Le champion de Scrabble a refait des siennes

Proposé par
Invité
le

Le Néo-Zélandais Nigel Richards, ancien champion du monde de Scrabble "classique" francophone alors qu'il ne parle pas français, a fait bien plus fort cette année aux championnats du monde à Martigny. Il a remporté les 3 titres en duplicate (chaque joueur a les mêmes lettres) en dénichant à chaque fois la solution parfaite calculée par ordinateur.

L'exploit qu'a réalisé le Néo-Zélandais est donc phénoménal, car il a réussi à enchaîner les 17 parties (environ 20 coups par partie) des Paires, du Blitz (1 minute par coup) et de l'Élite sans perdre le moindre point par rapport à l'ordinateur.


Tous les commentaires (35)

a écrit : Ce n'est pas précisé dans l'anecdote, donc voici la définition des différents types de parties évoqués ici, ainsi que celles en vigueur en championnat du monde :

- Semi-rapide : 2 minutes de réflexion par coup.

- Blitz : 1 minute de réflexion par coup.

- Partie Joker : à
chaque coup, on a 6 lettres + 1 joker. "Lorsqu'un mot utilisant le joker est placé sur la grille, on pose la vraie lettre afin de conserver le joker. Si la vraie lettre est épuisée, on pose le joker, et on continue avec le second joker. Une fois le second joker placé (généralement en fin de partie), on termine de façon traditionnelle.

- Partie 7 sur 8 : à chaque coup, on a 8 lettres, mais on ne peut en utiliser que 7 au maximum. La prime de 50 points reste valable si l'on utilise 7 lettres.

- Partie 7 et 8 : à chaque coup, on a 8 lettres et on peut toutes les utiliser. Si l'on utilise les 8 lettres, on a une prime de 75 points. La prime de 50 points reste valable si l'on utilise 7 lettres."

- Scrabble duplicate par paires : deux joueurs côte à côte jouent en alliés sur la même palette. Les types de partie restent les mêmes que ci-dessus

Je n'ai pas trouvé le Scrabble "élite" par contre....

C'est peut être écrit dans la deuxième source mais celle-ci est payante....
Afficher tout
L'élite en fait c'est l épreuve reine qui se joue en semi-rapide et en 7 parties

Posté le

android

(8)

Répondre

Perso ça me paraît bizarre. Le mec aurait une mémoire phénoménale en plus d'une intelligence hors normes, aurait appris le dico en entier plus les déclinaisons (conjugaisons etc) et n'aurait pas pensé à apprendre le français ? Ca n'aurait pas pu nuire à sa faculté de jouer au scrabble... Par contre il y a une solution facile pour dévoiler la supercherie : demander la signification du mot qu'il vient d'écrire. ..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Perso ça me paraît bizarre. Le mec aurait une mémoire phénoménale en plus d'une intelligence hors normes, aurait appris le dico en entier plus les déclinaisons (conjugaisons etc) et n'aurait pas pensé à apprendre le français ? Ca n'aurait pas pu nuire à sa faculté de jouer au scrabble... Par contre il y a une solution facile pour dévoiler la supercherie : demander la signification du mot qu'il vient d'écrire. .. Afficher tout " ... il y a une solution facile pour dévoiler la supercherie : demander la signification du mot qu'il vient d'écrire."

Attention, il ne prétend pas savoir la langue, mais les mots avec leur orthographe, ce qui demanderait une mémoire si phénoménale que je n'y crois guère, mais aucune intelligence.

Rien à voir avec la sémantique: je pourrais apprendre à écrire 10000 mots de turc sans comprendre le sens d'aucun, sauf de rahat-loukoum - mais il me faudrait plus de deux mois!

Ni avec la syntaxe: si je disais "j'habite une blanche et grande maison", même en sachant le sens de chaque mot, je serais compris mais immédiatement repéré comme espion.

