La catégorie Groupe B en rallye était trop dangereuse

Proposé par
le
dans

Créé en 1982, le Groupe B fut la catégorie la plus mythique du championnat du monde des rallyes. Des voitures de plus de 500 chevaux s'affrontaient sur des parcours à la sécurité quasiment inexistante, ce qui provoqua une dizaine de morts chez les pilotes et les spectateurs, et un arrêt finalement de la catégorie en 1986.


Tous les commentaires (34)

a écrit : Oui, ton point de vue est parfaitement compréhensible : on perd de la liberté.
Mais le jour où ton gamin s'ouvre la tête et meurt à cause d'une chute en vélo sans casque, tu diras peut-être que le prix de la liberté était trop cher ce jour-là.
Et qu'on ne vienne pas me farcir la tête avec l
a citation (stupide) de Benjamin Franklin sur la société qui sacrifie de la liberté pour la sécurité qui du coup ne mérite ni l'une ni l'autre; si on suivait ce principe, on serait toujours des chasseurs-cueilleurs logés dans des cavernes. Afficher tout
Ton exemple est totalement idiot
Avec les histoires de "si ton gamin blablabla" bein on l emmene pas en vac pck le train peut dérrailler l avion s'ecraser et ainsi de suite
Puis il peut se noyer dans la mer en plus si un requin le mange pas avant

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : La Quattro E2 arrivait à plus de 550ch pour environ 1T.
Ça devrait être énorme pour l'époque : La version "Pikes Peak" avait seulement 50ch de plus.

Et la 208 T16 Pikes Peak 2013 de Loeb fait 875kg pour 875ch. (0 à 100km/h en 1,8s)
La Quattro S1 ( la courte) faisait entre 700 et 800 Ch voire plus dans des configs goudrons mais ces voitures étaient inconduisibles
La puissance n'était pas dosable

D'ailleurs c'était la 205 la moins puissant e qui gagnait

a écrit : Il y a toujours le Tourist Trophy de l'île de Man pour ceux en manque de sport mecanique extreme. Et pikes peak

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Oui, ton point de vue est parfaitement compréhensible : on perd de la liberté.
Mais le jour où ton gamin s'ouvre la tête et meurt à cause d'une chute en vélo sans casque, tu diras peut-être que le prix de la liberté était trop cher ce jour-là.
Et qu'on ne vienne pas me farcir la tête avec l
a citation (stupide) de Benjamin Franklin sur la société qui sacrifie de la liberté pour la sécurité qui du coup ne mérite ni l'une ni l'autre; si on suivait ce principe, on serait toujours des chasseurs-cueilleurs logés dans des cavernes. Afficher tout
Et si moi je veux le prendre ce risque, sagement, au nom de quoi tu me l'interdirait. Si moi je veux apprendre à mes enfants à vivre dangereusement, sans risquer la vie des autres, tu vas nous enfermer ?
Si je prend mes propres risques sans risquer ta vie ni celle des autres, tu es qui pour venir me dire que je suis irresponsable ? Pour qui diable te prends tu ?
Les gens comme toi nous prépare un monde effrayant, que la science fiction à mille fois décrit, mais non, il nous le faut ce monde, asseptisé, policé, sécuritaire, froid, et nous l'aurons, n'ai aucun doute, tu finiras par gagner.
Mais ce n'est pas le mien et ce ne sera pas celui de mes enfants, ni des leurs, enfin je l'espère ...
Nous avons vécu libres, nous avons goûté, savouré la liberté, en prenant des risques c'est vrai, mais dieu que c'était bon ! Nos enfants ont droit à cette liberté et nous devons payer pour la leur offrir, nous devons souffrir pour la leur offrir, à nous de nous arranger, c'est trop facile, "c'était chouette mais c'était une autre époque, tant pis pour eux" c'est ça ?
Ceux qui étaient trop pleutres pour risquer quoi que ce soit et qui du coup n'ont pas vécu ne comprennent peut être pas, ou font mine de ne pas comprendre, mais le monde appartient aux audacieux, et gant tout à nos enfants, laissons les vivre !

