois pas comment ils pourraient sortir de cette tyrannie.

a écrit : Pourquoi les gens ne se révoltent pas dans ce pays ?
Malgré tout le peuple est plus nombreux que le cercle dirigeant. Il ne pourra pas tuer tous les Coréens en même temps.
En dehors de la propagande déjà cité par d'autres il ne faut pas oublier que même si le régime ne peut pas tuer tout le monde il peut quand mêmer tuer, arrêter... beaucoup de personnes. Sans compter les nombreuses exécutions qui doivent servir d'exemple dans le pays. J'imagine donc que peu des gens veulent prendre le risque de mourir.
Pour te donner une comparaison si 20 mecs non-armés sautent sur un type avec un flingue il y aura quand même 2-3 morts, et personne n'a envie de faire partie de ces 2-3 morts.

Posté le

android

(11)

Répondre