Ni enfin avec la gymnastique de pensée. J'ai joué une fois avec un ami sur les mots croisés du Times, réputés très difficiles. En 20 min, il avait tout trouvé, et moi rien de rien; et pourtant je savais tous les mots.

a écrit : Il faut revenir sur les très vieilles conceptions que le cerveau humain fonctionne comme un ordinateur.
Par exemple, si je propose la suite (à un francophone):
u d t q c s s h n ?, un ordinateur sera incapable de trouver le suivant, un humain si.
Inversement, je me suis amusé à écrire un algorihme pou
r résoudre n'importe quelle grille de mots croisés. Le principe est simple: s'il y a une ligne ou une colonne de 10 blancs, la machine essaye tous les mots possibles (52118 en français); puis si elle est croisée par un bloc de 9 blancs, tous les mots compatibles (50146), et ainsi de suite. Je ne l'ai fait fonctionner que sur un tout petit prototype, car il m'aurait fallu remplir une immense banque d'informations (et non "base de données", double contre-sens sur la traduction de "data bank").
Pour le sudoku, l'algorithme est bestial mais sans aucune difficulté.
On voit bien que l'ordinateur ne fonctionne pas du tout comme le cerveau, il n'a rien à faire des définitions que de toutes façons il ne comprendrait pas. Par exemple le célèbre "brille quand le rideau est levé" (réponse: âtre).

Il faut en finir aussi avec l'idée que nous n'utilisons qu'une partie de notre cerveau, que l'imagerie a réduite à néant. Lorsque l'on est en face d'un problème inattendu, comme "quels sont les palindromes de six lettres?", tous les neurones s'activent, communiquent de tous côtés désespérément. (Il y en a 26, les seuls auxquels on peut raisonnablement penser sont selles et serres).

D'accord et pas d'accord avec la correction en français: c'est une langue très difficile, pleine d'illogismes. Mais lorsqu'on l'a apprise comme langue étrangère, on y fait attention. Par exemple "on a pas", la faute saute aux yeux, parce que l'on a appris que la négation est portée par un "ne", et que l'on pourrait remplacer "pas", simple augmentatif, par "point", "guère", "mie", ou rien du tout.
Mais pour l'argot, ou des allusions typiquement françaises à tel ou tel, alors, il faut se faire expliquer par un natif.

Enfin, procès d'intention: j'adore la Nouvelle-Zélande, la bienveillance innée de la plupart des habitants, et sa langue quasiment identique; sauf que "napkin" se dit "serviette" et qu'une fois un passant m'a demandé si j'avais "a bin"; non, je n'avais pas de poubelle sur moi; quand il a fait le geste d'écrire, j'ai enfin compris qu'il disait "a pen".
Afficher tout
Ça y est je l'ai trouvé la suite.
D

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : " ... il y a une solution facile pour dévoiler la supercherie : demander la signification du mot qu'il vient d'écrire."

Attention, il ne prétend pas savoir la langue, mais les mots avec leur orthographe, ce qui demanderait une mémoire si phénoménale que je n'y crois guère, mais auc
une intelligence.

Rien à voir avec la sémantique: je pourrais apprendre à écrire 10000 mots de turc sans comprendre le sens d'aucun, sauf de rahat-loukoum - mais il me faudrait plus de deux mois!

Ni avec la syntaxe: si je disais "j'habite une blanche et grande maison", même en sachant le sens de chaque mot, je serais compris mais immédiatement repéré comme espion.