Il faut savoir que cette catégorie existe encore mais dans les jeux videos de rally. Les simulations étant de plus en plus réaliste cela prend tout son sens vu qu'il n'y a aucun danger d'accident.

a écrit : Oui, ton point de vue est parfaitement compréhensible : on perd de la liberté.
Mais le jour où ton gamin s'ouvre la tête et meurt à cause d'une chute en vélo sans casque, tu diras peut-être que le prix de la liberté était trop cher ce jour-là.
Et qu'on ne vienne pas me farcir la tête avec l
a citation (stupide) de Benjamin Franklin sur la société qui sacrifie de la liberté pour la sécurité qui du coup ne mérite ni l'une ni l'autre; si on suivait ce principe, on serait toujours des chasseurs-cueilleurs logés dans des cavernes. Afficher tout
Je comprends vos deux remarques, il faut trouver l'équilibre. Se protéger des risques et garder ses libertés, ici, le plaisir et certaines sensations.
Se protéger dans la vie de tout les jours et sur son lieu de travail est évident.
Le tout c'est que chacun est conscience du risque pris face à un danger.
Pour la citation de B. Franklin, elle est plus en lien avec un abus de pouvoir. Ça me fait penser à l'état d'urgence par exemple.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et si moi je veux le prendre ce risque, sagement, au nom de quoi tu me l'interdirait. Si moi je veux apprendre à mes enfants à vivre dangereusement, sans risquer la vie des autres, tu vas nous enfermer ?
Si je prend mes propres risques sans risquer ta vie ni celle des autres, tu es qui pour venir me dire que
je suis irresponsable ? Pour qui diable te prends tu ?
Les gens comme toi nous prépare un monde effrayant, que la science fiction à mille fois décrit, mais non, il nous le faut ce monde, asseptisé, policé, sécuritaire, froid, et nous l'aurons, n'ai aucun doute, tu finiras par gagner.
Mais ce n'est pas le mien et ce ne sera pas celui de mes enfants, ni des leurs, enfin je l'espère ...
Nous avons vécu libres, nous avons goûté, savouré la liberté, en prenant des risques c'est vrai, mais dieu que c'était bon ! Nos enfants ont droit à cette liberté et nous devons payer pour la leur offrir, nous devons souffrir pour la leur offrir, à nous de nous arranger, c'est trop facile, "c'était chouette mais c'était une autre époque, tant pis pour eux" c'est ça ?
Ceux qui étaient trop pleutres pour risquer quoi que ce soit et qui du coup n'ont pas vécu ne comprennent peut être pas, ou font mine de ne pas comprendre, mais le monde appartient aux audacieux, et gant tout à nos enfants, laissons les vivre !
Afficher tout
Si tu veux prendre ce risque, on peut te l'interdire au nom de la société dans laquelle tu vis et dont tu acceptes implicitement de te soumettre à ses règles. Par exemple : tu vis dangereusement, tu as un grave accident, tu fais 3 mois de coma puis tu finis invalide à 100%. Toute ta vie tu seras pris en charge grâce à de l'argent mis en commun par tous les autres contribuables et/ou travailleurs.

Donc pour éviter de dilapider bêtement l'argent du système de protection sociale, des règles existent pour limiter les comportements à risque. C'est pour ça qu'on met un casque à moto, la ceinture en voiture, que le base jumping est un délit, etc.

La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres. Je serai d'accord avec ton raisonnement le jour où tu me diras que tu vis en ermite, loin de tout congénère, et qu'à aucun moment tu ne dépends ou utilises des biens communs. Là, ton raisonnement sera cohérent et tu pourras prendre tous les risques que tu veux...

Ce n'est pas parfait, c'est parfois embêtant à l'échelle individuelle, mais c'est une logique sociétale. Je dirai même que cette «sur-sécurisation» est le fruit de comportements à risques que tu sembles regretter, mais qui ont mal fini. Souviens toi, il n'y a pas si longtemps, les bébés étaient posés dans des couffins lors de déplacements en voiture. Aujourd'hui, c'est siège auto jusqu'à l'adolescence...

Signé : un fan de rallye, qui donc prend un risque (mesuré) à chaque fois qu'il se place au bord d'une spéciale...

