Un jardin en accord avec la philosophie de Bouddha

Proposé par
le
dans

Le jardin zen du temple de Ryoanjii, à Kyoto, possède une particularité : quel que soit le point de vue adopté autour du jardin, on ne verra que quatorze des quinze pierres présentes, signifiant qu'on ne peut appréhender une situation correctement avec un seul point de vue, comme l'enseigne Bouddha.

Le seul moyen de voir les quinze pierres serait de se mettre au centre même du jardin, qui est interdit aux visiteurs. La légende veut qu'une seizième pierre soit cachée dans le temple, pour qu'elles ne puissent jamais être contemplées toutes dans leur globalité, et ce même par les moines chargés de l'entretien.


Commentaires préférés (3)

Je me demande comment ça marche
En tout cas c'est une très bonne idée de leur part, ça me donne envie d'aller visiter le Japon tiens !

Posté le

android

(139)

Répondre

Commentaire supprimé Peut être n'est-ce que de l'imagination mais les interprétations diverses et les légendes qui se forment autour de certains lieux leur donnent un côté magique.

D'un côté ca me rassure quand on est terre-à-terre vis à vis d'anecdote comme celle du pilote disparu d'aujourd'hui. Mais d'un autre côté je trouve ca dommage d'être trop cartésien vis à vis d'un tel lieu rempli de magie qui peut, comme l'a dit le premier commentaire, donner envie à certain de voyager simplement pour le côté légendaire du lieu.

Va-t-on reprocher à la Forêt de Brocéliande de ne pas réellement abriter des "lutins haut comme trois pommes" ou bien Merlin ...?
Bien sûr que non. La légende fait vivre un lieu et rassemble autour de celui-ci. Alors laissons la magie dans ce jardin de Ryoanjii et laissons chacun adopter sa propre interprétation, ca fait pas de mal et ca fait rêver des gens comme moi...

Posté le

android

(145)

Répondre

Commentaire supprimé Je ne comprends pas votre commentaire. Je ne vois pas en quoi, le jardin ou même moi, chercherait à vous convertir à la légende. C'est comme dire que vous vous offusquez contre la légende du Roi Arthur tout simplement parceque c'est contraire aux lois scientifiques actuelles. C'est une légende qui s'est conservé et qui fait partie de l'histoire d'un lieu. Autrement dit, même si personne n'y croit, cela reste de la culture.

C'est dans cette logique que je parlais de logique cartésienne ; dans un sens rationnel, terre-à-terre et formaliste.

D'autant plus qu'en utilisant ce mot je ne faisais nullement référence au travail, bon ou mauvais, de Descartes mais simplement à un mot qui s'est popularisé et dont la définition s'est éloignée de son auteur.

Surtout que sa fausse vision mathématique de son "Discours de la Méthode" (1637) (Chapitre 3, "Géométrie") à été façonné par les travaux de Galilee (dès 1616) : voyant ce dernier se confronter à la religion par ses travaux sur la rotondité, Descartes biaise ses travaux pour les coller aux visions ecclésiastiques. D'où son erreur sur ce chapitre (sur la lumière et l'oeil je crois) qui le rend faux.

Enfin bref, je crois que vous vous êtes vite "emballé" pour rien puisque personne ne cherche à vous convertir ni à vous manquer de respect ni même "à nuire à [votre] réputation"

Posté le

android

(45)

Répondre


Tous les commentaires (18)

Je me demande comment ça marche
En tout cas c'est une très bonne idée de leur part, ça me donne envie d'aller visiter le Japon tiens !

Posté le

android

(139)

Répondre

Bullshit !! Je vais venir avec mon drone et on verra si on peut pas tout voir !! Mouahaha

a écrit : Je me demande comment ça marche
En tout cas c'est une très bonne idée de leur part, ça me donne envie d'aller visiter le Japon tiens !
Cela doit être sous forme d'un cercle concentrique decalée de sorte que tu ne puisses pas voir les 15 en entier (si tu n'en vois que 14 et que la dernière et toujours cache en totalité,c'est une vrai prouesse).