Ni enfin avec la gymnastique de pensée. J'ai joué une fois avec un ami sur les mots croisés du Times, réputés très difficiles. En 20 min, il avait tout trouvé, et moi rien de rien; et pourtant je savais tous les mots.
Afficher tout
Il y avait un documentaire sur Arte il y a quelques années. On avait fait survoler Rome en hélicoptère à un homme, autiste asperger je crois. De retour sur la terre ferme, on lui avait donné d'immenses rouleaux de papiers. Et l'homme avait dessiné toute la ville de mémoire, les moindres détails des rues, la justesse de ses dessins était impressionnante. (Je raconte ça de mémoire, je peux me tromper sur certains points.)
C'est pour ça que je suis persuadée que certains rares cerveaux humains sont exceptionnels. On ne peut pas les comprendre. Ça nous dépasse. Ça ne veut pourtant pas dire que c'est impossible. Même si je comprends bien que certains ont du mal à reconnaître qu'il existe plus intelligent qu'eux. C'est néanmoins probable. L'homme de l'anecdote a simplement une mémoire incroyable. Tout comme certains ont une mémoire photographique, il lui aurait donc suffit de lire le dictionnaire pour le retenir. Ou comme l'homme qu'on appelle la calculatrice humaine, en réalité il ne calcule rien du tout, c'est du par cœur. Nous ne sommes malheureusement pas égaux face à ça, mais par pitié ne dites pas que c'est impossible parce que vous n'en êtes pas capables.

a écrit : Il y avait un documentaire sur Arte il y a quelques années. On avait fait survoler Rome en hélicoptère à un homme, autiste asperger je crois. De retour sur la terre ferme, on lui avait donné d'immenses rouleaux de papiers. Et l'homme avait dessiné toute la ville de mémoire, les moindres détails des rues, la justesse de ses dessins était impressionnante. (Je raconte ça de mémoire, je peux me tromper sur certains points.)
C'est pour ça que je suis persuadée que certains rares cerveaux humains sont exceptionnels. On ne peut pas les comprendre. Ça nous dépasse. Ça ne veut pourtant pas dire que c'est impossible. Même si je comprends bien que certains ont du mal à reconnaître qu'il existe plus intelligent qu'eux. C'est néanmoins probable. L'homme de l'anecdote a simplement une mémoire incroyable. Tout comme certains ont une mémoire photographique, il lui aurait donc suffit de lire le dictionnaire pour le retenir. Ou comme l'homme qu'on appelle la calculatrice humaine, en réalité il ne calcule rien du tout, c'est du par cœur. Nous ne sommes malheureusement pas égaux face à ça, mais par pitié ne dites pas que c'est impossible parce que vous n'en êtes pas capables.
Afficher tout
Il s'agit de Stephen Wiltshire, qui a pu reconstituer le plan d'une partie de nombreuses villes (Rome, mais aussi entre autres Tokyo, Londres - qui est extrêmement difficile, y obtenir la certification de chauffeur de taxi demande de 3 à 5 ans et sauf erreur ils ne sont qu'un quart seulement des candidats pour réussir). Il est autiste mais n'a pas le syndrome d'Asperger, mal défini.
Il existe des individus à mémoire temporairement absolue ("eidétique"), cela a inspiré le film "Rain Man".
Mais ici, puisque d'après les sources il aurait appris les mots français (et non le français) en deux mois: il faut cumuler lecture rapide (lire un dictionnaire de 60000 à 100000 mots, dont beaucoup ont une forme féminine et deux plurielles, et dont 12000 sont des verbes qui ont chacun une cinquantaine de flexions), mémoire eidétique, et agilité d'esprit pour s'y retrouver.
Les calculateurs prodiges, c'est tout à fait autre chose, mais pas du par cœur. Ils semblent avoir une synesthésie qui fait associer chaque nombre à une image complexe, et peuvent calculer en faisant autre chose, sans y penser consciemment.

Comme quoi le machine learning est très poussé sur ce robot néo zélandais !

Posté le

android

(0)

Répondre

Il a déjà une anecdote qui parle de lui ( le 23 juillet 2015 , sur laquelle je viens de tomber ) . Il est dit qu'il a appris par cœur le dictionnaire et deux fois en plus ...

a écrit : C'est pour cela que les organisateurs revoient les modalités des compétitions futures avec des tirages pré-définis où le meilleur coup nécessite l'imbrication des lettres dans le jeu et donc beaucoup plus difficile à trouver pour quelqu'un qui ne parle pas la langue. En effet ce joueur a surtout une excellente mémoire. Les organisateurs francophones sont surtout vexés qu'un "étranger" domine l'épreuve. En tout cas cela reste une très belle réussite. Afficher tout Peux-tu développer "le meilleur coup nécessite l'imbrication des lettres dans le jeu" ? Je ne comprends pas, pour moi c'est déjà le cas.

