La catégorie Groupe B en rallye était trop dangereuse

Proposé par
le
dans

Créé en 1982, le Groupe B fut la catégorie la plus mythique du championnat du monde des rallyes. Des voitures de plus de 500 chevaux s'affrontaient sur des parcours à la sécurité quasiment inexistante, ce qui provoqua une dizaine de morts chez les pilotes et les spectateurs, et un arrêt finalement de la catégorie en 1986.


Commentaires préférés (3)

Je me souviens de la sortie de route en 86 au tour de Corse.... Savoir qu'ils sont morts sans avoir rien pu faire et être retrouvé plusieurs heures après.... Brrr
Et il y avait déjà eu d'autres accidents avec spectateurs avant. Dommage que les gens soient parfois irresponsables, et que les encadrants de la FIA n'aient pas plus pensé à la sécurité plutôt qu'au spectacle...

De toute façon même avec une sécurité conséquente on croirait vraiment que certains spectateurs veulent en finir avec leur vie ! Sérieusement ils devraient participer aux rallyes en tant que concurrents.

Posté le

android

(73)

Répondre

a écrit : Dommage que ça n'existe plus Il y a toujours le Tourist Trophy de l'île de Man pour ceux en manque de sport mecanique extreme.

Posté le

windowsphone

(72)

Répondre


Tous les commentaires (32)

C'était une toute autre époque, le son du 5 cylindre de l'Audi Quattro est magnifique

Posté le

android

(14)

Répondre

Je me souviens de la sortie de route en 86 au tour de Corse.... Savoir qu'ils sont morts sans avoir rien pu faire et être retrouvé plusieurs heures après.... Brrr
Et il y avait déjà eu d'autres accidents avec spectateurs avant. Dommage que les gens soient parfois irresponsables, et que les encadrants de la FIA n'aient pas plus pensé à la sécurité plutôt qu'au spectacle...

De toute façon même avec une sécurité conséquente on croirait vraiment que certains spectateurs veulent en finir avec leur vie ! Sérieusement ils devraient participer aux rallyes en tant que concurrents.

Posté le

android

(73)

Répondre

Sécurité inexistante avec des bolides pareils c'est quasiment du suicide.

Les voitures de rally de maintenant ont environ combien de chevaux ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Les voitures de rally de maintenant ont environ combien de chevaux ? La réglementation 2017 autorise 380cv maximum contre 300 l'année passée.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Dommage que ça n'existe plus Il y a toujours le Tourist Trophy de l'île de Man pour ceux en manque de sport mecanique extreme.

Posté le

windowsphone

(72)

Répondre

a écrit : Il y a toujours le Tourist Trophy de l'île de Man pour ceux en manque de sport mecanique extreme. Et le Rallycross, qui garde le côté rallye du WRC, avec la puissance des groupes B

Posté le

android

(3)

Répondre

On édulcore,on protège on créer un monde pas réel et pourtant les accidents arrivent toujours...rien ne pourra changer la connerie de certain...Quand on pense qu a l époque on pouvait dire au revoir aux avions,qu on pouvait voir un train passer devant nous,qu on pouvait faire du vélo sans armure etc...
Sans risque il n y a aucun plaisir...

Posté le

android

(8)

Répondre

Ainsi que la Northwest 200, le Ulster GP, le GP de Macao..

a écrit : On édulcore,on protège on créer un monde pas réel et pourtant les accidents arrivent toujours...rien ne pourra changer la connerie de certain...Quand on pense qu a l époque on pouvait dire au revoir aux avions,qu on pouvait voir un train passer devant nous,qu on pouvait faire du vélo sans armure etc...
Sans risqu
e il n y a aucun plaisir... Afficher tout
Oui, ton point de vue est parfaitement compréhensible : on perd de la liberté.
Mais le jour où ton gamin s'ouvre la tête et meurt à cause d'une chute en vélo sans casque, tu diras peut-être que le prix de la liberté était trop cher ce jour-là.
Et qu'on ne vienne pas me farcir la tête avec la citation (stupide) de Benjamin Franklin sur la société qui sacrifie de la liberté pour la sécurité qui du coup ne mérite ni l'une ni l'autre; si on suivait ce principe, on serait toujours des chasseurs-cueilleurs logés dans des cavernes.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : On édulcore,on protège on créer un monde pas réel et pourtant les accidents arrivent toujours...rien ne pourra changer la connerie de certain...Quand on pense qu a l époque on pouvait dire au revoir aux avions,qu on pouvait voir un train passer devant nous,qu on pouvait faire du vélo sans armure etc...
Sans risqu
e il n y a aucun plaisir... Afficher tout
Oui mais il y a toujours une limite à fixer, sinon ça serait une hécatombe...
Et la limite a dû être dépassé : une dizaine de morts en 4 ans fait beaucoup.