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Cela doit être sous forme d'un cercle concentrique decalée de sorte que tu ne puisses pas voir les 15 en entier (si tu n'en vois que 14 et que la dernière et toujours cache en totalité,c'est une vrai prouesse). Pas du tout se sont des tas de 3, 4 ou 5 pierres disposés dans un jardin sec de graviers blanc. De forme rectangulaire ce jardin mineral est parsemé de pierres de formes et de tailles différentes se cachant les unes les autres.

Posté le

android

(16)

Répondre

Commentaire supprimé Peut être n'est-ce que de l'imagination mais les interprétations diverses et les légendes qui se forment autour de certains lieux leur donnent un côté magique.

D'un côté ca me rassure quand on est terre-à-terre vis à vis d'anecdote comme celle du pilote disparu d'aujourd'hui. Mais d'un autre côté je trouve ca dommage d'être trop cartésien vis à vis d'un tel lieu rempli de magie qui peut, comme l'a dit le premier commentaire, donner envie à certain de voyager simplement pour le côté légendaire du lieu.

Va-t-on reprocher à la Forêt de Brocéliande de ne pas réellement abriter des "lutins haut comme trois pommes" ou bien Merlin ...?
Bien sûr que non. La légende fait vivre un lieu et rassemble autour de celui-ci. Alors laissons la magie dans ce jardin de Ryoanjii et laissons chacun adopter sa propre interprétation, ca fait pas de mal et ca fait rêver des gens comme moi...

Posté le

android

(145)

Répondre

Cela me fait penser à une amusante propriété de la Terre (applicable à tous les objets sphériques), quelque soit la distance et le point de vue que vous prenez pour observer notre planète bleue dans l'univers, vous ne pourrez jamais voir plus de 50% de la surface terrestre. À méditer :)

Posté le

android

(10)

Répondre

C'est simple, ils ont simplement mis 14 pierres et ils en annoncent 15, super service marketing

Commentaire supprimé Désolé, je me suis mal exprimé, dans le cas d'une sphère, vous ne pourrez jamais observé la moitié de sa surface (50%), la surface observable tendra vers 50% plus la distance avec le point d'observation serra importante mais ne l'atteindra jamais (ex: 49,99999% de surface observable). Contrairement à un cube ou autre polygone où l'on peut clairement observer la moitié de sa surface, il suffit de se positionner à l'un de ses angles. Pour un cube vous verrez 3 de ses 6 côtés donc 50% de sa surface. Je regrette d'avoir fait cette erreur dans la formulation de ma phrase que je ne peux malheureusement plus modifier.

Posté le

android

(28)

Répondre

C'est une des règles de l'architecture paysagère de ne pas voir l'ensemble du jardin, le visiteur doit pénétrer à l'intérieur pour en découvrir les différents tableaux… Règle qui n'est malheureusement plus tellement utilisée dans les aménagements contemporains…

Commentaire supprimé Je ne comprends pas votre commentaire. Je ne vois pas en quoi, le jardin ou même moi, chercherait à vous convertir à la légende. C'est comme dire que vous vous offusquez contre la légende du Roi Arthur tout simplement parceque c'est contraire aux lois scientifiques actuelles. C'est une légende qui s'est conservé et qui fait partie de l'histoire d'un lieu. Autrement dit, même si personne n'y croit, cela reste de la culture.

C'est dans cette logique que je parlais de logique cartésienne ; dans un sens rationnel, terre-à-terre et formaliste.

D'autant plus qu'en utilisant ce mot je ne faisais nullement référence au travail, bon ou mauvais, de Descartes mais simplement à un mot qui s'est popularisé et dont la définition s'est éloignée de son auteur.

Surtout que sa fausse vision mathématique de son "Discours de la Méthode" (1637) (Chapitre 3, "Géométrie") à été façonné par les travaux de Galilee (dès 1616) : voyant ce dernier se confronter à la religion par ses travaux sur la rotondité, Descartes biaise ses travaux pour les coller aux visions ecclésiastiques. D'où son erreur sur ce chapitre (sur la lumière et l'oeil je crois) qui le rend faux.

