Le champion de Scrabble a refait des siennes

Proposé par
Invité
le

Le Néo-Zélandais Nigel Richards, ancien champion du monde de Scrabble "classique" francophone alors qu'il ne parle pas français, a fait bien plus fort cette année aux championnats du monde à Martigny. Il a remporté les 3 titres en duplicate (chaque joueur a les mêmes lettres) en dénichant à chaque fois la solution parfaite calculée par ordinateur.

L'exploit qu'a réalisé le Néo-Zélandais est donc phénoménal, car il a réussi à enchaîner les 17 parties (environ 20 coups par partie) des Paires, du Blitz (1 minute par coup) et de l'Élite sans perdre le moindre point par rapport à l'ordinateur.


Commentaires préférés (3)

C'est pour cela que les organisateurs revoient les modalités des compétitions futures avec des tirages pré-définis où le meilleur coup nécessite l'imbrication des lettres dans le jeu et donc beaucoup plus difficile à trouver pour quelqu'un qui ne parle pas la langue. En effet ce joueur a surtout une excellente mémoire. Les organisateurs francophones sont surtout vexés qu'un "étranger" domine l'épreuve. En tout cas cela reste une très belle réussite.

Posté le

android

(205)

Répondre

Ce n'est pas précisé dans l'anecdote, donc voici la définition des différents types de parties évoqués ici, ainsi que celles en vigueur en championnat du monde :

- Semi-rapide : 2 minutes de réflexion par coup.

- Blitz : 1 minute de réflexion par coup.

- Partie Joker : à chaque coup, on a 6 lettres + 1 joker. "Lorsqu'un mot utilisant le joker est placé sur la grille, on pose la vraie lettre afin de conserver le joker. Si la vraie lettre est épuisée, on pose le joker, et on continue avec le second joker. Une fois le second joker placé (généralement en fin de partie), on termine de façon traditionnelle.

- Partie 7 sur 8 : à chaque coup, on a 8 lettres, mais on ne peut en utiliser que 7 au maximum. La prime de 50 points reste valable si l'on utilise 7 lettres.

- Partie 7 et 8 : à chaque coup, on a 8 lettres et on peut toutes les utiliser. Si l'on utilise les 8 lettres, on a une prime de 75 points. La prime de 50 points reste valable si l'on utilise 7 lettres."

- Scrabble duplicate par paires : deux joueurs côte à côte jouent en alliés sur la même palette. Les types de partie restent les mêmes que ci-dessus

Je n'ai pas trouvé le Scrabble "élite" par contre....

C'est peut être écrit dans la deuxième source mais celle-ci est payante....

Posté le

android

(116)

Répondre

Cet homme est une machine.
Sans rire, c'est incroyable de voir un tel exploit réussi par un non-francophone. Après, peut-être que la façon dont il a appris le français (vu dans une autre anectode) lui a peut-être facilité la victoireétant donné que sa façon d'apréhender cette langue était tout-à-fait différente...


Tous les commentaires (34)

C'est pour cela que les organisateurs revoient les modalités des compétitions futures avec des tirages pré-définis où le meilleur coup nécessite l'imbrication des lettres dans le jeu et donc beaucoup plus difficile à trouver pour quelqu'un qui ne parle pas la langue. En effet ce joueur a surtout une excellente mémoire. Les organisateurs francophones sont surtout vexés qu'un "étranger" domine l'épreuve. En tout cas cela reste une très belle réussite.

Posté le

android

(205)

Répondre

Cela paraît trop beau pour être vrai. Assimiler tout le vocabulaire français en deux mois? Soit entre 500 et 1000 mots par jour, rien que pour les mots courants, avec en plus toutes les formes verbales, alors que l'orthographe et la conjugaison posent des problèmes à presque tous les natifs eux-mêmes?
Je suis de nature sceptique, et soupçonne qu'il y a un ordinateur derrière.

Ce n'est pas précisé dans l'anecdote, donc voici la définition des différents types de parties évoqués ici, ainsi que celles en vigueur en championnat du monde :

- Semi-rapide : 2 minutes de réflexion par coup.

- Blitz : 1 minute de réflexion par coup.

- Partie Joker : à chaque coup, on a 6 lettres + 1 joker. "Lorsqu'un mot utilisant le joker est placé sur la grille, on pose la vraie lettre afin de conserver le joker. Si la vraie lettre est épuisée, on pose le joker, et on continue avec le second joker. Une fois le second joker placé (généralement en fin de partie), on termine de façon traditionnelle.

- Partie 7 sur 8 : à chaque coup, on a 8 lettres, mais on ne peut en utiliser que 7 au maximum. La prime de 50 points reste valable si l'on utilise 7 lettres.