Sinon, j'y crois. Il y a déjà eu des cas de personnes aux capacités exceptionnelles comme citées plus haut, donc pourquoi pas. D'ailleurs, il n'est pas infaillible : l'an dernier, je crois, il a contesté le mot "pond" (conjugaison de pondre, donc) qu'il n'avait pas pu voir dans la liste des mots du dictionnaire... J'imagine que depuis il a réparé cette erreur qui nous paraît grossière.

a écrit : Je suis Martignerain et me suis étonné de découvrir sur ce site que "ma" ville avait organisé cette compétition.

Considérant mon niveau de français comme étant bien au dessus de la moyenne, je désapprouve totalement ton commentaire, bien que je relève volontiers que ta petite boutade est bon e
nfant et correspond bien à notre chère rivalité inter-cantonale.

J'ai cherché une faute d'orthographe ou de syntaxe dans ton commentaire, malheureusement sans en trouver. Bien joué....pour cette fois! ;)
Par contre, je te conseille d'être plus discret si tu viens à la fin du mois dans notre belle ville festive, surtout en fin de soirée!
Afficher tout
Et si, il y a une faute : la majuscule manquante à Valaisans.

Posté le

android

(1)

Répondre

Non, non et non : comment peut-on croire à un truc pareil ! Un gosse de 4 ans aux commandes d'un avion de chasse serait plus crédible !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est pour cela que les organisateurs revoient les modalités des compétitions futures avec des tirages pré-définis où le meilleur coup nécessite l'imbrication des lettres dans le jeu et donc beaucoup plus difficile à trouver pour quelqu'un qui ne parle pas la langue. En effet ce joueur a surtout une excellente mémoire. Les organisateurs francophones sont surtout vexés qu'un "étranger" domine l'épreuve. En tout cas cela reste une très belle réussite. Afficher tout Perso, quand je joue au Scrabble, je demande la définition du mot utilisé. Chacun son truc.

J'en ai eu mare qu'un pote habitué à jouer balance des mots qu'ils ne connaissait même pas.
Ils devraient peut être en prendre de la graine, et ça rendrait les parties plus intéressante (on apprendrait des mots nouveaux)

Le Scrabble, tel quel, n'a rien à voir avec la connaissance du Français. Il serait temps que les organisateurs s'en rendent compte.

a écrit : Non, non et non : comment peut-on croire à un truc pareil ! Un gosse de 4 ans aux commandes d'un avion de chasse serait plus crédible ! 1. En regardant les sources
2. J'ai participé à ces Championnats du Monde donc je peux te l'assurer
3. Cet homme a une mémoire photographique incroyable qui fait qu'il a juste à regarder une page de mots et 5 secondes après il a tout mémorisé...
Je peux vous dire qu'on était bien choqués en 2015 quand le "speaker" a annoncé à la fin de la première partie du Blitz qu'il n'y avait qu'une seule personne au top(càd avec un score parfait), Nigel Richards.
Même TF1 était venu pour l'occasion ce qui nous a bien fait bizarre vu que généralement la couverture médiatique de nos compétitions dépassent pas les journaux locaux :)
Sinon petite anecdote: il n'a pas remporté le titre de l'Elite en 2017 pour 1 petit point et il s'était refusé "axe" parce qu'il pensait que ce n'était que anglais(axe=hache dans la langue de Shakespeare)

Posté le

android

(1)

Répondre

Martigny c’est à 10mns de chez moi quand je suis en Suisse :-) Comme le dit la pub « Valais dans mon cœur... »