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : On édulcore,on protège on créer un monde pas réel et pourtant les accidents arrivent toujours...rien ne pourra changer la connerie de certain...Quand on pense qu a l époque on pouvait dire au revoir aux avions,qu on pouvait voir un train passer devant nous,qu on pouvait faire du vélo sans armure etc...
Sans risqu
e il n y a aucun plaisir... Afficher tout
Je trouve ça terrible : il y a 30 ans, les 3 quarts auraient été d'accord avec toi. Aujourd'hui tu passes pour un malade ! Le principe de précaution est le concept le plus idiot jamais inventé. S'il avait été appliqué depuis 1 million d'années, nous serions encore des chasseurs cueilleurs.

Posté le

android

(1)

Répondre

Je suis motard, quand je sais que je ne vais pas depasser les 50 km/h je ne mets pas mon equipement complètement ( je suis en jean normal, casque,gants, t-shirts ou gros pull et chaussures haute) par contre, si je sais que je sors de la ville et que je depasse les 50 km/h je met tout ( boulson, dorsale, jean kevlar, bottes en plus du reste ) parce que il y a plus de risque et aussi ça va reduire mes blessures en cas de chute.
J'ai fais des sport dit à risque bmx (terrain fermé), roller (dans paris) et la pareil equipement quand je sais que je ne me balade pas, pour le moment "je touche du bois" rien de grave.
On se prend plein de restriction parce qu'il y a des personnes qui ne comprennent pas les risque, le conducteur qui double sur une route à intersections, passage piéton, telephone au volant, le jeune invinssible qui va essayé un saut pour une dose d'adrénaline ...
Tout les sports comportent des risques, j ai vu un homme avec un velo de ville se faire une fracture ouverte du tibia en chutant sur un gros trottoir. (je devais avoir dans les 9 -10 ans ça choque)
Evaluez les risque et protegez vous en conséquence mais, ne me faite pas chier si je ne sur-protège pas mon enfant quand il fait du vélo avec moi.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je suis motard, quand je sais que je ne vais pas depasser les 50 km/h je ne mets pas mon equipement complètement ( je suis en jean normal, casque,gants, t-shirts ou gros pull et chaussures haute) par contre, si je sais que je sors de la ville et que je depasse les 50 km/h je met tout ( boulson, dorsale, jean kevlar, bottes en plus du reste ) parce que il y a plus de risque et aussi ça va reduire mes blessures en cas de chute.
J'ai fais des sport dit à risque bmx (terrain fermé), roller (dans paris) et la pareil equipement quand je sais que je ne me balade pas, pour le moment "je touche du bois" rien de grave.
On se prend plein de restriction parce qu'il y a des personnes qui ne comprennent pas les risque, le conducteur qui double sur une route à intersections, passage piéton, telephone au volant, le jeune invinssible qui va essayé un saut pour une dose d'adrénaline ...
Tout les sports comportent des risques, j ai vu un homme avec un velo de ville se faire une fracture ouverte du tibia en chutant sur un gros trottoir. (je devais avoir dans les 9 -10 ans ça choque)
Evaluez les risque et protegez vous en conséquence mais, ne me faite pas chier si je ne sur-protège pas mon enfant quand il fait du vélo avec moi.
Afficher tout
C'est vrai qu'il y a des personnes qui ne "comprennent pas les risques", je dirais qui ne les prennent pas assez en compte. Ce qui importe au final c'est le ratio risques/sensations non ?

Quand on lisse les sensations on a tendance a prendre beaucoup plus de risques sans s'en rendre compte et là y'a danger. Je pense que par exemple une sportive est un machine de circuit qui permet de prendre du plaisir à haute vitesse, de prendre des courbes à 160 sans inquiétudes mais sur la route y'a pas de bac à gravier en cas de chute...

Par contre pour le roller freeride par exemple j'estime que le ratio est très bon. Un cess slide à 30km/h (avec un casque) c'est pas dangereux mais ça se rapprocherait de faire frotter un slider en terme de sensation.