Le groupe B c'est le dernier mythe du sport auto.

Je suis assez d'accord avec Jackie Stewart qui disait :
"Le sport automobile était dangereux et le sexe sûr. Aujourd'hui c'est l inverse."

Posté le

android

(30)

Répondre

Bien dans l'ère du temps cette citation !

a écrit : On édulcore,on protège on créer un monde pas réel et pourtant les accidents arrivent toujours...rien ne pourra changer la connerie de certain...Quand on pense qu a l époque on pouvait dire au revoir aux avions,qu on pouvait voir un train passer devant nous,qu on pouvait faire du vélo sans armure etc...
Sans risqu
e il n y a aucun plaisir... Afficher tout
La Quattro E2 arrivait à plus de 550ch pour environ 1T.
Ça devrait être énorme pour l'époque : La version "Pikes Peak" avait seulement 50ch de plus.

Et la 208 T16 Pikes Peak 2013 de Loeb fait 875kg pour 875ch. (0 à 100km/h en 1,8s)

a écrit : Oui, ton point de vue est parfaitement compréhensible : on perd de la liberté.
Mais le jour où ton gamin s'ouvre la tête et meurt à cause d'une chute en vélo sans casque, tu diras peut-être que le prix de la liberté était trop cher ce jour-là.
Et qu'on ne vienne pas me farcir la tête avec l
a citation (stupide) de Benjamin Franklin sur la société qui sacrifie de la liberté pour la sécurité qui du coup ne mérite ni l'une ni l'autre; si on suivait ce principe, on serait toujours des chasseurs-cueilleurs logés dans des cavernes. Afficher tout
Mon gamin peut mourir en ramassant une balle qu il a perdu qui se dirige sur la route ou une voiture 100 % ecolo arrive à tout allure en silence et le fauche...bref destination finale tu ne peut pas prévoir ce qui peut arriver à quiconque et concernant le vélo j en ai fait tout ma vie,je suis tombé des centaines de fois et je suis toujours la...tu peux fumer et vivre plus longtemps que quelqu un qui ne fume pas et peux partir du jour au lendemain d une rupture d anévrisme...bref on choisit jamais sa façon de mourir ç est la mort qui nous choisit...

a écrit : Oui mais il y a toujours une limite à fixer, sinon ça serait une hécatombe...
Et la limite a dû être dépassé : une dizaine de morts en 4 ans fait beaucoup.
Ç est bien moins que les accidents de la route et pourtant on interdit pas les gens de rouler...

a écrit : Mon gamin peut mourir en ramassant une balle qu il a perdu qui se dirige sur la route ou une voiture 100 % ecolo arrive à tout allure en silence et le fauche...bref destination finale tu ne peut pas prévoir ce qui peut arriver à quiconque et concernant le vélo j en ai fait tout ma vie,je suis tombé des centaines de fois et je suis toujours la...tu peux fumer et vivre plus longtemps que quelqu un qui ne fume pas et peux partir du jour au lendemain d une rupture d anévrisme...bref on choisit jamais sa façon de mourir ç est la mort qui nous choisit... Afficher tout Clairement, les sécurités imposées par les lois ou règlement sont le fruit d'une société qui devient de plus en plus procédurière.
Comme toi je suis un peu fataliste et me dit que de toutes manières on peut partir comme ça sans pour autant mettre sa vie en danger.
Par contre, la probabilité de mourir est plus grande lorsque tu prends des risques.
Voila pourquoi on est aussi obligé de légiférer beaucoup de choses dans la vie des gens, pour éviter qu'ils ne mettent inutilement leur vie en danger, mais aussi celles des autres :
Un exemple en rapport avec cette anecdote : plusieurs pilotes ont frôlé la sortie de route ou pire en évitant un spectateur qui traversait ou voulait prendre des photos :-/

a écrit : Ç est bien moins que les accidents de la route et pourtant on interdit pas les gens de rouler... Ta comparaison est spécieuse.

La circulation routière est soumise à des règles de sécurité strictes, qui le sont d'ailleurs de plus en plus. Alors que c'est justement le manque de règles de sécurité qui faisait la spécificité du groupe B et qui a conduit à son arrêt.