- Partie 7 et 8 : à chaque coup, on a 8 lettres et on peut toutes les utiliser. Si l'on utilise les 8 lettres, on a une prime de 75 points. La prime de 50 points reste valable si l'on utilise 7 lettres."

- Scrabble duplicate par paires : deux joueurs côte à côte jouent en alliés sur la même palette. Les types de partie restent les mêmes que ci-dessus

Je n'ai pas trouvé le Scrabble "élite" par contre....

C'est peut être écrit dans la deuxième source mais celle-ci est payante....

Posté le

android

(116)

Répondre

Cet homme est une machine.
Sans rire, c'est incroyable de voir un tel exploit réussi par un non-francophone. Après, peut-être que la façon dont il a appris le français (vu dans une autre anectode) lui a peut-être facilité la victoireétant donné que sa façon d'apréhender cette langue était tout-à-fait différente...

a écrit : C'est pour cela que les organisateurs revoient les modalités des compétitions futures avec des tirages pré-définis où le meilleur coup nécessite l'imbrication des lettres dans le jeu et donc beaucoup plus difficile à trouver pour quelqu'un qui ne parle pas la langue. En effet ce joueur a surtout une excellente mémoire. Les organisateurs francophones sont surtout vexés qu'un "étranger" domine l'épreuve. En tout cas cela reste une très belle réussite. Afficher tout Cela n' as que très peu de rapport avec l' anecdote, mais c'est un peu pareil avec la "dream race" des usa, la fameuse "Pikes Peak International Hill Climb", dont le record est détenu par un français, le non moins célèbre Sébastien Loeb.

Désolé pour mon orthographe, un bug me forçait à écrire à l'aveugle ^^

a écrit : Cela n' as que très peu de rapport avec l' anecdote, mais c'est un peu pareil avec la "dream race" des usa, la fameuse "Pikes Peak International Hill Climb", dont le record est détenu par un français, le non moins célèbre Sébastien Loeb. Je ne vois pas en quoi être étranger désavantage un pilote sur une course de côte, contrairement à une épreuve d'utilisation du langage.

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : Cela paraît trop beau pour être vrai. Assimiler tout le vocabulaire français en deux mois? Soit entre 500 et 1000 mots par jour, rien que pour les mots courants, avec en plus toutes les formes verbales, alors que l'orthographe et la conjugaison posent des problèmes à presque tous les natifs eux-mêmes?
Je sui
s de nature sceptique, et soupçonne qu'il y a un ordinateur derrière. Afficher tout
et pourtant il 'a fait! Il a même repris un de ses adversaires parfaitement francophone sur la transivité du verbe "fureter" car il ne peut pas être employé comme adjectif selon le dictionnaire (on ne dit "être fureté")

a écrit : et pourtant il 'a fait! Il a même repris un de ses adversaires parfaitement francophone sur la transivité du verbe "fureter" car il ne peut pas être employé comme adjectif selon le dictionnaire (on ne dit "être fureté") tu dis ça parce que tu ne connais pas mon furet

===>[]

enfait, a ce point la, ca devrait pas etre trop dur pour lui d'apprendre le francais...

C'est incroyable en effet ! Petite question au passage : cet homme a-t-il le syndrome d'Asperger, ce qui pourrait expliquer sa capacité hors norme de mémorisation ?

Posté le

android

(8)

Répondre

Nigel Richards ou plutôt "linge chiard(s) " pour les amateurs !!!

a écrit : et pourtant il 'a fait! Il a même repris un de ses adversaires parfaitement francophone sur la transivité du verbe "fureter" car il ne peut pas être employé comme adjectif selon le dictionnaire (on ne dit "être fureté") Malgré le manque total d'approbations, je continue à douter.

Pour un anglophone, rien que le (non-)doublement des consonnes est redoutable: address mais adresse, apartment mais appartement, etc.. Il en est de même pour des voyelles.
Il y a 283 verbes irréguliers en anglais, mais 570 en français (cf. Wiktionnaire ou Wiktionary), certains particulièrement difficiles comme "aller", seul verbe en "-er" du 3ème groupe, qui a trois racines latines différentes, et les deux "ressortir" qui ne se conjuguent pas de la même façon.
Assimiler tout ça en deux mois, je n'y crois pas.

Il faut voir l'extraordinaire ingéniosité des magiciens, leurs moyens techniques, comme dans la série "Magic's biggest secrets finally revealed" (YouTube - compréhensible par un francophone, qui peut même couper le son), et des escrocs comme le prêcheur américain qui semblait omniscient parce qu'il avait un écouteur caché dans l'oreille et qui n'a été confondu que lorsqu'un faux-vigile a exploré toutes les gammes de fréquence radio qu'il pouvait recevoir.