Après on a tous une tolérance différente. Les mecs qui roulaient dans le groupe B où ceux qui font le TT, je crois qu'ils évoluent dans une autre dimension, complètement shootés à l'adrénaline...

a écrit : Et si moi je veux le prendre ce risque, sagement, au nom de quoi tu me l'interdirait. Si moi je veux apprendre à mes enfants à vivre dangereusement, sans risquer la vie des autres, tu vas nous enfermer ?
Si je prend mes propres risques sans risquer ta vie ni celle des autres, tu es qui pour venir me dire que
je suis irresponsable ? Pour qui diable te prends tu ?
Les gens comme toi nous prépare un monde effrayant, que la science fiction à mille fois décrit, mais non, il nous le faut ce monde, asseptisé, policé, sécuritaire, froid, et nous l'aurons, n'ai aucun doute, tu finiras par gagner.
Mais ce n'est pas le mien et ce ne sera pas celui de mes enfants, ni des leurs, enfin je l'espère ...
Nous avons vécu libres, nous avons goûté, savouré la liberté, en prenant des risques c'est vrai, mais dieu que c'était bon ! Nos enfants ont droit à cette liberté et nous devons payer pour la leur offrir, nous devons souffrir pour la leur offrir, à nous de nous arranger, c'est trop facile, "c'était chouette mais c'était une autre époque, tant pis pour eux" c'est ça ?
Ceux qui étaient trop pleutres pour risquer quoi que ce soit et qui du coup n'ont pas vécu ne comprennent peut être pas, ou font mine de ne pas comprendre, mais le monde appartient aux audacieux, et gant tout à nos enfants, laissons les vivre !
Afficher tout
À mon sens, tant que tu ne mets pas la vie de tes enfants en danger, c'est même une bonne chose de leur enseigner la notion du risque. C'est normal de chercher à protéger les enfants même quand ce n'est pas les nôtres. Si dans la rue tu croises des parents frappant leur enfant à coup de batte tu réagiras, non ?
Si tu observe une mère traversant l'autoroute avec sa poussette, j'espère que ça te choquera !

Quant au fait d'être des "pleutres chasseurs-cueilleurs", moi c'est l'impression que me donne les anti-nucleaires. On est en plein dans la gestion du risque. Pourtant je ne suis pas persuadé que tout ceux défendant la liberté avant la sécurité fassent ce parallèle. Comme quoi c'est très subjectif.

a écrit : À mon sens, tant que tu ne mets pas la vie de tes enfants en danger, c'est même une bonne chose de leur enseigner la notion du risque. C'est normal de chercher à protéger les enfants même quand ce n'est pas les nôtres. Si dans la rue tu croises des parents frappant leur enfant à coup de batte tu réagiras, non ?
Si tu observe une mère traversant l'autoroute avec sa poussette, j'espère que ça te choquera !

Quant au fait d'être des "pleutres chasseurs-cueilleurs", moi c'est l'impression que me donne les anti-nucleaires. On est en plein dans la gestion du risque. Pourtant je ne suis pas persuadé que tout ceux défendant la liberté avant la sécurité fassent ce parallèle. Comme quoi c'est très subjectif.
Afficher tout
C'est marrant ton exemple me fait penser à une anecdote que j'ai vécu :
Des gens du voyage avaient élu campement à coté d'une autoroute. Pour aller faire leurs courses ; ils utilisaient la bande d'arrêt d'urgence à pied.
Plusieurs fois le Procureur a envoyé la Gendamerie pour leur demander de cesser ou au moins passer sur le coté "sécurisé" des barrières.

C'est là que que l'on s'aperçoit que la notion du danger dépend de l'individu (tu vois, comme toi je pense que c'est subjectif), car justement dans cet exemple ces personnes tenaient aux gendarmes le même discours que certains ici : "les risques que je prends n'engagent que moi"
Sauf qu'il y a risque et danger.

Cela me fait penser à ton exemple avec la poussette sur l'autoroute. Cela peut te choquer, tu peux intervenir ou interdire aux gens, si ils pensent avoir raison, tu ne peux rien y faire sans empiéter sur la sacro-sainte liberté prônée par beaucoup.

Pour la fin de mon anecdote, naturellement, des membres du campement ont créé un accident en tentant de traverser l'autoroute... Alors qu'un pont se trouvait 100m plus loin. Bilan de nombreux blessés (piéton et voitures). Et une plainte. Du campement contre la Mairie.

Le jeu vidéo Dirt 3 sur PS3 Xbox360 et PC avait réintégré cette catégorie de course car là bien sûr les accidents ne cause rien de plus qu’un game over.

maintenant les wrc sont à +/-350ch et vont bien plus vite que les groupe b dans les années 80 qui faisaient que de drifter, c bien la preuve que ca servait à rien d'avoir autant de ch