Un film de James Bond a un titre en référence au refus de Sean Connery de reprendre le rôle

Proposé par
Invité
le
dans

Le film de James Bond "Jamais plus jamais" s'appelle ainsi en référence à l'acteur Sean Connery qui y incarne le rôle titre. Il avait dit lors du précédent film qu'il ne tournerait plus jamais dans un James Bond. Les producteurs ont fait référence à cela via le titre anglais "Never Say Never Again".


Commentaires préférés (3)

Comme le diraient des inconnus, on sait que quand cet acteur donne une réponse aussi catégorique, c'est une connerie

A noter que ce n'est pas un James bond "officiel" c'est à dire qu'il ne fait pas partie de la franchise à cause d'un conflit avec Ian Fleming. C'est aussi le premier film de Rowan Atkinson, Mister Bean!

Posté le

android

(125)

Répondre

Il y'a une différence entre "jamais plus jamais" et "ne j'amais dire jamais", traduction de "never say never again".
Je dirais même que c'est tout le contraire

Posté le

android

(92)

Répondre


Tous les commentaires (18)

Comme le diraient des inconnus, on sait que quand cet acteur donne une réponse aussi catégorique, c'est une connerie

A noter que ce n'est pas un James bond "officiel" c'est à dire qu'il ne fait pas partie de la franchise à cause d'un conflit avec Ian Fleming. C'est aussi le premier film de Rowan Atkinson, Mister Bean!

Posté le

android

(125)

Répondre

Il y'a une différence entre "jamais plus jamais" et "ne j'amais dire jamais", traduction de "never say never again".
Je dirais même que c'est tout le contraire

Posté le

android

(92)

Répondre

a écrit : Il y'a une différence entre "jamais plus jamais" et "ne j'amais dire jamais", traduction de "never say never again".
Je dirais même que c'est tout le contraire
Je vois plutôt "never say never again" dans le sens de ne pas le dire à nouveau, ce qui se traduit assez bien par "jamais (dire) plus jamais". "Jamais dire jamais" se dirait plus "never say never", sans le again, à mes yeux.

Posté le

android

(16)

Répondre

Du coup on connaît le titre du prochain avec Daniel Craig : Come on, never say never again...

Posté le

android

(16)

Répondre

Il est revenu sur sa décision grâce à 5 million$. Remake de Thunderball (Opération Tonnerre) qui a vu le jour de manière controversée : Ian Fleming himself, avait collaboré avec Kevin McClory , Jack Whittingham et d'autres pour la rédaction du roman. Ils ont eu du mal à concrétiser la chose... Du coup Fleming a repris le gros de l'oeuvre originale, l'a retravaillée dans son coin et est parvenu à la publier. Problème : il n'a pas mentionné ses anciens collègues... Résultat => poursuites judiciaires et rivalité entre Octopussy ( James Bond officiel avec Moore ) et Never Say Never Again, sortis la même année...

Posté le

android

(16)

Répondre

Ça doit être le père de F.Fillon

a écrit : Il y'a une différence entre "jamais plus jamais" et "ne j'amais dire jamais", traduction de "never say never again".
Je dirais même que c'est tout le contraire
et même l’inverse

a écrit : Il y'a une différence entre "jamais plus jamais" et "ne j'amais dire jamais", traduction de "never say never again".
Je dirais même que c'est tout le contraire
Ce n'est pas le contraire, le sens est le même.

Posté le

android

(0)

Répondre

La traduction exacte du titre aurait donné "ne plus jamais dire jamais" mais c'est clairement moins vendeur...

a écrit : Il y'a une différence entre "jamais plus jamais" et "ne j'amais dire jamais", traduction de "never say never again".
Je dirais même que c'est tout le contraire
I won't talk about your bad translation...

Je veux simplement préciser un truc à tout ceux qui critiquent les traductions de film : un titre anglophone même traduit à la perfection n'aura jamais la même connotation en Français !!!
À cause de la culture, des références, des expressions, des jeux de mots... ce pourquoi ils sont souvent adaptés (bêtement certaines fois certes mais c'est tout)

Alors arrêtez avec vos "chichi" pour faire genre je sais traduire mais pas le gars qui décider de la traduction

a écrit : Il y'a une différence entre "jamais plus jamais" et "ne j'amais dire jamais", traduction de "never say never again".
Je dirais même que c'est tout le contraire
Le contraire peut-être pas, je pense qu'il faut comprendre jamais « plus jamais », donc un sens un peu plus commun. Mais je suis tout à fait d'accord que la traduction littérale n'est pas la bonne

a écrit : Il y'a une différence entre "jamais plus jamais" et "ne j'amais dire jamais", traduction de "never say never again".
Je dirais même que c'est tout le contraire
Je pense que le titre ne veut pas dire "jamais, plus jamais", mais bien "jamais plus jamais", sous-entendu "ne jamais dire plus jamais". Le sens serait donc bien le même.

a écrit : I won't talk about your bad translation...

Je veux simplement préciser un truc à tout ceux qui critiquent les traductions de film : un titre anglophone même traduit à la perfection n'aura jamais la même connotation en Français !!!
À cause de la culture, des références, des expressions, des
jeux de mots... ce pourquoi ils sont souvent adaptés (bêtement certaines fois certes mais c'est tout)

Alors arrêtez avec vos "chichi" pour faire genre je sais traduire mais pas le gars qui décider de la traduction
Afficher tout
Je suis d'accord avec toi. On ne peut pas avoir une traductions littérale donc on cherche à garder le sens en prenant en compte la longueur, la facilité à dire le titre, la sonorité etc.. Ceci dit il y'à souvent des titres très éloignés des originaux, sans parler de ceux avec un titre anglais mais différent de l'original

Posté le

android

(2)

Répondre

Comme quoi dire jamais est une "connery".

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je pense que le titre ne veut pas dire "jamais, plus jamais", mais bien "jamais plus jamais", sous-entendu "ne jamais dire plus jamais". Le sens serait donc bien le même. Non! C'est plutôt:
Jamais plus: "jamais"
(= Je ne dirai jamais plus: jamais)

a écrit : Comme le diraient des inconnus, on sait que quand cet acteur donne une réponse aussi catégorique, c'est une connerie Un jeu de mot avec Connery.... fallait vraiment y penser! Du pur génie!