Je commencerai à être jaloux lorsqu'il aura obtenu le même taux de réussite, après examen médical, dans des vêtements fournis par les expérimentateurs, et placé seul sans compère possible dans une cage de Faraday.

a écrit : Cela paraît trop beau pour être vrai. Assimiler tout le vocabulaire français en deux mois? Soit entre 500 et 1000 mots par jour, rien que pour les mots courants, avec en plus toutes les formes verbales, alors que l'orthographe et la conjugaison posent des problèmes à presque tous les natifs eux-mêmes?
Je sui
s de nature sceptique, et soupçonne qu'il y a un ordinateur derrière. Afficher tout
Oui, il y a en effet un ordinateur derrière : ça s'appelle le cerveau humain, avec ses incroyables capacités dont nous n'utilisons même pas le quart.

Maintenant, parler et écrire le français mieux que les natifs eux-mêmes ne me paraît pas bien difficile. Je suis toujours sidérée par le nombre de fautes qu'on peut trouver dans une phrase écrite par un de nos " brillants" élèves sortis tout droit d'une de nos "brillantes" école d'ingénieur.

Par expérience, les francophiles non natifs et de manière générale, ceux qui ont appris le français hors de nos écoles de la république ou en autodidacte, ont souvent un français bien plus soutenu en écrit comme à l'oral que les natifs.

L'exploit de ce joueur mérite toute notre admiration, et lui refuser le titre, changer les règles du jeu juste parce qu'il n'est pas français ou le soupçonner sans raison, est aussi injuste que quand les japonais se vexent parce que Teddy Rinner gagne toutes ses compétitions... Pourtant dans ce sens là, ça ne nous dérange pas.

Posté le

android

(30)

Répondre

a écrit : Malgré le manque total d'approbations, je continue à douter.

Pour un anglophone, rien que le (non-)doublement des consonnes est redoutable: address mais adresse, apartment mais appartement, etc.. Il en est de même pour des voyelles.
Il y a 283 verbes irréguliers en anglais, mais 570 en français
(cf. Wiktionnaire ou Wiktionary), certains particulièrement difficiles comme "aller", seul verbe en "-er" du 3ème groupe, qui a trois racines latines différentes, et les deux "ressortir" qui ne se conjuguent pas de la même façon.
Assimiler tout ça en deux mois, je n'y crois pas.

Il faut voir l'extraordinaire ingéniosité des magiciens, leurs moyens techniques, comme dans la série "Magic's biggest secrets finally revealed" (YouTube - compréhensible par un francophone, qui peut même couper le son), et des escrocs comme le prêcheur américain qui semblait omniscient parce qu'il avait un écouteur caché dans l'oreille et qui n'a été confondu que lorsqu'un faux-vigile a exploré toutes les gammes de fréquence radio qu'il pouvait recevoir.

Je commencerai à être jaloux lorsqu'il aura obtenu le même taux de réussite, après examen médical, dans des vêtements fournis par les expérimentateurs, et placé seul sans compère possible dans une cage de Faraday.
Afficher tout
des verbes en "oyer" donc en "er", sont aussi irréguliers
j'enverrai <> j'envoyerai

Désolé, mais un non francophone qui gagne avec la solution parfaite de l'ordinateur, ça sent la triche : je n'y crois pas une minute !

Posté le

android

(8)

Répondre

Ça ne choque que moi qu'une compétition de scrabble, en langue française donc, soit organisée dans une ville du canton du Valais…

Comme si les valaisans savaient parler, et surtout écrire le français…

;•)))))))))

a écrit : Oui, il y a en effet un ordinateur derrière : ça s'appelle le cerveau humain, avec ses incroyables capacités dont nous n'utilisons même pas le quart.

Maintenant, parler et écrire le français mieux que les natifs eux-mêmes ne me paraît pas bien difficile. Je suis toujours sidérée par le nombre de
fautes qu'on peut trouver dans une phrase écrite par un de nos " brillants" élèves sortis tout droit d'une de nos "brillantes" école d'ingénieur.

Par expérience, les francophiles non natifs et de manière générale, ceux qui ont appris le français hors de nos écoles de la république ou en autodidacte, ont souvent un français bien plus soutenu en écrit comme à l'oral que les natifs.