Enfin bref, je crois que vous vous êtes vite "emballé" pour rien puisque personne ne cherche à vous convertir ni à vous manquer de respect ni même "à nuire à [votre] réputation"

Posté le

android

(45)

Répondre

a écrit : Désolé, je me suis mal exprimé, dans le cas d'une sphère, vous ne pourrez jamais observé la moitié de sa surface (50%), la surface observable tendra vers 50% plus la distance avec le point d'observation serra importante mais ne l'atteindra jamais (ex: 49,99999% de surface observable). Contrairement à un cube ou autre polygone où l'on peut clairement observer la moitié de sa surface, il suffit de se positionner à l'un de ses angles. Pour un cube vous verrez 3 de ses 6 côtés donc 50% de sa surface. Je regrette d'avoir fait cette erreur dans la formulation de ma phrase que je ne peux malheureusement plus modifier. Afficher tout Petite parenthèse : m'est avis que dans le cas d'un cube, on peut voir 5 des 6 faces en même temps, donc un peu plus de 83% de la surface totale. Pourquoi et comment ? Parce qu'on a deux yeux, et qu'un cube peut faire 1 cm³ et se trouver à quelques centimètres de tes yeux :)

Voili voilù, c'était ma minute géométrie :)

Il est dit aussi qu'il n'y a jamais eu que 14 pierres en tout, et que la 15e pierre... sommes nous-mêmes (l'observateur qui contemple le jardin). Le sens "zen" de ceci serait de comprendre que Nature et nous ne faisons qu'un, et/ou que notre méditation ne peut être complète que du moment où nous acceptons d'être aussi "simples" qu'une pierre dans un jardin et de chercher les réponses en nous-mêmes (la 15e pierre)...

Commentaire supprimé Qu'est ce que tu racontes.
C'est l'un des lieux touristiques les plus connus de Kyoto. Il est dans tous les guides. Et pour vivre au Japon je t'assure que les Japonais savent parfaitement où il se trouve.

Allons mesdames et messieurs, restez zen, comme le jardin de cette anecdote, et ne vous jetez pas la quinzième pierre (on sait où elle est maintenant) ;-)

Posté le

android

(3)

Répondre

C'est marrant que personne n'ait réagi à ça pourtant : "Le seul moyen de voir les quinze pierres serait de se mettre au centre même du jardin, qui est interdit aux visiteurs."

Donc en réalité on peut parfaitement voir les 15 pierres et donc appréhender correctement la situation avec un seul point de vue, simplement on nous interdit de le faire.

J'apprécie beaucoup les principes bouddhistes et les traditions Zen, mais là ça ressemble plus à du foutage de gueule qu'autre chose. C'est un peu comme une philosophie forcée sur le spectateur.

Pour y avoir été il y a deux semaines, le concept de disposition de ces 15 pierres est intéressant mais la cour fermée par un grand mur est assez décevant. Surtout qu'en se positionnant bien (on a pris la photo) on peut voir les 15 pierres mais pas dans leur totalité bien sûr. Le plan d'eau dans le parc de ce temple est en complément très agréable à parcourir.
Pour un superbe jardin japonais, je recommande celui du temple kongobu-ji situé au mont Koya ! :)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Petite parenthèse : m'est avis que dans le cas d'un cube, on peut voir 5 des 6 faces en même temps, donc un peu plus de 83% de la surface totale. Pourquoi et comment ? Parce qu'on a deux yeux, et qu'un cube peut faire 1 cm³ et se trouver à quelques centimètres de tes yeux :)

Voili voi
lù, c'était ma minute géométrie :) Afficher tout
Essai et tu constateras que tu ne verras jamais les 5 faces de ton cube. Quelque soit la taille de celui-ci. Il disparaîtra avant. Ce n'est pas seulement "géométrique" mais aussi physiologique.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Essai et tu constateras que tu ne verras jamais les 5 faces de ton cube. Quelque soit la taille de celui-ci. Il disparaîtra avant. Ce n'est pas seulement "géométrique" mais aussi physiologique. Je vais être honnête, tu m'as mis le doute alors j'ai essayé avec un dé. Et honnêtement, je vois bien 5 des 6 faces en même temps. En pratique ça donne un effet de perspective bizarre, qui ne serait sans doute pas très instinctif à dessiner. Après peut-être que ça dépend de l'acuité visuelle de chacun, il se trouve que je suis myope mais pas hypermétrope (donc je vois bien de près). Par contre je t'accorde que regarder d'aussi près m'a fait mal à la tête :D