L'exploit de ce joueur mérite toute notre admiration, et lui refuser le titre, changer les règles du jeu juste parce qu'il n'est pas français ou le soupçonner sans raison, est aussi injuste que quand les japonais se vexent parce que Teddy Rinner gagne toutes ses compétitions... Pourtant dans ce sens là, ça ne nous dérange pas.
Afficher tout
Il faut revenir sur les très vieilles conceptions que le cerveau humain fonctionne comme un ordinateur.
Par exemple, si je propose la suite (à un francophone):
u d t q c s s h n ?, un ordinateur sera incapable de trouver le suivant, un humain si.
Inversement, je me suis amusé à écrire un algorihme pour résoudre n'importe quelle grille de mots croisés. Le principe est simple: s'il y a une ligne ou une colonne de 10 blancs, la machine essaye tous les mots possibles (52118 en français); puis si elle est croisée par un bloc de 9 blancs, tous les mots compatibles (50146), et ainsi de suite. Je ne l'ai fait fonctionner que sur un tout petit prototype, car il m'aurait fallu remplir une immense banque d'informations (et non "base de données", double contre-sens sur la traduction de "data bank").
Pour le sudoku, l'algorithme est bestial mais sans aucune difficulté.
On voit bien que l'ordinateur ne fonctionne pas du tout comme le cerveau, il n'a rien à faire des définitions que de toutes façons il ne comprendrait pas. Par exemple le célèbre "brille quand le rideau est levé" (réponse: âtre).

Il faut en finir aussi avec l'idée que nous n'utilisons qu'une partie de notre cerveau, que l'imagerie a réduite à néant. Lorsque l'on est en face d'un problème inattendu, comme "quels sont les palindromes de six lettres?", tous les neurones s'activent, communiquent de tous côtés désespérément. (Il y en a 26, les seuls auxquels on peut raisonnablement penser sont selles et serres).

D'accord et pas d'accord avec la correction en français: c'est une langue très difficile, pleine d'illogismes. Mais lorsqu'on l'a apprise comme langue étrangère, on y fait attention. Par exemple "on a pas", la faute saute aux yeux, parce que l'on a appris que la négation est portée par un "ne", et que l'on pourrait remplacer "pas", simple augmentatif, par "point", "guère", "mie", ou rien du tout.
Mais pour l'argot, ou des allusions typiquement françaises à tel ou tel, alors, il faut se faire expliquer par un natif.

Enfin, procès d'intention: j'adore la Nouvelle-Zélande, la bienveillance innée de la plupart des habitants, et sa langue quasiment identique; sauf que "napkin" se dit "serviette" et qu'une fois un passant m'a demandé si j'avais "a bin"; non, je n'avais pas de poubelle sur moi; quand il a fait le geste d'écrire, j'ai enfin compris qu'il disait "a pen".

a écrit : Ça ne choque que moi qu'une compétition de scrabble, en langue française donc, soit organisée dans une ville du canton du Valais…

Comme si les valaisans savaient parler, et surtout écrire le français…

;•)))))))))
Je suis Martignerain et me suis étonné de découvrir sur ce site que "ma" ville avait organisé cette compétition.

Considérant mon niveau de français comme étant bien au dessus de la moyenne, je désapprouve totalement ton commentaire, bien que je relève volontiers que ta petite boutade est bon enfant et correspond bien à notre chère rivalité inter-cantonale.

J'ai cherché une faute d'orthographe ou de syntaxe dans ton commentaire, malheureusement sans en trouver. Bien joué....pour cette fois! ;)
Par contre, je te conseille d'être plus discret si tu viens à la fin du mois dans notre belle ville festive, surtout en fin de soirée!

a écrit : Je suis Martignerain et me suis étonné de découvrir sur ce site que "ma" ville avait organisé cette compétition.

Considérant mon niveau de français comme étant bien au dessus de la moyenne, je désapprouve totalement ton commentaire, bien que je relève volontiers que ta petite boutade est bon e
nfant et correspond bien à notre chère rivalité inter-cantonale.

J'ai cherché une faute d'orthographe ou de syntaxe dans ton commentaire, malheureusement sans en trouver. Bien joué....pour cette fois! ;)
Par contre, je te conseille d'être plus discret si tu viens à la fin du mois dans notre belle ville festive, surtout en fin de soirée!
Afficher tout
Non, il n'est pas bien au-dessus, puisqu'il faut un trait d'union. ;p

Mais on écrit "en dessus". Molière écrivit: "... vous avez mis les fleurs en en bas. / Vous ne m'aviez pas dit que vous les vouliez en en haut.". Quand je dis que le français est très difficile! Mais un étudiant étranger serait pénalisé.
Il faut être très motivé pour l'étudier; mais après, que de récompenses dans sa littérature!